Magazinevideo > Logiciels PC MAC > Tests de logiciels de montage > Tests de logiciels de montage MAC

article archivé

Article en PDF
Pour lire ce PDF, abonnez-vous Premium !

iLife 06

et de 6 !

 

01 avril 2006 par Thierry Philippon - Mis à jour le 01 avril 2006

 

ILife 06 n'est pas si révolutionnaire qu'Apple le laisse entendre. Mais de nombreuses améliorations réellement utiles existent comme celle qui permet à iDVD6 d’accepter le format large 16:9 et les disques double couche, concurrençant ainsi (sur ce seul point…) le grand frère DVD Studio Pro !


Cette sixième version invite l'utilisateur "en retard" en 10.3.9 (Panther) à évoluer obligatoirement vers Tiger s'il veut bénéficier de toutes les fonctionnalités. On peut faire tourner iLife '06 sur un G5 ou un Mac Intel, les applications acceptant de tourner sous les deux systèmes. A défaut d'évoluer, le bridage joue sur certaines fonctionnalités comme la création de thèmes, la panoplie d'effets disponibles et l'accès à certains réglages audio (comme ceux de l'égaliseur…). Tiger est par ailleurs recommandé pour le calcul en temps réel de certains effets.


Côté petits détails, le juke-box ITunes ainsi que QuickTime 7 ne sont plus présentées officiellement mais sont tout de même inclus dans le pack iLife. ITunes est à mettre à jour avec la version 7 apparue depuis septembre 2006. QuickTime en est à sa version 7.1.2 au moment où nous mettons à jour ces lignes.


A noter enfin : le pack complet iLife 06 nécessite 10 Go d’espace libre.



> LIRE LA SUITE : iMovie 6

iMovie 6


   

A première vue, la version 6 du célèbre iMovie ressemble pas mal à la précédente. Mais il n’en est rien : outre des performances améliorées, ou la faculté d’ajouter des thèmes "incrustables", iMovie 06 possède un égaliseur graphique pour l’audio qui pourrait rendre fou de jalousie Final Cut Express tellement il s'avère pratique et convivial ! Ajoutez à cela des effets sonores, la faculté d'ouvrir simultanément plusieurs projets, un aperçu perfectionné, une prévisualisation des effets en temps réel, la compatibilité accrue avec GarageBand, et l'export direct vers la star, l'iPod ! Fichtre…


Avec iMovie HD 6 et un peu grâce à Tiger, l’utilisateur profite de rendus d'effets plus rapides. Cette rapidité vaut surtout pour la prévisualisation, l’importation, le rendu des effets ou l’export. On peut remarquer aussi une légère amélioration globale de la rapidité d’ouverture de l’application.


L'intégration de thèmes nécessite OS X 10.4, sinon rien ne s’affiche. Les thèmes recourent à l'animation et à la composition. Il servent à agrémenter vos séquences et photos avec des arrière-plans et des effets animés. On recense d’intéressants thèmes dédiés au voyage ou à la voiture avec à chaque fois une variante possible avec tel ou tel “ élément du thème ” Ajoutez à cela qu’un thème se comporte comme un clip : on peut donc l’agrémenter d’effets, transitions et titres éventuels (selon le thème). On peut également faire glisser un thème dans un film pour qu'il débute avant ou après un clip. La nouveauté est donc à saluer, aux vidéastes d’en estimer l’utilité réelle. A noter qu'au début, des témoignages faisaient état d’arrêt du calcul avant la fin et de bugs de l’application. Les mises à jour (6.0.2 actuellement) ont peu à peu réparé les dégâts...




Auparavant, il fallait transiter par un logiciel audio tiers pour gérer souffles, ronflements, réglage des basses, des médiums ou des aigus. Ce n'était pas très pratique. Vous disposez maintenant d'un égaliseur graphique intégré qui permet de régler le niveau de plusieurs bandes de fréquences audio. Vous pouvez également modifier la hauteur tonale de l'audio et lui ajouter différents effets comme la réverbération (avec 6 ambiances différentes comme l’effet Cathédrale), ou le délai. Vous pouvez aussi jouer sur la bande passante, ou appliquer un filtre passe-haut. Souvent, l’intensité est réglable.

IMovie permet désormais d’ouvrir plusieurs projets en même temps, versions antérieures comprises. On peut ainsi copier des clips vidéo ou audio d’un projet à l’autre. Il est aussi possible de copier tout ou partie de la time-line. Effets, fondus et titrages sont conservés ! La procédure pour copier est laissée au soin du vidéaste : soit par glisser-déposer, soit par copier-coller (Pomme+C, Pomme+V).


Seule restriction, l’impossibilité de copier la piste vidéo ET les pistes audio qui requièrent une procédure en deux temps, au risque de devoir recaler des segments sonores. Autre détail évident mais bon à dire, si on importe de la vidéo depuis son camescope, un seul projet (le 1er lancé) peut acquérir les images. Il en est de même si on exporte. Le processeur est d'autant plus sollicité que vous ouvrez de projets.


On peut obtenir immédiatement un aperçu de ses transitions, titres ou effets dans le visualiseur d’iMovie. “ Immédiatement ” signifie que dès l’effet de montage sélectionné, l’aperçu se lance automatiquement et tourne en boucle. Cet apport offre un confort visuel sans pareil pour finaliser son travail. Du coup, on affine davantage les possibilités, profitant de cette “ accélération visuelle ”.
Par ailleurs, la qualité d’affichage des titrages, même une fois le titrage rendu, est enfin correcte. Il faudra juste vous méfier une fois le montage exporté : QuickTime pro sera requis pour améliorer le rendu des titrages ou désentrelacer la vidéo.


La quasi totalité des nouveaux effets sont propres à Tiger 10.4. Ils font partie d’un dossier “ Quartz Composer ” (nom de la technologie du même nom). On y trouve de jolis effets Aquarelle, Contourage, toutes sortes de déformations, Judas, Zoom flou, ou encore Télévision couleur… A utiliser évidemment avec parcimonie. A noter que les modes Ralenti, Accéléré et Lecture Inverse, dont on aurait pu espérer d’éventuels progrès, ne semblent pas s’être améliorés, si ce n’est que sous Tiger, la rapidité d’exécution de l’effet ou sa prévisualisation, sont plus grandes.

Et aussi...


  • Application de l’effet Ken Burns : avant, les réglages du fameux effet Ken Burns s’opéraient assez maladroitement depuis l’onglet “ Photos ” d’iMovie. Maintenant, comme sur iPhoto, une mini-fenêtre transparente déplaçable à volonté, s’affiche sur la fenêtre du Moniteur principal avec les réglages appropriés de l’effet Ken Burns. En net progrès !
  • Amélioration de l’Interface utilisateur : iMovie HD bénéficie de sous-fenêtres et de commandes de montage enrichies.
  • Relation facilitée avec GarageBand : on peut composer la bande sonore originale de son projet directement dans GarageBand.
  • Amélioration de Magic iMovie : auparavant, cette fonction semi-automatique d’importation des vidéos et de création de films capturait tout sans distinction. A présent, on peut préciser à Magic iMovie s’il doit rembobiner la cassette et à quel endroit la capture des séquences doit s’arrêter.
  • Publication sur le Web assouplie : iMovie HD peut exporter directement dans iWeb offrant ainsi une intégration “ multimédia ” de premier plan.


(iLife 06)

iDVD 6

Cette version 6 bénéficie objectivement d'une compatibilité de gravure étendue avec les DVD+R DL (double couche), en plus des précédents formats acceptés : DVD-R, DVD-RW, DVD+R, et DVD+RW. iDVD6 s’ouvre par ailleurs aux graveurs externes de tierce partie, fini le côté fermé d'iDVD. Enfin, on peut archiver les projets en tant qu’image disque afin qu’ils occupent moins d’espace. Bref, pas mal d'avancées marquantes sur cette seule version.




iDVD5 avait déjà ajouté son lot de 12 thèmes. Mais Apple ne s'est pas arrêté en si bonne voie ! 10 nouveaux thèmes sont proposés dont certains sont en 16:9, ils impliquent donc un redimensionnement immédiat. Les thèmes, modulables, ont des noms génériques comme Voyage, De passage, Sur la route, Reflets, Miroir, Plein cadre, Etagères, Aquarelle, et Coup de pinceau. Chaque thème se décompose en "Principal", "Chapitres" et "bonus", ce qui est très pratique. Les anciens thèmes ne sont pas importés mais vous pouvez réintégrer d’anciens thèmes absents, en ayant pris soin de les conserver et en les glissant depuis la paquet de l’ancienne application (Control clic sur l’application) vers ../Library/Application support/iDVD/Themes.


Pour conserver une ancienne version, intitulée par défaut “ iMovie ” ou “ iDVD ” sans indication du numéro de version, il faut simplement renommer l’ancienne application avant d’installer la nouvelle. Renommer iMovie par IMovie 5 ou iDVD par iDVD5 par exemple.
Vous pouvez aussi inclure des thèmes émanant de sociétés tierces comme ceux de iDVDthemepak (http://www.idvdthemepak.com/free.html). Certains sont même gratuits et directement proposés pour iDVD6.



L’appellation Apple “écran large” pourrait laisser penser que la fonction est bridée. Il n’en est rien. IDVD6 est conçu désormais pour les projets large 16:9 en SD et accepte aussi les projets HDV (qu’il convertit). En conséquence, au prix d’une perte de qualité, iDVD convertit un projet HDV en MPEG-2. L’utilisateur peut même panacher des sources en SD et en HDV. Là encore, un assez gros progrès par rapport à iDVD5.
Déjà bien améliorée depuis iDVD4, cette nouvelle vue Plan permet de compléter encore plus facilement un projet depuis le Navigateur ou de supprimer tout ou partie d’un projet directement depuis cette vue générale. Car à chaque élément ajouté ou retranché, le projet se réorganise de lui-même ! Ce dispositif profite aux projets vastes qui reposent sur une arborescence complexe, et dont on sait qu’ils imposent parfois des réorganisations. Mieux : le logiciel vous prévient juste avant de graver si vous avez retiré un élément vital.
Magic iDVD permet de créer, grâce à un mode semi-automatique, un DVD complet prêt à graver avec son thème, ses séquences vidéo, ses photos et ses fichiers audio.
Un aperçu peut être lancé pour visualiser le résultat et si cela convient, on crée le projet. C’est un peu gadget mais ça peut rendre quelques services aux pressés… ou aux paresseux ! On connaissait déjà pareil dispositif avec iMovie et son Magic iMovie. Cette fonctionnalité n’est pas à confondre avec le Onestep DVD, apparu sur iDVD5 et qui est conservé sur iDVD6. Onestep DVD opère une gravure à partir de la caméra, sans aucun authoring. C’est de l’encodage et de la gravure brute à partir d’un brut. Cela dit, le système a été amélioré puisqu’on peut maintenant appliquer la fonction Onestep DVD à des fichiers présents sur le disque dur.

Parmi les autres nouvelles facéties :


Le remplissage auto offre d’ajouter vidéos et photos en un seul clic grâce aux zones de dépôt à remplissage automatique. Le volume du menu est ajustable. On peut créer des boucles audio sans limitation, selon la durée du morceau.
Le diaporama a été grandement amélioré avec de vraies possibilités de confectionner des diaporamas ajustables à ses besoins.



(iLife 06)

iPhoto 6


iPhoto n'étant plus tout seul sur ce marché, le logiciel propose des améliorations substantielles :


Vraiment utile, la faculté de pouvoir comparer ses images en mode Plein ecran. C’est très pratique. Le mode Comparaison est utile pour sélectionner la vue la plus intéressante parmi plusieurs. Ceux qui ont la chance d’avoir un bi-écran peuvent même envisager d’ouvrir les palettes iPhoto sur le second écran tandis que le premier accueille les vues. On peut ainsi comparer jusqu’à 8 vues qu'il suffit de sélectionner dans la barre horizontale des vignettes (en haut). Dans ce cas, iPhoto agrandit au mieux les images en fonction de la contrainte de leur nombre et des dimensions de la fenêtre de visualisation (taille de votre écran). Seuls regrets, l’impossibilité de comparer vue originale et retouchée ; par ailleurs, si on veut exporter l'image choisie, il est nécessaire de quitter le mode plein ecran.


iPhoto est plus rapide et réactif : outre la navigation ou l’export vers iDVD, le lancement de l'application est plus véloce. De même, le défilement et l’édition sont aussi plus réactifs. Conséquence indirecte, iPhoto parvient à prendre en charge jusqu'à 250 000 photos !


Lorsque vous créez des albums intelligents dans iPhoto, vous pouvez rechercher des informations relatives aux photos, comme la vitesse et l'ouverture de l'obturateur, la sensibilité du film et le modèle de l'appareil.


Ajoutons enfin une meilleure maîtrise du format sans compression Raw et une connexion facilitée vers iWeb.


Autre amélioration, le guide de défilement est bien appréciable pour contrôler très rapidement la date ou le titre des prises de vues, éléments essentiels d’une recherche parmi des milliers de vues.


(iLife 06)

Garageband


Apparu en février 2004, GarageBand, 3e du nom, vient de réaliser son plus gros progrès. L’avancée marquante prend la forme d’un navigateur multimédia qui permet de rechercher et importer dans un projet GarageBand toutes les photos, sons et surtout projets iMovie provenant du dossier Séquences. On peut ainsi synchroniser audio et vidéo. Le rêve !


En effet, dès lors que vous ajoutez une vidéo à GarageBand, une piste vidéo apparaît dans le plan de montage tandis que la piste audio de la vidéo s’affiche comme une piste d'instrument réel. Puis, une fois la bande son terminée, il suffit d’envoyer le film au choix vers iDVD, vers iMovie ou la convertir en une séquence QuickTime autonome. Simple et magique. Revers de la médaille, GarageBand sollicite intensément votre processeur. Petites configurations peu musclées, s’abstenir ! 


Retenez aussi que ce nouveau GarageBand 3 dispose d’autres améliorations : enregistrement direct d’un commentaire, Importation d'un projet GarageBand dans un autre, création de Podcasts, génération de projets plus longs, etc.


(iLife 06)

Configuration minimale / Prix

  • Mac avec processeur PowerPC G4, G5 ou Intel Core, cadencé à 733 MHz ou supérieur pour iDVD.
  • 256 Mo de RAM (512 Mo recommandés).
  • Mac OS X 10.3.9 ou Mac OS X 10.4.3 ou ultérieur (OS X 10.4.4 recommandé).
  • iTunes 6.0.2 et QuickTime 7.0.4 (inclus).
  • 10 Go d’espace disque pour installer les applications.
  • La vidéo haute définition requiert un processeur G4 cadencé à 1 GHz ou supérieur et 512 Mo de RAM.
  • Mac OS X 10.4.4 est requis notamment pour les thèmes iMovie HD, les effets audio, les photocasts iPhoto, l’enregistrement iChat dans GarageBand. Et le rendu des effets.
  • Prix pack iLife ’06 (sur Apple Store) : 79€ TTC. Ou Pack familial (pour 5 ordinateurs) : 99€ TTC. Maj : 13,99€ TTC, seulement pour Macs éligibles (certains G5, Powerbook, Mac mini, eMac et Powerbook récents) dont la liste complète figure ici : http://www.apple.com/fr/ilife/uptodate/list.html


(iLife 06)

Cet article vous a plu ?
Vous souhaitez télécharger le PDF ?
Soutenez notre indépendance, bénéficiez du Premium
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !
 

Je publie un avis

Mon pseudo
Mon email (facultatif)
Je souhaite être prévenu d'un nouvel avis (facultatif)
Mon avis (1000 caractères maxi)
Je valide