Magazinevideo > Apprendre > Technique vidéo

L'oeil du photographe et l'art de la composition (application)

 

10 mai 2012 par Thierry Philippon

 

A partir d'un ouvrage célèbre de Michael Freeman, L'oeil du photographe et l'art de la composition, les éditions Pearson ont imaginé de décliner un "livre interactif" qui puisse aller plus loin que l'ouvrage papier et autres PDF numériques statiques.


L'éditeur a ainsi développé un outil de type "livre électronique" pour tablettes numériques (exclusivement) qui contient de nombreux éléments interactifs graphiques tels que des schémas ou juxtapositions / alternances d'images. Ce livre électronique contient également de nombreux commentaires audio et des photos complémentaires de l'auteur Michael Freeman. La version électronique s'efforce ainsi d'aller plus loin que la version papier, en dépit d'un nombre identique de chapitres (six). Réussit-elle ce pari audacieux, premier du genre chez Pearson ? C'est ce que nous avons cherché à savoir en auscultant cette application à la loupe...


L’œil du photographe
L’œil du photographe – L’app
Michael Freeman
Catégorie : Photo et vidéo
Sortie : 08 févr. 2012 Version : 1.0.1
Taille : 326 Mo
Langue : Français
Éditeur : Ilex Press
Appli en vente au prix de 19,99 euros sur iTunes

> LIRE LA SUITE : Le test

Le test

Le téléchargement ne pose pas de souci particulier si ce n'est que l'application de 326 Mo, peut être à la fois téléchargée via l'App Store ou via iTunes, ce qui peut engendrer quelques confusions. Côté navigation : on "tourne les pages" du livre électronique de gauche à droite pour passer d'un chapitre à l'autre ou d'un sous-thème à l'autre, et de haut en bas pour parcourir les pages relatives à chaque sous-thème. Si on souhaite passer directement au chapitre suivant sans parcourir le chapitre précédent en entier, on peut le faire quel que soit l'endroit où on s'est arrêté. Tout cela est un peu déroutant au début mais on s'y fait vite, pas d'inquiétude.
oeil du photographe

Comme pour un livre "physique", on peut avoir besoin de revenir au Sommaire général pour chercher un chapitre précis. Le livre électronique et les tablettes permettent cette recherche; via une touche du menu supérieur, l'utilisateur peut même visualiser tous les thèmes traités ou peut faire défiler les pages du livre (en vignettes) grâce à la barre de navigation horizontale située en bas d'écran. C'est une barre de navigation qui existe sur toutes les applications sous iPad. De plus, le titre du thème s'inscrit en vis-à-vis, ce qui facilite le repérage. L'ensemble est assez pratique à l'usage et rivalise ainsi intelligemment avec l'outil papier.


L’œil du photographe

Naturellement plus dynamique que son équivalent papier, l'oeil du Photographe inclut de nombreux commentaires audio qui apportent des explications parfois redondantes, parfois complémentaires. La voix du narrateur (en français) n'est pas trop mal choisie, sans être exceptionnelle (elle est plus bien jeune que celle de l'auteur !). Chaque thématique ou presque comporte au moins un commentaire audio, parfois plusieurs. L'explication s'en trouve incontestablement dynamisée. Au total, on dénombre 57 commentaires audio.


Pour leur part, les animations graphiques sont également très présentes et s'avèrent utiles par exemple pour visualiser les lignes de force d'une image ou comparer différentes compositions d’une même scène. Au total, ce sont 80 contenus multimédias qui parsèment l'application.


Il n'y a pas de vidéos explicatives hormis une courte vidéo d'introduction de l'auteur en anglais. Dommage.


L’œil du photographe
Après revérification avec l'éditeur, les seules anomalies que nous avons constatées empêchent le déclenchement de certaines animations mais il est fort probable que notre écran, légèrement endommagé, ne réponde pas tactilement pour certaines animations. Si vous êtes dans ce même cas, le problème se résoudra en retournant l'écran en mode Portrait.
L’œil du photographe

On peut reprocher à la version livre électronique de l'oeil du Photographe de ne pas aller assez loin dans l'interactivité. Pas ou peu de vidéos, plusieurs interactions finalement assez modestes, très peu de zooms de photos alors qu'on aimerait en voir certaines à pleine résolution.


oeil

Quand on scrute (par exemple) le thème "Structurer le désordre" en version papier et électronique, l'esprit ludique et convivial des 6 changements de photos apparaît clairement. Mais par rapport à la version papier, on apprend strictement les même enseignements avec la même acuité. Certains mauvais esprits pourront même considérer que la version papier, grâce à sa vision globale des 6 images, offre même une meilleure perception d'ensemble…



(L'oeil du photographe et l'art de la composition (application))

Conclusion

Pas mal mais peut mieux faire ! :) Ainsi pourrais-je résumer mon sentiment après avoir passé un certain temps sur cette application. Il faut accepter l'idée de s'instruire sur une tablette et d'éprouver un plaisir aussi grand que de tourner les pages d'un livre papier.


Le prix de 19,99 euros est bien étudié si on ne possède pas déjà l'ouvrage papier de Michael Freeman. Dans le cas contraire, le rapport prix / valeur ajoutée reste discutable. Les éditions Pearson n'ont pas pu envisager un "bundle" livre+application qui aurait été trop coûteux selon eux.


Bref, pas facile de concevoir le livre électronique. Même quand on s'appelle Michael Freeman.


L'oeil du photographe

Deux questions centrales restent posées :


D'une part, la version électronique est-elle censée apporter "simplement" un grand confort à l'utilisateur et une alternative à l'édition papier (qui ne se porte pas très bien) pour ceux qui ne jurent que par les tablettes ? Ou est-elle pensée pour apporter un "plus" indéniable par rapport à la version papier classique ?


-D'autre part, on sent bien que la thématique de l'Art de la composition n'est probablement pas choisie au hasard. Celle-ci se prête assez bien à l'interactivité sur tablette avec ses graphismes, choix de photos différents servant l'explication, et commentaires audio complémentaires. Mais qu'en adviendra-t-il pour d'autres types d'ouvrages ? Auront-ils le même potentiel d'interactivité ? L'avenir nous le dira peut-être...


Quoi qu'il en soit, je reste persuadé que la marge de progression est encore énorme pour ce type de "livre" et que les éditions Pearson ont raison de chercher à s'aventurer sur ce secteur tellement prometteur.



(L'oeil du photographe et l'art de la composition (application))

Cet article vous a plu ?
Soutenez notre indépendance
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !
 

Je publie un avis

Mon pseudo
Mon email (facultatif)
Je souhaite être prévenu d'un nouvel avis (facultatif)
Mon avis (1000 caractères maxi)
Je valide