Magazinevideo > Drones, Trépieds, Smartphones > Trépieds et éclairages > Tests de trépieds pros et semi-pro

Trépied Benro Travel Angel

le 3-en-1

 

25 octobre 2011 par Thierry Philippon - Mis à jour le 25 mai 2013

Benro Travel Angel FTA29CV1

Prix fabricant : 220 à 530 Euros
 

benro


Les photographes adeptes des prises de vues à faible vitesse, des panoramiques photos, ou amenés à photographier au téléobjectif (photographie animalière), sans compter les photographes de studio, sont toujours à la recherche du trépied idéal. Ajoutez les vidéastes "photographes dans l'âme" à la recherche de vues très stables. Parallèlement, un simple monopode, plus rapide à "dégainer" et pouvant être installé sur n'importe quel terrain, peut s'avérer bien utile. Alors, que diriez-vous si les deux modèles vous étaient proposés en un seul, et qu'en plus une configuration en bâton de marche était prévue !

C'est le 3-en-1 que propose le fabricant Benro avec son kit Travel Angel hybride (2e génération). Le trépied se transforme en monopode, sur lequel on peut fixer une poignée en bois (avec boussole à son sommet). Le trépied-monopode Benro dispose de 3 molettes indépendantes au niveau de la tête, la 3e (la plus petite) permettant de prérégler la friction. Le Benro revendique également une protection en mousse (pour le pied qui se démonte en monopode) et des finitions anti-vibrations des pointes.


Dans cette gamme Travel Angel, Benro propose des kits différents, libre à vous d'opter pour celui qui correspond à vos besoins ou votre budget. Les critères qui varient sont l'alliage (aluminium-magnesium ou le nec plus ultra, carbone-magnesium à double usinage), le nombre de sections du trépied (4 ou 5 sections), la série du trépied, c'est-à-dire la largeur du tube (25 ou 29 mm) et le type de tête. La largeur du tube influe sur le type d'appareil que vous comptez poser : plutôt un APN ou un reflex avec objectif 200 mm maxi pour le diamètre 25 mm alors que le diamètre 29 mm convient aux reflex avec focale 300 mm maxi et aux "caméras vidéo légères", entendez-par là les camescopes grands-publics actuels.


Benro


Nous avons testé le modèle Benro C2682TB1 qui est très proche de celui que nous souhaitions tester (C2692TB1) et qui selon le distributeur, est le modèle Travel Angel le plus prisé. Sa hauteur maximum déplié est de 1,71 m en monopode, 1,64 m en trépied, replié il mesure 46 cm, son poids est de 1,77 kg et sa charge maxi, argument un peu commercial, est de 12 Kg (de quoi faire mais il faut toujours se laisser une marge en matière de charge utile).

> LIRE LA SUITE : Le test express du Benro Travel Angel

Le test express du Benro Travel Angel

benro Benro

Le Benro donne une impression de réelle solidité et d'allure pro (la tête, les bagues, la colonne centrale) tout en restant assez léger. Les tubes coulissent sans efforts démesurés, grâce à une qualité d'usinage très professionnelle… La colonne centrale argue d'un dispositif anti-rotation grâce à des rainures. La rotule offre de nombreuses positions possibles, elle se dévisse bien entendu si besoin (c'est un peu dur la première fois). Une graduation de 0 à 360° ajuste l'alignement et optimise les prises de vue panoramiques par exemple.


La housse incluse avec le petit compartiment intérieur est un plus. Tout comme la boussole qui peut d'ailleurs s'utiliser - pourquoi pas - indépendamment du trépied !


Benro

La transformation d'un trépied en grand monopode ne nécessite que 30 secondes selon le fabricant. J'ai mis un peu plus de temps, mais il est vrai qu'on tâtonne toujours la première fois. La "métamorphose" est assez efficace et spectaculaire, l'assemblage est rapide. Le fabricant exploite du Téflon qui facilite les manipulations. Au cas où vous n'auriez pas bien appréhendé le dispositif, sachez que le monopode implique de laisser à part le trépied débarrassé à la fois de sa colonne centrale et de l'amorce d'une "jambe" du trépied.


Le monopode grimpe haut (1,71 mètre) et s'avère un accessoire bien pratique. Par exemple, lors d'une étape du Tour de France, lorsque chaque centimètre carré compte aux endroits stratégiques, et qu'il est hors de question de placer un trépied, le monopode sauve la situation. C'est une expérience que j'ai réellement vécue.


Benro
A la place du monopode, grâce à la section de la jambe qui servait au monopode, vous pouvez fixer la poignée-boussole (incluse), réglable en hauteur, et vous obtenez un bâton de randonneur léger et solide malgré tout ! On n'a pas réellement randonné avec mais on avait pratiqué cet exercice avec un principe équivalent (Velbon TUP-30S). Il faut correctement entretenir ce trépied. Le principal inconvénient de cette solution est qu'en cas de bâton endommagé ou qui vous échappe des mains et tombe dans un précipice, c'est tout le trépied qu'il faut racheter !
Benro

En position trépied cette fois, le Benro est rapide à installer. Il n'y a pas d'entretoise qui relie les pieds mais les trois pieds se bloquent aisément selon un angle donné grâce à 3 clips situés en hauteur. L'ajustement de la hauteur du trépied est facile grâce aux bagues de serrage qui se vissent / dévissent sans peine et restent costaudes. Attention à ne pas complètement dévisser par erreur les bagues supérieures des deux jambes qui ne servent pas au monopode, et à détacher le tube, c'est un peu "prise de tête" à remettre.


La platine n'est pas de type attache-rapide, dommage. Elle est tellement sécurisée (trop selon nous) afin que le boîtier ne tombe pas que le mouvement en deux temps pour retirer le boîtier photo de la platine n'est pas évident dans l'urgence. Peut-être une question d'habitude ou peut-être que le ressort qui permet d'extraire la platine était fatigué...


Chaque pied dispose de 2 positions d'angle permettant de gérer les emplacements étroits comme les sols irréguliers.


Sur le papier, on apprécie le niveau à bulle censé faciliter l'horizontalité des vues. Mais il est placé au niveau de la platine, tout en haut. Cet emplacement est un choix toujours contestable car le reste de la tête à friction peut être incliné différemment de la platine. La platine peut donc être "plane" grâce au niveau à bulle sans que le reste de la tête ne le soit ! Il faudra donc compenser "à l'oeil" en jouant sur la hauteur des jambes du trépied ou prévoir un 2e niveau à bulles perso.


Mieux étudiée, la macrophotographie. En effet, la colonne centrale est réversible permettant d'atteindre une hauteur mini de 40 à 46 cm selon modèle (46 cm sur le modèle testé).


Pas de manche, la gamme Travel Angel reste dans une logique photo avant tout. Mais rien n'interdit d'utiliser le petit bouton de la rotule régissant le mouvement horizontal comme d'un manche ou même d'envisager le changement de tête par une autre rotule Benro.


trépied benro
En position de transport, le Benro ne dépasse pas 46 cm grâce au principe que les 3 pieds se replient le long de la colonne centrale. C'est une longueur raisonnable, permettant d'emporter quasiment partout ce précieux auxiliaire de vos prises de vues.
trépied Benro
Le Benro est fourni avec une housse, un petit dépliant d'explications, la poignée-boussole et le jeu de 3 pointes permettant de troquer les embouts souples des pieds par des pointes, permettant de s'adapter à n'importe quel terrain meuble par exemple.


(Trépied Benro Travel Angel)

Cet article vous a plu ?
Soutenez notre indépendance
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Donner un avis

Votre pseudo
Votre email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu d'un nouvel avis
Votre avis (1000 caractères maxi)
Je coche cette case pour valider mon avis