Magazinevideo > Actus > Actus multimédia

Comment va la vidéo physique (DVD, blu-ray) ?

23 avril 2016 par Thierry Philippon


Chaque année, l’institut GFK et le CNC publient un baromètre sur les ventes de « vidéo physique » en France, autrement dit DVD et Blu-ray. Les locations n’entrent pas dans le calcul.
 
Comme on pouvait s’y attendre, ce marché accuse une baisse assez significative en 2015, à -8% environ en volumes et -15% en CA par rapport à 2014. Mais derrrière ces premiers chiffres, on peut voir le verre à moitié vide ou à moitié plein.
 
Côté verre à moitié vide, une première raison d’être inquiet est de constater que la baisse de CA de la vidéo physique s'exerce de façon continue depuis… 16 ans (!) hormis une très légère remontée en 2009. Pire, l'uniformisation du standard blu-ray (on se souvient de la guerre Blu-ray vs HD-DVD) censée booster ce marché, n'a pas eu l'effet escompté. Entre 2012 et 2014 par exemple, le CA de la vidéo physique (en France) était déjà descendu au-dessous du seuil psychologique du milliard d’euros, dégringolant de 1116 à 798 millions d’euros.
 
C’est d’ailleurs cette baisse continue qui pousse certains observateurs à pronostiquer la fin définitive de tout support physique, une prophétie à laquelle le géant Apple a d’ailleurs contribué à sa façon « physiquement » et psychologiquement en éliminant tout lecteur DVD de ses Macbook depuis 2012 ! Autre talon d'Achille, le prix moyen d’une nouveauté Blu-ray reste relativement élevé à 21,68€ en moyenne en 2015. Le prix moyen a légèrement baissé (-3,2% par rapport à 2014) mais la baisse tarifaire apparaît peu significative pour créer un choc psychologique. Notez toutefois que les Blu-ray vendus entre 20 € et 25 € constituent la principale tranche en volume avec 24,5 % des ventes, comme en valeur avec 27,7 % du chiffre d’affaires total.
 
Enfin, il ne faut pas se voiler la face, la France semble toujours un pays en pointe dans le piratage des oeuvres protégées. Ainsi le dernier volet de la saga Star Wars s’est retrouvé sur le marché du téléchargement illégal deux semaines avant sa sortie officielle. La lutte acharnée des majors contre le piratage, et même l’apport réel des bonus des galettes, ne semblent pas empêcher qu'en France, le piratage soit toujours un sport national. 
 
Mais paradoxalement, on peut aussi voir le verre à moitié plein :
 
En 2015, c’est surtout le marché du DVD standard qui accuse la plus forte baisse (-9% en volume à 70 millions de DVD) alors que le blu-ray résiste encore en ne reculant que de 1,6% à 12,89 millions de Blu-ray. Compte tenu du contexte économique, le marché ne s’en sort pas si mal, d’autant que les formes de concurrence aux supports vidéo physiques ont le vent en poupe : VOD, prêts entre particuliers, prêt en médiathèques, etc.
 
blu-ray
 
Enfin - et c’est la grande inconnue du moment - tous les majors de cette industrie commencent à proposer l’Ultra HD Blu-ray, le nouveau standard Blu-ray Disc compatible 4K. Panasonic s'apprête d’ailleurs à commercialiser le DMP-UB900, son premier lecteur compatible Ultra HD Blu-ray  dont le prix devrait tourner autour de 1000 euros. Mais le catalogue ne devrait pas excéder une centaine de titres d’ici fin 2016, tous éditeurs confondus. Bref, ce n'est pas encore la galette... des Rois.

Articles correspondants

 

 

Laisser un commentaire

Votre pseudo
Votre email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu de l'ajout de commentaire par email
Votre commentaire (1000 caractères maxi)
Je coche cette case pour valider mon commentaire

Comment va la vidéo physique (DVD, blu-ray) ? : les commentaires

avatar cslevine Membre

01 Mai 2016 à 20:43 - ( Répondre à cslevine ) - Signaler un abus

On assiste effectivement à cette mode du tout en ligne, tout virtuel, tout en fumée. C'est la logique du "has been" et du mépris pour toute forme de nouveauté dès que celle ci commence à prendre l'âge de plus d'un mois... mais il se pourrait que la mode du vaporware fasse son temps, le jour où les familles s'apercevront que tout ce qu'ils croyaient posséder s'est envolé dans le nuage. Définitivement. Ce sera alors que les gens prendront conscience de l'importance et de l'utilité de garder bien chez soi un vrai support physique. Faudra juste du temps : l'inertie des foules. Peut être dans 20 ans, le temps que les sites de download et de replay disparaissent / changent d'adresse, ou se mettent à faire du chantage à la donnée. pour moi pas de problème j'archive tout en Blue-ray M-Disc, un format spécial de DVD qui se comporte un peu tel un glass-master.
abdelkader Invité

25 Avril 2016 à 08:16 - ( Répondre à abdelkader ) - Signaler un abus

a mon avis il faut un grand ballai pour arriver enfin mettre du vrai full hd sur un simple dvd
avatar loupiod Premium

23 Avril 2016 à 12:03 - ( Répondre à loupiod ) - Signaler un abus

bonjour Thierry , bonjour tout le monde, dire que la vente des DVD ou BD baisse c'est un euphémisme... il faudrait déja pouvoir en acheter.! ma derniere visite dans une grande enseigne a Lyon a confirmé la disparition, des disques de tous poils ,dans les rayons.. bientot on sera obligé de louer nos films en ligne ,( a moins que le poids des fichiers en UHD soit redhibitoire pour la loc en ligne) et la on n'aura plus le choix..terminé les vidéothèques . bon week- end ca me chagrine...et vous???