Magazinevideo > Apprendre > Technique vidéo

Article en PDF
Pour lire ce PDF, abonnez-vous Premium !

Transférer ses mini-DV, HDV, Hi-8 ou 8mm sur fichier

Comment transférer vos anciennes K7 ?

 

08 juillet 2019 par Thierry Phiilippon

 

mini-DV

En 2019, année où j'écris cet article, un phénomène commence à se faire sentir. Il s'agit du transfert d'un format disparu il y a 10 ans (en 2009). Ce format de prise de vues, c'est le DV (sous sa forme la plus connue, le mini-DV) qui a commencé à voir le jour... en 1994.


FX1

Son évolution, nommée HDV, est apparue 10 ans plus tard, en 2004, avec le Sony HDR-FX1. Même si quelques reporters et utilisateurs amateurs tournent encore en DV / HDV, ce format est aujourd'hui remplacé par des supports plus modernes à accès très rapide comme la carte mémoire ou la mémoire Flash. Cependant, le DV fut une vraie révolution à cette époque pas si lointaine des années 90 puis 2000.


L'aspect "révolutionnaire" du DV, pourtant en 728x576 pixels seulement (ou 1440x1080 pour le HDV), se traduisait par le fait que l'utilisateur lambda avait accès à un support numérique. Difficile de se rendre compte aujourd'hui de l'attente qui existait autour de ce concept ! Le principal argument en faveur du numérique, c'était (et c'est toujours) son caractère reproductible sans perte, ce qui n'était pas le cas en analogique où la moindre copie, moins bonne, se distinguait à l'oeil nu de l'original ! Ajoutons la petite taille de la cassette DV, prenant moins d'encombrement que la "grosse" cassette 8 mm / Hi-8 et c'est sans parler de la VHS.


Malgré tout, l'inconvénient du DV / HDV était (et est toujours) que du numérique sur cassette impose l'implacable linéarité de la bande et les risques d'endommagement du support magnétique. Enfin, on n'était jamais à l'abri d'un effacement accidentel d'une partie de la cassette (chose vécue !), par "écrasement" quand on se contentait de revisionner une scène. Impensable aujourd'hui, non ?


Avant le DV, les plus de 35-40 ans ont peut-être aussi connu le format 8mm analogique apparu dès les années 1985-87, puis son évolution Hi-8 qui pose les mêmes problèmes que le DV, en pire !


K7 mini-DV

Alors aujourd'hui, quel est le problème ? Des parents se retrouvent avec des K7 des petits (devenus grands) qu'ils aimeraient bien pouvoir consulter sur un support plus actuel que des K7. Et ça c'est dans le meilleur des cas. En effet, dans une graduation de cas allant du mauvais au pire, le camescope de l'époque peut donner des signes de fatigue prononcés, une pièce s'est cassée, l'image est brouillée (mosaïques), l'alimentation est défectueuse, des connecteurs commencent à s'oxyder, ou pire encore, le camescope ne fonctionne plus du tout, voire il n'existe plus suite à un divorce par exemple (!). Ce type de machine ne se répare plus. Même un bricoleur très avisé se heurte au bout d'un moment à l'absence de pièce détachée de rechange.


Résultat : non seulement on ne peut plus transférer, mais on ne peut même plus regarder les images tournées il y a 15, 20 ou 30 ans. Dramatique.


Même si tout va peut-être encore bien pour le moment, la conservation des rushes sur un support ancien et unique pose question. En effet en l'absence de copie de secours, on prend le risque d'endommager ou de perdre des images qui n'ont pas de sauvegarde. Les transférer sur un autre support, joue donc ce rôle de sauvegarde.


Un dernier phénomène se produit aujourd'hui. En 2019, se réunir dans le salon pour visionner les films "à papa", n'est plus un rituel consacré. De nos jours, les fichiers se copient sur plusieurs terminaux : le smartphone, la clé USB, le disque externe, la tablette... On partage les fichiers entre différents terminaux, et on les envoie à l'autre bout de la France ou du Monde si besoin. Avec des cassettes, c'est beaucoup plus difficile ! Il faut donc un fichier master à partir duquel on peut générer facilement des copies en quelques secondes.


Pour toutes ces raisons, il y a une prise de conscience et un besoin grandissants, parfois subitement (à l'occasion d'un événement heureux ou triste) de transférer des formats qui ne sont pas si anciens mais qui ne correspondent plus aux "standards" d'aujourd'hui.



> LIRE LA SUITE : Les solutions de transfert mini-DV, HDV, 8mm / Hi-8

Les solutions de transfert mini-DV, HDV, 8mm / Hi-8

notice caméra
liaidon dv

Selon le format de départ, les solutions de transfert sont au nombre de 3 :


1) Pour le DV / HDV, l'erreur est de croire qu'on peut transférer via la prise USB qui équipe ces caméras et fait partie de notre univers actuel. Mais cette USB qui est implantée sur les camescopes mini-DV / HDV n'est pas (du tout) prévu à cet effet, vous n'y arriverez d'ailleurs pas. Elle peut au maximum transférer des photos. La raison est que la prise USB est d'un débit insuffisant, et sert au transfert d'un système de fichiers indépendants les uns des autres (cas des caméras et APN actuels), or le flux numérique d'un mini-DV n'est évidemment pas organisé comme tel.
 


FireWire

Pour la vidéo, le transfert d'une cassette mini-DV ou HDV s'opère donc FORCÉMENT via la sortie dite "FireWire" ou iLink ou encore IEEE1394. Le transfert a lieu vers un ordinateur (PC ou Mac) muni de cette même prise. Il vous suffit alors de transférer vos rushes à l'aide d'un logiciel de montage qui va identifier et convertir ce signal DV en "capturant" le signal audio / vidéo.


Notez que le transfert vers un disque externe FireWire a peu de chance de fonctionner car les outils nécessaires ne se trouvent plus à l'état neuf, il faut donc effectuer le transfert vers un ordinateur.


firewire embouts

Il existe deux types de prises FireWire, pour simplifier l'une comporte un gros embout (6 broches) et l'autre un petit embout (4 broches). Sur les camescopes, c'est quasiment toujours un petit embout. Sur un ordinateur de bureau, un gros embout. Sur un portable, un petit embout. Il faudra donc que votre câble corresponde à votre configuration. On en trouve facilement sur Internet, chez les spécialistes du câble ou sur Amazon bien sûr. Il existe par ailleurs des câbles FireWire 400 et 800. Cela joue sur la bande passante (400 Mbit/s ou 800 Mbit/s). Les 400 Mbit/s sont les plus courants et seront généralement les mieux adaptés.


Ca, c'est dans le cas où le connecteur FireWire équipe l'ordinateur utilisé. Sur PC, les cartes mères ont normalement toujours au moins ce type de port. Mais il faut commencer à parler au passé. En effet, le problème s'accroît d'année en année : les ordinateurs les plus récents sont totalement dépourvus de prise FireWire, connectique considérée comme dépassée depuis de nombreuses années au profit des USB, USB-C, Thunderbolt, etc.


carte Firewire

Alors si vous êtes un tout petit peu "bricoleur", il suffit d'installer une carte interne IEEE1394. L'installation ne coûte pas cher (10 à 20 €) et reste simple à faire : il suffit d'ouvrir le capot et d'insérer la carte FireWire sur l'un des slots PCI libres de la carte mère.


Evidemment, ça se complique furieusement si vous possédez un portable récent, généralement dépourvu de cette entrée et qui ne l'accepte pas, faute de place. Seule exception : s'il dispose d’une fente « express card » (PCMCIA), vous pourrez vous procurer un adaptateur Express card / FireWire. Et si rien de tout cela n'est possible, il faut se tourner vers les solutions à suivre.


firewire
Parmi elles, une autre solution plus radicale mais redoutablement efficace est de vous procurer un PC reconditionné ou d’occasion, équipé (ou non) de cette prise FireWire (vous l'ajoutez si elle n'existe pas). Nous avons dégoté une station de travail HP reconditionnée, modeste mais suffisante (RAM de base à augmenter), équipée Windows 10 et munie d'office de cette précieuse prise FireWire pour 189 euros. Sinon des milliers d'utilisateurs se séparent de leur ancien PC. Plutôt qu'il atterrisse dans une décharge immonde au Ghana, vous pourrez peut-être le récupérer et l'utiliser à cette fin ? Sachez que Windows 7 suffit amplement pour effectuer le transfert.
DMR-BW780

Une autre astuce, suggérée par un de nos visiteurs, est d'acheter d'occasion... un ancien enregistreur blu-ray d'occasion. En effet, certains enregistreurs de ce type, comme les Panasonic DMR-BW780 ou DMR-BW880 (2010), disposent d'une entrée DV : Firewire (ici à gauche) qui permettent d'enregistrer sur Blu-ray ou même sur le disque dur de l'appareil qui dispose de 250 Go (ou 500 Go) d'espace de stockage.


Proposé seulement d'occasion, ce type d'enregistreur se décroche toutefois difficilement pour moins de 200 euros (pour le DMR-BW780) contre moins de 100 euros pour un camescope mini-DV permettant de relire ses cassettes à copier sur un disque dur externe. Par ailleurs, une fois sur le disque dur de l'enregistreur, l'enregistrement peut être de moindre bonne qualité.


hi-8
boitier hauppauge

2) Pour le 8mm / Hi-8, l'unique solution est d'utiliser la sortie analogique du camescope qui sera reliée à une sorte de "boîtier d'acquisition" qui prend souvent la forme d'une grosse clé USB à relier sans difficulté à l'ordinateur, l'autre extrémité étant composée d'un jeu de 3 entrées femelles (parfois 4 dont 2 au choix pour la vidéo) : 2 RCA stéréo pour l'audio et 1 RCA jaune pour la vidéo composite. La prise noire, familière aux vieux routiers de la vidéo, est une prise s-vidéo (prise ronde 5 broches) qui permet d'atténuer légèrement la perte de qualité.


Sur les entrées femelles, on raccorde le camescope via un cordon analogique composé de ces mêmes prises et d'un embout multiconducteur à brancher directement sur le camescope. Ce câble est généralement toujours fourni... quand on ne l'a pas perdu ! A défaut, on est bien embêté, mais parions que vous l'avez toujours.


Le fichier est converti directement en MPEG2 par ce petit boîtier qui ne paie pas de mine.


dazzle magxi sos

Pour le Hi-8 / 8mm, voire mini-DV, parmi les boîtiers d'acquisition existants, on trouve par exemple le boîtier de transfert Dazzle Creator Vidéo ou Magix SOS Cassettes Video qui coûtent une cinquantaine d'euros et s'avèrent très simples à utiliser. Attention, SOS Cassette Video ne semble plus fonctionner avec du 32 bits. Il en existe plein d'autres, y compris à des prix très "cheap" mais au résultat plus ou moins heureux. Il faut que les drivers soient compatibles. Normalement, si la compatibilité est garantie dans la doc du boîtier, vous n'aurez pas de souci.


connectique

Ces boîtiers sont parfois fournis avec une prise Peritel, l'ancêtre de la HDMI, pour pouvoir raccorder un magnétoscope VHS ou un magnétoscope Hi-8, voire mini-DV (les 3 ont existé). Le principe est rigoureusement identique, seul le câble change. Le curseur de la prise Peritel doit être positionné sur Out. Le VHS n'est toutefois pas conseillé à transférer car le Secam pose d'énormes problèmes aux boîtiers d'acquisition, souvent incompatibles en termes de couleurs.


Retour rapide au mini-DV : notez que ce principe d'utiliser la sortie analogique est possible aussi en mini-DV. Il vous permet d'acquérir vos rushes en court-circuitant la problématique de l'absence de la prise FireWire car évidemment, tout PC a une entrée USB aujourd'hui. Mais bon, nous considérons que cela reste un pis-aller car il est bête de retomber en analogique à partir d'une source numérique. La dégradation est réelle.


films de famille

3) La dernière solution est de faire appel à une société spécialisée dans le transfert. L'idée n'est pas si bête attendu que les prix sont raisonnables; et que cela vous garantit la meilleure qualité possible a priori. L'heure tourne généralement autour de 20 à 35 euros. L'affaire est donc tout à fait rentable si vous avez relativement peu de cassettes à transférer ou si vous disposez d'un certain budget. Et si vous en avez beaucoup, regardez si vos K7 sont vraiment pleines, attendu que c'est l'heure réellement transférée qui compte, pas le nombre de cassettes. Par contre, méfiez-vous des bandes enregistrées en LP, la durée est doublée !


Parmi les sociétés proposant ces prestations, toutes facturent uniquement l'heure. On trouve des prestataires comme mesfilmsdefamille.com, transfertvideo83.fr, plurielcom.com, fnac.com, ou encore filmsons.com (regroupés en franchise), pacavideo.fr, etc. Le transfert de cassette mini-DV débute à 8.90€ TTC. A magazinevideo, nous assurons aussi le service de transfert de K7 mini-DV / HDV (exclusivement) sur fichier. Voir ici.



(Transférer ses mini-DV, HDV, Hi-8 ou 8mm sur fichier)

Aspects pratiques du montage durant le transfert

Imaginons que vous avez écarté l'idée de faire appel à un prestataire, par principe, économie ou parce que vous n'en trouvez pas un près de chez vous. Bref, vous voulez tout faire tout seul. Vous allez donc devoir affronter quelques tracasseries techniques de capture et d'export. Mais rien d'insurmontable, surtout avec nos recommandations ! :)


Globalement, il faut se préserver une plage de temps suffisante. Un transfert, ça ne se pratique pas dans un trou de son emploi du temps ! Comptez hors problème ou erreur, environ 3 à 4 fois le temps de chacune de vos K7, délai néecssaire pour capturer, exporter et vérifier. Seule consolation, il y a pas mal de "temps machine" durant lequel vous pouvez vaquer à d'autres occupations, d'autant que vous n'avez généralement pas la main sur votre ordinateur.


La capture est simple avec un logiciel de montage. En effet, tous les logiciels, même récents, ont conservé la possibilité de capturer des rushes provenant d'une cassette. On observe parfois quelques sautes dues à la capture qui ne s'opère pas correctement. Il m'est arrivé de recommencer une capture d'une demi-heure qui avait subi une seule saute inexplicable. Évitez toutefois de solliciter le PC pendant que vous capturez. Ne faites rien d'autre sur celui-ci, sinon vous risquez des coupures. Parfois d'ailleurs vous n'aurez pas vraiment la main pendant la phase de Capture.


HV20

Le PC reconnaît le camescope d’emblée pour la capture. A titre personnel, en tenant compte que d'autres logiciels (Studio, Magix Video...) font cela tout aussi bien, j’utilise PowerDirector, aussi à l'aise à la capture qu'au montage ou export, logiciel surtout très facile à manoeuvrer pour un débutant sans trop renier sur l'exigence. PowerDirector distingue même si vous êtes en HDV ou en DV et initialise le module de Capture en fonction.


Un détail important : si vous transférez depuis un camescope HDV (type Canon HV20 / HV30 / HV40), et que vous lisez des cassettes HDV, l'acquisition sera probablement automatique. En revanche, si vous lisez des "vieilles" cassettes DV, l'acquisition pourra refuser de fonctionner. Il faut alors chercher le signal de sortie HDV / DV du camescope (DV Output) et le positionner sur "DV Lock". Et pour que ça fonctionne, il faut retirer le câble DV et le replacer ! Bon à savoir, non ? Par contre, si vous revenez aux K7 HDV, il faudra replacer le signal de sortie sur HDV / DV, sinon le camescope lira le signal HDV en DV, ce serait vraiment dommage !


1440

Vous pouvez vérifier dans quelle résolution votre fichier a été capturé en faisant un clic droit sur Propriétés. Si les Propriétés vous affichent 720x576, c'est du DV Pal (ou 720 x 480 = NTSC). Si vous voyez du 1440 x 1080, c'est du HDV. Pourquoi pas du 1920 x 1080, résolution habituelle du FullHD ? Parce que le 1440 c'est de l'anamorphique, c'est à dire que le signal est enregistré en 1440 mais il reprend sa taille de 1920 à la lecture. Simplement, PowerDirector, obstiné, va vous maintenir qu'il est en 1920, ce en quoi il n'a pas tout à fait tort ! L'important, vous n'avez rien à faire.


powerditrector
Une fois les rushes capturés, vous passez au Menu Edition, posez les medias sur la time-line (sur PowerDirector le dernier plan capturé s'y affiche automatiquement si la time-line est vide), vous coupez si besoin les parties inutiles, ajoutez un titre (si besoin), une musique (idem) puis vous pouvez passer à la dernière phase d'export du fichier.
en production PowerDirector

A l'export, vous pouvez paramétrer sans difficulté la résolution voulue. Il faut qu'elle soit identique, même si c'est techniquement possible, ne vous amusez pas à gonfler une résolution à l'origine en 720 x 576 en 1920 x 1080, gros pâté assuré ! Si possible, conservez également le nombre d'/images/secondes de votre fichier d'origine, par exemple 25 /images/seconde.


Selon que vous êtes en DV 720 x 576 ou en HDV (1920 x 1080), le poids risque aussi de différer, ainsi que le temps d'export. L'export sera un peu plus long en HDV. Comptez (sur PowerDirector) une bonne heure de temps d'attente d'export en HDV pour un film de 45 minutes, temps variable selon la puissance de votre ordinateur et les paramètres que vous choisissez.


720 résolution

Il faudra exporter votre fichier dans une résolution distincte selon que votre fichier est en DV ou en HDV. En revanche, si vous faites appel à un prestataire, le coût de transfert sera égal en DV ou en HDV car seule la durée est prise en compte, pas le poids des fichiers. Par contre, à votre niveau, ce sera plus lourd !


Dans certains (rares) cas, l'enregistrement a été effectué en LP, synonyme de vitesse lente, par rapport à SP. Cette vitesse, abandonnée ensuite dans les autres formats, diminuait assez peu la qualité tout en permettant de doubler la durée des cassettes. Certains en ont donc profité. Mais côté transfert, se retrouver avec des bandes LP signifie un temps doublé et parfois une incompatibilité de lecture.


Si vous avez bien conservé vos K7, l'image restera belle. J'ai retrouvé quasiment intact des montages que j'avais sauvegardés précisément sur cassette mini-DV en attendant une solution future meilleure !


(Transférer ses mini-DV, HDV, Hi-8 ou 8mm sur fichier)

Conclusion

Transférer ses cassettes mini-DV, HDV, 8mm ou Hi-8 n'est pas complexe, si on dispose de l'équipement adéquat. Par contre, il faudra être patient car l'opération totale pour une cassette d'une heure vous prendra entre 2 et 4 heures de temps. Si vous avez un grand nombre de cassettes, il sera plus judicieux de passer par un laboratoire professionnel.



(Transférer ses mini-DV, HDV, Hi-8 ou 8mm sur fichier)

Cet article vous a plu ?
Vous souhaitez télécharger le PDF ?
Bénéficiez du Premium
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !
Voir les 4 avis d'internautes et donner le vôtre