Magazinevideo > Accessoires et multimédia > Cartes mémoires et batteries > Conseils d'achat cartes mémoire

article archivé

Cartes mémoires SD, MS, CF, SM, xD, une belle pagaille

SD, MS, CF, SM, xD... Comment bien choisir ?

29 juin 2007 par Antoine Désir - Mis à jour le 26 mai 2011

 

Les cartes mémoires sont depuis plusieurs années le support de prédilection en photo et en vidéo numérique. Les appareils photo numériques ont depuis longtemps adopté les cartes mémoires pour enregistrer les photos, mais les caméscopes, plus gourmands en espace de stockage, ont dû attendre l'augmentation des capacités pour remplacer le bande magnétique et concurrencer le disque dur. Espace de stockage miniature, rapide et fiable, ces cartes sont cependant déclinées en plusieurs formats. Tant de choix exige donc quelques éclaircissements.


Toutes ces cartes contiennent de la mémoire Flash, une technologie qui permet de stocker des informations sans apport d'énergie (contrairement à la mémoire RAM informatique qui nécessite du courant pour se rafraîchir très régulièrement). Cette technologie a été inventée par Toshiba à la fin des années 80, lorsque le nomadisme numérique a commencé son essor.


Pourquoi plusieurs types de cartes ? Pour des raisons commerciales et de paiements de royalties, les principaux fabricants d'appareils électroniques avaient choisi de développer leur propre format, avant que la standardisation ne reprenne logiquement le dessus. Nous avions ainsi de nombreux types différents :


Carte
Fabricant
Prix au Go (maxi)
CompactFlash Tous
4 euros (standard), 10 euros (haute vitesse)
SmartMedia Fuji
320 euros (40 euros / 128 Mo)
MMC -
25 euros
Secure Digital Panasonic
2 euros
Memory Stick Sony
3 euros
xD Olympus, Fuji
12 euros
TransFlash / microSD -
2 euros
Ce tableau liste les fabricants d'appareils qui "poussent" certains formats de carte en les utilisant en quasi-exclusivité. Les fabricants de cartes sont toujours les mêmes : SanDisk, Toshiba, Samsung, Kingston, Lexar.

> LIRE LA SUITE : CompactFlash

CompactFlash

Née il y a quinze ans, c'était la reine de la carte mémoire. Héritière d'une technologie informatique (mémoire pour ordinateur portable sur port PCMCIA), elle bénéficie d'une conception qui ne limite pas sa capacité et sa vitesse. Ceci explique qu'elle reste à la pointe - devant les nouvelles cartes - malgré les années. De plus, elle est utilisée dans bien d'autres applications que la photo ou la vidéo numérique : appareils réseau, centraux téléphoniques, appareils de mesure, etc.


Son universalité la rend moins coûteuse, concurrence oblige, alors que cette conception (contrôleur mémoire intégré) devrait la rendre plus chère. Elle a maintenant comme défaut d'être encombrante. Très à son aise dans les appareils épais, elle a du mal à se caser dans les appareils compacts (photoscopes, caméscopes, téléphone).


La présence d'un port CompactFlash dans un APN ou autre appareil classe d'ailleurs celui-ci au-dessus du lot et constitue un avantage certain pour l'utilisateur.


carte Transcend

Type I : la classique, 3,3 mm d'épaisseur. Capacité max actuelle : 32 Go. Débit max :  40 Mo/sec.


Type II : l'épaisse (5 mm), elle était surtout utilisée pour embarquer les MicroDrive, mais a disparu grâce à la densification de la mémoire flash (seul le Type I subsiste). Tout appareil lisant les cartes Compact Flash type II peut lire celles de type I : le connecteur est le même. L'inverse n'est pas vrai, car le logement pour les fines cartes de type I n'accepte pas les cartes épaisses de type II.


carte Extreme IV
MicroDrive : carte de type II avec un disque dur à la place des puces mémoires. Ce type de carte a eu son heure de gloire, mais a disparu, la mémoire flash étant moins coûteuse et gagnant en capacité. La rapidité était bonne, mais la consommation et la fiabilité ne suivaient pas (partie mobile).
  carte

A partir de 2 Go, les cartes doivent être formatées en FAT32 (en dessous, c'est du FAT16 à l'ancienne). Tous les appareils ne gérant pas ce système de fichiers, ils ne sont pas forcément compatibles avec les cartes de 4 Go (la carte standard en 2008). Mais tous les appareils récents acceptant les cartes de plus de 2 Go tolèrent encore celles de 1 Go !



(Cartes mémoires SD, MS, CF, SM, xD, une belle pagaille)

SmartMedia

Concurrentes des cartes CompactFlash par Fuji, ces cartes ont été abandonnées car trop coûteuses (alors qu'elles sont très économiques à produire) et de capacité limitée (128 Mo max). Comme la carte n'est qu'une simple puce mémoire emballée, c'est l'appareil qui gère tout. Cela a conduit à des incompatibilités et des limitations. Méfiance donc pour les anciens appareils qui peuvent ne pas supporter les cartes SmartMedia de 64 ou 128 Mo.


Smartmedia


De plus, il existe des cartes 3,3 V (coin coupé à droite) et des cartes 5 V (coin coupé à gauche). Encore un paramètre à vérifier pour votre appareil (certains acceptent les deux, d'autres non).
L'exemple du SmartMedia montre bien que des standards de stockage peuvent être abandonnés assez rapidement, malgré une certaine popularité.


(Cartes mémoires SD, MS, CF, SM, xD, une belle pagaille)

MMC, MMC Plus, MMC Mobile, RSMMC

Le format MultiMediaCard est un standard ouvert, malheureusement peu répandu en photo (il est plutôt utilisé dans les assistants personnels). Il est décliné en plusieurs tailles, selon les usages.


MMC


MMC ou MMCPlus : 24 x 32 x 1,4 mm, capacité max : 8 Go.
RS-MMC ou MMCMobile : 24 x 18 x 1,4 mm, capacité max : 2 Go
RS-MMC
MMC Micro

 



MMCmicro : 14 x 12 x1,1 mm


Les cartes MMC et RS-MMC sont compatibles avec les appareils acceptant les cartes SD (les cartes MMC sont juste moins épaisses). Concrètement, ce standard a été submergé par la vague des cartes SD.


(Cartes mémoires SD, MS, CF, SM, xD, une belle pagaille)

SD, miniSD, microSD

carte SD

Secure Digital (SD) : 24 x 32 x 2.1 mm (environ 2 g)


C'est le format de carte qui succède doucement aux cartes CompactFlash (certains appareils incluent les deux lecteurs). Très répandu et plus compact que son ancêtre, il est malheureusement plus limité en vitesse (20 Mo/s max) et capacité (4 Go max). Pourquoi Secure Digital ? Car la spécification SD et la carte comprennent un système de protection (un peu comme les cartes à puce) afin de restreindre l'usage des oeuvres protégées. En photo et en vidéo personnelle, nous ne sommes pas concernés par ce système mais les lecteurs audio et vidéo avec cartes SD le sont.


miniSD : 20 x 21 x 1,4 mm (environ 1 g)


Même la carte SD semble trop grande pour les appareils miniatures comme les assistants personnels, les petits caméscopes et les téléphones mobiles. Capacité maxi : 2 Go.
Cette carte a besoin d'un adaptateur (souvent livré) pour s'insérer dans un emplacement pour carte SD. Attention de ne pas la perdre, ce type de carte devient trop petit pour les doigts humains !


carte mini-SD

microSD

micro-SD/TransFlash : 15 x 11 x 1 mm


Pour certains usages (téléphone mobiles avec fonction photo mais aussi camescopes), la miniSD est encore trop grande. Appelée TransFlash par Motorola et SanDisk à ses débuts, elle est depuis juillet 2005 rentrée dans le giron des cartes SD. Capacité maxi : 2 Go.


             


(Cartes mémoires SD, MS, CF, SM, xD, une belle pagaille)

SDHC, miniSDHC, micro-SDHC

SDHC


La carte SD originale est trop limitée en capacité et en vitesse. Pour les caméscopes et les APN récents, ces limites (2 Go par carte, système de fichiers FAT16, vitesse minimale trop faible) sont insupportables. Pour envisager de remplacer les cartes CompactFlash, les cartes SDHC on été annoncées début 2006, repoussant les limites (jusqu'à 32 Go par carte, système de fichiers FAT32, classes de vitesse). Les appareils compatibles sont maintenant très répandus, l'évolution s'est faite en douceur. Capacité max : 32 Go.


carte SD 4 Gb


miniSDHC


Comme la carte SD évolue en SDHC, la carte miniSD passe maintenant à la vitesse supérieure avec la miniSDHC. 32 Go dans un si petit format : impressionnant ! Mais le développement de ce format est arrêté, remplacé par le microSDHC encore plus miniaturisé.


micro-SDHC


Comme la carte SD évolue en SDHC, la carte micro-SD passe, elle aussi, en SDHC pour atteindre 32 Go ! La micro-SDHC tend d'ailleurs à supplanter la mini-SDHC qui reste coincée entre des cartes SDHC de haute capacité et ces cartes micro-SDHC minuscules destinées aux usages mobiles.
 



Les classes SDHC


Les cartes SDHC introduisent une nouvelle notion : celle de classe. La classe donne le débit minimum soutenu de la carte. C'est à dire qu'une carte SDHC de classe 2 (les premières) assure au moins 2 Mo/s (16 Mbits/s) en continu, les cartes SDHC de classe 4 débitent plus de 4 Mo/s et celles de classe 6, plus de 6 Mo/s. La classe désigne le débit plancher : ces cartes peuvent faire des pointes de débit plus importantes. Cette notion de classe est critique pour les flux imposants de données en continu, comme la vidéo. Pour les vidéos AVCHD, même au débit maximum de 24 Mbits/s, une carte Class 4 (32 Mbits/s) suffit. Pour les photos en rafale, la vitesse d'une carte Class 6, voire même Class 10, permettra d'absorber le débit plus sûrement.


Voir aussi notre article comparatif sur les cartes SDHC



(Cartes mémoires SD, MS, CF, SM, xD, une belle pagaille)

SDXC, microSDXC

carte SDXC

SDXC


Comme la carte SDHC est venu briser les limites de la carte SD, la carte SDXC vient libérer la carte SDHC de ses limites (32 Go, fichiers de 4 Go, vitesse Class 10). La capacité maximale passe à 2 To (2000 Go) et les fichiers peuvent grossir presque indéfiniment. Pour cela, un nouveau système de fichiers est utilisé : exFAT. De ce fait, la compatibilité avec les anciennes versions de Windows et avec d'autres systèmes n'est pas encore assurée. Il faut au moins Windows XP avec un patch ou Mac OS 10.6.6. Mais comme pour les évolutions précédentes de la carte SD, il existe un forme de rétro-compatibilité : si les anciens appareils ne supportent pas les cartes SDXC, les appareils compatibles SDXC pourront utiliser les cartes SD et SDHC. Ce qui implique que la taille est exactement la même.


La mauvaise nouvelle, c'est qu'une nouvelle classification, sans lien avec l'ancienne, fait son apparition. Il y a donc un empilage de classifications qui arrive sur ces cartes. Ou comment amener la confusion...



Le nouveau bus UHS (Ultra High Speed) arrive au niveau 1. Nous voyons donc des cartes SDXC UHS-I et nous pouvons prédire l'arrivée de cartes SDXC UHS-II à moyen terme. Contrairement aux Speed Class 2, 4 et 6 du SDHC qui donnent une vitesse garantie en écriture et sont donc pertinentes, les UHS Speed Class ne donnent qu'une vitesse maximale (mais non garantie). Actuellement, il n'existe qu'une seule UHS Speed Class, la 1. Cette nouvelle classification nous semble inutile. Il serait souhaitable que la SD Association n'imite pas Sony dans les catégories de cartes...


microSDXC


Comme pour la carte SDHC, une variante microSDXC est prévue, même si aucune carte de ce type n'est commercialisée en 2011. Elle aura le même format que la microSDHC, qui semble suffisante pour l'instant.


 


(Cartes mémoires SD, MS, CF, SM, xD, une belle pagaille)

Memory Stick

Les cartes Memory Stick sont une invention de Sony qui n'a que récemment ouvert ce format propriétaire à d'autres fabricants (SanDisk, Samsung). Dimensions : 21 x 50 x 2,8 mm. Les premiers modèles ont commencé à 4 Mo pour finir à 128 Mo.


Memory Stick

MagicGate

Rapidement est apparu le besoin de protéger le contenu (surtout musical) des ces mémoires, Sony a donc implanté la fonction MagicGate qui offre cette protection (système comparable à celui des cartes SD). Des cartes spécifiques de 32 Mo à 128 Mo sont apparues avec cette fonction supplémentaire. Celle-ci est maintenant incluse dans toutes les nouvelles cartes Memory Stick.


Memory Stick Select

Au moment où ses concurrents vendaient des cartes de capacités bien supérieures, Sony a dû faire preuve d'originalité pour respecter la compatibilité : deux mémoires de 128 Mo dans une seule carte, avec un petit commutateur pour passer d'une partie à une autre manuellement. C'est ainsi que la version Select reste compatible avec les premières Memory Stick, tout en offrant une capacité de 256 Mo (en fait, 2 fois 128 Mo, il est impossible de copier une fichier de 200 Mo dessus).


Memory Stick

mory Stick

Memory Stick Duo

Après le problème de capacité est venu celui de la taille. Ainsi est née la variante Duo des Memory Stick. Identique en capacité (de 16 à 128 Mo) et en fonction aux premières cartes, elles sont plus petites : 20 x 31 x 1,6 mm. Un adaptateur permet de les rendre compatibles avec les appareils acceptant les premières Memory Stick.


Ce sont les APN compacts et les caméscopes qui sont visés par cette petite carte. Les appareils prévus pour fonctionner avec ces cartes Duo n'acceptent bien sûr pas les cartes standards pour cause de connecteur plus petit.


Une version avec le système de protection MagicGate (souvent proposé par défaut) existe aussi.



Memory Stick Pro


Pour casser la limite des 128 Mo et celle du débit, Sony a dû concevoir une nouvelle variante de sa carte, la famille Pro (qui n'en a que le nom, entre nous).


Bien que le format physique soit le même que la version d'origine, elle est notoirement incompatible (les appareils prévus pour les anciennes n'acceptent pas les Pro). Par contre, les appareils Sony récents acceptent aussi bien les anciennes que les versions Pro. Les capacités vont de 128 Mo à 2 Go et le débit théorique maximum est de 20 Mo/s. Toute la famille Pro supporte la fonction MagicGate.


Memory Stick

Memory Stick Pro Duo

Si vous avez suivi, c'est une version Pro avec la taille des Duo. Simple, non ? La filière Pro Duo est celle qui est la plus développée actuellement, avec une capacité maximale de 8 Go.


Memory Stick Micro : 12,5 x 15 x 1,2 mm

Comme pour les autres formats de cartes, la miniaturisation est à l'honneur. Réduction de poids et de taille pour la variation dite M2 du Memory Stick. Un adaptateur M2 est d'ailleurs disponible. Capacité max : 8 Go.


Memory Stick 8 Go
Memory Stick
N'oubliez pas de vérifier la compatibilité de chaque appareil avec le type de Memory Stick ici : http://www.sonydigital-link.com/memstick/compatibility/compatibility.aspx?l=fr

Avec les MS Pro-HG Duo, la vitesse de transfert maximale théorique passe à 60 Mo/s au lieu de 20 Mo/s (MS Pro Duo). Vitesse d’écriture de 15 Mo/s et cartes allant jusqu'à 32 Go.


                 
                 


(Cartes mémoires SD, MS, CF, SM, xD, une belle pagaille)

Carte P2

Les cartes P2 qui n'exigent aucun mécanisme, sont des cartes mémoire à semi-conducteurs. Le format compact de la carte P2 combine à la fois un poids léger, et une grande capacité. La carte P2 permet aux caméscopes P2 de réaliser des performances excellentes au niveau anti-vibrations et anti-choc. Leur vitesse de transfert est bien adaptée aux camescopes professionnels. On trouve des camescopes à carte P2 chez Panasonic qui a popularisé ce format de carte. On trouve des cartes P2 jusqu'à 64 Go. Ce type de carte, difficile à trouver à moins de 500 euros (carte P2 de 64 Go), est malheureusement assez coûteux en regard des cartes SDHC / SDXC.


carte P2

Voici les codecs qui servent d'enregistrement aux cartes P2 (d'après documents Panasonic et Wikipedia).


AVC-INTRA100 : débit 100 Mbit/s, en 4:2:2 10bit, compression intra-image de type H.264, 1920x1080 ou 1280x720.


AVC-INTRA50 : débit 50 Mbit/s, en 4:2:0 10bit, compression intra-image de type H.264, en 1440x1080 ou 1280x720.


DVCPROHD (ou DVCPRO100) : débit 100 Mbit/s, en 4:2:2, 8bit, compression intra-image de type DV, en 1280x1080 ou 960x720.


DVCPRO50 : débit 50 Mbit/s, en 4:2:2, 8bit, compression intra-image de type DV, 720x576.


DVCPRO25 (ou DVCPRO) : débit 25 Mbit/s, en 4:1:1, 8bit, compression intra-image de type DV. résolution 720x576.


DV : débit 25 Mbit/s, en 4:2:0, 8bit, compression intra-image de type DV, résolution 720x576.



(Cartes mémoires SD, MS, CF, SM, xD, une belle pagaille)

xD

Elle a succédé à la SmartMedia chez Fuji et Olympus et n'était utilisée que par ces fabricants. Non standard, l'utilisation de ces cartes constituent un désavantage pour l'acheteur : moins diffusées, elles sont deux fois plus chères que les cartes CF ou SD. Les appareils évolués de ces fabricants incluent d'ailleurs un connecteur CompactFlash pour que l'utilisateur exigeant ne soit pas rebuté par ce défaut. Les deux partenaires se sont finalement résignés à respecter le format dominant, la carte SDHC.



xD
Il existe trois types de cartes xD : les anciennes (sans lettre), les séries M (plutôt orientées vers la capacité) et les séries H (rapides). Il faut bien vérifier auprès d'Olympus et de Fuji les compatibilités des différentes cartes avec les appareils...
Dimensions : 25 x 20 x 1,7 mm, 2 Go max.


(Cartes mémoires SD, MS, CF, SM, xD, une belle pagaille)

Camescopes et cartes

Autant il est difficile de fournir un panorama complet des cartes utilisées par les fabricants d'appareil photo, autant, en vidéo, les choses sont plus simples :
  • Sony utilisait des cartes Memory Stick Duo (et Pro Duo, donc), mais accepte maintenant les cartes SDHC ,
  • Panasonic, des cartes SD, SDHC, et SDXC,
  • Canon, des cartes SD (voire miniSD), SDHC et MMC, et maintenant SDXC,
  • JVC, des cartes SD, SDHC, micro-SD/SDHC ou CompactFlash pour les Everio MC,
  • Samsung, des cartes Memory Stick Duo puis maintenant des cartes SDHC et SDXC.


(Cartes mémoires SD, MS, CF, SM, xD, une belle pagaille)

Conclusion

Un appareil photo ou vidéo utilise un ou deux types de carte mémoire. Il faut privilégier les appareils utilisant des cartes très répandues et standards, ce qui garantit un prix correct, une évolutivité assurée et des problèmes de compatibilité moindres. La valeur sûre reste la carte CompactFlash et maintenant les cartes SD, SDHC et SDXC. Les appareils fonctionnant avec des cartes Memory Stick et xD étaient handicapés par ces formats propriétaires et de nombreuses incompatibilités. Ils devaient donc avancer des arguments convaincants pour compenser ce point faible. Heureusement, seuls deux formats subsistent, avec leurs positionnements assez clairs : la carte SD/SDHC/SDXC en grand public, la carte CompactFlash pour les professionnels.


(Cartes mémoires SD, MS, CF, SM, xD, une belle pagaille)

Soutenez nos rédacteurs
Des tests objectifs, des articles pointus,
dépendent de votre soutien
Voir les 3 avis d'internautes et donner le vôtre