Magazinevideo > Accessoires et multimédia > Vidéo-tests Accessoires

Vidéo-test Videomic Pro

10 septembre 2014 par Thierry Philippon

Auteur : Thierry Philippon - Musique : -Durée : NC

Vidéo-test du Videomic pro. A environ 2,5 mètres de distance.
 
1er essai :
J'ai choisi un même texte énoncé 3 fois de suite en configurant la prise de son audio de la façon suivante :
-sans Videomic : dans cette configuration, seul le micro intégré du camescope capte le son.
-avec Videomic en position 0 dB
-avec Videomic en position +20 dB
 
2e essai :
J'ai choisi un même texte énoncé 4 fois de suite en configurant la prise de son audio de la façon suivante :
-sans Videomic à 0 dB
-sans Videomic à +6 dB
-avec Videomic en position +20 dB avec Deadcat
-avec Videomic en position +20 dB sans Deadcat

Laisser un commentaire

Votre pseudo
Votre email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu de l'ajout de commentaire par email
Votre commentaire (1000 caractères maxi)
Je coche cette case pour valider mon commentaire

Vidéo-test Videomic Pro : les commentaires

avatar NOEL Premium

15 Septembre 2014 à 22:57 - ( Répondre à NOEL ) - Signaler un abus

Si le niveau du son obtenu avec le Rode est beaucoup plus élevé qu'avec le micro interne, le bruit de fond obtenu est lui aussi très élevé, ce qui n'est pas très agréable. D'autre part, en position 0 dB on obtient un bourdonnement continu (bruit de fond) Je suppose que le test a été fait avec le Sony SR11 dont on constate que le son, bien que faible, n'est pas si désagréable que ça en augmentant le volume (en post-prod) pour avoir un niveau acceptable.
avatar Thierry P. Premium

16 Septembre 2014 à 10:03 - ( Répondre ) - Signaler un abus

Attention, un bourdonnement continu c'est totalement autre chose, c'est un grésillement créé par un problème de masse (Ex : https://www.youtube.com/watch?v=eHMQIgl2ca8). Le Videomic est dénué de ce problème ! il s'agit bien d'un bruit de fond qui peut être travaillé éventuellement au montage et que le compresseur audio du camescope peut amplifier. Normalement, un tel test s'effectue avec un camescope qui dispose d'un son manuel à l'enregistrement. C'est d'ailleurs prévu. Par ailleurs, le test montré a été réalisé volontairement à l'abri du vent, favorisant le 1er essai sans Videomic. Si les conditions deviennent moins favorables, le Videomic est indispensable pour renforcer la voix et lui conférer une certaine présence. Enfin, le Videomic ne se borne pas à amplifier, sa courbe de directivité est de type supercardioïde, réduisant l'impact des bruits alentours et des bruits de manipulation de la caméra. On fera néanmoins d'autres essais, on attend un Deadcat (une bonnette dédiée) pour les réaliser.