Magazinevideo > Actus > Actus photo

IIllusion optique ou Photoshop ?

20 juin 2018 par Thierry P.


Les illusions d'optique ont toujours été fascinantes car elles trompent notre perception de la vie réelle. Dans l'image ci-dessous, le rond orange de droite est de même taille que celui de gauche alors que les deux ronds semblent de taille différente.
 
 
Avec un peu de chance, le photographe peut côtoyer les illusions optiques. Elles transforment alors une banale photo en une vue comique, surnaturelle ou artistique selon les cas.
 
 
Ainsi cette photo prise aux Buttes-Chaumont à Paris donne l’impression que j'ai photographié un unijambiste. Pourtant j'ai juste capté au bon moment un sportif du dimanche matin qui pratique des exercices d’assouplissement et dont la jambe gauche est parfaitement alignée dans l'axe du corps. 
 
 
L'affaire est plus compliquée pour la photo de couverture parue dans le magazine Paris-Match du 7 Juin 2018. En effet, la première dame est photographiée en pied (justement), et nous distinguons d’elle deux jambes... mais une seule chaussure. Même en gros plan, pas la moindre trace du plus petit bout du 2e pied...
 
L'étrangeté est telle qu'après avoir été reprise abondamment sur les réseaux sociaux, l'image incriminée a fait sortir du bois le rédacteur en chef de l'agence qui a réalisé la photo pour Paris-Match. C'est un effet d’optique, l'autre pied est caché derrière, et ce genre de choses nous arrive 10 fois dans l'année aurait déclaré le responsable de presse de l'agence. Un argument qui laisse sceptique : le soin qu’on imagine à préparer et choisir une photo de couverture sur la première dame de France pour l'un des magazines les plus vendus de France (environ 600.000 exemplaires) se serait malencontreusement heurté à un effet d’optique ? Un sacré manque de chance...
 
Du coup, les graphistes les plus taquins, qui connaissent la puissance de leur logiciel fétiche, Photoshop, suspectent la photo d’être retouchée. Leur hypothèse ? Le deuxième pied ne serait pas masqué par une illusion d'optique mais aurait été gommé pour des motifs qu’au passage, personne ne s'est aventuré à expliquer. 
 
Si la photo est suspectée d'être retouchée, c’est d’abord parce que la presse people dans son ensemble a cette incorrigible manie de retoucher les photos de certaines stars et des « puissants ». Soit par habitude de fonctionnement, soit par consigne tacite ou explicite. Si un visage a besoin d'être rajeuni, on tente de le lisser et de supprimer les imperfections. Photoshop est très fort dans cet exercice comme le prouve cette excellente démonstration.
 
 
La suspicion s'explique aussi par l'existence de plusieurs précédents notoires plus indiscutables que le cas de la première dame. Et qui prêtent plutôt à sourire : sur un canoë, durant l'été 2007, les poignées d’amour de l'ex-président Nicolas Sarkozy avaient subitement disparu. Un excès de coquetterie ? En juillet 2015, dans le Parisien, une malencontreuse étourderie du graphiste avait effacé (plutôt joliment) son garde du corps, montrant du coup que le président seul, gravissait mieux les difficultés. La même photo confirmant cette fois la présence du garde du corps aux côtés de N. Sarkozy, avait été publiée dans un autre magazine...
 
 
Et le vélo décidément, joue des mauvais tours... Ici le maquettiste de cette publiicité, pour focaliser l'attention sur le coureur et la caméra située sous le siège, a ajouté un flou gaussien, créant une réduction de la profondeur de champ, mais manque de chance, l'artiste a oublié en chemin de flouter une petite zone de l’image ! 
 
Certains cas sont plus manipulateurs : en 2017, une photo du visage de la première dame française (encore elle), aux côtés de Melania Trump, lui a donné 15 à 20 ans de moins. La photo a d'ailleurs été refusée par une grande agence de presse (Abaca) qui jure que la source lui a confirmé un "photoshopage" en règle.
 
Est-ce important ? Non en apparence, un bout de chaussure ou quelques rides gommées, ne vont pas révolutionner la planète ni accentuer les conflits du monde. Mais sur le fond, la photo est un moyen puissant de persuasion, voire de propagande. Si l'on falsifie cette photo, pourquoi pas celle-ci ou celle-là ? Où s’arrête l’illusion d’optique ? Où commence la triche ? Où finit la sincérité ? Où commence la désinformation ?
 
 
La réponse se tient peut-être dans ces deux derniers exemples. En juillet 2017, une photo publiée sur le site communautaire Reddit semble montrer le président russe au centre du jeu des négociations. Mais dans la vraie photo prise par Getty Images, le président russe est absent !
 
 
Plus subtile, donc plus dangereux, en 2013, le régime nord-coréen veut faire preuve de sa force en montrant des aéroglisseurs débarquer sur une plage. La photo manque de peu d'être diffusée sauf que l'AFP découvre la supercherie. Ironie de l'histoire, c'est un logiciel traqueur de photos retouchées, nommé Tungstène, qui confirme le pot aux roses : les aéroglisseurs ont bien été dupliqués. 
 
C'est ce même logiciel qui a d'ailleurs confirmé le photomontage de l'une des plus célèbres photos politiques de ces dernières années, la réunion de l'équipe Obama, au moment de l'assaut de Ben Laden suivi en direct depuis Washington.
 
La guerre des logiciels ne fait peut-être que commencer.

Articles correspondants

 

 

Laisser un commentaire

Votre pseudo
Votre email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu de l'ajout de commentaire par email
Votre commentaire (1000 caractères maxi)
Je coche cette case pour valider mon commentaire

Une question ?

Ceci est l'espace des Avis. Posez votre question ou lire une réponse dans le Forum

IIllusion optique ou Photoshop ? : les commentaires

Soyez le premier à déposer un commentaire !