Magazinevideo > Drones, Trépieds, Smartphones > Micros, cartes, sacs photo, optiques > Micros HF

2 Systèmes HF comparés

Sennheiser EW100 G3 contre Sony HF grand-public

 

23 juin 2014 par Thierry Philippon

Sennheiser EW 100-ENG G3

Prix fabricant : 800 Euros
 

sennheiser EW100

Les systèmes HF offrent un double "contrat" : celui de se libérer du fil à la patte tout en communiquant le mieux possible avec la caméra et donc les spectateurs. Qu'il s'agisse d'interviews ou d'auto-interviews, en marchant ou pas, ils sont utilisés fréquemment par les reporters, en France, comme au bout du monde.


Du côté pro, il existe finalement assez peu de produits professionnels, donc le choix est assez vite fait. J'ai opté pour le système Sennheiser EW100 G3 à la fois parce que la réputation de son ensemble HF n'est plus à faire (d'ailleurs sa longévité impressionne !), et parce qu'il s'agit d'une marque spécialisée en prise de son. Il existe un système concurrent chez Sony (série HF UWP D11, D12, D16) ainsi qu'un autre chez Azden (Azden 330 ULT) mais l'angle de cet article n'est pas de comparer plusieurs systèmes professionnels entre eux.


J'ai trouvé plus intéressant de tenter de répondre à une question que j'entends souvent et que je me suis moi-même posée. Un système HF professionnel est-il vraiment meilleur qu'un système grand-public ? L'écart de prix qui est assez considérable (le système Sennheiser vaut environ 3 fois le prix d'un modèle grand-public) est-il si justifié ?


ECM-HW2 ECM-W1M

Côté grand-public, j'ai choisi le système Sony HF HW2 (ici à gauche) qui a été remplacé successivement par le modèle ECM-AW3 puis par l'actuelle référence ECM-W1M (ici à droite). Les trois modèles reposent sur la même technologie et ont des caractéristiques techniques pratiquement identiques. Seule l'ergonomie du récepteur change un peu. Le système Sony ECM-W1M est compatible avec tout caméscope ou DSLR muni d'une griffe "active" qui communique avec le boîtier. J'ai préféré le système Sony à d'autres dispositifs (comme les Azden ou le Canon VM-W1) car c'est un des plus connus et ce système repose sur une technologie Bluetooth qu'il m'a paru intéressant de comparer à la transmission HF classique. Des raisons pratiques (possibilités réelles de prêt dans le temps imparti) ont aussi joué dans la décision.


In fine, la vocation de cet article est moins de détailler les produits (même si je m'y attarde quelque peu) que d'objectiver la différence entre un produit grand-public, quel qu'il soit, et professionnel de bonne réputation. Les tests ont été réalisés avec un micro-cravate fourni avec chaque ensemble HF.


Rappelons que les fréquences légales françaises vont de 470 à 790 MHz.


Place aux tests !


  • Prix EW100-ENG G3 : environ 800 euros (réel 718 TTC)
  • Prix EW112-p G3 (kit testé) : environ 650 euros (570 euros TTC)
  • Prix Sony HF AW2 ou ECM-W1M : environ 200 euros.

> LIRE LA SUITE : Sennheiser EW100-ENG G3

Sennheiser EW100-ENG G3

Sennheiser EW100 G3

Proposé entre 650 et 800 euros selon configuration du kit, le kit de reportage HF signé de l'allemand Sennheiser (assemblé aux USA) existe depuis longtemps, mais vu le nombre de questions pointues qu'il continue de susciter sur les Forums, il ne semble pas se démoder. Il dégage une intense impression de robustesse en raison de son revêtement métallique. Le kit est fourni dans un grand carton dont on peut trouver quelques unboxing sur le Web. Pas de valise en revanche malgré son prix. Deux jeux de piles AA sont fournies. L'autonomie est donnée pour 8 heures. Je vous conseille d'utiliser des piles rechargeables.


Le kit le plus complet (EW100-ENG G3) comprend les éléments suivants :


-d’une part un émetteur et un récepteur de poche (SK 100 et EK 100), parfaitement adaptés à une (auto-)interview en configuration légère. Emetteur et récepteur s’adaptent aussi bien à une caméra pro que grand-public.
-d’autre part un émetteur « plug-on » (SKP 100) qui offre une plus grande versatilité, puisqu'il s’adapte à tout micro à main XLR HF (comme le SKM100 proposé par Sennheiser par exemple).
-un micro-cravate omnidirectionnel ME2 (qu’on peut remplacer par un micro statique cardioïde ME4) avec pince crocodile. Une petite bonnette anti-vent miniature vient coiffer la tête du micro.
-un câble jack-XLR ou un câble jack-mini-jack 3,5 mm selon les besoins de raccordement pros ou grands-publics.
-une platine de support (CA2) pour fixer le récepteur sur la griffe porte-flash de votre DSLR ou de votre caméra.
-un manuel d’utilisation


EW112

Un second kit (ci-dessus), moins cher car sans l’émetteur plug-on SKP 100 G3, existe sous la référence EW112-p G3. C’est d'ailleurs celui que j'ai précisément testé car il m'a semblé le mieux adapté au reportage sur le terrain.


Le système HF Sennheiser offre naturellement de grosses performances associées à de nombreux réglages, tant du côté émetteur que récepteur. Par exemple, on peut moduler la sensibilité sur l'émetteur et / ou jouer avec le signal de sortie sur le récepteur.


Pour ma part, j'ai placé la sensibilité de l'émetteur sur -12 dB et la sortie AF out du récepteur sur -18 dB, ce qui donne un son exempte de souffle et de grande qualité.


sennheiser EW112

Au total, 1680 fréquences UHF sont disponibles. Une recherche de fréquences libres s'effectue automatiquement par balayage des fréquences disponibles. Le Sennheiser s’ajuste aux changements de paramètres audio avec le système de réception Adaptive-diversity portatif par l'intermédiaire de la fonction de synchronisation. Le signal est reçu en fait par l’une ou l’autre des deux antennes puis acheminé jusqu’à la caméra. C’est pourquoi il faut de préférence que les antennes soient bien dégagées et soient dirigées dans le même sens. Les écrans de l'émetteur et du récepteur sont rétroéclairés.


Le micro-cravate omnidirectionnel Sennheiser ME2, d’une valeur unitaire d’environ 110 euros TTC (130 euros pour le ME4) est de très bonne qualité. C'est la certitude qu'il ne s’agit pas de fabrication chinoise bon marché ! Sa réponse en fréquence est comprise entre 80 et 18000 Hz. Il est muni d'une pince crocodile et d'un mini-anneau pour introduire le micro dans la pince, c'est assez bien pensé.


Le récepteur se fixe - selon le préconisation du fabricant - sur la griffe porte-flash d'un DSLR ou d'une caméra, à l'aide d'une platine de fixation (CA2). Il faut un peu préparer cette fixation la première fois, pour qu'elle s'adapte bien. A vous de voir si c'est le dispositif qui convient à la situation de reportage. L'émetteur quant à lui, possède un clip qui se glisse dans le passant de ceinture d'un pantalon.


Pas de prises casques à même l’émetteur ou le récepteur, empêchant une communication de type "talkie-walkie", c’est un peu dommage. Les antennes ne sont pas inclinables.



(2 Systèmes HF comparés)

Sony ECM-HW2 (ou ECM-W1M)

Sennheiser EW100 G3

Le Sony ECM-HW2 du test (ou son successeur actuel, le ECM-W1M), système léger et compact, est un peu un OVNI parmi les kits HF traditionnels. Certes, il s’agit bien d’un modèle sans fil mais il fonctionne en liaison Bluetooth (donc numérique) entre le microphone et le récepteur. Il émet sur une fréquence plutôt élevée de 2,4 GHz.


Si le terrain est dégagé, il offre une excellente portée annoncée (et vérifiée) de 100 mètres (8), avec en prime la faculté de choisir d'enregistrer en audio 2 canaux ou en audio Surround 5.1.


Le récepteur du ECM-HW2 / ECM-W1M se fixe sur la griffe intelligente d’un reflex ou d'un camescope Sony. C'est impératif car le boîtier récepteur est alimenté par le camescope ou l'appareil photo. Il fonctionne avec une seule pile AAA (dans l’émetteur).


micro-cravate ECm-W1M

L'émetteur, quant à lui, peut se fixer de plusieurs façons : soit on le tient dans la main à la façon d'un micro main, mais attention aux bruits de frottement, particulièrement observables dans cette configuration. Soit on le fixe au col d'un tee-shirt / pull-over ou au niveau du bouton d'une chemise ou encore au bras grâce à la brassière fournie.


Sennheiser EW100 G3

On dispose de plusieurs modes d'enregistrement : MIX, MONO MIX, Single, 5.1c., permettant soit de mixer la voix du micro HF avec celle de la caméra qui prend l'ambiance, soit d'isoler la voix seule du micro HF. Un clip de fixation pour vêtements est inclus ainsi que deux écouteurs pour une écoute de contrôle. Ces prises écouteurs - incrustées à même l'émetteur et le récepteur sont une spécificité Sony très pratique, permettant même de se servir accessoirement du Micro Sony HF comme d’un talkie-walkie.


On dispose aussi d'une housse anti-vent avec maintien, et d'un brassard pour fixer le micro sans fil autour du bras. Il existe des indicateurs signalant le faible niveau de batterie sur le microphone et le récepteur. Lorsque la liaison s’établit correctement, une diode bleue s’affiche sur l’émetteur et le récepteur. A défaut, elle clignote, signe que la liaison ne s'établit pas. Il faut parfois juste attendre quelques secondes avant que la diode bleue cesse son clignotement.



(2 Systèmes HF comparés)

Conclusion

micro HF

Comme la vidéo en atteste, la différence de rendu sonore entre le Sony grand-public et le système pro Sennheiser est marquée, justifiant - rien que sur cette seule raison - l'écart de prix. La voix du Sennheiser est chaude, bien "emmitouflée", sans souffle et le micro-cravate ne capte pas les bruits de pas à la différence du Sony. Les explosives (les "p") ne provoquent pas de pic sur le Sennheiser à la différence (parfois) du Sony. A noter : je trouve le son du Sony moins nasillard lorsqu'on lui retire la bonnette. Incontestablement, la meilleure clarté sonore s'obtient en enlevant la bonnette.


Alors que les réglages du Sony sont quasi inexistants, ceux du Sennheiser permettent de jouer notamment avec la sensibilité de l'émetteur et / ou la sortie AF out du récepteur, ce qui permet d'obtenir le rendu sonore souhaité.


Le Sennheiser est le seul à "franchir les murs", là où la liaison Bluetooth du système grand-public trouve sa limite (jusqu'à ce que le son devienne inaudible), ce qui restreint les utilisations du Sony dans une ville ou même derrière un obstacle naturel. Ajoutons un léger décalage du son du Sony lors d’une distance importante supérieure à 30 ou 40 mètres, décalage toutefois rattrapable facilement au montage.


Les deux systèmes délivrent de bons résultats (même avec le Bluetooth du Sony) lorsque l'interviewé est de dos par rapport à la caméra. C'est un point important à souligner si l'opérateur de prise de vues suit le porteur du micro qui déambule dans une ville et qui n'est généralement pas face à la caméra dans ce genre de situation.


Le Sony trahit une assez grande sensibilité de l’émetteur aux bruits de frottement, surtout s'il est tenu à la main. Il faut donc vraiment étudier son emplacement au départ et s’assurer que rien ne frotte contre lui.


Le Sennheiser n'a pas que des qualités. Dans un endroit désert, en hauteur, j'ai observé que le signal est parasité parfois un peu subitement (voir vidéo dans les vignes à partir de 8') à une distance supérieure à 30 mètres, sans raison facile à objectiver mais probablement suite à de légères rafales de vent ou en raison d'une perturbation de fréquences (peut-être que le récepteur n'était pas placé suffisamment haut). En effet, en cas de souci, il est nécessaire que les antennes "se voient" l'une l'autre, au besoin en fixant le récepteur sur le point le plus haut.


Autre petit reproche du Sennheiser : l’absence d'écouteurs au niveau du micro, empêche toute utilisation de type talkie-walkie.


Hormis ces deux points, le système Sennheiser tient toutes ses promesses et mérite grandement un investissement de plus de 600 euros pour tout besoin d'interview nomade professionnelle.


Si l'on accepte un son de moindre qualité, et si l'on possède un appareil photo ou caméra Sony, le système Sony conserve malgré tout des caractéristiques très intéressantes pour un usage amateur, surtout pour sa fonction talkie-walkie, très pratique. Son rapport qualité / prix reste bon, même si la différence avec un système pro, en termes de qualité et de réglages, est criante.



(2 Systèmes HF comparés)

Cet article vous a plu ?
Soutenez notre indépendance
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de vous !
Voir les avis d'internautes et donner le vôtre