Magazinevideo > Caméras & Photo > Tests photo > Tests compacts experts et bridges

Panasonic Lumix DMC-TZ100

Le presque parfait

17 février 2016 par Thierry Philippon

Panasonic Lumix DMC-TZ100 noir

Panasonic Lumix DMC-TZ101

Prix fabricant : 700 Euros
 

A magazinevideo, nous testons surtout les fonctions vidéo des appareils photos que leurs qualités purement photographiques, car les sites dédiés à la photo détaillent assez bien les fonctions photo. Cependant, nous développons ici des analyses techniques qui concernent indifféremment photo et vidéo et fournissons des photos-exemples.


TZ100

Avec sa robe aussi noire que celle du TZ70, le TZ100 est d'allure chic ou austère selon les goûts. Une version silver existe aussi si nécessaire. Le TZ100 est unvrai petit compact malgré l'étendue impressionnante de ses capacités. Au niveau "accessoire" immédiatemnt viisble, il ne lui manque que la griffe porte-accessoires et l'orientation de l'écran.


Ceux qui connaissent les GH3 / GH4 ne seront pas dépaysés car le TZ100 est une sorte de petit GH4 avec lequel il partage beaucoup de fonctionnalités communes et un affichage sur écran très proche. Mais c'est justement l'écran qui frappe par rapport à un GH4 : certes il est tactile et on peut voir en vision latérale, mais il reste non articulable, non inclinable. Au moins, vous ne risquez pas de subir des problèmes de charnière d'écran ! Le couple Taille d'écran / Résolution reste classique (3'' / 1,1 Mp). Luminosité, contraste et saturation sont réglables. On peut aussi lui assigner un éclairage auto qui s'ajuste en fonction de la luminosité ambiante.


Par rapport au LX100 sortie en 2014 (référence à ne pas confondre), les deux compacts partagent pas mal de points communs et leur prix (aujourd'hui en juillet 2016) est assez proche. Les différences ? Le LX100 adopte un capteur 4/3 de 16 Mp avec viseur de plus de 2 Mp et griffe porte-accessoires. Son zoom est 3,3 fois plus modeste (x3), mais son ouverture, plus avantageuse (f/1.7-2.8). Il est un peu plus lourd et grand que le TZ100 (normal pour un compact de voyage). Bref, le LX100 est plus haut de gamme mais pas de beaucoup !


TZ100

Pour filmer - ce qui nous intéresse ici - on peut choisir n'importe quel mode "Photo" même si le mode "Films créatifs" (M) semble le plus approprié, car c'est le plus souple. Une fois l'appareil mis en route, le bouton vidéo démarre l'enregistrement. Il faut attendre un chouia. Un témoin rouge clignotant confirme l'enregistrement. En principe, si vous n'êtes pas daltonien, c'est visible. Cette fois le bouton vidéo (nommé "touche d'images animées") est bien situé, calé entre le commutateur On / Off et la commande de zoom. Mais si vous êtes en mode "Films créatifs", le déclencheur (nommé "touche d'obturateur") fait aussi office par défaut de bouton vidéo, il est même plus pratique à utiliser !


Satisfaisants aussi, les deux décomptes de temps (écoulé et restant) qui renseignent le vidéaste à tout moment. Notez par contre le temps de réaction qui reste un peu long pour enchaîner 2 scènes, le buffer met du temps à stocker la séquence.


TZ100

Rappelons que comme les FZ300 ou GH4 / GH4R, le TZ100 peut enregistrer en 4K en 25p (en MP4) ou en 24p (directement) ou en FullHD (en MP4 ou AVCHD) à différents débits, et même divers modes (Progressif ou Entrelacé). Préférez tout de même le Progressif.


Même si 99% des plans font généralement moins de 1 minute, sachez que l'appareil est limité à 20 minutes d'enregistrement (en continu) en FullHD et 15 minutes en 4K, ceci afin d'éviter une surchauffe produite par les hauts débits. Mais même 15 minutes, ce n'est pas si mal : le Sony DSC-RX100 IV par exemple ne peut enregistrer plus de 5 minutes consécutives en XAVC-S 4K ou même XAVC-S HD 100 Mbps !


Si vous tournez en 4K, méfiez-vous de la carte utilisée, source de fréquents problèmes, car à 100 Mbps, des cartes avec un sigle 3 dans un "U" sont requises. Attention, pas plus d'1H20 en 4K sur une 64 Go. Ca file vite si vous partez 3 semaines en Jamaïque!


En extra, vous disposez aussi d'un mode Scène "Haute Vitesse" à 100 /images/seconde, qui octroie un beau ralenti (voir notre vidéo). Ce mode Haute Vitesse est directement accessible depuis le mode vidéo Films créatifs.


Comme le boîtier est photo / vidéo, il peut aussi enregistrer dans un mode dont Panasonic se fait le chantre, le mode Photo 4K, un mode qui permet de capturer 25 ou 30 vues fixes de 8 Mp extraites de chaque seconde.


TZ100
Une carte de 64 Go (le minimum confortable en vidéo) vous permettra de stocker 5H de vidéo AVCHD en 50p / 28 Mbps mais seulement 1H20 (!) en 4K, à mettre en perspective des 10500 (!) photos de 10 Mo que vous pouvez stocker en format 3:2. Si l'on se rappelle le positionnement du produit (le voyage), il faudra donc réfléchir à deux fois avant d'utiliser le 4K ou bien, se munir de plusieurs cartes mémoire. Rappelons que pour la vidéo, sur ce type d'appareil, les Class 4 à 10 suffisent pour du FullHD, même si les vendeurs vous affirment l'inverse. Seul le 4K exige des cartes Class 10 en U1 ou U3.
batterie TZ100
La batterie DMW-BLG10E est d'une autonomie variable : comptez entre 45 et 90 minutes en 4K avec écran, à peine plus en FHD, selon que vous tablez sur la durée en continu ou réelle (avec marches / arrêts, zoom, etc.), mais aussi selon le mode utilisé et enfin selon les conditions d’utilisation : les données sont fournies avec écran, mais a priori, en utilisant seulement le viseur, vous gagnez en autonomie. La charge requiert 210 minutes, une durée standard.
TZ100

Les ultra-zooms de la série TZ étaient jusqu'à présent l'un des principaux arguments de vente de cette gamme avant que la concurrence n'emboîte le pas de Panasonic. Mais ici seul le TZ80 argue d'un zoom x30, tandis que le TZ100 se contente d'une amplitude plus modeste à x10. Mais il argue d'un mode i.Zoom (x2), voire d'un zoom numérique (x4) ! Évitez l'iZoom si vous le pouvez, la différence de qualité est tout à fait visible.


L'extension du zoom est moyennement véloce à l'allumage. Compte tenu que le zoom est limité à x10, c'est loin d'être un exploit. On apprécie particulièrement une fonction propre à Panasonic qui est la Reprise de zoom (nommée autrefois Reprise d'objectif). Grâce à celle-ci, le TZ100 mémorise la position de zoom qu'il a quittée avant extinction de l'appareil et reprend sur celle-ci lorsqu'on rallume le boîtier. Cela permet ainsi de récupérer une longueur focale que l'on souhaite ne pas quitter, par exemple un 50 mm pour des portraits. Mais cette reprise auto peut passer inaperçue lorsque vous rallumez le compact, méfiez-vous.


TZ100
iZoom
izoom

1) au grand-angle


2) au maximum de l'amplitude optique (x10)


3) en mode i.Zoom (x20).


 


Le zoom est utilisable hors enregistrement ou en cours d'enregistrement bien sûr, comme sur une caméra, c'est un avantage sur les reflex. Mais il produit un bruit de zooming impossible à contenir. La commande de zoom du TZ100 est nerveuse, un peu trop à mon goût mais on ne peut obtenir la fluidité des commandes de zoom d'une caméra grand-public haut de gamme. Elle n'est ni pire ni meilleure que celle des précédents TZ. Notez qu'en mode iA (uniquement semble-t-il), la bague de réglages permet aussi de zoomer. Pratique. Il existe une 3e façon de zoomer qui peut être utile, en se servant de la commande masquée située à droite de l'écran. Contrairement à la commande physique, cette commande sur écran évite de bouger l'appareil au moment du démarrage du zoom.


On apprécie qu'en photo comme en vidéo, le coefficient multiplicateur de zoom s'affiche en bas de l'écran pour renseigner sur la focale en cours.


TZ100

On salue le maintien du viseur électronique de 0.20", de 1166 Kp que les concurrents ne possèdent pas ou peu. Inutile d'insister sur la pertinence du viseur en photo ou vidéo quand le soleil éblouit l'écran. Celui du TZ100 est tout à fait satisfaisant bien qu'il soit moins performant que celui d'un LX100 par exemple. Notez aussi qu'un viseur permet de mieux stabiliser la prise de vues en basse lumière, à condition de bien coller l'oeil au viseur. La dioptrie est réglable.


Depuis le TZ70, la détection oculaire a été ajoutée avec deux réglages de sensibilité. Ainsi, si vous approchez l'oeil du viseur, l'écran s'éteindra et vice versa. Préférez ce mode Automatique (réglable dans le Menu). Autant cette fonction peut agacer sur un boîtier plus gros type GH4, car elle se fait piéger par tout mouvement involontaire devant le viseur central qui éteint l'écran; autant ici la détection oculaire se fait moins piéger compte tenu du viseur à gauche et de la petitesse du boîtier. Attention, en mode Lecture, le détecteur d'oeil reste actif.


TZ100

Passons à la bague multifonctions du Lumix TZ100. C'est une tentative de réponse aux COI (compacts à objectifs interchangeables) qui proposent de conserver le toucher et les fonctionnalités d'une bague d'objectif, chose rare sur les compacts classiques. Cette bague est un peu compliquée à manier au début, d'autant qu'elle n'est pas crantée mais on s'y fait. Cette bague permet bien sûr de régler la mise au point manuelle avec une certaine efficacité.


Mais la bague n'est pas une simple bague de mise au point mais elle est "multifonction". Vous pouvez donc régler la compensation d'expo, manipuler le zoom, ajuster la sensibilité, l'équilibre des blancs ou même le ratio d'image ! Un réglage par défaut et une mise en Off sont aussi prévus. Pas mal.


Ce qui aide également bien le photographe-vidéaste, ce sont les nombreuses touches personnalisées Fn (9 au total, il y a de quoi faire !) qui procurent autant de raccourcis directs vers les fonctions les plus utilisées du compact.


TZ100
De mon point de vue, le grip de préhension est mal conçu. Certes il a le mérite d'exister mais il suffit qu'il fasse chaud et que les mains soient légèrement moites, pour que l'appareil soit malaisé à transporter, voire glisse (un peu) à la façon du savonnette. Bien sûr il y a la dragonne ou d'autres amnières de tenir un petit compact, mais j'ai déjà tenu en mans des compacts qui étaient plus confortables à saisir.
TZ100

L'image du Lumix TZ100 reste tout à fait appréciable en vidéo FullHD comme en 4K mais nous vous invitons à regarder nos séquences vidéo pour vous forger une opinion avisée. J'ai autant filmé en FullHD qu'en 4K, car il semblerait que les acheteurs de ce type de compact tournent surtout en FullHD et hésitent encore à stocker leurs images en 4K.


Le piqué est bon en vidéo au grand-angle, et l'optique x 10 tient ses promesses, surtout avec le capteur 1 pouce qui offre plus de latitude en matière de bokehs. Mais l'argument du 1 pouce est survendue malgré le processeur plutôt musclé Venus Engine 9 inspiré du GX8 : Panasonic a sans doute dû trouver des compromis pour concilier capteur 1 pouces et qualité d'image dans un si petit boîtier, car j'ai trouvé la qualité au téléobjectif un peu molle et la colorimétrie pas toujours fidèle. L'optique Leica n'a de Leica que le nom. On peut lui reprocher notamment de ne pas être très lumineuse au Télé (f/5.9).


Cependant, la déformation sur les bords est modérée. Et globalement, le TZ100 reste un super comaganon de voyage, les bémols sont ceux d'un testeur, habitué à voir défiler beaucoup d'appareil, hein on est d'accord ! :)


qualité

L'optique du TZ100 conserve une focale grand-angle de 25mm en Photo 3:2 ou 26mm en vidéo FullHD, ce qui est plutôt très bien, mais c’est nettement moins généreux en Photo 4K ou en Vidéo 4K, avec seulement 37-370 mm. Il faut prendre en compte ce paramètre si vous êtes un adepte du grand-angle. La faute en incombe au capteur 1 pouce qui recadre pour former l'image 4K, d'où un grand-angle peu généreux à 37 mm.


Autre point crucial, le stabilisateur se débrouille excellemment bien au téléobjectif. C'est un stabilisateur de type optique + électronique qui utilise son plein potentiel en FullHD, pas en 4K (ni en mode Haute Vitesse) car en FullHD, il corrige sur 5 axes (type hybride) alors que dans le second cas (4K), il corrige uniquement grâce à un procédé optique. Cependant, bien malin le débutant qui verra nettement la différence. Compte tenu de la relative faiblesse de la focale au zoom x10 ("petit téléobjectif" comparé à un x30), la stabilisation est réellement bonne dans les deux cas. On perçoit une différence qu'on a pris plusieurs appareils en mains pendant plusieurs années.


En revanche, le stabilisateur est moins probant pour filmer en marchant même si, en FullHD seulement, le grand-angle 26 mm accroît la sensation de stabilité générale. Notez que le stabilisateur, contrairement à celui de certains camescopes, ne peut se débrayer en vidéo (seulement en photo). C'est un inconvénient éventuel.


TZ100
TZ100

La balance des blancs est plutôt fiable comparée à celle de certaines actioncams ou smartphones. En outre, le rendu des teintes chair est plutôt correct. Mais l'un des gros intérêts du TZ100 est sa capacité à pouvoir sélectionner des Profils d'image (Standard, Naturel, Portrait...) comme sur un GH4 ou un FZ1000. On peut ainsi régler la texture d'image très finement. On apprécie également de retrouver le paramètre du réglage des ombres & lumière qui permettra de gérer finement des contrastes difficiles et de déboucher des ombres récalcitrantes sans surexposer son image. L'histogramme est affichable pour affiner tout ça.


Ces paramètres sont d'autant plus utiles que vous remarqurez que le TZ100 a tendance à surexposer. Vous pouvez sans trop de risque baisser l'exposition d'un cran.


TZ100

L'Autofocus est parfaitement fiable en vidéo même s'il peut s'avérer capricieux (hésitant). La mise au point est rapide, pas ou peu de perte du "point" lors du zooming continu. On dispose d'un AF Détection visage/yeux. On aime surtout pouvoir déplacer l e collimateur de la mise au point sur écran, en regardant l'écran, ou même au besoin en continuant de cadrer avec le viseur !


A signaler un "antiflou vidéo" qui règle automatiquement la bonne vitesse d'obturation en fonction des mouvements d'un sujet. Précisons que la détection de contraste et l'Autofocus reposent sur la technologie DFD, qui brille par sa rapidité.


Autre nouveauté intéressante et exclusive à Panasonic, mais uniquement photo, le « Post-Focus ». Grâce à cette fonction, on peut après coup enregistrer - à partir d'une seule et même vue - soit l'avant-plan net avec l'arrière-plan flou, soit l'inverse, ce qui est d'autant plus apprécié sur un capteur 1 pouce ! Il suffit de paramétrer la fonction Post-Focus dans le menu, d'enregistrer, puis en lecture, de pointer sur écran la zone que vous souhaitez voir nette, puis d'enregistrer cette vue en jpg en 8Mp par exemple. Cette fonctionnalité Post-Focus ne fonctionne qu'en Photo. En outre, cette fonction interdit d'utiliser le flash ou de régler la balance des blancs. En revanche, il n'est pas requis d'utiliser le mode Photo 4K pour que le Post-Focus soit opérationnel.


On peut en voir 2 exemples comparatifs ici :


Photo 1


Photo 2


TZ100

Le TZ100 aide l'utilisateur face à une mise au point difficile grâce au réglage Focus Peaking. Rappelons qu'il intensifie les contours au moyen d'une couleurs choisie pour mieux affiner la MAP. C’est vraiment indispensable en 4K.


Notez enfin la faculté du TZ100 de capturer une image fixe à partir de la vidéo en 8 Mo ou 2Mo, opération qui s'effectue en cours de lecture au moyen de la commande "sauvegarder" qui s'affiche via Menu/Set.


TZ100

La sensibilité brute accroche toujours au-delà de 800 Iso et en vidéo, malgré le "grand" capteur, d'autant que l'ouverture n'est pas exceptionnelle (f/2.8-5.9).


Le rapport signal / bruit demeure moyen. En vidéo, il faut rester en mode iA pour obtenir une élévation significative de la luminosité au prix d'un grain plus prononcé. La faute à l'électronique mais aussi à l'optique à la faible ouverture même si elle reste dans la moyenne de ses rivaux. Ce mode iA semble correspondre ne tous points au mode Scène "haute sensibilité". Mais la concurrence fait-elle mieux ? Pas sûr.


TZ100

Pas de changement sur les aspects sonores de ce type de compact fusse-t-il "expert". Le compact n'a ni entrée micro ni prise casque, et produit du bruit à l'utilisation du zoom (même via la bague). Il s'agit d'un bruit de type "moulinet de canne à pêche" qu'on entend surtout dans une ambiance très silencieuse (campagne, forêt). Et difficile d'éviter le cliquetis au début et à la fin du zoom. Donc pas d'amélioration de ce côté. Pourtant les Canon SX700 / SX710 ont résolu ce souci. Pour preuve...


Le TZ100 bénéficie d'un réducteur de bruit du vent à utiliser avec modération car il filtre les graves. Il en est de même du micro-zoom, lui aussi, à utiliser avec précaution car il génère du souffle.


TZ100

Le DMC-TZ100 intègre une mini-HDMI et une sortie mini-USB qui sert à la fois à recharger le compact avec le câble fourni (la prise secteur est aussi fournie) et à relier le compact si besoin à un PC.


Côté lecture, le Menu propose un filtrage qui offre la faculté de n'afficher que les vidéos ou que les photos ou de les mélanger. Pas d'avance / recul rapide sur la séquence. Par contre, on peut capturer une photo à partir d'une vidéo, les Canon équivalents (série SX) n'en sont pas capables.


Le montage avec le TZ100 n'amène à aucune recommandation particulière, tous les logiciels sont compatibles avec les formats AVCHD, et MP4.


Panasonic propose aussi son propre logiciel, PHOTOfunSTUDIO 9.8 PE, compatible Windows. On peut éditer, le "montage est efficace mais réduit.



> LIRE LA SUITE : Le test vidéo du Lumix DMC-TZ100

Le test vidéo du Lumix DMC-TZ100

A magazinevideo, nous testons surtout les fonctions vidéo des appareils photos que leurs qualités purement photographiques, car les sites dédiés à la photo détaillent assez bien les fonctions photo. Cependant, nous développons ici des analyses techniques qui concernent indifféremment photo et vidéo et fournissons des photos-exemples.


TZ100

Avec sa robe aussi noire que celle du TZ70, le TZ100 est d'allure chic ou austère selon les goûts. Une version silver existe aussi si nécessaire. Le TZ100 est un vrai petit compact malgré l'étendue impressionnante de ses capacités. Au niveau "accessoire" immédiatement visible, il ne lui manque que la griffe porte-accessoires et l'orientation de l'écran.


Ceux qui connaissent les GH3 / GH4 ne seront pas dépaysés car le TZ100 est une sorte de petit GH4 avec lequel il partage beaucoup de fonctionnalités communes et un affichage sur écran très proche. Mais c'est justement l'écran qui frappe par rapport à un GH4 : certes il est tactile et on peut voir en vision latérale, mais il reste non articulable, non inclinable. Au moins, vous ne risquez pas de subir des problèmes de charnière d'écran ! Le couple Taille d'écran / Résolution reste classique (3'' / 1,1 Mp). Luminosité, contraste et saturation sont réglables. On peut aussi lui assigner un éclairage auto qui s'ajuste en fonction de la luminosité ambiante.


Par rapport au LX100 sortie en 2014 (référence à ne pas confondre), les deux compacts partagent pas mal de points communs et leur prix (aujourd'hui en juillet 2016) est assez proche. Les différences ? Le LX100 adopte un capteur 4/3 de 16 Mp avec viseur de plus de 2 Mp et griffe porte-accessoires. Son zoom est 3,3 fois plus modeste (x3), mais son ouverture, plus avantageuse (f/1.7-2.8). Il est un peu plus lourd et grand que le TZ100 (normal pour un compact de voyage). Bref, le LX100 est plus haut de gamme mais pas de beaucoup !


TZ100

Pour filmer - ce qui nous intéresse ici - on peut choisir n'importe quel mode "Photo" même si le mode "Films créatifs" (M) semble le plus approprié, car c'est le plus souple. Une fois l'appareil mis en route, le bouton vidéo démarre l'enregistrement. Il faut attendre un chouia. Un témoin rouge clignotant confirme l'enregistrement. En principe, si vous n'êtes pas daltonien, c'est visible. Cette fois le bouton vidéo (nommé "touche d'images animées") est bien situé, calé entre le commutateur On / Off et la commande de zoom. Mais si vous êtes en mode "Films créatifs", le déclencheur (nommé "touche d'obturateur") fait aussi office par défaut de bouton vidéo, il est même plus pratique à utiliser !


Satisfaisants aussi, les deux décomptes de temps (écoulé et restant) qui renseignent le vidéaste à tout moment. Notez par contre le temps de réaction qui reste un peu long pour enchaîner 2 scènes, le buffer met du temps à stocker la séquence.


TZ100

Rappelons que comme les FZ300 ou GH4 / GH4R, le TZ100 peut enregistrer en 4K en 25p (en MP4) ou en 24p (directement) ou en FullHD (en MP4 ou AVCHD) à différents débits, et même divers modes (Progressif ou Entrelacé). Préférez tout de même le Progressif.


Même si 99% des plans font généralement moins de 1 minute, sachez que l'appareil est limité à 20 minutes d'enregistrement (en continu) en FullHD et 15 minutes en 4K, ceci afin d'éviter une surchauffe produite par les hauts débits. Mais même 15 minutes, ce n'est pas si mal : le Sony DSC-RX100 IV par exemple ne peut enregistrer plus de 5 minutes consécutives en XAVC-S 4K ou même XAVC-S HD 100 Mbps !


Si vous tournez en 4K, méfiez-vous de la carte utilisée, source de fréquents problèmes, car à 100 Mbps, des cartes avec un sigle 3 dans un "U" sont requises. Attention, pas plus d'1H20 en 4K sur une 64 Go. Ca file vite si vous partez 3 semaines en Jamaïque! On peut regretter à ce sujet l'absence de 60 Mbps comme chez Sony qui permet de gagner de l'espace sur la carte, le 100 Mbps n'étant pas indispensable.


En extra, vous disposez aussi d'un mode Scène "Haute Vitesse" à 100 /images/seconde, qui octroie un beau ralenti (voir notre vidéo). Ce mode Haute Vitesse est directement accessible depuis le mode vidéo Films créatifs.


TZ100
Comme le boîtier est photo / vidéo, il peut aussi enregistrer dans un mode dont Panasonic se fait le chantre, le mode Photo 4K, un mode qui permet de capturer 25 ou 30 vues fixes de 8 Mp extraites de chaque seconde. L'avantage du mode Photo 4K est de pouvoir choisir sa vue fixe après coup, dans une qualité excellente (8 Mp au lieu de 2 Mp).

En soi, le mode photo 4K ne sert à rien pour faire de la vidéo classique, mais rien ne l'interdit de l'utiliser. D'autant qu'on peut choisir le format de l'image : 4:3, 3:2, 16:9 ou même 1:1 !


Enfin, il existe des modes différents de Photo 4K : Rafale 4K, Rafale 4K (S/S) et Pré-rafale 4K. Vous retrouverez les explications sur ces modes dans cet article pratique.


Il existe aussi un mode dit de Recadrage 4K Live qui permet de zoomer (ou dézoomer) par recadrage 4K sur une séquence. Mais franchement, la manipulation est d'une rare complexité, bonne chance !


TZ100
Une carte de 64 Go (le minimum confortable en vidéo) vous permettra de stocker 5H de vidéo AVCHD en 50p / 28 Mbps mais seulement 1H20 (!) en 4K, à mettre en perspective des 10500 (!) photos de 10 Mo que vous pouvez stocker en format 3:2. Si l'on se rappelle le positionnement du produit (le voyage), il faudra donc réfléchir à deux fois avant d'utiliser le 4K ou bien, se munir de plusieurs cartes mémoire. Rappelons que pour la vidéo, sur ce type d'appareil, les Class 4 à 10 suffisent pour du FullHD, même si les vendeurs vous affirment l'inverse. Seul le 4K exige des cartes Class 10 en U1 ou U3.
batterie TZ100
La batterie DMW-BLG10E est d'une autonomie variable : comptez entre 45 et 90 minutes en 4K avec écran, à peine plus en FHD, selon que vous tablez sur la durée en continu ou réelle (avec marches / arrêts, zoom, etc.), mais aussi selon le mode utilisé et enfin selon les conditions d’utilisation : les données sont fournies avec écran, mais a priori, en utilisant seulement le viseur, vous gagnez en autonomie. La charge requiert 210 minutes, une durée standard.
TZ100

Les ultra-zooms de la série TZ étaient jusqu'à présent l'un des principaux arguments de vente de cette gamme avant que la concurrence n'emboîte le pas de Panasonic. Mais ici seul le TZ80 argue d'un zoom x30, tandis que le TZ100 se contente d'une amplitude plus modeste à x10. Mais il argue d'un mode i.Zoom (x2), voire d'un zoom numérique (x4) ! Évitez l'iZoom si vous le pouvez, la différence de qualité est tout à fait visible.


L'extension du zoom est moyennement véloce à l'allumage. Compte tenu que le zoom est limité à x10, c'est loin d'être un exploit. On apprécie particulièrement une fonction propre à Panasonic qui est la Reprise de zoom (nommée autrefois Reprise d'objectif). Grâce à celle-ci, le TZ100 mémorise la position de zoom qu'il a quittée avant extinction de l'appareil et reprend sur celle-ci lorsqu'on rallume le boîtier. Cela permet ainsi de récupérer une longueur focale que l'on souhaite ne pas quitter, par exemple un 50 mm pour des portraits. Mais cette reprise auto peut passer inaperçue lorsque vous rallumez le compact, méfiez-vous.


TZ100
iZoom
izoom

1) au grand-angle


2) au maximum de l'amplitude optique (x10)


3) en mode i.Zoom (x20).


 


Le zoom est utilisable hors enregistrement ou en cours d'enregistrement bien sûr, comme sur une caméra, c'est un avantage sur les reflex. Mais il produit un bruit de zooming impossible à contenir. La commande de zoom du TZ100 est nerveuse, un peu trop à mon goût mais on ne peut obtenir la fluidité des commandes de zoom d'une caméra grand-public haut de gamme. Elle n'est ni pire ni meilleure que celle des précédents TZ. Notez qu'en mode iA (uniquement semble-t-il), la bague de réglages permet aussi de zoomer. Pratique. Il existe une 3e façon de zoomer qui peut être utile, en se servant de la commande masquée située à droite de l'écran. Contrairement à la commande physique, cette commande sur écran évite de bouger l'appareil au moment du démarrage du zoom.


On apprécie qu'en photo comme en vidéo, le coefficient multiplicateur de zoom s'affiche en bas de l'écran pour renseigner sur la focale en cours.


TZ100

On salue le maintien du viseur électronique de 0.20", de 1166 Kp que les concurrents ne possèdent pas ou peu. Inutile d'insister sur la pertinence du viseur en photo ou vidéo quand le soleil éblouit l'écran. Celui du TZ100 est tout à fait satisfaisant bien qu'il soit moins performant que celui d'un LX100 par exemple. Notez aussi qu'un viseur permet de mieux stabiliser la prise de vues en basse lumière, à condition de bien coller l'oeil au viseur. La dioptrie est réglable.


Depuis le TZ70, la détection oculaire a été ajoutée avec deux réglages de sensibilité. Ainsi, si vous approchez l'oeil du viseur, l'écran s'éteindra et vice versa. Préférez ce mode Automatique (réglable dans le Menu). Autant cette fonction peut agacer sur un boîtier plus gros type GH4, car elle se fait piéger par tout mouvement involontaire devant le viseur central qui éteint l'écran; autant ici la détection oculaire se fait moins piéger compte tenu du viseur à gauche et de la petitesse du boîtier. Attention, en mode Lecture, le détecteur d'oeil reste actif.


TZ100

Passons à la bague multifonctions du Lumix TZ100. C'est une tentative de réponse aux COI (compacts à objectifs interchangeables) qui proposent de conserver le toucher et les fonctionnalités d'une bague d'objectif, chose rare sur les compacts classiques. Cette bague est un peu compliquée à manier au début, d'autant qu'elle n'est pas crantée mais on s'y fait. Cette bague permet bien sûr de régler la mise au point manuelle avec une certaine efficacité.


Mais la bague n'est pas une simple bague de mise au point mais elle est "multifonction". Vous pouvez donc régler la compensation d'expo, manipuler le zoom, ajuster la sensibilité, l'équilibre des blancs ou même le ratio d'image ! Un réglage par défaut et une mise en Off sont aussi prévus. Pas mal.


Ce qui aide également bien le photographe-vidéaste, ce sont les nombreuses touches personnalisées Fn (9 au total, il y a de quoi faire !) qui procurent autant de raccourcis directs vers les fonctions les plus utilisées du compact.


Signalons que la correction de niveau, pourtant présente en mode vidéo et pouvant corriger un horizon penché, n'a pas du tout fonctionné, malgré plusieurs lectures attentives de la notice !


TZ100
De mon point de vue, le grip de préhension est mal conçu. Certes il a le mérite d'exister mais il suffit qu'il fasse chaud et que les mains soient légèrement moites, pour que l'appareil soit malaisé à transporter, voire glisse (un peu) à la façon du savonnette. Bien sûr il y a la dragonne ou d'autres manières de tenir un petit compact, mais j'ai déjà tenu en mans des compacts qui étaient plus confortables à saisir.
TZ100

L'image du Lumix TZ100 reste tout à fait appréciable en vidéo FullHD comme en 4K mais nous vous invitons à regarder nos séquences vidéo pour vous forger une opinion avisée. J'ai autant filmé en FullHD qu'en 4K, car il semblerait que les acheteurs de ce type de compact tournent surtout en FullHD et hésitent encore à stocker leurs images en 4K.


qualité image tZ100

Le piqué est bon en vidéo au grand-angle, et l'optique x 10 tient ses promesses, surtout avec le capteur 1 pouce qui offre plus de latitude en matière de bokehs. Mais l'argument du 1 pouce est survendue malgré le processeur plutôt musclé Venus Engine 9 inspiré du GX8 : Panasonic a sans doute dû trouver des compromis pour concilier capteur 1 pouces et qualité d'image dans un si petit boîtier, car j'ai trouvé la qualité au téléobjectif un peu molle et la colorimétrie pas toujours fidèle. L'optique Leica n'a de Leica que le nom. On peut lui reprocher notamment de ne pas être très lumineuse au Télé (f/5.9).


Cependant, la déformation sur les bords est modérée. Et globalement, le TZ100 reste un super compagnon de voyage, les bémols sont ceux d'un testeur, habitué à voir défiler beaucoup d'appareil, hein on est d'accord ! :)


qualité

L'optique du TZ100 conserve une focale grand-angle de 25mm en Photo 3:2 ou 26mm en vidéo FullHD, ce qui est plutôt très bien, mais c’est nettement moins généreux en Photo 4K ou en Vidéo 4K, avec seulement 37-370 mm. Il faut prendre en compte ce paramètre si vous êtes un adepte du grand-angle. La faute en incombe au capteur 1 pouce qui recadre pour former l'image 4K, d'où un grand-angle peu généreux à 37 mm.


Autre point crucial, le stabilisateur se débrouille excellemment bien au téléobjectif. C'est un stabilisateur de type optique + électronique qui utilise son plein potentiel en FullHD, pas en 4K (ni en mode Haute Vitesse) car en FullHD, il corrige sur 5 axes (type hybride) alors que dans le second cas (4K), il corrige uniquement grâce à un procédé optique. Cependant, bien malin le débutant qui verra nettement la différence. Compte tenu de la relative faiblesse de la focale au zoom x10 ("petit téléobjectif" comparé à un x30), la stabilisation est réellement bonne dans les deux cas. On perçoit une différence qu'on a pris plusieurs appareils en mains pendant plusieurs années.


En revanche, le stabilisateur est moins probant pour filmer en marchant même si, en FullHD seulement, le grand-angle 26 mm accroît la sensation de stabilité générale. Notez que le stabilisateur, contrairement à celui de certains camescopes, ne peut se débrayer en vidéo (seulement en photo). C'est un inconvénient éventuel.


TZ100
TZ100

La balance des blancs est plutôt fiable comparée à celle de certaines actioncams ou smartphones. En outre, le rendu des teintes chair est plutôt correct. Mais l'un des gros intérêts du TZ100 est sa capacité à pouvoir sélectionner des Profils d'image (Standard, Naturel, Portrait...) comme sur un GH4 ou un FZ1000. On peut ainsi régler la texture d'image très finement. On apprécie également de retrouver le paramètre du réglage des ombres & lumière qui permettra de gérer finement des contrastes difficiles et de déboucher des ombres récalcitrantes sans surexposer son image. L'histogramme est affichable pour affiner tout ça.


Ces paramètres sont d'autant plus utiles que vous remarquerez que le TZ100 a tendance à surexposer. Vous pouvez sans trop de risque baisser l'exposition d'un cran.


TZ100

L'Autofocus est parfaitement fiable en vidéo même s'il peut s'avérer capricieux (hésitant). La mise au point est rapide, pas ou peu de perte du "point" lors du zooming continu. On dispose d'un AF Détection visage/yeux. On aime surtout pouvoir déplacer l e collimateur de la mise au point sur écran, en regardant l'écran, ou même au besoin en continuant de cadrer avec le viseur !


A signaler un "antiflou vidéo" qui règle automatiquement la bonne vitesse d'obturation en fonction des mouvements d'un sujet. Précisons que la détection de contraste et l'Autofocus reposent sur la technologie DFD, qui brille par sa rapidité.


Autre nouveauté intéressante et exclusive à Panasonic, mais uniquement photo, le « Post-Focus ». Grâce à cette fonction, on peut après coup enregistrer - à partir d'une seule et même vue - soit l'avant-plan net avec l'arrière-plan flou, soit l'inverse, ce qui est d'autant plus apprécié sur un capteur 1 pouce ! Il suffit de paramétrer la fonction Post-Focus dans le menu, d'enregistrer, puis en lecture, de pointer sur écran la zone que vous souhaitez voir nette, puis d'enregistrer cette vue en jpg en 8Mp par exemple. Cette fonctionnalité Post-Focus ne fonctionne qu'en Photo. En outre, cette fonction interdit d'utiliser le flash ou de régler la balance des blancs. En revanche, il n'est pas requis d'utiliser le mode Photo 4K pour que le Post-Focus soit opérationnel.


On peut en voir 2 exemples comparatifs ici :


Photo 1


Photo 2


TZ100

Le TZ100 aide l'utilisateur face à une mise au point difficile grâce au réglage Focus Peaking. Rappelons qu'il intensifie les contours au moyen d'une couleurs choisie pour mieux affiner la MAP. C’est vraiment indispensable en 4K.


Notez enfin la faculté du TZ100 de capturer une image fixe à partir de la vidéo en 8 Mo ou 2Mo, opération qui s'effectue en cours de lecture au moyen de la commande "sauvegarder" qui s'affiche via Menu/Set.


TZ100

La sensibilité brute accroche toujours au-delà de 800 Iso et en vidéo, malgré le "grand" capteur, d'autant que l'ouverture n'est pas exceptionnelle (f/2.8-5.9).


Le rapport signal / bruit demeure moyen. En vidéo, il faut rester en mode iA pour obtenir une élévation significative de la luminosité au prix d'un grain plus prononcé. La faute à l'électronique mais aussi à l'optique à la faible ouverture même si elle reste dans la moyenne de ses rivaux. Ce mode iA semble correspondre ne tous points au mode Scène "haute sensibilité". Mais la concurrence fait-elle mieux ? Pas sûr.


TZ100

Pas de changement sur les aspects sonores de ce type de compact fusse-t-il "expert". Le compact n'a ni entrée micro ni prise casque, et produit du bruit à l'utilisation du zoom (même via la bague). Il s'agit d'un bruit de type "moulinet de canne à pêche" qu'on entend surtout dans une ambiance très silencieuse (campagne, forêt). Et difficile d'éviter le cliquetis au début et à la fin du zoom. Donc pas d'amélioration de ce côté. Pourtant les Canon SX700 / SX710 ont résolu ce souci. Pour preuve...


Le TZ100 bénéficie d'un réducteur de bruit du vent à utiliser avec modération car il filtre les graves. Il en est de même du micro-zoom, lui aussi, à utiliser avec précaution car il génère du souffle.


TZ100

Le DMC-TZ100 intègre une mini-HDMI et une sortie mini-USB qui sert à la fois à recharger le compact avec le câble fourni (la prise secteur est aussi fournie) et à relier le compact si besoin à un PC.


Côté lecture, le Menu propose un filtrage qui offre la faculté de n'afficher que les vidéos ou que les photos ou de les mélanger. Pas d'avance / recul rapide sur la séquence. Par contre, on peut capturer une photo à partir d'une vidéo, les Canon équivalents (série SX) n'en sont pas capables.


Le montage avec le TZ100 n'amène à aucune recommandation particulière, tous les logiciels sont compatibles avec les formats AVCHD, et MP4.


Panasonic propose aussi son propre logiciel, PHOTOfunSTUDIO 9.8 PE, compatible Windows. On peut éditer, le "montage est efficace mais réduit.



(Panasonic Lumix DMC-TZ100)

Exemples Photo du TZ100

( Cliquez pour visualiser l'image originale. )
panorama
TZ100

En mode Panorama en jpeg en 7264 x 920. Le panorama est aussi présent chez Sony.


TZ100
TZ100
TZ100

Ci-dessus, photos en 5472 × 3648 pixels en jpeg.


Le TZ100 dispose d'un mode rafale en 10i/s (et en haute résolution 5i/s avec AF)



(Panasonic Lumix DMC-TZ100)

Wi-Fi / Image App

TZ100

Côté Wi-Fi, la connexion s'établit très facilement, une fois l'application Panasonic Image App (gratuite) téléchargée sur une tablette ou un smartphone. C'est une application vraiment très réussie, comparée à d'autres que j'ai pu tester. Dans le meilleur des cas, aucune code n'est à entrer. La compatibilité est assurée sur les systèmes iOS comme Android.


TZ100 Image App

Les opérations à distance sont très intéressantes car elles permettent de piloter le TZ100 posé sur un pied, en actionnant le déclenchement / arrêt bien entendu, mais aussi en actionnant le zoom. Il est aussi possible de transférer une image prise avec le "téléphone intelligent" (smartphone ou tablette) puis le transmettre au TZ70.


Le TZ100 ne récupère pas la localisation GPS disparue depuis le TZ70, mais le géomarquage reste possible via l'application Image App.


TZ100 Image app

On peut aussi choisir son format d'enregistrement ou la résolution de ses photos. Le mode Lecture de l'application Image App sert quant à lui à revisionner - avec tout le confort d'une tablette ou d'un smartphone - les vidéos ou les photos que l'on a enregistrées.



(Panasonic Lumix DMC-TZ100)

Soutenez nos rédacteurs
Des tests objectifs, des articles pointus,
dépendent de votre soutien

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

Panasonic Lumix DMC-TZ100 noir

Panasonic Lumix DMC-TZ101

Prix fabricant : 700 Euros
Voir les avis d'internautes et donner le vôtre