Magazinevideo > Drones, Trépieds, Smartphones > Matériels annexes photo-vidéo > Nettoyage photo-video

Test Lenspen Sensor Loupe Kit

 

20 octobre 2012 par Thierry Philippon

Lenspen Sensor Loupe Kit

Prix fabricant : 60 à 70 Euros
 

Lenspen

Quand le capteur d'un APN est inondé de poussières (légères ou grasses), les dégâts sont visibles sur les photos comprenant un fond uni (tel que le ciel) et/ou lorsque le diaphragme est assez fermé, la poussière faisant contraste. On obtient alors une image assez désastreuse : des petites "taches" rondes allant du gris au noir, et plus ou moins marquées.


Ces poussières sont quasiment impossibles à éviter avec le temps sur un appareil dépourvu d'auto-nettoyage de capteur. On peut réduire l'intrusion des poussières en laissant son objectif fixé à demeure. Mais un jour ou l'autre, elles s'infiltrent.


Ces poussières ne s'éliminent pas en soufflant dessus, même avec une "poire" photo. Dans certains cas, c'est même pire, ou en tout cas pareil, les poussières ne faisant que se déplacer sur le capteur.


Lenspen

Comme on le voit sur l'image ci-dessus, les conséquences sont édifiantes sur un capteur qui n'a pas été nettoyé depuis longtemps et qui était particulièrement sale ! Plusieurs attitudes sont alors possibles :


1) Ne rien faire... Dans le cas présent, ce conseil ne peut être valable. Cette recommandation ne vaut que si le nombre de taches est limité à quelques-unes très discrètes, ou bien si elles sont petites et localisées au même endroit, permettant au photographe de "masquer" les défauts. Et au pire, Photoshop peut apporter son aide en copiant aisément un fragment de ciel pour masquer la vilaine tache !


2) Une alternative est de faire nettoyer son reflex par un professionnel en apportant son appareil au Service Après Vente de la marque (opération non couverte par la garantie habituellement) ou chez un revendeur qui aurait l'habitude de se charger de ce genre d'opération. Coût à prévoir et immobilisation de l'appareil. Certains marques telles que Nikon proposent un nettoyage gratuit de capteur durant la période de garantie. Inconvénient de cette formule : les taches peuvent revenir, l'utilisateur se retrouvant avec le même problème qu'avant.


3) La dernière solution, objet de cet article, est sans doute la plus intéressante sur le papier puisqu'elle consiste à investir dans un accessoire dédié au nettoyage de capteur. Il en existe de diverses sortes, au principe proche. Nous avons reçu le Lenspen Sensor Loupe Kit (Réf : L- SKLK1N), distribué par Kerpix (au prix de 60 à 70 euros TTC) qui propose une solution face à la difficulté majeure du nettoyage d'un capteur : voir où sont les taches et visualiser ce que l'on nettoie ! Mais la solution Lenspen est-elle efficace ? Réponses...



> LIRE LA SUITE : Le test

Le test

lenspen


Le kit Lenspen se compose d'une loupe éclairante et ses 2 piles, d'une poire soufflante, d'un "stylo nettoyant" (au carbone), et d'une pochette de rangement. En voyage, il faudra trouver de la place pour cet accessoire dans le sac photo si on veut intervenir en cours de route. Cela dit, un grand dépoussiérage avant de partir doit suffire.


Le reflex doit être placé en position "nettoyage capteur", objectif retiré, pour que l'opération puisse débuter.


La poire soufflante, à utiliser au début, est censée supprimer les poussières les plus grosses et ne pas risquer de rayer le capteur en "traînant" des petites particules abrasives. Je dis censée car il y a parfois débat sur les poires soufflantes qui peuvent contribuer à amener des poussières qui n'existaient pas, ou loger des poussières dans des endroits plus difficiles d'accès qu'elles n'étaient avant d'utiliser la poire. J'ai l'impression néanmoins que cela m'a aidé à éliminer les poussières les plus importantes.


Lenspen
La loupe éclairante, alimentée par deux piles LR-3AAA (fournies) est la vraie originalité de ce kit puisque grâce à la fenêtre latérale qui borde l'un des côtés, on peut éclairer tout en introduisant le stylo nettoyant. L'éclairage se compose de 8 diodes, c'est amplement suffisant. Inspecter les poussières du capteur est évidemment moins facile que ça n'en a l'air. La loupe se pose simplement sur la monture, mais on ne peut pas viser avec des lunettes. Le foyer de la loupe est ajustable, mais pour ma part, il a fallu bouger à la fois l'oeil et la loupe pour faire ressortir les poussières. Et encore, j'ai eu du mal ! Bref, ce n'est pas pleinement évident.
lenspen

Le stylo nettoyant, à utiliser pour drainer les poussières, est à base de carbone. Oui du carbone, ce qui rappelle les anciennes recettes pour nettoyer les fenêtres grâce à l'encre imprimée ! Le stylo n'a pas de liquide, par conséquent il ne sèche pas. Il est donné pour plusieurs centaines de nettoyages mais cela me semble un grand maximum. L'embout du stylo est souple (caoutchouc), on peut donc appuyer légèrement si besoin, c'est même recommandé, sinon les poussières grasses résistent. Il possède par ailleurs une tête articulée qui se courbe comme on veut entre 0 et 30° pour aller chercher les poussières "dans les coins". Une fois terminé, il est protégé par un capuchon protecteur qui est imbibé de carbone. En tournant le capuchon, on retapisse l'embout du stylo de carbone. Malin.


lenspen loupe sensor
Comme on le discerne sur cette succession de 5 photos, les résultats peuvent varier. Voici ce qu'on peut obtenir après plusieurs essais consécutifs assez longs et pour être franc, bien fastidieux. Certes, sur cette vue, les grosses traces ont disparu ou se sont atténuées mais il en reste.
Lenspen kit loupe

Sur cette seconde photo, aucune trace visible de poussière. Pourtant le capteur est aussi mal nettoyé que sur la photo précédente. Cela prouve à quel point la visibilité des poussières sur un capteur est étroitement liée à la nature des photos prises puisque toutes les zones sombres ou non-unies, masquent évidemment les poussières résiduelles.


lenspen sensor loupe
Sur cette 3e photo, qui ouvre à f/10, il en est de même, pas ou quasiment pas de trace de poussières visibles bien que le capteur soit encore taché. Là, l'ouverture du diaphragme (f/11) mais aussi la nature de l'image (la moitié inférieure de l'image est sombre), concourent à la non-visibilité des taches.
lenspen
Sur cette 4e photo, réalisée le lendemain à une ouverture de f/14, des traces résiduelles sont encore un peu visibles sur le ciel bleu. Preuve que les taches continuent à se voir selon le sujet et le diaphragme. Pas satisfaisant pour un photographe passionné. Il faudra recommencer le nettoyage, ce qui est épuisant à la longue !
fleche

En poursuivant le travail de nettoyage, on peut aboutir à une finition presque satisfaisante comme sur cette dernière vue (ouverture f/13). Je n'ai pas eu la patience d'enlever les dernières poussières car certaines d'entre elles se déplacent ou se redéposent, amenées par le stylo me semble-t-il. Il faut donc avoir une bonne dose de flegme pour parvenir à ses fins...


Conclusion : le kit Lenspen reste un produit assez efficace, plutôt intelligemment conçu et qui est sans doute la moins mauvaise des solutions pour nettoyer son capteur mais il faut s'armer d'une telle patience pour venir à bout des poussières que cela peut décourager les plus passionnés. Ceux qui ont un capteur moyennement sale au départ, ou qui ont beaucoup de patience, peuvent en revanche l'adopter.



(Test Lenspen Sensor Loupe Kit)

Cet article vous a plu ?
Soutenez notre indépendance
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Donner un avis

Votre pseudo
Votre email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu d'un nouvel avis
Votre avis (1000 caractères maxi)
Je coche cette case pour valider mon avis