Magazinevideo > Logiciels PC MAC > Tests de logiciels de montage

Comparatif multicaméras sur 6 logiciels du marché

6 logiciels de montage comparés en multicam

07 juillet 2017 par Thierry Philippon

 

alternance

Que l'on filme à 2, 3 ou 16 caméras (!), la pratique du multicaméras s'est considérablement développée, à la faveur des regroupements de vidéastes et du succès des événements sportifs ou musicaux filmés sous plusieurs angles. Le multicaméra se prête également fort bien aux retransmissions de congrès commerciaux ou de débats. Les éditeurs de logiciels l'ont bien compris et intègrent très souvent des fonctions évoluées de gestion multicaméras.


Le montage multicaméras reste relativement complexe quand une ou plusieurs sources disposent de plusieurs fichiers à la faveur d'un découpage naturel (fichiers de 2 ou 4 Go en FAT32, NTFS) ou d'interruptions de la caméra suite à un changement de batterie, de carte ou à une erreur de l'opérateur. Il y a aussi la question des coupes éventuelles après édition multicam qui doivent rester possibles et souples.


Alors toutes les solutions se valent-elles ? Comment synchronise-t-on les sources ? Existe-t-il un certain écart entre les solutions grand-public et professionnelles ? Pour répondre à ces questions, nous avons testé les principales solutions de montage multi-caméras sur PC et sur Mac. Un dossier exclusif.



> LIRE LA SUITE : Multicam avec Pinnacle Studio

Multicam avec Pinnacle Studio

studio 20

L'un des leaders des solutions de montage sur PC - qui a rejoint Corel il y a quelques années - a intégré très tôt le montage multicaméra (depuis Pinnacle Studio 16 en 2012) et l'a grandement amélioré avec un vrai module Multicam sur Studio 19. La version 2017, Studio 20, que j'ai testée, en hérite logiquement.


Les versions Standard (49,95 €), Plus (79,95€ ou 99,95€ selon promo) et Ultimate (99,95 ou 129,95 € selon promo) se différencient essentiellement par le nombre de caméras gérées : 2 en version Standard, 4 en Plus, 6 en Ultimate. Six, c'est plus que la concurrence, souvent limitée à 4. Mais en soi, 4 caméras constituent souvent un maximum. La version Standard de Studio peut même suffire car les tournages à 2 caméras "seulement" sont très fréquents.


Attention, des saccades s'observent si la configuration informatique est insuffisante même en utilisant des fichiers Proxy. Corel recommande d'ailleurs un Intel Core i7 ou AMD Athlon A10 ou supérieur pour le multi-caméra. Sans ce minimum, le multi-caméras est gérable mais peu confortable, et source de crises de nerf.


debat
debat
alternance
repere

Hormis cela, la solution de Studio est assez "professionnelle" avec une grande facilité - dans un premier temps - à dégrossir le choix des alternances de sources, puis d'affiner dans un second temps grâce à des outils d'édition efficaces. L'accès et le montage multicam sont assez intuitifs, à condition d'être bien déjà habitué au fonctionnement de Studio. La version Ultimate accepte jusqu'à 6 caméras et 2 sources audio additionnelles. Un effet d'incrustation (PinP) peut être obtenu si besoin.


Lors de l'import, on peut ajouter plusieurs clips à une même caméra, ce qui peut s'avérer pratique si l'un de vos caméras a dû s'interrompre brièvement (lors d'un changement de batterie par exemple) lors du tournage, générant de ce fait un découpage en plusieurs fichiers. C'est aussi le cas si naturellement, la nature des clips (AVCHD par exemple) fait que votre carte génère plusieurs fichiers consécutifs.


On repère facilement les sources 1 et 2 dans l'éditeur multicam. On apprécie de pouvoir verrouiller les pistes et d'effectuer des modifications à la volée pendant la lecture simultanée des clips vidéo.


On peut poser des marqueurs comme repères si l’audio vient à défaillir.


On peut opérer des "allers-retours" entre l'éditeur multicam et le Menu Modifier facilement, à condition d'être méthodique. Enfin, l'export ne pose pas de problème particulier.


export

Les Points forts


  • -synchronisme par l’audio, ou par marqueur.
  • -calage précis des formes d’onde audio
  • -le design, un des plus réussis.
  • -Facilités pour ajouter des transitions et même régler leur durée
  • -possibilités de changer très facilement caméra 1 en 2 et vice versa
  • -possibilité très simple d’ajuster les coupes après dégrossissement (très agréable)
  • -possibilité de diviser un clip dans l'éditeur multi-cam
  • -retour à la gestion des projets et retour à nouveau vers l’éditeur multicam si besoin
  • -verrouillage possible des pistes
multicam servic

Les Points faibles


-configuration d'affichage en 4 ou 6 caméras forcément, jamais 2 dans la version Ultimate alors que c’est le plus courant. Il en résulte 2 cases vides que l'on aurait pu éviter.


-le message "multicam Service a cessé de fonctionner" : je n'ai pu aller plus loin, me bloquant à 4 reprises jusqu'à devoir éteindre l'ordinateur. Bizarrement, c'est après des réussites que les échecs sont survenus, et non l'inverse.


Ca se discute


-le synchronisme audio a eu du mal à fonctionner au départ puis il a fonctionné parfaitement très mystérieusement.


ùmulticam capture

Notez aussi l'existence de MultiCam Capture, non inclus dans Pinnacle Studio 20 mais disponible en tant qu'add-on payant. Proposé à 45,99€, le logiciel peut capturer jusqu'à 4 sources en direct (dont l'écran du PC), permettant, par exemple de réaliser un tutoriel vidéo.


On peut régler tous les paramètres de l'image indépendamment sur chaque Webcam connectée, pour créer une harmonie entre les différentes sources. Le scintillement est également ajustable tout comme le choix du codec.


La latence, talon d'Achille de ce type de synchronisation, est réglable semi-i-automatiquement.


Le son provient au choix du micro d'une des webcams, ou même, de tout micro connecté au PC.


Une fois le fichier enregistré de ce flux multicam, rien ne vous interdit de l'importer dans Studio 20 pour retravailler les flux au mieux.


 



(Comparatif multicaméras sur 6 logiciels du marché)

Multicam avec FCPX

FCPX 4 angles

Le montage multicam existe depuis fort longtemps sur Final Cut, puisque même avant l'avènement de FCPX, FC7 se caractérisait par un montage multicam, abandonné d'ailleurs au tout début de FCPX, ce qui avait fait crier au scandale. Rapidement réintégré, l'éditeur multicam de FCPX est maintenant très au point. Tellement d'ailleurs qu'on murmure que certains monteurs passent sur FCPX uniquement pour cette fonction. Rumeur ou intox, le fait est que le montage multicam sur FCPX est une réussite. Il a d'autant plus intérêt à l'être qu'iMovie, l'autre logiciel bien connu sur Mac, ne dispose pas du multicam.


FCPX est proposé à l'achat à 329,99 €.


FCPX Multicam
On sélectionne les sources à panacher dans le Navigateur puis clic droit pour créer un Nouveau plan multicam (ou Fichier / Nouveau / Plan multicam). Les formats d'images, et les fréquences importent peu, FCPX accepte tout semble-t-il, même si les données sont différentes.
FCPX réglags

L'une des grandes forces de FCPX, réside dans la qualité de ses options de synchronisation. Par défaut, l'audio est à même de synchroniser les angles (et ça marche plutôt très bien, sans erreur marquée). D'autres options semi-automatiques sont également offertes au cas où l'audio poserait problème : par rapport au time-code, ou encore au contenu. On peut aussi synchroniser des marqueurs après les avoir posés manuellement.


Attention, si vos clips de différentes sources se positionnent à la queue leu leu sur une seule piste, vérifiez bien que les noms des caméras sont différents. Si le problème vient de là, attribuez leur un nom distinct (Inspecteur / onglet "Infos" / nom de la caméra) pour que FCPX comprenne qu'il s'agit de sources distinctes.


FCPX ondes audio
Au cas où la synchronisation audio serait légèrement décalée, on peut affiner manuellement en se repérant avec les formes d'onde. FCPX offre plusieurs niveaux de visualisation des formes d'onde audio, ce qui facilite énormément la synchronisation à l'image près, même si les sources n'ont pas exactement le même niveau sonore.
FCPX 2 angles
On peut choisir jusqu'à 16 angles mais surtout, on peut n'en choisir que 2, ce qui permet de les agrandir à volonté de façon à ce qu'ils remplissent l'espace de la fenêtre d’édition.
FCPX Débat
Un coup de ciseau directement sur d’imagettes de la source et le plan est "à l'antenne". Par la suite, on peut le changer à tout moment pour choisir un autre angle. Toutes les coupes ainsi réalisées se répercutent dans la time-line.
FCPX activer vidéo seulement

On peut activer le passage à la vidéo seulement, ou à l'audio uniquement, ou permuter l'audio et la vidéo en même temps.


FCPX
Rien n'empêche de synchroniser plusieurs clips d'une même source, ce qui peut se produire lorsqu'on filme en continu avec un appareil photo dont la limite d’enregistrement continu est de 29 minutes et 59 secondes.
fcpx

Les Points forts



-synchronisme par l’audio facile et sans erreur + nombreux autres moyens de synchronisation.


-très grande simplicité pour modifier une alternance après coup ou modifier la durée des clips


-les raccourcis clavier pour changer de caméra lors de l'enregistrement live


-interface adaptative et accepte deux vignettes seulement.


Les Points faibles


-


Ca se discute


-



(Comparatif multicaméras sur 6 logiciels du marché)

Multicam avec Magix Video Deluxe

VDL 2017

Depuis Video Deluxe 2013 (soit la version sortie à l'automne 2012), le célèbre logiciel de Magix a toutes les aptitudes à l'édition MultiCam avec un contenu synchronisé. Le soft allemand peut notamment se caler par rapport aux pistes sonores des sources.


Attention, seules les versions Plus et Premium de Magix disposent de l'édition Multicam.


La version présentée ici est celle de 2016 avec parfois des visuels de 2015. Mais la version 2017 est comparable. Le logiciel "pro" VideoX Pro propose bien évidemment aussi l'édition Multicam, sans différence fondamentale autre que le nombre de pistes disponibles (9 sur Video X Pro contre 4 sur VDL), ce qui n'est pas d'une utilité flagrante.


Les versions Video Deluxe, et Plus sont chacun à 69,99 € (au moment où nous écrivons ces lignes), et la version Premium est à 709,99 € sulement. Attention, c'est à partir de la version Plus que l'édition Multicam est possible.


VDL Multicam
L'édition multicaméras est valable pour 4 caméras. Retenez que 4 caméras, c'est déjà un dispositif très conséquent dans une pratique amateur ou même commerciale.
VDL décalage

La procédure pour accéder au Multicam n'est pas très compliquée, mais diffère un peu de celle des autres logiciels, en ce sens elle peut paraître moins intuitive.


Ici chez Magix, il faut placer ses séquences sur la time-line en pistes 3 et 4 (ou 3, 4 et suivantes selon le nombre de caméras) en laissant impérativement les pistes 1 et 2 libres, car ce sont elles qui accueilleront la vidéo et l'audio du montage Multicam. Placez sur la time-line chaque séquence l'une après l’autre, pas en même temps, sinon les séquences se placeront toutes sur la même piste, et le montage multicam sera impossible.


Une fois les pistes 1 et 2 laissées libres, sélectionnez vos séquences, et enclenchez le mode Multicam depuis le Menu Editer / Multicam ou depuis le petit logo Multicam situé au-dessus, à droite de la time-line. Jusque-là, rien de spécial. Le mode Multicam s'affiche alors avec les vignettes (ou plus) de votre montage multicaméra. Mais vos séquences ne sont pas encore alignées...


VDL aligner

Pour aligner vos séquences, la fonction magique est à chercher du côté du clic droit sur un séquence en sélectionnant Fonctions audio puis aligner les autres objets audio sur cette piste. La reconnaissance audio et immédiate et marche parfaitement à l'image près. C'en est même stupéfiant de précision....


La notice précise qu'avec un clap préalablement enregistré par les caméras, c'est mieux mais même sans clap, le logiciel reconnaît l'audio de plusieurs enregistrements qui ont été filmés en même temps.


VDL on line

Ensuite le principe ressemble beaucoup à celui des autres logiciels : à chaque fois que vous cliquez sur la vignette de la séquence, vous placez cette séquence "à l'antenne". L'enregistrement s'inscrit en pistes 1 et 2. Vous pouvez ainsi alterner d'une séquence à l'autre à la volée pour tout l’événement que vous avez filmé.


Le clic sur la séquence peut s'effectuer à la volée ou à l'arrêt, c'est assez pratique.


Si après coup, vous réalisez que l'alternance n'est pas rythmée exactement selon le bon tempo, vous pouvez revenir dessus en utilisant les fonctions de montage habituelles ou l'outil de découpe (fondu d'entrée, sortie, transition). Vous pouvez aussi changer facilement l'alternance en sélectionnant l'objet puis en choisissant une autre vue (l'autre vue en cas de montage 2 caméras).


Attention toutefois à ne pas déplacer un objet coupé, il en résulterait un vide. Il faut déplacer seulement les extrémités des objets.


Un fois le montage "live" fini, il suffit de supprimer les pistes 3 et 4 (ou 3,4 et suivantes) puisqu'elles ne sont plus d'aucune utilité, et laisser juste le montage multicam que vous exportez comme n'importe quelle séquence. Veillez juste à mettre en silence (Fonctions audio / rendre l'objet audio muet) l'une des deux pistes pour ne pas créer un écho désagréable.


VDL final

Je n'ai pas rencontré de saccades, certes en prenant soin au préalable de générer des fichiers Proxy. Pour cela, j'ai coché la case se "Créez des fichiers Proxy automatiquement" dans les Paramètres du film.


A noter que j'avais procédé de la sorte avec Studio 20 de Pinnacle, et que j'ai obtenu des saccades malgré tout avec les mêmes séquences depuis le même ordinateur pourtant.


général

Les Points forts
-synchronisme par l’audio facile et sans erreur

-possibilités simples d’ajouter des transitions et de régler leur durée


-configuration d'affichage en 2 ou 4 caméras


-clic sur la séquence peut s'effectuer à la volée ou à l'arrêt
-possibilité d’ajouter des coupes après dégrossissement et de les ajuster


-possibilité de changer l'alternance facilement en sélectionnant l'objet


Les Points faibles


-moins de possibilités de synchronisation semi-automatique, si la synchro audio ne fonctionne pas.


Ca se discute


-


 



(Comparatif multicaméras sur 6 logiciels du marché)

Multicam avec PowerDirector

Powerdirector

PowerDirector de CyberLink décline plusieurs versions qui sont toutes équipées d'un "Concepteur Multicam", qu'il s'agisse de la version Ultra (59,99€), Ultimate (84,99€) ou bien sûr des versions en bundle ou "Suite".


C'est depuis la version 12 du logiciel de montage (soit en septembre 2013) que Cyberlink propose un Concepteur Multicam capable de supporter 4 caméras. Ce logiciel ayant une réputation de simplicité et de grande inituitivité, je me suis penché sur le berceau Cyberlink pour vérifier si c'est aussi le cas avec un montage à partir de plusieurs caméras.


powerdirector

A l'invite de PowerDirector, lancez l'éditeur de fonctions complet. Importez et placez vos fichiers sources sur la ligne de travail.


L'accès au Concepteur Multicam est un peu caché via le Menu des "extensions" de PowerDirector. Aux côtés du Concepteur de thèmes, du Projet express ou de l’enregistreur d'écran, on trouve ainsi l'accès vers le Concepteur Multicam.


La souplesse du logiciel permet de lancer d'abord le Concepteur Multicam puis d'importer les sources, ou de sélectionner d'abord les sources puis de lancer le Concepteur. Dans cette dernière hypothèse, il suffit juste que les clips soient déjà placés sur la time-line et qu'ils aient été sélectionnés.


powerdirector
powerdirector

Ensuite on se retrouve avec une interface d'édition multicam plutôt limpide. C'est depuis cette interface qu'on synchronise l'audio qui met un certain temps à analyser vos pistes mais le fait correctement, à l'image près en principe en se repérant par rapport à la courbe audio d'une des pistes. A défaut, PowerDirector dispose de toute la panoplie des autres moyens de synchronisation : par marqueur de clips (clic droit sur chaque piste puis synchronisation), code temporel, heure de création ou en manuel total.


Petit reproche : la fenêtre des sources impose forcément 4 vues même si vous n’en avez que 2 à synchroniser. Notez aussi qu'on peut élargir l'interface et avoir ainsi une fenêtre d'Aperçu plus large mais le carré des vues multicaméras reste fixe.


powerdirector

Le principe est ensuite très proche des autres logiciels : une piste supérieure nommée ici Piste d'Enregistrement accueille le résultat de votre montage multicam. Le choix des vues s'opère en cliquant simplement sur la vue de la caméra 1 ou de la caméra 2 (ou 3 ou 4). Vous visualisez le résultat "en direct" dans la fenêtre d'Aperçu. Vous pouvez faire pause et changer de source.


A chaque section d'enregistrement, vous retrouvez les sigles 1,2, etc. écrits clairement sur les "blocs" enregistrés.


A la place du clic sur les vignettes, on peut exploiter un raccourci encore plus pratique : cliquez sur 1 du clavier et la caméra 1 s'enregistre, cliquez sur 2, et c'est la 2 qui est à l'antenne, etc.


réorganiser PowerDirector
Autre aspect (très) pratique : la possibilité de réorganiser les séquences à tout moment, par exemple en ajoutant un clip sur une piste donnée. Les autres logiciels ne le permettent pas toujours aussi souplement. Pour cela, l'interface donne un accès direct vers une fenêtre de réorganisation depuis laquelle on peut ajouter très facilement un clip.
powerdirector

Pour les modifications - par exemple pour changer 1 en 2 ou 2 en 1, la palme de la simplicité revient je pense à PowerDirector puisqu’il suffit de se positionner sur le bloc et de choisir une autre caméra par un clic droit. Magique.


En revanche, il n'existe curieusement pas de biais pour ajouter un fondu-enchaîné depuis le Concepteur multicam et cela semble acrobatique de le placer ensuite car cela décale la piste son.


On veillera à ne pas laisser des trous, phénomène qui peut se produire si on interrompt l'enregistrement et qu’on le prend. Mais la jointure entre deux blocs est possible à tout moment.


final PowerDirector
final PowerDirector
Une fois l'enregistrement multicam terminé, cliquez sur OK, et vous retrouvez votre montage sur la ligne de scénario dans l'espace de travail classique. Si vous disposiez de 2 sources, le montage Multicam se placera en piste 3. Vous pouvez (et devez) effacer les pistes originales (en 1, en 2, etc.) qui ne servent plus à rien, sinon c'est la cacophonie assurée en lecture et à l'export !
éditer PowerDirector

Notez qu'on peut effectuer des allers-retours depuis cette ligne de scénario vers l'éditeur Multicam pour modifier un élément. On retourne à l'éditeur Multicam en effectuant un clic droit et en choisissant Éditer dans "Concepteur multicam". Mais dans ce cas, les modifications effectuées dans la ligne de scénario, seront perdues.


J'ai noté que les clips pouvaient saccader sensiblement dans le Concepteur Multicam mais on peut contourner le problème en allant dans les préférences à l'onglet Accélération matérielle. Souvent, il s'agit de paramétrages mal réglés. On réglera ses préférences ou tentera d'alléger son ordinateur. L'export n'a pas posé de souci depuis la ligne de scénario.


bis

Les Points forts



-synchronisme par l’audio facile et sans erreur et nombreux autres moyens de synchronisation.


-très grande simplicité pour modifier une alternance après coup ou modifier la durée des clips


-les raccourcis clavier pour changer de caméra lors de l'enregistrement live


-allers-retours facilités entre la ligne de scénario et le Concepteur multicam


Les Points faibles


-configuration d'affichage en 4 caméras obligatoirement (si 2 caméras seulement, les 2 autres restent noires)


Ca se discute


-pas de fondu-enchaîné depuis le Concepteur multicam et acrobatique ensuite.


-légères saccades


 



(Comparatif multicaméras sur 6 logiciels du marché)

Multicam avec Premiere Pro CC

premiere pro

Premiere Pro CC a initié le montage Multicam depuis de très nombreuses années (nous n'avons pas l'année précise). L’édition Multicam du roi des logiciels sur PC se caractérise d'abord par l'absence de limite du nombre de pistes, celles-ci étant uniquement limitées par la puissance processeur-mémoire-carte graphique de votre ordinateur. Le logiciel bat donc ses rivaux de ce point de vue.


Comme sur les autres logiciels, à partir du nombre de séquences à mélanger, on crée une nouvelle séquence.


On connaît Premiere pour accepter tous les formats, tous les codecs et les mélanger sans sourciller. L'édition multicam ne faillit pas à la règle. Mais dans les faits, les autres logiciels (FCPX et Edius) le font aussi.


Notez que Premiere Elements, le petit frère, ne sait pas faire du montage multicaméra. Et que Premiere Pro nécessite un abonnement à 23,99€ / mois l'application seule, ou 59,99€ / mois pour toutes les applications.


premiere pro
premiere pro

Comme pour les autres éditeurs, Premiere Pro CC permet de synchroniser à partir de sources audio - et il le fait très bien - ou à partir du code temporel, ou encore à partir de marques d'éléments (l'équivalent des marqueurs chez les autres éditeurs).


premiere pro

C'est dans la moniteur Programme que tout s'affiche désormais et c'est assez pratique car il suffit d'aller dans les options d'affichage (la clé à molette) pour pouvoir afficher "Caméras multiples" (au lieu de vidéo composite ou Alpha) afin de voir les 2, 3 ou 4 caméras choisies ainsi que le résultat (l'Aperçu).


Comme chez les autres éditeurs, on chosiit les sources "à l'antenne" en cliquant sur la source en cours de lecture (ou en Pause).


premiere pro

Dans l'éditeur de boutons, il vous faudra peut-être ajouter (bouton + à droite) deux boutons qui ne sont pas positionnés d'office : celui de l'enregistrement (indispensable pour enregistrer le montage multicam !) et celui qui sert à activer / désactiver la vue multiple.


adobe premiere

Certaines options d'affichage sont spécifiques à Premiere pro comme celles de ne pas montrer le résultat du montage en désactivant le moniteur d'aperçu caméras multiples. Adobe propose en effet cette option car on peut éventuellement être gêné par l'Aperçu du résultat ou disposer déjà d'un second moniteur à même d'offrir un retour. On est ici avec Premiere en configuration pro qui a plus d'un tour dans son sac !


Le fait de désactiver cette option offre aussi une éventuelle meilleure visualisation des sources qui sont un peu plus grandes de ce fait.


premiere pro

Quand on crée des alternances entre les sources, le fichier est segmenté par des petits traits, peu visibles de prime abord. Le design du découpage du montage est petit et peu lisible, mais on s'y fait sans doute...


Le remplacement d'une source par une autre est ultra simple : il suffit de se positionner sur la section de clip découpée puis d'opérer un clic droit / caméras multiples et de choisir la caméra de remplacement de son choix.


On peut modifier l'enregistrement déjà réalisé en ajoutant des effets, y compris des calques.


premiere pro
On notera l'existence de nombreux raccourcis clavier que l'on peut paramétrer soi-même : 1,2, 3, 4 pour les caméras 1,2, 3, 4 par exemple et les raccourcis de votre choix pour caméra précédente et caméra suivante.
adobe premiere pro

Les Points forts



-synchronisme par l’audio facile et sans erreur et nombreux autres moyens de synchronisation.


-très grande simplicité pour modifier une alternance après coup ou modifier la durée des clips


-nombreuses options inexistantes ailleurs (comme celles de ne pas afficher l'Aperçu dans la fenêtre Programme)


-les raccourcis clavier personnalisés


-l'absence de limite du nombre de pistes


Les Points faibles


-configuration d'affichage minimum en 4 caméras obligatoirement (si 2 caméras seulement, les 2 autres restent noires)


-la complexité et la manque d’intuitivement de la procédure au départ.


Ca se discute


Le design du découpage du montage, affreux, affreux... :)



(Comparatif multicaméras sur 6 logiciels du marché)

Multicam avec Vegas Movie Studio Platinum

multicam

Parvenu récemment dans le giron de Magix, Vegas Movie Studio a quitté Sony pour faire évoluer sa version. Le petit frère de Vegas pro propose depuis 2 années seulement le montage multicaméras.


La version de ce test - Movie Studio 14 - se décline en 3 versions : Movie Studio (49,99€), Movie Studio Platinum (79,99€) et Movie Studio Suite (139,99€). Attention, seules les vresions Platinum et Movie Studio Suite disposent de l'édition Multicam.


Notez que le design de la version 14 a été retouché pour colorier l'interface avec de nouvelles couleurs moins criardes.


d
Au départ, on pose les deux sources représentant les deux caméras sur la time-line (que Vegas nomme "barre temporelle").
aligner
Le calage ne peut s'effectuer automatiquement, c'est un gros point faible par rapport aux rivaux. Il faut donc se caler par rapport à un flash ou un mouvement image très précis ou caractéristique. Ou (conseillé) : se caler par rapport à l'audio en zoomant sur les pistes sons. Le zoom s'obtient à la fois grâce à la fonction Zoom et les ondes audio sont mieux visibles en réglant la hauteur de piste.
créer
Pour créer une piste Multicam et activer l'écran composite avec toutes les sources, il n'y a rien d'instinctif. Je m'y suis d'ailleurs repris à plusieurs fois car l'aide en ligne ne dit pas l'essentiel. En fait, on sélectionne toutes les pistes (Control+A) puis on va chercher dans le Menu Outils la fonction Créer une piste multicaméra.
1 seule
Le résultat s'affiche dans la barre temporelle : on crée ainsi une piste multicaméra unique. C'est elle que l'on va "tronçonner" par la suite.
fenêtre

L'écran est forcément divisé en 4 même si on ne dispose que de 2 sources. Le principe est le même que chez les rivaux : quand on clique sur l'image, on passe d'une caméra à l'autre en créant un changement d'axe automatique. On peut aussi utiliser le raccourci clavier "1" ou "2".


Par contre, on ne dispose pas d'écran direct du résultat. C'est un manque.


coups
On obtient des sections distinctes, toutefois c'est peu clair par rapport à la concurrence.
??

De préférence, il est conseillé de ne pas cocher l'item "Modifier l'audio multicaméra" car dans ce cas, vous passez d'une piste audio à une autre, ce qui est du plus mauvais effet pour la bonne continuité sonore.


préférences
Dans les Préférences, il est possible de modifier des paramètres mais ils ne sont pas fondamentalement très utiles comme la faculté de désactiver les noms et numéros de prises ou les changements de couleurs lors du passage d'une source à l'autre.
préférences

Si l'on souhaite revenir sur une coupe déjà faite, on peut changer très facilement la source en se positionnant sur la plage désirée, puis depuis le Menu contextuel "Prise" obtenu d'un clic droit.


On peut aussi ajouter des fondus enchaînés avec la touche Control au moment de la coupe.


multicam

Les Points forts


 


-les raccourcis clavier personnalisés


-grande simplicité pour modifier une alternance après coup


Les Points faibles


-synchronisme par l’audio impossible


-configuration d'affichage minimum en 4 caméras obligatoirement (si 2 caméras seulement, les 2 autres restent noires)


-pas d'écran direct du résultat.


Ca se discute


-la mauvaise lisibilité du détail de la piste Multicam dans la barre temporelle.


 



(Comparatif multicaméras sur 6 logiciels du marché)

Conclusion

FCPX 4 angles

Un constat : hormis iMovie sur Mac, et Premiere Elements sur Windows, tous les logiciels actuels gèrent le multicaméra et revendiquent un mode de fonctionnement assez similaire, ce qui ne signifie pas que les modalités de fonctionnement soient totalement identiques, loin de là. Mais on retrouve grosso modo la même logique de création de la piste multicaméra. De même, le principe de l'alternance entre les sources en cliquant sur les vignettes des images, est commun à tous les éditeurs.


Chaque éditeur propose une version d'essai qui a priori, ne limite pas les possibilités d'édition multicam. La version la moins chère pour faire du Multicam est la version de base de Pinnacle Studio 20 qui st proposée à 49,95 € mais est limitée à 2 caméras.


Autre enseignement : au niveau du potentiel de base, la frontière entre logiciels grands-publics et pros, est assez mince. C'est au niveau ergonomique et des options annexes que des différences apparaissent, mais celles-ci ne sont pas toujours indispensables.


Côté grand-public, un seul logiciel est à la traîne : Vegas Movie Studio Platinum en raison de son incapacité à synchroniser automatiquement deux pistes, et de l'absence de fenêtre Résultat. On notera aussi une interface multicam assez brouillonne.


Magix Video Deluxe, Pinnacle Studio, et PowerDirector sont meilleurs : ils n'ont pas de particularismes marqués qui les distinguent vraiment. Ils fonctionnent tous trois sans qu'on rencontre de difficulté, hormis Studio qui est le seul à saccader même en configuration Proxy. Par ailleurs, le logiciel a cessé de fonctionner, nous obligeant à éteindre le PC. Il est possible que notre PC, rempli de logiciels, pose problème à Pinnacle.


Les autres différences se nichent dans les détails : Pinnacle a une petit plus car il est le seul à proposer 6 caméras au lieu de 4 et 2 sources audio additionnelles. Lors de l'import, on peut ajouter plusieurs clips à une même caméra, ce qui est fort pratique. Enfin, il est très simple d'ajouter des transitions et même régler leur durée.


Toutefois, Magix est très bien conçu aussi, une fois qu'on a compris qu'il fallait laisser les pistes 1 et 2 vacantes. C'est d'ailleurs le seul (avec FCPX sur Mac) qui propose une visualisation 2 caméras sans laisser de "trou" quand on a que 2 sources. Enfin l'interface de PowerDirector est toujours aussi limpide, parfaite pour un débutant.


Côté pro, Premiere pro et FCPX font jeu égal, chacun dans leur style, mais l'ergonomie de Final Cut me semble supérriure bien que je dois reconnaûtre que j'y suis plus habitué (je monte sur Mac les travaux courants). La visualisation de la time-line est un régal. Notez que le logiciel Apple peut afficher deux vignettes seulement lorsqu'on ne dispose que de deux sources.


Il m'a semblé aussi plus facile sur FCPX de gérer le muticaméra avec plusieurs fichiers sur la même source quand il y a des découpages dès le tournage ou des interruptions. Bref, Apple compense la déplorable absence de multicaméra sur iMovie par un module multicaméra simple mais performant, dont il faut se souvenir qu'il n'était pas présent à l'origine de FCPX.


Faut-il ajouter qu'à 329,99 € et mises à jour gratuites, FCPX est l'équivalent de 13 mois d'abonnement de Premiere Pro en application seule ? Adobe impose en effet un système d'abonnement mensuel. Cele peut aussi faire pencher la balance dans un sens ou dans l'autre.


alternance


(Comparatif multicaméras sur 6 logiciels du marché)

Soutenez nos rédacteurs
Des tests objectifs, des articles pointus,
dépendent de votre soutien
Voir les avis d'internautes et donner le vôtre