Magazinevideo > Drones, Trépieds, Smartphones > Micros, cartes, sacs photo, optiques > Micros vidéo

article archivé

iMic2 de Griffin Technology

Le micro à tout faire pour Mac

 

12 août 2009 par Thierry Philippon - Mis à jour le 13 août 2009

Griffin iMic 2

Prix fabricant : 59 Euros
 

iMic2


L'iMic de Griffin Technology est un périphérique audio peu onéreux qui permet de connecter tout microphone, lecteur de K7 ou vieil électrophone à votre Mac ou votre PC, même si ce dernier est démuni de ports audio In ou Out. Autant dire que cet accessoire vole au secours d'une majorité d'ordinateurs !


Plus spécifiquement Mac et déjà connu des Macusers depuis quelques années, l'iMic2 nouvelle génération s'est modifié au fil du temps. Désormais, il s'adapte aussi bien au Mac qu'à tout PC muni d'un port USB. Seule grosse restriction pour les PC, Windows Vista semble incompatible, Windows XP seul étant prévu. L'iMic2 nouvelle génération est muni d'entrées-sorties mini-Jack 3,5 mm à une extrémité et de l'autre, un simple port USB, facilitant la connexion à un ordinateur. L'iMic prend aussi bien en charge les entrées micro que les entrées ligne grâce à un simple commutateur qu'il suffit de positionner correctement. De plus, l'iMic est désormais vendu d'origine avec un adaptateur jack/double RCA permettant de connecter un ancien "électrophone" ou un lecteur/enregistreur de bandes audio analogiques. C'est un intérêt certain pour faire du "repiquage" de vieux disques ou K7 audio. Rien n'interdit non plus de numériser la bande son d'une cassette 8 mm si seule la piste audio de celle-ci vous intéresse.


L'iMic est également très utile pour connecter un microphone car la carte audio que contient l'accessoire convertit et numérise l'entrée Micro en entrée ligne (en 24 bits). Tous les microphones haute impédance avec embout mini-Jack 3,5 mm sont donc a priori compatibles. Un essai réalisé avec un micro-cravate (auto-alimenté) s'est révélé très probant, en ajustant un peu le niveau sonore d'entrée du Mac. Si vous souhaitez brancher un micro basse impédance, faites l'acquisition éventuelle d'une mixette et chaînez-la en intermédiaire.



> LIRE LA SUITE : Numériser une ancienne source analogique avec l'iMic2

Numériser une ancienne source analogique avec l'iMic2

Final Vinyl

L'iMic est fourni avec le freeware Final Vinyle 2.5 (pour Mac), logiciel également téléchargeable sur http://www.apple.com/downloads, qui gère la numérisation des sources audio analogiques. Personne ne vous oblige à utiliser ce logiciel si vous souhaitez juste exploiter l'iMic pour connecter un micro. En revanche, Final Vinyle va devenir très utile pour récupérer le son d'un ancien électrophone ou d'un lecteur de cassettes audio.


Final Vinyle dispose de caractéristiques avancées telles que l'édition audio ou l'égalisation 10 voies. Quant à Windows, le CD-Rom fourni inclue le célèbre logiciel open-source Audacity de SourceForge.


iMic

Relier une source analogique tels qu'un électrophone ou un lecteur de K7 audio est très simple en passant par l'iMic. Le plus pratique est de choisir comme source l'amplificateur de chaîne Hi-Fi à laquelle votre électrophone ou votre lecteur de K7 audio est probablement relié (ou pourrait l'être). S'il s'agit d'un électrophone, l'adaptateur jack/double RCA est muni d'un connecteur à la terre (vis dévissable) auquel vous pouvez relier le fil de terre afin d'éviter toute interférence (ronflement).


En substance, reliez la sortie de l'ampli à l'adaptateur double RCA/Jack qui est reliée à l'iMic par son entrée In. Vous placez le commutateur de l'iMic sur Line. Enfin, vous branchez le port USB de l'iMic au Mac (évitez d'utiliser le port d'un Hub). Pour parfaire le dispositif, notez que vous pouvez relier un casque, voire des enceintes, sur l'entrée mini-jack Out restée libre de l'iMic.


Vous pouvez aussi tenter de relier directement votre électrophone à l'iMic. Dans ce cas, vous devez commuter le sélecteur de l'iMic sur Mic et non sur Line car cette connexion active le préampli dont vous aurez probablement besoin.


Notez que si le câble entre l'ordinateur et l'iMic s'avère trop court (45 cm seulement !), Griffin dispose de rallonges haute qualité à son catalogue. Mais il sera peut-être plus économique pour vous de prévoir plutôt une extension de câble en amont de l'iMic.


iMic

Sur le Mac, l'entrée des "Préférences Son" doit être positionnée sur "iMic USB audio system" qui apparaît dans le Menu "Entrée" si du moins le port USB de l'iMic est correctement reconnu. Vérifiez que les pics des diodes bleues du niveau d'entrée parviennent jusqu'aux deux dernières diodes sur la droite. Faites des essais et ajustez au besoin le volume d'entrée qui peut nécessiter d'être amplifié.


Pour sa part, la sortie peut être placée au choix sur "Sortie intégrée des hauts-parleurs internes" du Mac ou sur la sortie iMic. Cette sortie correspond au connecteur Out de l'accessoire.


iMic

Par expérience, méfiez-vous de cette étape en apparence anodine. Si le son ne passe pas ou n'est pas restitué correctement, suspectez un détail bête auquel vous n'avez pas pensé, étant donné le nombre d'éléments en présence. Il y a d'ailleurs deux petits pièges : d'une part, le retour son est absent si on n'est pas en mode Enregistrement. D'autre part, dans les préférences du logiciel Final Vinyle, le périphérique est positionné par défaut sur Built-in Input ou Built-in Microphone. Sélectionnez bien "iMic USB audio System".


iMic

Enregistrer la source n'est pas bien compliquée ! On lance l'application Final Vinyle (qui sert pour toute source analogique, Vinyle ou pas), et dans l'interface qui se présente, on clique sur Record. Au besoin, on fait une pause et on reprend. De nouveau "Record" pour stopper.


Les niveaux d'enregistrement, visibles en bas à droite de l'interface, sont précieux. Une fois enregistrée, la piste audio est visualisable sous la forme habituelle d'une onde, mono ou stéréo selon les cas.


Au niveau des Préférences, vous pouvez choisir la qualité sonore dans laquelle votre enregistrement est sauvegardé : par exemple AIFC - 16 bit, 44.1 KHz. Si ce réglage ne vous convient pas, libre à vous d'en changer parmi trois autres choix. Ces réglages sont à distinguer de ceux utilisés pour l'export du son (voir ci-après). Vous pouvez aussi opter pour un ajustement manuel du niveau sonore (- 20 dB à + 20 dB) ou automatique. Nous vous conseillons de rester en Auto lors des premières prises en main de Final Vinyle


iMic
En dehors de toute correction du son, on peut introduire des silences ou couper des plages entières de sons inutiles. Mais en matière d'enregistrement provenant d'une source analogique, on peut obtenir des surprises désagréables. En effet, une fois l'émotion passée à redécouvrir le document sonore, on peut déplorer que la qualité sonore soit altérée par le caractère usagé du support. Pour autant, il n'est pas question de supprimer les crachotements sympathiques d'un Vinyle, d'ailleurs le logiciel n'offre pas ce type de corrections ! En revanche, Final Vinyle propose un certain nombre de modifications. Les plus simples normalisent le son, c'est à dire l'unifient si les niveaux d'entrée s'avèrent trop inégaux par exemple.
iMic

Mais on bénéficie aussi de toute la liste des effets de correction audio : compresseur multi-bande, unités audio ("AU") tels que les filtres passe-haut, passe-bas, réverb, etc, avec en sus un certain nombre de préréglages disponibles. Les multiples "Au" disponibles sont fournis par Core Audio dans Mac OS X.


Pour le cas spécifique d'une numérisation à partir d'un électrophone, vous bénéficiez d'un filtre d'égalisation spécifique EQ/RIAA destiné à supprimer les bruits spécifiques d'un Vinyle et parfois, le manque de basses. Dans ce cas, il faut sélectionner "Connected to turntable". Dans le cas où il s'agit d'un autre type de source analogique, seule la mention "Typical connection" apparaît.


iMic
Il ne vous reste qu'à exporter votre résultat parmi l'un des quatre choix proposés : mpeg-4, QuickTime, AIFF ou Wav. Pour chacun de ces codecs audio, vous disposez de réglages fins personnalisables. Nous vous conseillons d'exporter simplement en AIFF si la bande son est ensuite importée sous iMovie ou Final Cut Express/Pro.
iMic

Pour finir, signalons que l'iMic étant un produit Mac à la base, l'accessoire se marie bien avec GarageBand, iMovie, et Final Cut Pro/Express. Néanmoins, sa compatibilité multi-plateforme (Vista excepté) lui permet par exemple de fonctionner sans problème avec Skype.



(iMic2 de Griffin Technology)

Cet article vous a plu ?
Soutenez notre indépendance
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !

Donner un avis

Votre pseudo
Votre email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu d'un nouvel avis
Votre avis (1000 caractères maxi)
Je coche cette case pour valider mon avis