Magazinevideo > Accessoires Photo-Vidéo > Accessoires vidéo à bricoler

Transformer un bâton de randonnée en monopode photo-vidéo

L'art de la bricole

 

13 février 2012 par Bricol'art (alias Gérard Galès)

 

bâton monopode

On peut être à la fois amateur de randonnée pédestre et photographe/vidéaste passionné. Mais emporter un vrai trépied avec son appareil de prise de vues représente un poids supplémentaire non négligeable. L'option support monopode s'avère dans ces conditions la plus pratique. Cet accessoire présentant une ergonomie très proche de celle d'un classique bâton de randonnée, on peut donc imaginer de combiner les deux afin de s'alléger au maximum. Voici comment j'ai réalisé cette métamorphose très facilement et à moindre coût.



> LIRE LA SUITE : Le matériel à prévoir

Le matériel à prévoir

montage baton

La base, c’est bien sûr le bâton de randonnée lui-même, qui se trouve aisément en magasin d’articles de sport et supermarché à 20 euros environ, ou par exemple sur Priceminister.com souvent proposés entre 15 et 20 euros. Celui que j’ai choisi pour ce bricolage est en trois parties télescopiques, avec serrage rapide par simple rotation du tube. Je pourrai ainsi opter pour la hauteur de prise de vues qui me convient le mieux. Il est également muni d’une épaisse poignée en matière plastique dense.


Quant aux fournitures spécifiques photo/vidéo, elles se composent tout d’abord :


  • -tige filetée de 5 cm environ, au standard américain 1/4 pouce (le fameux pas photo), incontournable pour fixer tous nos appareils photo/camescopes grand-publics. Vendu sur le site marleva.net à 28,13 euros (- 15 %) la tige acier de 1 m (prendre impérativement la version UNC – pas standard). Le site bricovis.fr distribue également de la visserie américaine 1/4 UNC mais sous forme de boulon uniquement.
  • -puis d’un mini trépied de table, tel que celui-ci à 5,90 euros sur Nouky-photo. Et aussi d’un petit adaptateur-réducteur 3/8 – 1/4 en aluminium, que j’ai trouvé à 2,12 euros sur Miniinthebox.
  • -enfin, il faut prévoir un peu de colle époxy bi-composant de type Araldite.


(Transformer un bâton de randonnée en monopode photo-vidéo)

Améliorer la stabilité du bâton

bâton monopode

Le vrai monopode du commerce est couramment doté d’un minuscule trépied à son embase, afin d’en améliorer (un peu) la stabilité. Il est facile de faire de même avec le bâton de randonnée. Pour cela, à l’extrémité de l’embout inférieur d’origine en matière plastique, j’ai percé un trou d’un diamètre de 8 mm, légèrement inférieur à celui de mon adaptateur-réducteur 3/8 – 1/4 (qui fait environ 9 mm de diamètre). Celui-ci pourra ainsi y pénétrer en force, bourré de colle époxy pour le maintenir en place. Il constituera dès lors un nouvel embout inférieur pour ce bâton. Comme cet accessoire offre un filetage 1/4 femelle, mon mini trépied de table peut s’y visser directement dessus, et s’ôter ensuite aisément lorsqu’on n’en a pas besoin, par exemple en mode randonnée simple. Attention, dans cette dernière configuration, il est prudent de protéger des chocs cet embout en aluminium (métal tendre) en le recouvrant d’un bon gros bouchon en plastique dur.



(Transformer un bâton de randonnée en monopode photo-vidéo)

Lui offrir une bonne petite tête

baton monopode

Je passe maintenant à la partie supérieure du bâton, au niveau de la poignée. L’opération consiste là-aussi à percer sur son sommet un trou d’un diamètre légèrement inférieur à celui de la tige filetée 1/4, c’est à dire 5 mm. Puis à y insérer en force la tige filetée, après l’avoir bien garni de colle époxy, en la laissant émerger du sommet de la poignée de 1,5 cm au maximum. En effet, trop longue, la tige pourrait endommager les circuits imprimés internes d’un appareil directement fixé dessus. La fabrication du « bâton –monopode » est alors terminée et celui-ci peut être utilisé tel quel. Mais pour ma part, je préfère lui adjoindre une mini rotule orientable, grâce à laquelle le choix de l’angle de prise de vues est facilité.


Second intérêt du modèle que j’ai sélectionné, en l’occurrence un Manfrotto 234RC vendu 33,89 euros par digit-photo.com et même 30,15 euros seulement par redcoon.fr : il offre un plateau de fixation rapide (avec goupille de sécurité) qui permet de poser/déposer l’appareil d’un seul geste sûr. Seul inconvénient de sa construction métallique robuste : un poids de 270 g. J’aurais pu aussi me tourner vers la quasi équivalente rotule Cullman CB 7.3, vendue sur Amazon.fr 34,74 euros. Sur ce modèle de 300 g, pas de goupille de sécurité mais par contre un niveau à bulle bien pratique. Par ailleurs, Internet fourmille de modèles de mini rotules en plastique pas chères et légères… y compris en qualité. Fiabilité en conséquence assez aléatoire.


 



(Transformer un bâton de randonnée en monopode photo-vidéo)

Côté pros

manfrotto monopode

Un monopode du commerce est à 3 ou 4 sections télescopiques, en aluminium voire en fibre de carbone sur les modèles très haut de gamme. Il est bien évidemment équipé d’origine de la vis de fixation pour l’appareil de prise de vues et peut parfois supporter jusqu’à 8 kg. C’est le cas du Manfrotto 685B qui, de plus, a l’avantage d’offrir un ingénieux système d’ouverture/fermeture (baptisé Neotec) permettant de régler la hauteur très rapidement puis de le replier en pressant simplement sa gâchette d’une seule main. On le trouve à 151 euros (mais sans rotule ni trépied d’embase), par exemple sur digit-photo.comou sur digixo.com.


Plus simple, sans trépied d’embase mais avec plateau de fixation rapide 510PL, le monopode Manfrotto 558B qui supporte lui aussi 8 kg mais ne monte qu’à 1,59 m. Proposé à 99 euros sur Digixo et 91,90 sur Digit-photo. Pour un modèle complet tel que le Manfrotto 561BHDV qui monte à 2 m, avec rotule 701HDV + plateau rapide 501PL + trépied d’embase, le prix grimpe à plus de 200 euros (239,90 euros actuellement en promo sur missnumérique.com ou sur Digit-Photo. Au final, mon bâton modifié pour un coût de base moyen (hors rotule) de moins de 10 euros, s’avère d’un rapport qualité-prix imbattable et a aussi l’avantage de pouvoir très rapidement passer d’un usage randonnée à un usage monopode photo/vidéo.


 



(Transformer un bâton de randonnée en monopode photo-vidéo)

Cet article vous a plu ?
Soutenez notre indépendance
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !
Voir les avis d'internautes et donner le vôtre