Magazinevideo > Apprendre > Voir un reportage, fiction, tuto > Voir un reportage

Syrie, un autre visage

reportage

05 juillet 2015 par Ruslan Fedotow

5 minutes of Syria from Ruslan Fedotow on Vimeo.

Auteur : Ruslan Fedotow - Musique : You’r the Light (Temple of Osiris Mix) – Jawaba-A-Shikwa -Durée : 5'03''

Que de trouble, que d'émoi, dans ce film intitulé 5 minutes of Syria qui rappelle que voici quelques années, on visitait encore la Syrie de façon presque touristique. Incroyable renversement de vision, troublants visages un instant déconnectés de la guerre, et magie envoûtante des “décors” avec ces marchés pleins de vie, ces visages apaisés, ces trésors enfouis, d'une dramatique actualité… Ce film nous renvoie à la question de la place de la guerre dans l'approche d’un pays. La Syrie se situe à l'inverse du Vietnam ou du Cambodge : voici un territoire qui se visitait autrefois sans difficulté ni crainte majeure (même si le régime était déjà dur) alors qu’aujourd’hui, la seule entrée sur le territoire signifie un aller simple, sans retour…
 
 
© D.R.
 
Le film de Rusian Fedotow, - tourné en Eos 5D, et un objectif : 70-200mm IS, 50mm 1.8 - est séquencé sur la belle rythmique musicale d’un artiste égyptien, et nous rappelle en tout cas que dans le cas de la Syrie, il y a bien eu un “avant-après”. La nationalité du réalisateur (biélo-russe) a-t-il favorisé son champ d’action ? Lui seul le sait. Mais la réalisation soignée et le sens du regard de 5 minutes of Syria mérite en tout cas largement les 3099 likes qu’il a totalisées en ce mois de juillet 2015 sur le site Vimeo…

Laisser un commentaire

Votre pseudo
Votre email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu de l'ajout de commentaire par email
Votre commentaire (1000 caractères maxi)
Je coche cette case pour valider mon commentaire

Syrie, un autre visage : les commentaires

rozieres Invité

16 Décembre 2015 à 11:41 - ( Répondre à rozieres ) - Signaler un abus

Je ne suis pas biélo-russe , néanmoins j'ai été bien accueilli en Syrie, pays que j'ai visité en 1995, et où j'ai pu filmer aussi facilement sur le site de Palmyre, que dans la grande mosquée de Damas, où un jeune homme syrien m'a demandé ma nationalité, et lorsque je lui ai répondu "je suis français", il m'a chaleureusement serré la main et m'a dit( en français): bienvenue. Tout ceci n'est malheureusement plus possible actuellement
jabalou07 Invité

18 Septembre 2015 à 17:35 - ( Répondre à jabalou07 ) - Signaler un abus

Merveilleux, Comment ce pays a t'il pû sombrer à ce point.Espérons que de jours meilleurs arrivent comme ce fut le cas au Liban à une époque.Que ces merveilles comme Palmyre,ces visages souriants nous reviennent.En tout cas ,la réalisation est impeccable.
Ciné7 Invité

05 Juillet 2015 à 13:38 - ( Répondre à Ciné7 ) - Signaler un abus

Vrai et beau visage de ce peuple ami (si, au contraire, il faut dire la vérité, un peu comme le Vietnam et le Cambodge) confronté à une guerre qui n'est pas née de lui mais fomentée de l'extérieur, à cause de son sous-sol et au mépris de ses propres richesses. Félicitations, c'est beau de le voir encore tel quel et tel qu'il demeure par sa force et son courage ! Il mérite la victoire et la paix !