Magazinevideo > Drones, Trépieds, Smartphones > Accessoires vidéo à bricoler

Se confectionner rapidement une housse de pluie intégrale

L'art de la bricole

 

22 octobre 2011 par Bricol'art (alias Gérard Galès)

 

housse-pluie

Par temps de pluie, beaucoup de vidéastes et photographes adoptent l'économique solution de protection qui consiste à encapuchonner la machine avec un simple sac en plastique transparent. C'est rapide et pas cher mais a l'inconvénient d'obliger à déchirer le plastique sur l'avant pour laisser le champ libre à l'objectif. Résultat : ce dernier subit quand même les intempéries et peut recevoir des gouttes d’eau sur sa lentille frontale. Pour résoudre ce problème, j'ai trouvé une solution très simple basée sur l'ajout d'un vrai verre optique en façade, de façon à préserver ainsi totalement l'appareil.



> LIRE LA SUITE : Le matériel

Le matériel

housse-pluie
Il se trouve aisément en magasin photo/vidéo, voire en supermarché. Outre le sac en plastique lui-même à choisir le plus fin possible, il faut se munir pour cette réalisation d’un filtre à visser de type UV (MC Protector) non teinté, qui ne modifie en rien les caractéristiques de l’image. C’est un accessoire peu onéreux, en vente par exemple sur le site miss numerique.com entre 10 et 15 euros selon diamètre. Il est d’ailleurs largement conseillé, quelles que soient les conditions météo, de le laisser en permanence devant la lentille frontale pour la protéger des rayures et des chocs. L’important ici est d’opter pour un diamètre plus grand que celui de l’objectif car l’astuce consiste à acquérir également une bague adaptatrice de réduction qui, elle, correspond au diamètre du filetage d’origine. Pour ma réalisation, le filtre UV étant de 58 mm, je l’ai couplé avec une bague réductrice de 58 – 52 mm, trouvée sur le site digit-photo.com à 7,91 euros seulement.

 



(Se confectionner rapidement une housse de pluie intégrale)

Le montage

housse-pluie housse-pluie
Il est à la portée de tous, puisqu’il suffit de glisser la bague adaptatrice à l’intérieur du sac en plastique (ouverture de préférence orientée vers le bas) et de la mettre en correspondance avec le filetage du filtre situé pour sa part à l’extérieur du sac. Je visse ensuite les deux parties optiques afin de prendre la matière plastique en sandwich.
housse-pluie
Pour cela, j’appuie fermement afin que les deux filetages mâle et femelle « prennent » mais je visse modérément car sinon la matière plastique risque de se déchirer. Enfin, à l’aide d’un cutter, je découpe délicatement la surface circulaire de matière plastique se retrouvant devant le verre du filtre. La lame tranchante doit être tenue à 45° et bien plaquée contre la bordure afin de ne pas risquer de rayer le filtre. Il n’y a plus ensuite qu’à extraire et jeter cette « pastille ».


(Se confectionner rapidement une housse de pluie intégrale)

La fixation

housse-pluie
L’installation est elle aussi ultra simple et rapide, ce qui constitue un atout en cas d’orage soudain par exemple. Elle consiste à simplement retourner le sac plastique à l’envers et à ajuster l’ensemble filtre-bague devant l’objectif en le vissant directement dessus. Dans le cas d’un objectif hélas dépourvu de filetage, je maintiens l’ensemble filtre-adaptateur en place durant la prise de vues en le fixant avec quelques courtes bandes de gaffer. Je les colle tout autour de la bague adaptatrice, en prenant soin de n’occulter ainsi ni bouton ni capteur (infrarouge, BdB, etc.). Le but étant simplement d’empêcher le filtre de glisser ou de se déplacer durant le tournage. Je prends soin également de ne pas obturer la surface sensible du microphone intégré s’il est utilisé. Il ne me reste plus qu’à retourner délicatement le sac en plastique à l’endroit… et à filmer sereinement sous la pluie en glissant mes mains par en dessous ! La machine est en effet ainsi parfaitement protégée, y compris son objectif qui se retrouve bien à l’abri derrière ce verre optique.


(Se confectionner rapidement une housse de pluie intégrale)

Côté pros

housse-pluie
Mon montage a le grand avantage de ne presque rien coûter (sac de récupération) et de faire appel à un seul élément spécialisé, le filtre UV et sa bague adaptatrice. Or, outre que celui-ci est peu onéreux à l’achat, bon nombre de preneurs de vues avisés l’ont déjà adopté depuis belle lurette pour protéger leur objectif. Seul inconvénient, le sac en plastique fin se déchire facilement. Mais il est très aisé de renouveler l’opération de montage du filtre chaque fois que nécessaire avec un sac de rechange. Les housses de pluie du commerce, elles, sont réalisées dans des matières plastiques transparentes très résistantes (souvent du PVC), combinées sur les modèles les plus élaborés avec des parties en tissu nylon, voire des rembourrages de protection contre les chocs.
housse-pluie

Acquérir une telle housse est donc un investissement à long terme, d’autant que le prix grimpe vite selon la taille de la machine à couvrir et le niveau de finition.


Parmi les plus abordables, j’ai par exemple repéré pour 75 euros sur le site Redcoon un manchon anti-pluie (E690) de l’excellente marque Kata, destinée à un petit camescope d’ergonomie classique. A défaut, on peut trouver des manchons antipluie plus classiques sur Amazon :



Et à 121 euros sur le site pbs-video.com, le modèle PR410 de la toute aussi sérieuse marque Petrol, qui peut s’adapter à diverses machines de taille plus importante (par exemple Sony EX1, Z7, NX5, Canon A1s ou Panasonic DVX100A, HMC151, HPX171). Outre sa résistance, l’avantage d’un modèle pro est qu’il est conçu pour épouser l’appareil afin d’en faciliter la manipulation. On y dispose souvent de trappes pour l’accès direct à certaines commandes, de fenêtres transparentes aux endroits stratégiques et d’une casquette de protection pour l’objectif et le microphone. Inconvénient cependant : lorsqu’on passe à un nouvel appareil dont l’ergonomie est différente, il faut aussi changer de housse…


(Se confectionner rapidement une housse de pluie intégrale)

Cet article vous a plu ?
Soutenez notre indépendance
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Donner un avis

Votre pseudo
Votre email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu d'un nouvel avis
Votre avis (1000 caractères maxi)
Je coche cette case pour valider mon avis