Magazinevideo > Apprendre > Technique vidéo

Convertir du 1080 / 50p (sur Mac)

 

09 octobre 2011 par Thierry Philippon

 

50p


Le Full HD en 50p (1080 / 50p) ou 60p est une norme d'enregistrement dite "Progressive" qui, sans être nouvelle (Sanyo intègre le 1080 / 60p depuis un moment), étend son emprise et devient un argument supplémentaire de vente pour les fabricants. En grand-public, le 1080 / 50p à 28 Mbit/s est une variante (une évolution si vous préférez) de l'AVCHD classique dont le débit maxi plafonne à 24 Mbit/s. Après une période de transition un peu floue, le consortium AVCHD a finalement décidé que le 1080 / 50p à 28 Mbit/s (et 1080 / 60p) serait intégré à la norme dite "AVCHD 2.0". On reste en 4:2:0 et compression MPEG-4 AVC / H.264. Au passage, ce même consortium a également normalisé l'AVCHD 3D, ce qui va peut-être contribuer à une meilleure compatibilité des logiciels.


Le mode Progressif de type Full HD en 50p est en phase avec les écrans HD, tous en progressif. A l'heure actuelle, et la tendance devrait s'amplifier, on trouve du 1080 / 50p ou 60p sur des camescopes milieu et hauts de gamme (tel que le Sony CX700 ou le Panasonic SD900 ou encore les Sanyo Xacti), en amateur ou en pro ainsi que sur certains reflex et APN hauts de gamme (Sony HX9 / HX100 par exemple). Le 1080 / 50p offre à la fois une meilleure fluidité que le 50i, des arrêts sur image et ralentis (ou accélérés) plus nets et permet d'éviter l'entrelacement des images, phénomène qui se traduit par un dédoublement visible des contours de sujets en mouvements. Pour diffuser par exemple sur le Web (c'est-à-dire au final sur un écran informatique Progressif), on est donc obligé de désentrelacer ses images entrelacées (au moyen d'un filtre approprié). L'opération est fastidieuse, prend du temps et la qualité est moindre puisqu'on se retrouve avec un balayage sur deux ! C'est le prix à payer car l'entrelacé sur un écran progressif provoque trop d'artefacts. On comprend mieux pourquoi le 50p intéresse fabricants et utilisateurs...


SD900

Sous Windows comme sur Mac, il faut aussi comprendre que le 1080 / 50p n'a pas que des avantages, sinon il serait très largement adopté. Plusieurs écueils potentiels le caractérisent, du plus particulier eau plus courant :


-D'abord, en cas de diffusion sur la télé du salon de vos dernières vacances à Marrakech, il faut que celle-ci accepte bien le 50p !


-Certains disques durs multimédias, n'acceptent pas ce format en entrée (même si la tendance s'améliore). Il est dans ce cas impératif de consulter la fiche technique du produit sur lequel vous souhaitez recopier vos séquences en 50p. Par ailleurs, le débit auquel le 50p est associé peut provoquer des saccades, voire même figer l'image. C'est par exemple le cas avec la PS3 de Sony.


-La finalité du 50 peut aussi être sujette à caution : ainsi les spécificités du Blu-ray sont-elles surtout réservées au 50i ou au vrai 25p : autrement dit pour du Blu-ray, vous pouvez exporter / graver en H.264 mais pas en 50p. Il vaudra mieux parfois exporter directement en 25p pour garantir 100% de compatibilité. Le jeu en vaut malgré tout la chandelle : un Ralenti filmé et monté en 50p reste valable, même s'il est exporté en 25p… Et même si c'est dommage.


-Enfin, et peut-être surtout, le 50p est au coeur d'un dilemme pour préserver du 50p tout au long du workflow. Certes, il paraît nécessaire de préserver le 50p pour restituer en sortie une image comparable à l'image d'entrée, et maintenir la fluidité que le 25p ou le 50i n'offre pas. De plus, le 50p en sortie évite - si le logiciel est capable d'un Smart rendering - tout réencodage fastidieux et destructeur. Mais la situation n'est pas si reluisante : par exemple Magix Video Deluxe (17) accepte le 50p mais contraint l'utilisateur à l'export à réencoder et à limiter le débit du 50p si le montage n'est pas exclusivement en Cut. Décidément, les arcanes du 50p sont bien complexes !


FCPX

Alors que la situation du 1080 / 50p est assez déconcertante sur Mac (voir ci-après), sous Windows, les logiciels de montage acceptent plus ou moins le 1080 / 50p en entrée. Ainsi Vegas Pro, Magix Video Deluxe ou encore Edius 6 (pour ne citer qu'eux) acceptent et traitent correctement le 1080 / 50p au moins en entrée. D'autre part, les logiciels gratuits fournis avec les camescopes Sony ou Panasonic, comme Picture Motion Browser ou HD Writer A.E 2.1 / 3.0 et supérieurs, acceptent le 50p sans sourciller. Néanmoins, si votre logiciel (ou votre version de logiciel) n'accepte pas le 50p, l'un des logiciels de conversion Mac que nous avons testé (MTS / M2TS Converter for Mac), existe aussi pour Windows.


Pour le Mac en revanche, le cas était encore épineux en 2011 car aucun logiciel Mac n'acceptait directement le 50p, ce que d'ailleurs, la plupart des Macusers découvrent souvent à leur insu (les fichiers AVCHD s'affichent en grisé au moment de l'import ou font planter leur logiciel…) ! Bref, ni iMovie ni Final Cut Express, ni Pro (X ou pas) ni Avid, ni Premiere Elements version Mac, ne traitait directement des fichiers 50p ! Le macuser était donc contraint d'utiliser un outil de conversion. Mais il ne le faisait pas toujours, par méconnaissance des outils existants ou par flemme. Du coup, de nombreux utilisateurs se privaient d'images progressives et de la fluidité appréciable qui caractérise cette norme.


Pourtant des outils existent, surtout 2012. Ils ne sont pas tous payants mais même ceux qui le sont ne sont pas très chers.


Cette offre d'outils d'un côté (le créneau intéresse beaucoup de monde !), le désemparement ou les hésitations des utilisateurs Mac de l'autre (le 1080 / 50p est difficile à gérer sur cette plateforme), ont motivé cet article. Mais au lieu de lister simplement les outils Mac existants, nous avons comparé ces mêmes outils de conversion. Plus long à faire mais on espère, plus intéressant.


A présent, suivez le guide...



> LIRE LA SUITE : Les logiciels de conversion en présence

Les logiciels de conversion en présence

Ils sont finalement assez nombreux sur Mac malgré la spécificité de la conversion, aussi nous espérons avoir testé les principaux. Deux codecs de conversion sont proposés selon le logiciel final avec lequel on envisage de monter. Ainsi pour iMovie ou Final Cut Express 4, les fichiers AVCHD 1080 / 50p doivent être convertis en AIC. Si vous encodez en ProRes 4.2.2, iMovie et FCE4 réencodent le fichier en AIC, votre signal s'en trouve donc altéré. Pour Final Cut (Pro 7, Pro 6), vous pouvez choisir de convertir en AIC ou en ProRes 4.2.2 tout en sachant - qu'en ProRes 4.2.2 - vos fichiers seront (nettement !) plus volumineux. Enfin, vous devez de préférence convertir en ProRes 4.2.2 pour Final Cut Pro X (mais l'AIC est aussi accepté). Côté audio, mieux vaut encoder dans le format brut LPCM qui sied mieux aux logiciels d'édition.


Retenez que les codecs intermédiaires posent à leur tour une problématique : à l'instar des batteries volumineuses des voitures électriques, les fichiers intermédiaires prennent une place énorme ! Dans la qualité la meilleure en ProRes 4.2.2 HQ, un fichier de 33 secondes, une fois converti, pèsera environ 1,5 Go ! Il faut donc une place énorme pour préserver la meilleure qualité. Les solutions : choisir plutôt l'AIC quand c'est possible car il pèse 2 fois moins lourd. Et surtout se débarrasser des fichiers convertis inutiles. Ou ne pas les convertir au départ.


clipwrap

ClipWrap 2 (version 2.4.3)
éditeur : divergent media
site : http://www.divergentmedia.com/clipwrap
Langue : anglais
Compatibilité : Leopard/Snow Leopard/Lion + PowerPC

Apple Prores et Avid DNxHD nécessite d'avoir les plug-ins appropriés.


Prix : 49,99$ (environ 37 euros)


"Wrap" ou littéralement "emballer". C'est l'un des plus simples softs de conversion de notre comparatif. L'interface est très épurée ou très minimaliste, c'est selon. Objectivement, le nombre de fonctionnalités est vraiment réduite pour 50 dollars. Il n'y a même pas de fenêtre de visualisation. Cela dit, ça marche terriblement bien...


movie50p60p

Movie50p60p (version 1.00)
éditeur : Hervé Flores
site : http://movie50p60p.movieconverter-studio.com/
Langue : français
Compatibilité Snow Leopard / Lion + PowerPC. La compatibilité avec Leopard est également assurée mais quelques bugs résiduels sont en cours de résolution (Snow Leopard fonctionne bien).


C'est le dernier-né des utilitaires de conversion développé par un vieux connaisseur : le développeur du célèbre Movie Converter Studio. Movie50p60p ne fait que du 50p60p mais il le fait avec une interface étudiée avec soin, dans 3 qualités différentes dont un étonnant Ralenti. Le changement de qualité est accessible depuis les Préférences (avec moult détails) ou directement depuis l'interface (sous forme de pictos). Son prix est à la portée de toutes les bourses et c'est un produit 100% frenchie (le seul). Une vidéo de fonctionnement du logiciel se trouve ici.


Prix : 6,99 euros TTC (9,78 $). Téléchargeable sur le site de l'éditeur ou via le Mac App Store depuis système OS X 10.6.6. (ou supérieur).


Aunsoft MTS-M2TS

MTS / M2TS Converter for Mac (version 1.3.3)
éditeur : Aunsoft Studio
site : http://www.aunsoft.com/mts-converter-mac/
Langue : anglais
Compatibilité Leopard/Snow Leopard/Lion + PowerPC


Prix : 29 dollars (21,5 euros)


Existe aussi MTS / M2TS Converter pour Windows 2000 / XP / Vista / Windows 7 (version 1.2.3)


site : http://www.aunsoft.com/mts-converter/


Prix : 29 dollars (21,5 euros)


La société Aunsoft est un peu le spécialiste des outils de conversion avec un catalogue de produits si riche qu'on s'y perd entre les différentes versions ! MTS / M2TS Converter for Mac et son équivalent Windows, ne traitent que les fichiers MTS/M2TS mais avec une grande variété de formats d'exportation, et proposent en parallèle, un outil intégré d'édition et de recadrage des vidéos aussi simple que performant à utiliser.


MCS2

A signaler aussi... (ne font pas partie du comparatif)


MovieConverter Studio (version 1.6)
éditeur : Hervé Flores
site : http://www.movieconverter-studio.com/home_fr.htm
Langue : français
Compatibilité Leopard/Snow Leopard/Lion + PowerPC


Prix : 15 euros HT, soit 17,94 euros TTC (si privé et personnel). Commercial : 75 euros HT, soit 89,7 euros TTC.


MovieConverter Studio, produit du même éditeur que Movie50p60p, dispose d'un module de conversion HD qui transcode vos fichiers MTS dans deux résolutions possibles (1440 ou 1920), en progressif ou en entrelacé. Il sait aussi convertir en HD Ready (720p). Pour convertir, le logiciel s'appuie sur différents utilitaires libres : FFmpeg, mpeg2.enc (pour utilisateurs enregistrés), mplayer et mediainfo. Vous pouvez mettre en pause un encodage (ce n'est pas toujours possible sur d'autres logiciels de conversion), convertir de 16:9 en 4:3 PanScan. MCS sait aussi convertir de Pal en NTSC dans les deux sens.


Par ailleurs, comme son nom l'indique, ce "Studio" ne fait pas que de la conversion. Le soft sait aussi multiplexer, démultiplexer, modifier sans réencoder (avec les flux m2v, mpv ou mpeg) et créer des DVD-vidéo. Côté conversion, il ne serait pas impossible que MovieConverter Studio bénéficie ultérieurement d'une partie du potentiel de Movie50p60p.


MCS est le seul de tous les logiciels à permettre d'encoder des fichiers gratuitement jusqu'à 3 minutes, sans logo en filigrane. Mais deux restrictions de taille vous attendent au tournant :


-attendre impérativement que le fichier en cours soit encodé pour sélectionner puis encoder le fichier suivant (aucun batch possible avec la version d'évaluation). Ce qui vous monopolise pendant des heures si vous avez 150 fichiers à convertir ! L'encodage serait aussi un peu plus lent avec la version non-enregistrée.


-se contenter du 25p en sortie. En fait, MCS traite le 50p mais restitue un signal 25p.


toast roxio 11

Roxio Toast 11
éditeur Rovi
site : http://www.roxio.fr/fra/products/toast/titanium/
Langue : français


Prix : 99,99 euros (mise à niveau 79,99 euros)


Ici on est en présence d'un produit complet dont l'utilitaire de conversion est un élément de cet ensemble multimédia. Toast 11 est en effet un outil assez élaboré pour graver des contenus multimédias sur CD, DVD et disques Blu-ray ou de capturer de la vidéo depuis de nombreuses sources (vinyles). Toast 11 sait aussi exporter vos vidéos sur des sites des partages ou copier des CD / DVD / Blu-ray sur plusieurs lecteurs.


Nota Bene : Toast 11 est un beau couteau suisse... que nous souhaitions intégrer pleinement au comparatif mais le sort en a décidé autrement ! Nous avons renouvelé plusieurs fois notre demande de fourniture du logiciel à la société Rovi (à 2 interlocuteurs différents)... qui n'a jamais donné suite. N'importe qui comprendra que magazinevideo ne peut acheter tous les produits testés. D'ordinaire, la version d'évaluation nous sauve. Mais Toast n'en fournit pas ! Aussi nous n'avons comparé Toast que sur quelques critères objectifs que nous connaissons du logiciel.


Final Mate

Et encore quelques-uns :


- une version plus musclée de MTS / M2TS Converter for Mac - Final Mate for Mac (version 1.8.0, ci-dessus) - proposée à 49 dollars (36,5 euros) qui toutefois, ne vous apportera rien de plus pour un usage strict de conversion de fichiers MTS.


-Video Converter for Mac
site : (lien supprimé à la demande du développeur)
Prix : 35 dollars (26 euros)


-MTS Converter for Mac
site : http://www.mtsconvertermac.org/
Prix : 34,90 dollars (26 euros)


imovie 50p
Depuis la fin 2011-début 2012, une autre solution est apparue : elle consise à utiliser le plug-in Panasonic AVCCAM Importer qui fonctionne avec tous les camescopes (Panasonic ou non). Le plug-in convertit les rushes 1080 / 50p en AIC grâce à iMovie via Fichier / Importer / Films. En revanche, le plug-in ne convertit pas les rushes en AIC s'il s'agit de les transférer sur FCPX ou FCP7 (ou 6). Il se borne à permettre la lecture directe des fichiers MTS dans Final Cut (ce qui n'est déjà pas si mal). Mais rien n'interdit d'importer ensuite directement sous FCP les rushes préalablement convertis avec iMovie. Revers de la médaille, les fichiers convertis en AIC pèsent lourd : comptez environ 500 Mo pour 30 secondes. Et le ProRes est considéré comme meilleur à l'AIC.


(Convertir du 1080 / 50p (sur Mac))

Le test comparatif

Aunsoft-MTS-M2TS

De façon générale, les softs de conversion capables de convertir du 50p se ressemblent sur leur principe de fonctionnement. Ils convertissent tous en tenant compte du logiciel destination, ils gèrent tous l'AIC ou le ProRes 4.2.2 (au choix), ils permettent tous de convertir des fichiers isolément ou des dossiers complets. Enfin, tous savent travailler directement depuis le camescope, une carte mémoire, ou depuis un dossier présent sur le disque dur. Dans ce dernier cas, nul besoin d'avoir conservé toute la structure du dossier AVCHD, seuls les fichiers MTS suffisent.


Mais les points communs entre les logiciels de conversion n'excluent pas des différences, cruciales ou bénignes. Nous avons étudié une par une ces différences. Par commodité, nous mentionnons Aunsoft pour désigner MTS / M2TS Converter for Mac.


Le prix
Les prix vont du simple au quintuple ! Et encore nous n'avons pas pris en compte Toast 11 pour lequel la comparaison de prix serait un peu faussée puisque Toast 11 est polyvalent. A 6,99 euros, le moins cher est incontestablement l'utilitaire Movie50p60p. Le tarif de ClipWrap dont la philosophie se rapproche de celle de Movie50p60p, nous paraît très surévalué. Le tarif de Aunsoft et de Toast est moins discutable.


La langue
Movie50p60p et Toast sont en français, ClipWrap et Aunsoft en anglais. Franchement, la langue ne gêne pas beaucoup sur ce type de logiciel aux fonctionnalités peu nombreuses. Il faut davantage scruter le caractère intuitif ou non des manipulations. Un logiciel en anglais très intuitif sera plus facile à manier qu'un logiciel français non intuitif.


Version d'évaluation
Tous en proposent une, excepté Toast 11. ClipWrap se limite à la première minute de chaque clip. Chez Aunsoft, le logiciel est pleinement utilisable mais le logo Aunsoft s'affiche en filigrane au centre de l'image. Movie50p60p ne convertit pas les fichiers supérieurs à une dizaine de secondes en entier et sur certains caméras, le son est coupé au niveau de la dernière seconde de chaque fichier.


movie50p60p

Le Drag and Drop
Autrement dit, la faculté de glisser-déposer un fichier, ou tout un dossier, depuis le Bureau (ou un dossier présent sur le disque dur). La fonctionnalité est offerte partout. ClipWrap offre un ajout (+) en sus du Drag and Drop. Aunsoft ne permet le Drag and Drop qu'à partir du moment où un fichier est déjà présent dans la fenêtre de conversion.


Le Drag and Drop est d'autant plus apprécié quand on a qu'un ou deux fichiers à convertir ou qu'on procède à des essais.


Le traitement par lots
Evidemment tous proposent le traitement des fichiers par lots (Batch), sans limite de nombre de fichiers, puisqu'on a rarement un unique fichier MTS à transcoder ! Tous offrent offrent également le batch dès leur version d'évaluation.


Vérifications des propriétés du fichier
A tout moment, on peut vérifier les propriétés du fichier chez Aunsoft, ou ClipWrap. Pas chez Movie50p60p. Mais vous pouvez utiliser le donateware VideoSpec.


aunsoft MTS-M2TS

Fenêtre de visualisation
ClipWrap et Movie50p60p n'en ont aucune, c'est un moins qui s'explique toutefois par une certaine logique : l'absence de possibilité d'édition. Un visualiseur pourrait toutefois servir à vérifier le contenu du fichier et à ne pas l'encoder si besoin est. Movie50p60p a quand même fait l'effort de proposer une vignette (fixe) d'identification de la première image du fichier.


Chez Aunsoft, la fenêtre de visualisation est présente sur la droite, complètement intégrée à l'interface, sans nécessité de cliquer sur une vignette, mais curieusement, l'image qui s'affiche est en 4:3. Il est logique que le Visualiseur ait été intégré puisque l'application propose des facultés d'édition.


movie50p60p

Formats de conversion / d'export
Tous savent exporter en AIC, le codec intermédiaire historique d'Apple que l'on retrouve depuis de nombreuses années sur iMovie ou Final Cut Express 4. Tous proposent aussi le ProRes 4.2.2 (et parfois ses variantes Proxy, 4.4.4), codec compatible avec FCP7 et FCP X. Les codecs sont proposés en 3 "qualités" chez Aunsoft et Movie50p60p en jouant principalement sur le nombre d'/images/secondes. ClipWrap propose 2 qualités en ProRes 4.2.2 (HQ) qui ne jouent pas sur le nombre d'/images/seconde mais sur le débit moyen (239 Mbps au lieu de 363 Mbps).


Tous les softs offrent un réencapsulage (en .mov) sans conversion pour assurer la compatibilité de lecture avec QuickTime. Chez ClipWrap, pour réencapsuler un MTS en .mov, le Preset figure dans la liste déroulante. Sur Movie50p60p, il existe aussi mais se situe dans les Préférences, il faut cliquer sur QuickTime pour réencapsuler en .mov sans réencodage. Chez Aunsoft, l'option est aussi prévue. Attention, dans tous les cas, le traitement de fichiers natifs est très lourd pour le processeur, et le calcul des rendus s'en ressentira fortement, sauf si vous avez une configuration TRÈS puissante.


Aunsoft exporte au choix en 50p, en 25p, 24p, 30p et 60p. C'est le plus oecuménique. ClipWrap ne connaît que le 50p en 50p.


movie50p60p movie50p60p
télécharger
 
télécharger

Exemples de Ralentis réalisés avec Movie50p60p


(les séquences encodées par Movie50p60p sont en 1080 /50p, mais elles ont été retaillées et réencodées en 720p pour les rendre diffusables).


Movie50p60p propose un choix entre le 50p, le 25p et le mode Ralenti (25p aussi) : l'utilitaire profite alors du "trop plein d'images" comme le qualifie son éditeur, pour réaliser un très beau Ralenti. C'est-à-dire que l'export se réalise obligatoirement en 25p en allongeant la durée par 2. L'audio n'est pas conservable tel quel puisqu'il se déroule à la demi-vitesse sans récupération possible de l'original.


De manière générale, Aunsoft propose un choix de Préréglages extrêmement large. Un gros bouton orange pour convertir et c'est parti ! Petit reproche : on peut se tromper si on a pas pris soin de bien vérifier la résolution, par exemple se retrouver avec une conversion en ProRes 4.2.2 et une résolution de 640x480 !


Outre la fonction Ralenti, Movie50p60 semble être le seul à pouvoir panacher les formats lors de la conversion de (plusieurs) fichiers. Il peut s'avérer intéressant par exemple de panacher des fichiers convertis en 50p dans la meilleure qualité possible et de demander d'appliquer un Ralenti (25p) aux fichiers qui le méritent.


Attention, on peut aussi proposer du 25p à Movie50p60p (voire du 30p), mais les fichiers seront ignorés (ils ne s'afficheront même pas) s'il s'agit - cas fréquent en grand-public - d'un mode 25p en pseudo-progressif, c'est-à-dire encapsulé dans de l'entrelacé. De toute manière, il n'y a pas d'intérêt réel à proposer du 25p converti en 50p, sinon à vouloir unifier des prises de vues réalisées alternativement en 50p puis en 25p ou à vouloir produire des Ralentis éventuellement. Les vrais fichiers 25p ou 30 Progressif sont produits par les camescopes Sanyo, Toshiba, certains PocketCam, et de nombreux APN.


clipwrap

Qualité de conversion / temps de conversion / poids
Nous nous attendions à trouver des différences "à couper au couteau", en termes de qualité de transcodage. Il faut un oeil bien attentif pour déceler des différences. Nous avons observé une image un peu plus "douce" sur ClipWrap (certains diront "plus claire"), légèrement plus sombre (ou "contrastée") sur Movie50p60p et Aunsoft, accentuant la sensation de piqué. Mais aucune qualité d'image n'est franchement mauvaise et les différences sont ténues, c'est important à souligner.


En revanche, on note des différences en matière de saccades. Nous en avons rencontrées sur ClipWrap et Aunsoft, pas ou très peu sur Movie50p60p. Le Mac du test est peut-être un peu fatigué cela dit.


Pour tester ces paramètres, nous avons choisi un fichier MTS de 33 secondes enregistré en 50p d'un poids de 110,4 Mo en demandant une conversion en ProRes 4.2.2, dans la meilleure qualité (en 50p) quand il y avait plusieurs choix possibles. Voici les résultats :


ClipWrap : durée de conversion de 1'50'', poids de 1,51 Go (débit moyen : 363 Mbit/s).


Movie50p60p : durée de conversion de 3'37'', poids de 1,51 Go (débit moyen : 363 Mbit/s).


Aunsoft : durée de conversion de 6'15'', poids de 1,48 Go (débit moyen : 356 Mbps).


Les différences de temps d'encodage sont importants, notamment entre ClipWrap et ses rivaux (différence de facteur 2x à 4x environ), ClipWrap étant le plus rapide. Aunsoft est visiblement le plus lent. Movie50p60p est lent également mais moins que Aunsoft. D'autres essais réalisés sur des fichiers de durée plus longue ne semblent pas modifier la tendance.


Mais attention, une rapidité plus grande peut traduire une différence de nombre de passes (1 seule au lieu de 2, donc une qualité théorique moindre), au mieux des vérifications moindres pouvant entraîner des soucis de synchronisation image-son ou encore une mauvaise gestion de fichiers "douteux".


aunsoft-MTS-M2TS

Autres fonctionnalités
Aunsoft : permet d'éteindre l'ordi après conversion. Faculté de changer très facilement l'ordre des fichiers à encoder (Move down, move up).


Aunsoft : Possibilité de capturer une image (snapshot) à partir de cette fenêtre de visualisation.


Aunsoft : Possibilité très simple et pratique d'éditer (raccourcir) un fichier trop long ou de le recadrer finement, de l'inverser en miroir ou verticalement. D'ajouter un logo, de modifier des réglages élémentaires (contraste, Brightness, saturation) ou même de remplacer le son initial par un fichier audio !


Movie50p60p : Interface personnalisable (7 couleurs). Possibilité de mettre l'encodage en pause.



(Convertir du 1080 / 50p (sur Mac))

Conclusion

Il n'y a pas vraiment de bon et de mauvais "élève" sur Mac pour convertir du 1080p. Et ce n'est pas par esprit de consensualité que nous concluons cela mais simplement parce que les différents softs testés n'ont pas la même utilité même s'ils traitent la même chose ! Explication : ClipWrap est plutôt fait pour les impatients, car sa rapidité de conversion est la plus grande, MTS / M2TS Converter for Mac a des possibilités d'édition et de correction que ne revendiquent absolument pas ses deux rivaux. Enfin, Movie50p60p a l'avantage d'être très simple et pas cher tout en rendant service. Cela reste notre préféré.


Les 3 softs ont leurs défauts ou leurs manques : ClipWrap est cher en termes de rapport qualité/prix, surtout pour un simple utilitaire, sans aucune fenêtre de visualisation, MTS / M2TS Converter for Mac est un peu lent à notre goût et n'a pas de vraie fenêtre de visualisation (juste une vignette fixe), et MTS / M2TS Converter for Mac est encore plus lent et - ce n'est pas un défaut à proprement parler - regorge de fonctions dont il faut avoir l'utilité réelle.



(Convertir du 1080 / 50p (sur Mac))

Mise à jour FCPX 10.0.4

La mise à jour 10.0.4. de FCPX (sortie le 12/04/2012) apporte enfin la gestion du 1080p/50 en 28 Mbit/s qu'il s'agisse d'importer des prises de vues en 1080p directement depuis la mémoire Flash d'un camescope ou depuis une carte mémoire ou encore depuis une archive préalablement recopiée sur le disque dur de l'ordinateur. Condition dans ce cas : que la structure AVCHD soit complète, sans fichier manquant. Rappelons en revanche que pour FCP7 ou FCP6, il faut recourir à un outil de conversion dédié comme ceux présentés dans cet article, ou transiter par iMovie après avoir installé le plug-in de Panasonic (AVCCAM Importer).


FCPX
Sans la mise à jour 10.0.4 de FCPX, la tentative d'import de fichiers en 1080/50p déclenchait ce message d'avertissement. Une période maintenant bien révolue !
FCPX
Comme on le voit dans l'Inspecteur (onglet Infos, en mode Présentation étendue), la fréquence d'images vidéo désormais gérée par FCPX est bien de 50fps en 1920x1080 avec une priorité de trame Progressive.
FCPX
Les séquences en 50p que l'on souhaite importer s'affichent exactement comme les séquences en 50i ou en 25p. Seule restriction apparente : si vous tentez d'importer séquences 50p et 50i alors qu'elles sont enregistrées sur un même support et que les fichiers 50i ont été enregistrés avant les fichiers 50p, seuls les fichiers 50i semblent s'afficher (et vice versa).
FCPX

Le 50p est exportable en sortie si du moins on choisit un export compatible avec le 1080/50p. Ainsi un export (Menu Partage) vers iPad ou même vers l'option Apple TV par exemple convertira la fréquence initiale de 50 /images/seconde en 25 /images/seconde ! Pour exporter en 50p, choisissez une option adéquate vers QuickTime et vérifiez dans l'onglet Résumé que la mention "Fréquence d'images : 50 ips" est bien spécifiée. Si vous avez acquis Compressor, n'hésitez pas à utiliser cet excellent logiciel de compression qui vous permettra d'exporter en 1080p.


Attention également : un export en 1080/50p n'est pas obligatoirement synonyme de qualité si le débit ne suit pas. Vérifiez que le débit n'est pas trop bas.



(Convertir du 1080 / 50p (sur Mac))

Cet article vous a plu ?
Vous souhaitez télécharger le PDF ?
Soutenez notre indépendance, bénéficiez du Premium
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !
Voir les 11 avis d'internautes et donner le vôtre