Magazinevideo > Accessoires et multimédia > Cartes mémoires et batteries

Choisir ses batteries pour caméra

Tout savoir sur l'énergie de votre caméscope

24 mai 2010 par Thierry Philippon

Tous les tests / articles sont disponibles en pdf et sans pub avec l'abonnement Premium

batterie

Les batteries sont toujours au coeur des préoccupations des photographes ou des vidéastes car la panne de batterie est assimilable à la panne d'essence : on peste contre sa propre négligence, on se persuade qu'on aurait pu anticiper, procéder autrement, avoir une batterie de secours à l'image du bidon d'essence de dépannage...


La batterie du camescope concentre logiquement toutes les angoisses car la scène irremplaçable du film que l'on réalise à l'occasion d'un voyage itinérant ou le "oui" d'un mariage par exemple, est rarement reproductible ! Une autonomie insuffisante au moment de filmer a donc une incidence lourde et irrémédiable. Alors autant se prémunir. Voici tout ce qu'il faut savoir sur l'énergie de votre camescope.



> LIRE LA SUITE : Les différents types de batteries

Les différents types de batteries

batterie caméscope batterie caméscope

Les batteries au Lithium-ion dominent depuis longtemps. A énergie égale avec les anciennes Nickel Métal Hydrure (Ni-MH), elles pèsent 1/3 de moins. Elles s'affranchissent de l'effet mémoire (*)" qui interdit le rechargement partiel tant que la batterie n'est pas vidée.



(*) L'effet mémoire est une perte d'autonomie que subissent les anciennes batteries au Cadmium-nickel. La capacité perdue peut être partiellement retrouvée en effectuant plusieurs cycles de charge/décharge mais sans retrouver la pleine capacité d'antan.
zoom ecran

Parmi les fonctions grandes consommatrices d'énergie, le zoom et l'écran arrivent en tête. On peut réduire ce chiffre si le rétro-éclairage et désactivé. Mais les arrêts et démarrages du camescope sont aussi gourmands.


Pour connaître l'autonomie restante (ou la charge en cours), tous les fabricants permettent à l'utilisateur de visualiser "en direct" la charge restante via un bouton" "info" qui fonctionne lorsque le camescope est éteint ou allumé. Parfois il faut singulièrement plonger dans le menu pour trouver l'autonomie exacte restante mais dans tous les cas, on profite au moins du symbole Batterie, généralement situé en haut à droite de l'écran.


Avec une batterie optionnelle, il faut veiller à ce que cette dernière n'alourdisse pas trop le camescope (son poids est toujours indiqué, sinon demandez-le). Autre détail méconnu, la batterie peut gêner la visée dans le viseur si elle est trop volumineuse et fixée à l'arrière. Enfin, certaines batteries, encastrées, ne permettent pas de loger une batterie de plus forte capacité.


batterie caméscope chargeuir caméscope

Le chargeur intégré n’est pas idéal car le camescope est monopolisé par la recharge. On ne peut donc pas filmer avec une 2e batterie pendant qu’on recharge la 1re. D’autre part, en voyage, le vacancier doit éventuellement rester présent durant le temps de recharge pour ne pas laisser son camescope sans surveillance. La recharge est donc limitée à la nuit, ce qui , lorsqu'on possède 2 ou 3 batteries à recharger, peut devenir contraignant.


chargeur caméscope batterie
C'est pourquoi chaque fabricant propose à son catalogue un chargeur indépendant en option (environ 70 à 100 €). Quitte à investir, réfléchissez à acquérir un chargeur double, solution très pratique. Seul frein, le prix de cet accessoire qui peut grimper jusqu’à 120 € environ.
batterie batterie


(Choisir ses batteries pour caméra)

Batteries de marque, génériques et de contrefaçon

batterie arrière


Les batteries de marque sont estampillées du nom de la marque ou d'un nom commercial (par exemple Airforce) et vendues souvent dans un réseau relativement réputé (le site de la marque quand il existe, et les grandes enseignes comme Darty, La FNAC, Boulanger...). Les batteries génériques remportent un très vif succès car comme les médicaments, elles sont présentées comme ayant les mêmes capacités mais leur prix est considérablement moins élevé. Pas de difficulté à être moins cher car les batteries de marque le sont particulièrement sans que la justification des prix ne soit évidente, surtout pour des batteries souvent "made in China". Les écarts de prix sont parfois modérés - vous ne gagnerez par exemple que 10 ou 2à euros si vous achetez en double ou en remplacement) le modèle fourni avec le camescope d'origine. En revanche, pour ce qui concerne les batteries optionnelles, les écarts de prix sont vertigineux : une NP-FV100 Sony d’une capacité de 3900 mAh se décroche entre 100 et 120 euros dans les enseignes spécialisées (parfois plus selon le magasin ou le site), alors que son équivalent générique se décroche toujours aux alentours de 40 à 45 euros. Le prix est donc divisé par au moins x2,5 !


Les batteries de marque posent un second souci, c'est qu'elles sont la cible de la contrefaçon. En effet imiter pour quelques euros l'aspect et d'une batterie vendue très chère, est une affaire juteuse. Sur les moyens de reconnaître une batterie contrefaite (Canon), on pourra lire l'excellente enquête (en français) de tazintosh. Les batteries contrefaites, en général, sont correctement reconnues par votre appareil mais ont une autonomie inférieure car leur capacité n'est pas, celle annoncée. En effet, si on contrefait l'extérieur d'une batterie, c'est qu'il y a de grandes chances que les composants internes de la batterie soit aussi contrefaits.


Dans ce contexte, les batteries génériques tirent assez bien leur épingle du jeu. Des spécialistes des batteries les proposent toute l'année. Elle sont toutefois plusieurs inconvénients elles aussi qu'il faut connaître :


batterie-type


-d'abord il faut bien regarder l’ampérage annoncé. Comme on le voit ci-dessus sur ce sites spécialisés dans les batteries génériques, Parfois, l'ampérage de la référence pourtant nommé "type" est inférieur, voire très inférieur à celui de la batterie d'origine.. Une même dénomination de batterie peut - selon le manque de rigueur du site Web - se décliner sous des ampérages différents, alors que bien évidemment, une référence = un ampérage déterminé, deux ampérages différents = 2 références différentes ! Ici l'ampérage correct de la NP-FV100 est de 3900 MAh. Il ne devrait pas être de 1960 Mah et encore moins de 980 Mah.


D'autre part, point qui occasionne des débats sans fins sur les forums, les batteries génériques peuvent s'essouffler plus vite à la longue. Il n'y a pas de preuve tangible de ce phénomène difficile à mesurer mais il faut que vous acceptiez de payer moins cher sur le moment avec le risque que votre batterie dure éventuellement moins longtemps sur le long terme.


Nous n'évoquons pas le cas des batteries qui refusent d'alimenter le camescope avec une mention d’incompatibilité qui s'affiche sur l'écran du camescope. Si ce point se produit, vous pouvez retourner la batterie au fournisseur sans autre forme de procès, 99 fois sur 100, il vous remboursera car leur communication se base essentiellement sur une garantie de compatibilité. Si cette compatibilité n'est pas possible, ils peuvent être traînés devant les tribunaux pour publicité mensongère. d'autre part, la loi vous permet de restituer un produit non conforme. Ils ne prendront pas ce double risque et préféreront vous garder comme client ! :)


batterie générique
N'hésitez pas à voter pour notre sondage sur les batteries génériques


(Choisir ses batteries pour caméra)

7 trucs pour entretenir vos batteries

Enfin, voici 7 trucs d'entretien, pas tous suffisamment connus ni très suivis !


1er truc : Les batteries tiennent assez longtemps sans se décharger, même si on n'utilise pas la batterie immédiatement après l'avoir chargée. Cela dit, n'attendez pas 3 semaines... ou 3 mois ! Et retirez les batteries du caméscope ou du chargeur, si vous ne les utilisez pas durant un long laps de temps.


2e truc : Les batteries sont prévues pour fonctionner normalement entre 0°C et +40°C. Cela signifie qu'au-delà, il y a risque de surchauffe. Le cas le plus connu est le soleil à travers les vitres d'un véhicule.


3e truc : au-dessous de 0°C, les batteries vont perdre en autonomie, jusqu'à 30 à 40% dans les cas les pires. Mais elle restent parfaitement utilisables, au moins jusqu'à -15° (vécu et vérifié ! ).


4e truc : Lors de la première utilisation d'une batterie, elle n'atteint pas sa pleine capacité. Ce n'est qu'au bout de 2 à 3 cycles qu'elle atteint sa pleine capacité. Ne tirez pas des conclusions hâtives dès la 1re utilisation.


infos batterie


5e truc : ne conservez pas plusieurs mois des batteries complètement vides, cas fréquent chez les vidéastes qui filment 3 à 4 événements par an et qui pensent inutiles de laisser chargée une batterie qu'ils ne vont probablement pas réutiliser avant plusieurs mois. Malgré tout, les batteries doivent être conservées chargées pour ne pas s'endommager : les fabricants recommandent généralement de ne pas descendre au-dessous de 40% de la capacité totale et de les "stocker" à basse température (de -10° jusqu'à 30°C maxi).


batterie générique

6e truc : En cas d'interruption prolongée des batteries - cas fréquent lorsqu'on a deux camescopes mais qu'on garde tout de même le plus ancien qui sert occasionnellement - "recyclez" vos batterie. Elles doivent être entretenues au moyen d'un cycle de charge/décharge complet tous les 2 ou 3 mois environ.


7e truc : sachez que le nombre de cycles de charge/décharge est prédéterminé (le chiffre est non communiqué par les fabricants), il est donc normal de changer de batterie au bout d'un certain temps et en tout cas en cas d'utilisation intensive. Donc attention si vous achetez du matériel d'occasion. Vérifiez si avec le camescope, il s'agit ou non de la batterie d'origine. Et jaugez le vendeur. Si c'est un particulier, tentez de comprendre si c'est quelqu’un de soigneux ou plutôt un baroudeur qui n'a pas ménagé son matériel (même si un baroudeur peut être soigneux...)



(Choisir ses batteries pour caméra)

Soutenez nos rédacteurs
Des tests objectifs, des articles pointus,
dépendent de votre soutien
Voir les 7 avis d'internautes et donner le vôtre