Magazinevideo > Apprendre > Enquêtes

Premium

Archiver vos vidéos sur disque / nuage ou blu-ray

quelle solution ?

03 janvier 2017 par Antoine Desir / Thierry Philippon / Prelude - Mis à jour le 03 janvier 2017

La lecture de cet article est accessible aux abonnés Premium. S'abonner en ligne.
 

À force de traiter des volumes de vidéos importants et personnels, on s'interroge légitimement sur le stockage de ses images quand la place vient à manquer ou quand on souhaite "sécuriser" des souvenirs importants. La réflexion s'accélère depuis que les débits et les résolutions augmentent, avec un point d'orgue atteint par le 4K. Même les photographes sont concernés car l'augmentation des pixels couplé à l'usage des fichiers Raw, ou à l'utilisation fréquente du mode Rafale, rend cruciale la question de l'archivage de ses données.
acrhives

La production d'images personnelles se banalisant, sous forme d'échange par email ou réseaux sociaux, on prend assez peu soin de conserver ses images jusqu'au jour où 3 types d'accidents peuvent survenir : un crash, un cambriolage ou une erreur de manipulation. A la décharge des oublieux : la procédure d’archivage est assez ingrate et peu créative !


Nombreux sont ceux autour de nous qui ont tout perdu ou presque, souvent des gens insouciants, bordéliques ou avec un tempérament "no future", mais pas toujours.


Entendons-nous bien déjà sur la différence entre sauvegarde et archivage. Les termes Sauvegarde et Archivage sont souvent confondus car la sauvegarde passe forcément par une procédure d'enregistrement des données, mais pas nécessairement par de l'Archivage. De quoi parle-t-on ?


La sauvegarde consiste à recopier les données pour les retrouver en cas de problème, que ce soit une erreur, une panne, une attaque. La sauvegarde doit être régulière et souvent automatique pour bien remplir son rôle. Plus elle est fréquente, plus elle diminue les dégâts en cas de problème. Tous les systèmes d’exploitation récents ont un système de sauvegarde intégré, comme la Sauvegarde Windows, efficace depuis Windows 7 ou le célèbre Time Machine qui protège efficacement les Mac depuis des années (s’il est mis en place par l’utilisateur, bien sur). Une sauvegarde doit aussi assurer une restauration des données simple et fiable.


La sauvegarde n’a pour but que de remettre les choses en ordre en cas de souci. La plupart du temps, elle intègre une petite partie d’archivage pour pouvoir revenir à une situation antérieure. Mais avec cette fonction, nous ne sommes déjà plus dans la sauvegarde « pure ».


En matière de sauvegarde, on pourra trouver un excellent Post doublé d'une astuce sur le Forum de magazinevideo.


L’archivage (back-up) a pour but de garder des données sur le long terme, même après qu’elle aient été effacées par choix, par accident ou par erreur. Si la perte d’un support de sauvegarde n’est pas un gros souci (il suffit de le remplacer, pas de donnée perdue), la perte d’un support d’archivage est bien plus grave. On peut dire qu’un support d’archivage doit être sauvegardé... pas un support de sauvegarde !


L’archivage est dans certaines structures une obligation légale. Dans ce cas elle doit être automatique, mais ce n’est pas toujours la cas pour les vidéastes, qui archivent souvent « de temps en temps », plutôt manuellement. C'est à eux que s'adresse cet article.


archivage

Nous allons voir successivement :


  • -la règle du 3-2-1 en matière de sauvegarde ou d'archivage,
  • -les deux grands outils d'archivage : le disque et le nuage, avec toutes les questions concrètes et pratiques qu'on est en droit de se poser sur ces deux "supports". En prime, nous avons effectué des tests de vitesse sur 3 hébergeurs de nuage : Dropbox, Hubic et Google Drive. Et ils sont plutôt instructifs.
  • -nous abordons aussi le support du Blu-ray et même de la carte mémoire !
  • -nous terminons par l'indispensable réflexion sur les méthodes de tri pour l'archivage, avec les avantages / inconvénients de chaque méthode. En avant...

Voir les 4 avis d'internautes et donner le vôtre