Magazinevideo > Caméras & Photo > Tests de caméras et drones > Tests caméras GoPro, Action Cam (sport)

Sony HDR-AS200VR

le relayeur du HDR-AS100

06 juin 2015 par Thierry Philippon

Sony HDR-AS200VR

Prix fabricant : 300 Euros
 

Sony HDR-AS200

La progression de Sony se poursuit même si sa part de marché (selon les derniers chiffres qui remontent à 6 mois) ne représentait "que" 8%. Face à l'hégémonie de GoPro et au nombre de lièvres à sa poursuite, ce n'est pas si mal ! Surtout Sony s'est taillé une bonne réputation, au point que de nombreux sportifs placent souvent sur YouTube des vidéos comparatives ultraléchées Sony-GoPro. Et c'est sans compter les opérations promotionnelles de Sony, partenaires de jolis exploits animaliers (envol d'une pygargue depuis laTour Eiffel) ou du Red Bull Crashed Ice. Il faut dire que le marché est juteux avec des prévisions de vente d'environ 400.000 actioncam pour 2015.


Le HDR-AS200V est la quatrième déclinaison de l'Action Cam, au prix identique à son prédécesseur (selon version) l'AS100, testé dans nos colonnes. L'AS100 arguait d'un capteur en progrès, de fonctionnalités qui se développaient dans le bon sens, et d'une multiplication des accessoires. Il restait des améliorations importantes à apporter : l'autonomie avec le WiFi devait être optimisée, l'exposition mieux gérée, les écrans (caméra et télécommande RM-LVR2 au poignet) devaient gagner en lisibilité. Et dans l'idéal, la lentille devait être protégée.


HDR-AS200V

Finalement, les améliorations du HDR-AS200V concernent plutôt la stabilisation qui gagne en performance, la balance des blancs dont la température de couleurs peut se prérégler entre 2500 à 9000 K ou même se régler manuellement, la compensation de l'exposition qui peut s'ajuster, et un réducteur de bruit qui fait son apparition. On recense aussi des "extras" qu'on retrouve sur d'autres actioncam concurrentes comme l'enregistrement en boucle ou l'enregistrement par intervalles. Le capteur quant à lui diminue sa résolution (de 13,5 à 8,8 Mp) mais cela joue peu sur la vidéo.


Hormis ces différences, on retrouve la housse de protection (Sony traduit housse, mais c'est une coque) tous temps et tous terrains, les deux angles à 170° et 120°, le processeur Bionz X, l'ouverture à f/2.8, le FullHD en 60p/50p, le XAVC-S à 50 Mbps, le Wi-FI / NFC / GPS (ce dernier est rare), l'entrée micro, ou encore la sortie mini-HDMI.


On observera que la notice de l'AS200, disponible en version papier, et plus complète sur le site Sony.fr (en version html ou imprimable), est aussi celle du FDR-X1000 qui revendique un enregistrement 4K mais vaut entre 449 (sans télécommande) et 549 euros (avec télécommande). C'est le signe que les deux modèles partagent un grand nombre de fonctionnalités communes.


versions HDR-AS200

On trouve différentes dénominations commerciales de la HDR-AS200 et j'ai eu bien du mal à trouver une documentation sur laquelle ce soit clairement indiqué, alors je les ai rassemblées ici :


HDR-AS200V (Standard Edition), correspond à la version de base, sans télécommande. prix : 300 euros.


HDR-AS200VR (Remote Edition), c'est la standard édition + télécommande. Prix : 400 euros.


HDR-AS200VB (Bike), c'est la version VR + des accessoires adaptés au vélo / VTT. Prix : 449 euros.


HDR-AS200VT (Travel) c'est la version Remote Edition avec des accessoires d voyage, tels que les 2 batteries, et des fixations diverses. Prix : 449 euros.


Retenez que le produit testé ici est le HDR-AS200VR que j'ai donc testée en formule pack avec la télécommande.


Passons au test du HDR-AS200VR.



> LIRE LA SUITE : Concept du Sony HDR-AS200

Concept du Sony HDR-AS200

La HDR-AS200 est une caméra dite sportive (actioncam) de 93 grammes (au complet) et 24.2 x 46.5 x 81.5 mm, à la fois terrestre et sous certaines conditions, aquatiques. Elle se veut une concurrente à la GoPro Hero 4 Silver à peu près dans la même tranche de prix (380 euros) et qui dispose d'un faux 4K (4K/15). Par contre la GoPro 4 Black n'est pas comparable à la HDR-AS200 mais plutôt, sous certains aspects, à la Sony FDR-X1000 qui est sa véritable concurrente.


étanche
Nue, la HDR-AS200 résiste aux projections d’eau (norme IPX4) mais elle n’est pas étanche. Elle possède néanmoins un joint d’étanchéité protégeant la batterie et la carte mémoire, les 2 points sensibles du produit. Ce joint est à nettoyer régulièrement des impuretés. Dans sa formule pack, la caméra est livrée avec sa housse étanche ("caisson") à -5 mètres (FDR-X1000 en 4K = 10 mètres, GoPro = 40 mètres), et une télécommande LiveView RM-LVR2 (pour 400 euros le pack), elle aussi étanche, mais à -3 mètres. Pour aller plus profond, il faudra acquérir le boîtier MPK-AS3 (49 €) étanche jusqu'à -60 mètres.
télécommande Liveview HDR-AS200

Cette télécommande LiveView, traduite en français par « afficheur instantané à distance » est une grosse montre contrôlant le cadre grâce à son écran couleurs. Grâce à elle également, on accède à tous les menus et réglages, mais il arrive plus fréquemment qu'on passe par la télécommande pour déclencher l'enregistrement. L’achat de la télécommande est possible hors pack, masi la télécommand seule vaut 150 euros, le pack est donc plus intéressant de 50 euros.


La télécommande est aussi apte à piloter jusqu’à 5 Actioncam.


caméra seule HDR-AS200V

Autre solution, vous achetez la caméra seule (pour 300 euros). Vous faites le choix de cadrer "à l’aveugle" durant la prise de vues, mais vous associez la caméra à une visualisation sur smartphone ou tablette seulement quand vous en avez besoin, ou pour revisionner vos images. Toutefois les réglages sont possibles, quoique besogneux, depuis la caméra elle-même, sans avoir besoin d'un smartphone / tablette, excepté pour les réglages fins de la balance des blancs ou de l'iris.


L’utilisation d’une caméra à l’aveugle n’est pas totalement imbécile car le monitoring sur écran devient superflu lorsque la caméra est fixée sur casque, ou un serre-tête. Par ailleurs, on peut utiliser la HDR-AS200V pour des plans "au jugé", sans contrôle direct, après un temps d’adaptation pour bien mesurer l'angle de vue. Ce n'est pas idéal mais c'est faisable.


ipad HDR-AS200

La connexion à un mobile est très rapide, grâce au mot de passe à 8 caractères que vous trouverez sur l'autocollant d'une des notices papier, et au téléchargement gratuit (si ce n'est déjà fait) de Play Memories Mobile (compatible Android et iOS) qui est très pratique. J'ai utilisé ce dispositif durant 3 semaines en hiver dernier, en tous lieux, et je ne pourrais plus m'en passer aujourd'hui. On accède ainsi non seulement à la visualisation des images en direct, à leur relecture, mais aussi à l'ensemble des réglages de la caméra. Il y a des moyens d'y accéder par la caméra seule mais c'est moins pratique je trouve.


lecture
Pour ma part, j’ai utilisé un iPad ancienne génération qui marche excellemment bien avec le HDR-AS200 et le logiciel Play Memories Mobile. Attention au passage de la lecture des images au mode de prises de vues qui s’effectue via le symbole « appareil photo » même s’il s’agit d'images vidéos.


(Sony HDR-AS200VR)

Capteur et objectif

J'étais d'autant plus impatient de me confronter à ce HDR-AS200 que j'avais testé le modèle un plus modeste HDR-AZ1 dans des situations variées, en Inde et au Vietnam, sur terre, en moto et près de la mer. Certes, sans ski, plongée sous-marine ou VTT, mais j'avais pu apprécier déjà d'assez près ce que ces petites bêtes avaient dans le ventre. Je reste aussi persuadé - si l'on ne succombe pas aux sirènes du marketing et à une certaine forme de mouton de panurge - que ces petites caméras sont des outils extraordinaires de discrétion et de caméra-stylo pour filmer tout autre chose que du sport. J'en suis d'autant plus convaincu, que j'ai pu réaliser un petit film où les prises de vues de l'actioncam se sont avérées indispensables pour 50% des scènes.


capteur

Le leader mondial des capteurs exploite un capteur CMOS Exmor R de taille disons moyenne, 1/2,3" qu'on peut toutefois considérer comme un gros capteur, celui de certains camescopes étant parfois plus petit ! Ici, on retrouve un capteur plus axé vidéo que photo, avec 8,8 Mp "seulement", ce qui contraste avec son prédécesseur qui revendiquait 13, 5 Mp. Mais comme chacun le sait, seule une partie des photosites étant utilisée, les chiffres n'ont pas besoin de s'envoler en vidéo (hors 4K). De plus, trop de pixels nuisent à la sensibilité, à moins que le capteur soit vraiment très gros, ce qui n'est tout de même pas le cas ici.


Zeiss HDR-AS200

L'objectif ne bouge pas à f/2,8 avec une focale fixe de 2,8 mm (pas de zoom, m^me numérique). L'objectif est dit Zeiss, ce qui, contrairement à ce qu'on croit souvent, ne signifie pas qu'il est de construction Zeiss mais mais que les spécifications de la lentille ont été fournies par Zeiss (merci à Antoine, notre technicien collaborateur, pour ce rappel).


L'objectif est très avancé, sans protection, au lieu d'être rentré, ce qui l'expose aux griffures / rayures et accessoirement, aux rayons parasites du soleil. Il ne résiste guère (on l'a fait tomber une fois sur du gravier et on a entaillé légèrement le plastique) d'autant qu'un engin continuellement soumis à d'autres pièces métalliques par exemple, finit aussi par se rayer... Sony répond que sa housse étanche protège la lentille, ce qui est vrai. Mais d'une part, il est impensable de laisser la housse à demeure. D'autre part, il existe un protecteur de lentille optionnel (AKA-HLP1) qui vient se greffer devant l'objectif. Aveu de faiblesse ?


Hors rayures, pas d’inquiétudes trop fortes cependant. La lentille protubérante nécessite juste de nettoyer l’objectif.


nettoyer objectif HDR-AS200V
Conservez sur vous en permanence un chiffon doux et nettoyez presque par réflexe l’objectif avant chaque prise de vues. Vous garantissez ainsi la netteté de vos images, sinon vous obtiendrez des images à la "David Hamilton" (ci-dessus) sans le vouloir et sans forcément le côté artistique....
angle 120 HDR-AS200V

L'angle de vue de base est comme souvent, de 120°, ce qui revient à un équivalent photo de 21,8 mm. Dans ce cas, la stabilisation est activée car le capteur exploite le surplus de pixels disponible.


angle de vue 170° HDR-AS200V

Stabilisation désactivée, on peut augmenter à 170°, ce qui est très déformant (équivalent 17,1 mm !) mais très courant sur les Actioncam. Autrement dit, et en résumé, le stabilisateur se désactive si l’angle de champ de 170° est enclenché et si le stabilisateur est activé, l'angle est réduit à 120°. Autre "piège", ne cherchez pas à modifier en vidéo le réglage de l'angle, stabilisateur activé ou désactivé, cela n'affectera que les vues fixes.



(Sony HDR-AS200VR)

Ergonomie

pas de vis HDR-AS200

Un point plus important qu'il n'y paraît. Depuis l'AS100, et contrairement aux anciens HDR-AS10 et HDR-AS20, le corps de l'actioncam Sony possède un pas de vis non-standard (1/8") à l'aplomb de l’optique, qui permet de le poser verticalement grâce à un adaptateur de trépied pourvu lui-même d'un pas de vis standard (1/4").


HDR-AS200V
Ce pas de vis permet de fixer l'adaptateur de trépied sur un trépied par exemple ou tout support muni d'un tel pas de vis (perche télescopique par exemple). GoPro, sans son caisson (avec son caisson, oui), ne possède pas de pas de vis standard, même la très récente GoPro 4. Avantage : Sony.
bouton rec HDR-AS200V

Le gros bouton Rec est situé à l'arrière, une place que j'aime moins que sur le dessus comme sur le HDR-AZ1. Les deux autres boutons servent au réglage des menus et sont fins mais pratiques à utiliser. Pas mieux que sur ceux que la concurrence cela dit. Ils n'ont pas changé d'emplacement, pour des raisons de compatibilité de caisson.


écran LCD HDR-AS200

L'écran LCD est conçu uniquement pour les réglages, la télécommande LiveView RM-LVR2 servant d'écran de contrôle, mais le petit afficheur du HDR-AS200 reste lisible car le contraste est bien étudié, même en plein soleil, un peu à la manière de la Kindle Paperwhite. De leur côté les boutons PREV NEXT sont un peu petits, et sont rtès peu bombés, car pour entrer dans la coque étanche, ils ne fallaient pas qu'ils dépassent !


La prise en main de l'AS200 est assez confortable quand on en a l'habitude. L'orientation de l'inclinaison de l'objectif n'est pas évidente (si l'on se passe de l'écran de contrôle) en raison du très grand-angle (on a tendance à cadrer trop haut) mais une fois qu'on connaît les pièges, on cadre vite et bien avec cette "caméra-stylo" digne d'un excellent outil journalistique. L’horizontalité des plans s’avère difficile à maintenir, on regrette l'absence du petit symbole de niveau qu'on connaît chez Panasonic par exemple, mais il serait peut-être trop petit à voir. Sony a préféré proposer différents repères comme un quadrillage ou la règle des Tiers, accessible depuis le menu sur smartphone / tablette.


Côté pratique, lorsque l’on filme, une grosse lampe-témoin d’enregistrement (non désactivable) s’allume, on la voit très bien sous l’eau par exemple mais aussi sur terre.


Notez aussi que le bouton Hold à l'arrière doit être bloqué quand on range l’actioncam ou qu’on la tient dans la main, sinon on risque d’allumer par erreur le camescope. De même, il faut désactiver la touche Hold de la caméra avant d’insérer celle-ci dans la caisson, sans quoi on ne peut pas enregistrer.


liveview HDR-AS200

La télécommande LiveView, qui fait partie de la réflexion générale sur l'ergonomie, est discutable. En soi, la télécommande est pratique car elle se fixe au poignet (ou se garde à la rigueur dans la main) à la façon d’une montre. Et le fait que l'écran soit désolidarisé de la caméra - même chez Gopro, on n'a pas inventé ça - permet à une personne de tenir la télécommande et à une autre de fixer la caméra sur lui, sans s'encombrer de cet afficheur qui reste "grand". M. En effet, la télécommande est plus volumineuse que la caméra elle-même !


Parmi les inconvénients de la télécommande, l’écran couleurs reste assez petit, pas toujours lisible par temps ensoleillé, le contraste est violent malgré les deux luminosités proposées (Hi et Lo).


L'appairage entre la télécommande et la caméra par NFC est magique quand il fonctionne, bien plus rapide sur le HDR-AS200 que sur le HDR-AZ1 que j'avais testé en janvier 2015. On s'y perd pour savoir si c'est le firmware qui a évolué, l'AS200 ou le GPS qui a été modifié. En effet, nous avions été quelques-uns à repérer un bug de communication à cause du GPS. Là je n'ai rencontré aucune situation de blocage total, comme ceux obligeant de réinitialiser complètement la caméra.


Avec le HDR-AZ1, la connexion s’établissait en une quinzaine de secondes, là elle est opérationnelle en moins de 8 secondes, faut-il le rappeler sans entrer aucun code (le code sert en WiFi avec l'appli PlayMemories Mobile). Bravo.


Notez que les options de configuration Wi-Fi / NFC sont assez mal expliquées dans la notice en ligne. Prévoir une bonne aspirine.



(Sony HDR-AS200VR)

Audio

audio HDR-AS200

Le micro stéréo est moyen, les sons sont légèrement caverneux, mais ça reste correct, y compris dans la coque étanche. Le son est au moins égal à celui de la GoPro. Et l’appareil ne produit aucun bruit, tout comme le AZ1 d'ailleurs. Attention à ne pas obstruer les capsules audio, situées sous l'objectif. Naturellement, les sons sont très étouffés lorsque le AZ1 est logé dans le caisson, mais l'audio reste audible. L'AS200 possède même une prise micro stéréo via la mini-jack stéréo, mais elle implique d'ouvrir la trappe, et donc la protection contre les projections d'eau.


On déplore un peu l'absence de prise casque et on ne s'étonnera pas de l'absence de réglage audio. Notez toutefois l'intégration d'un réducteur de bruit du vent qui ne doit pas être laissé en permanence car il rend les voix et les sons ambiants trop artificiels.


Même si les youtubeurs musicalisent " à donf" et laissent peu de place aux bruits du terrain, les sons captés par le micro peuvent avoir un grand intérêt lors d'auto-filmage ou pour un usage avec des personnes dans le cadre qui s’expriment. Le haut-parleur est mono.



(Sony HDR-AS200VR)

Batterie

batterie HDR-AS200

C'était l'un des points forts des premières actioncam et ça l'est nettement moins de nos jours. La batterie ne dure que 75 à 80 minutes en moyenne, selon que le Wi-Fi est activé ou pas. Si l'on filme en continu, ce qui peut se produire dans le cas d'une caméra embarquée sportive, on peut atteindre 115 à 125 minutes mais Sony estime cette durée en ne tenant compte d'aucun arrêt / redémarrage en cours de route, ni aucune mise en Off / réallumage, ce qui est rarement le cas dans la vie réelle. La messe est dite quand on s'aperçoit que les estimations sont données pour le mode HQ qui n'est pas le plus gourmand. L'autonomie du mode PS doit faire quelques minutes de moins a priori.


Explications : le WiFi, la fréquence à 50 ips augmentent la consommation. Réfléchissez éventuellement à vous priver du format XAVC-S ou du contrôle (Wi-fi) par écran externe, mais mieux vaut acquérir au moins une seconde NP-BX1 à mon avis... On oublie aussi de le dire, mais la capacité de la batterie diminue au fil du temps et de son utilisation répétée. Si l’autonomie de la batterie entre les charges diminue de manière significative, il est temps de la remplacer par une nouvelle.


Attention : le niveau de batterie est tellement petit à lire en extérieur que l’avertissement de batterie en fin de course, passe inaperçu jusqu'à ce que le gros témoin rouge clignote, mais il est souvent déjà trop tard... Par contre, pas d'inquiétude exagérée si vou constatez que l'appareil est très chaud. Ce n'est pas un fonctionnement anormal.


recharge batterie HDR-AS200

Le changement de batterie est plutôt pratique et rapide par l'arrière. La recharge s'effectue sans chargeur. Comprenez par là par la prise microUSB à l'aide du câble fourni. C'est aussi le cas sur les APN, les tablettes et les mobiles. Le connecteur est bien séparé pour que même si on a placé le support de fixation à la base de la caméra, on puisse quand même recharger.


Attention, le temps de charge est toujours aussi élevé via une recharge sur PC, c'est à dire toujours plus de 4 heures !


chargeur HDR-AS200
Cette durée de charge s'abaisse à 3 heures avec un chargeur externe (prix : 15 à 25 euros) que nous vous recommandons car vous pourrez recharger en tous lieux. Sony propose son AC-UD10, à 24 euros (sur Amazon), qui recharge en 2H55 minutes. Mais le temps de charge reste bien longuet compte tenu que la caméra n'a rien qui consomme énormément (hormis le Wi-Fi). La télécommande RM-LVR2 est moins dévoratrice : vous pouvez diviser le temps de charge par x2,5.


(Sony HDR-AS200VR)

Formats / Résolutions / Cartes

modes HDR-AS200

Le nombre de modes vidéo est de plus en plus élevé depuis l'AS100, même si la GoPro 4 Black a toujours plusieurs longueurs d'avance (à s'y perdre) avec ses modes 4K, 4K Super large, 2,7 K, 2,7K 4:3, 1440p, 1080p, 960p, etc, et ses 3 champs de vision en 1080 et 720p. L'AS200 offre la compatibilité NTSC ou européenne (PAL) via le menu. Attention à ne pas trop vous amuser à changer de standard, la mention "formater la carte" mention (qu'il suffit d'annuler) peut vous faire effacer par mégarde tout votre contenu !


Passée cette frayeur, Sony fait ensuite une distinction un peu artificielle entre pro et non-pro.


En "pro", le débit atteint 50 Mbps dans le format XAVC-S, qui exige une carte microSDXC (plus coûteuse) Class 10 U1. Notez que le mùdèle au dessus, le FDR-X1000 propsoe du 100 Mbits/s, tout comme le FDR-AXP33, là où GoPro et sa Hero 4 se cantonnent à du 60 Mbits/s en MP4.


Le XAVC-S, déclinaison grand-public évoluée du H.264, est meilleur que le MP4 pour les sujets très mobiles (sportifs), ou les mouvements brusques, les artefacts de compression sont moindres. C'est pourquoi le XAVC-S est conseillé pour sa qualité, même si les vidéos sont plus encombrantes (6Mo/s) : le poids des fichiers quasiment doublé. En XAVC-S, une carte d'assez grande contenance comme une 64 Go, contient ainsi à peine plus de 2H30 de vidéo. On est loin des temps où on stockait 9 heures sur sa carte 32 Go !


Ce qui est très agréable en revanche, c'est que le temps d'autonomie de carte restante s'inscrit d'emblée en gros sur le petit afficheur de la l'actioncam.


En Pal, le XAVC-S est décliné en 50p / 25p, tandis qu'en NTSC, on bénéficie des fréquences 60P / 30p et 24p, cette dernière provoque de légères saccades mais peut s'avérer intéressante pour un faux effet Cinéma. Le XAVC-S n'est pas un format professionnel (Sony entretient la confusion avec le XAVC), mais grand public. On le retrouve sur de nombreuses caméras actuellement, mais jamais en gamme pro. Aujourd'hui le XAVC-S est accepté par la quasi-totalité des logiciels de montage. On peut lire les vidéos par extraction de la carte mémoire (c'est le plus pratique) ou par la sortie microHDMI, ou éventuellement en WiFi via l'application PlayMemories Mobile.


En "non pro", c'est du MPEG-4 à différentes résolutions et différents débits, c'est là l'avantage. La compression est forte, les défauts de compression plus nombreux, bien que le débit ait été boosté depuis l'AS100 à 25 Mbps en 1080p50. Voici les autres résolutions disponibles :


  • Full HD : 1920 x 1080p à 25, 30, 50 ou 60 ips,
  • 720p à 25, 30, 100 ou 120 ips (mode SSLOW, cadence de 4 images)
  • WVGA : 800 x 480p jusqu'à 240 ips
  • VGA : 640 x 480p à 25 ou 30 ips.

 


Comme souvent, les hautes vitesses, disponibles en MPEG-4, ne sont pas possibles en Full HD car elles posent des problèmes de débit. Notez qu’au Ralenti, le steadyshot est nécessairement désactivé. Le HDR-AS200 apporte deux nouveaux modes : l'enregistrement en boucle (qui permet de l'enregistrement de type "vidéo-surveillance") et l'enregistrement par intervalles.


Notez que si vous faites appel au mode Ralenti, le stabilisateur se désactive donc car seul l’angle de 170° est opérationnel, dommage. Mais ralenti et vues exagérément "fisheyées" vont sans doute bien ensemble.


carte mémoire HDR-AS200

Notez que Sony s'obstine à vouloir offrir sa double compatibilité avec les microSDHC / microSDXC et ses microMS propriétaires qu'il aurait pu (ou dû) abandonner depuis longtemps. Cette double compatibilité a pour incidence que la fente pour carte mémoire est très "ouverte" pour que les guides et détrompeurs s'adaptent, et du coup, la carte microSDHC / SDXC peut s'insérer de travers ! Si votre AS200 affiche une alerte, c'est précisément que vous l'avez insérée à l'envers, soit trop brutalement. Dans ce cas, enlevez-la et réinsérez-la très doucement. Le bon sens signifie mention écrite de la carte vers vous si c’est une microSD et l’inverse si c’est une carte Sony MSMicro ! Un détail pour finir : un étui pour carte car les micro-SD sont vraiment faciles à perdre !


Bien sûr, le HDR-AS200 est aussi capable de réaliser des vues fixes en utilisant ses 8,8 mégapixels en 16:9 (3952 x 2224). La capture Full HD est améliorée d'après Sony. Le mode rafale est possible (en 5,4 Mp) tout comme la capture fixe d’un sujet en mouvement (en 2,2 Mp) ainsi que l'enregistrement de photos à intervalles.


(Sony HDR-AS200VR)

Qualité image

HDR-AS200 qualité image

La qualité d'image a encore progressé avec l'enregistrement XAVC-S et peut-être l'aide du processeur Bionz. La stabilisation est très convaincante, elle l'était déjà sur les modèles Sony, elle l'est encore davantage et Sony l'a bien compris que c’était un point fort en matière de sport... Le fabricant évoque même une stabilisation 3 fois plus effective, il y va un peu fort tout de même...


HDR-AS200

La qualité d’image de la AS200 est tout à fait probante pour un usage sportif, légèrement supérieure à celle d’une AS100 à en croire l'excellent comparatif réalisé par un youtubeur américain qui s'est spécialisé dans les comparatifs d'actioncam entre autres. Je peux de mon côté comparer l'image du HDR-AS200 avec celle que j'ai côtoyé pendant 3 semaines avec la modeste HDR-AZ1. Verdict : l'AS200 est plus qualitatif.


L’automatisme peut produire parfois des images parfois un peu délavées, surexposées, par exemple quand on vise le ciel ou des zones très claires. Normal, ce sont des soucis de hautes lumières classiques que les modèles Sony n'encaissent pas toujours très bien. Mais le plus souvent, on a affaire à des images avec fort contraste qui produisent une image typiquement Sony : des images correctement exposées, voire marquées, contrastées. Ce fort contraste donne souvent une impression de piqué supérieur : il est obtenu avec le mode "Eclatant" nommé en anglais Vivid. Sachez que le bleu du ciel est renforcé avec Eclatant. Les couleurs du mode Eclatant peuvent paraître artificielles. C'est pourquoi il existe aussi l'alternative "neutre", façon protune GoPro. Il faudra que vous maîtrisez un peu les outils de posts-production pour modifier si besoin cette tonalité de base.


On vous laissera choisir, j'ai une préférence personnelle, mais ça dépend vraiment des goûts et des outils de post-production derrière.


Vivid


Vivid (Eclatant)


 


Neurtral HDR-AS200

Neutral (Neutre)


 


sensibilité HDR-AS200V

Par contre, la sensibilité est toujours médiocre (donnée pour 6 lux avec une vitesse d'obturation 1/30) avec des fourmillements assez intenses car il n’y a pas de limiteur de bruit et pas de réglage des Iso comme sur la GoPro ou une alternative de type obturation lente comme sur certains camescopes Sony.


En fait, l'automatisme a tendance à faire monter le gain brutalement, ce qui se traduit par un bruit important dans l'image.



(Sony HDR-AS200VR)

Réglages

image
Les réglages d'image sont plus nombreux qu'auparavant - même si - que les débutants et les sans-soucis se rassurent - le mode tout automatique est largement préservé. Les réglages se modifient le plus facilement depuis un smartphone : tablette couplée au logiciel gratuit Play Memories Home, sinon à défaut la caméra est aussi capable d'effectuer certains réglages (plus laborieusement), voire la télécommande.
HDR-AS200
balance des blnacs HDR-AS200
La grosse amélioration concerne la balance des blancs et l'exposition. La première est modulable selon des valeurs préréglées ou même une personnalisation complète. C'est un paramètre essentiel quand on veut rendre une tonalité particulière à l'image ou éviter que le passage des ombres à la lumière, d'un intérieur à un extérieur, ne provoque de réactions franchement hostiles de la balance des blancs.
irsi HDR-AS200
iris HDR-AS200
HDR-AS200 iris

Le second paramètre - l'iris (AE Shift) - est tout aussi jubilatoire, puisqu'il permet de régler l'iris à la façon de certains Nokia Lumia hauts de gamme tels que le Lumia 930. On retrouve même une ressemblance frappante en ce qui concerne la courbe et la fonctionnalité (voir cette capture d'écran du site lesnumeriques). On règle l'exposition par toucher tactile sur le smartphone ou la tablette, selon un repère sur une ligne courbe, compris entre -2.0 et +2.0 IL.


Plus habituels car ils existent aussi sur les HDR-AS100 et HDR-AZ1, on retrouve la possibilité de sélectionner 2 tonalités de couleurs qui ont une "énooooorme" incidence sur le rendu de l'image (voir ci-avant) : Neutre (Neutral) et Vivid (Eclatant).


Notez aussi le mode Scène pour les vues sous-marines pour compenser l'absence de rouge à partir d'une certaine profondeur. Signalons aussi pour les débutants l'existence de la fonction Highlight Movie Maker qui crée automatiquement un film à partir de scènes choisies par vous (Mode sélection de film).


Enfin, si l'AS200 est placé sur un drone, on peut demander à inverser le sens de l'image dès la prise de vue. Sony n'est pas seul à y avoir pensé, la quasi-totalité des fabricants d'Actioncam intègrent cette fonction aujourd'hui.



(Sony HDR-AS200VR)

GPS et application movie creator

GPS HDR-AS200V

La caméra HDR-AS200 est aussi équipée d'un GPS (ce n'est plus la télécommande qui gère cet aspect), un point important qui la distingue d'actioncam concurrentes (hormis Garmin), y compris chez GoPro. Le capteur GPS se trouve bien sûr sur le dessus de la coque, et il faut attendre un moment pour que la triangulation fonctionne, soyez patient si ça ne marche pas illico.


On peut relire les données GPS en associant l'application gratuite Action Cam Movie Creator (compatible Mac / Windows) comportant des superpositions de vitesse et de distance (un peu comme les Garmin Virb Elite et Virb X). L'application est toutefois pluri-fonctionnelle, c'est à dire qu'elle peut gérer un simili-assemblage de séquences avec musique associée. Pas de transitions ni de titrage.


GPS ajouter du contenu HDR_AS200
Action Cam Movie Creator détecte généralement immédiatement votre carte mémoire (ou la caméra, si reliée) et vous propose d'ajouter tout ou partie du contenu par glisser-déposer (à droite). C'est sommaire mais efficace.
HDR-AS200

L'application n'est pas si mal car elle vous permet d'afficher plusieurs vignettes par rapport à une image principale, et d'inverser tout cela à tout moment. Pour afficher cette disposition, il faut sélectionner au début "film affichant une vue multiple et les données enregistrées".


On peut couper sommairement le clip dans le Menu Edition, ajouter des titres et même sélectionner une musique parmi 8 thèmes éclectiques proposés.


start HDR-AS200

C'est le mode vue multiple (composé au maximum de 4 vues) qui permet d'afficher les précieuses données GPS permettant de suivre le tracé précis de votre parcours (ici un parcours effectué en VTC). Le système n'est pas sans rappeler Garmin et sa Virb Elite dont Sony semble s'être inspiré, en moins sophistiqué, même si l'interface est bien designée et autorise quelque variantes de présentation. Vérifiez que la triangulation est bien prise en compte par l'appareil et évitez les forêts !


D’après un (seul) témoignage utilisateur, il y aurait un décalage qui s'opère entre l'image et le relevé GPS au montage, mais je n'ai pas réussi à reproduire le problème.


GPS
Dans le cas de 2 vues, on peut alterner vue principale et vue en vignette. On peut même agrandir la vue en vignette d'environ le double de sa taille initiale. On peut enfin inverser le sens gauche-droite et toute rotation de 90° (donc haut-bas possible).
action cam movie creator
Enfin l'export est possible dans différentes résolutions, la plus intéressante des options restant sans doute celle en Full HD à 25 Mbit/s, mais l'export en 720p peut aussi suffire, selon les cas, attention toutefois au très faible débit (2,25 Mbits/s).


(Sony HDR-AS200VR)

Fixations et accessoires

HDR-AS200V
Voici de quels accessoires se compose la Sony Action Cam HDR-AS200VR. A noter les deux supports adhésifs plat et incurvé, la "boucle de fixation" (le support de fixation), la batterie NP-BX1, la coque étanche à -5 mètres, l'adaptateur de trépied qui se trouve sous la caméra (et qui passe du jaune au noir), la télécommande RM-LVR2, et le câble micro-USB (pour recharger notamment).
HDr_AS200V
Les adeptes du VTT / VTC pourront opter pour le modèle pour bikers, qui inclue des fixations vélo dont ce "Roll Bar Mount" de réfrence Sony VCT-RBM1, traduit par "Fixation pour arceau de sécurité".
pas de vis HDR-AS200

Sony livre la housse (caisson) étanche de référence SPK-AS2 qui permet de fixer le caméscope. Le pas de vis 1/4" permet d'utiliser tout accessoire de fixation tel qu'une perche de type Boompole (Sony propose sa propre perche, le monopode Sony VCT-AMP1 (49 euros) que j'ai utilisée avec le HDR-AZ1), voire de se confectionner sa propre fixation.


De base, des patins adhésifs sont fournis pour surface plane ou incurvé (pour casque), mais dans l'eau, ils ne tiennent pas ou pour un usage unique. Notez aussi ce que Sony appelle "boucle de fixation" qui sert de platine intermédiaire avec un autre accessoire tel que le harnais de poitrine ou le kit de fixation « tour de tête » Sony BLT-CHM1 (39 euros), tous proposés par Sony.


ventouse HDR-AS100

Les accessoires sont devenus plus nombreux chez Sony autant pour les cyclistes, que pour les plongeurs ou même les randonneurs, sans oublier les skieurs. On trouve même un harnais pour chien, c'est dire !


Sony HDR-AS200V

Le caisson livré ressemble énormément à celui de l'AS100, à l'exception du coloris, plus sombre. Il n'est étanche qu'à -5 mètres, ce qui est largement suffisant pour du snorkeling ou des bains de mer, au milieu des vagues.


MPK-AS3

Mais pas pour la vraie plongée. Il faudra acquérir le boîtier MPK-AS3 (49 €) étanche jusqu'à 60 mètres et doté d'une porte plate, fortement conseillée sous l'eau.


Le boîtier est toujours brillant, j'avais rayé celui qui m'avait été fourni avec le HDR-AZ1, il risque d'en être pareil avec celui de l'AS200. Tant que c'est sur le côtés, ce n'est pas bien grave, ça fait "vécu" ! On note une protubérance devant la lentille, déjà rencontrée sur celui de l'AS100 et qui souffre d'une critique : si la housse rencontre une pierre et se raye, vos images risquent d'en être affectées.


AKA-RD1
Pour résoudre ce souci, une porte de remplacement plate et de protection est proposée (AKA-RD1) qui est malheureusement onéreuse (49 euros).


(Sony HDR-AS200VR)

Cet article vous a plu ?
Soutenez notre indépendance
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de votre soutien

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

Sony HDR-AS200VR

Prix fabricant : 300 Euros
Voir les 8 avis d'internautes et donner le vôtre