Magazinevideo > Accessoires et multimédia > Accessoires vidéo à bricoler

Améliorer sa prise de son en Voice Over

L'art de la bricole

28 avril 2015 par Bricol'art (alias Gérard Galès)

 

Enregistrer en direct un commentaire en voix off sur l’ordinateur, avec un microphone situé à quelques centimètres de celui-ci, est un exercice difficile. La proximité de l'unité centrale et de son système de ventilation plus ou moins bruyant, mais aussi les bruits ambiants, tout cela risque fort de « pourrir » la captation. Pour contrer cela, il faut isoler au maximum le commentateur et son microphone.


Voice Over
Mais tout le monde n'a pas la possibilité de construire chez soi une vraie cabine « speak » pro. L'alternative la plus intéressante pour des besoins ponctuels est donc de faire appel à un petit écran acoustique, qui, faute de supprimer totalement les bruits gênants, va tout au moins les minimiser efficacement. Et de compléter l’installation par l’adjonction d’un filtre anti-pop réduisant les « plosives » (les sons en « p », « b ») ou dentales (les sons en « t », « d ») qui peuvent produire un bruit (pop) déplaisant) et la sibilance (les sons en « s » qui sifflent exagérément). Des accessoires simples dont il ne faut pas se priver, d'autant qu'ils sont très faciles à réaliser et pour un coût réduit.

> LIRE LA SUITE : Se fabriquer un écran acoustique

Se fabriquer un écran acoustique

La matière première essentielle est la mousse alvéolaire, que j’ai trouvée pour ma part sur le site Conrad. Elle est vendue sous une forme idéale de plaque souple de 1 m x 0,50 m, à 10,43 euros. Sur sa face inférieure lisse, j’ai tendu et fixé à la colle néoprène de simples bandes de papier aluminium de ménage (rouleau vendu en supermarché) afin de couvrir toute la surface de la plaque. L’objectif étant, comme sur les écrans acoustiques pros, de disposer d’une surface arrière réfléchissante capable de renvoyer les sons gênants tandis que l’autre surface interne alvéolée absorbe ceux qui réussissent à passer quand même.
mousse alvéolaire
Enfin, pour la maintenir en forme de demi-cercle, j’ai simplement fixé à ses quatre extrémités deux cordelettes tendues à la bonne longueur. Il n’y a plus qu’à positionner cet écran acoustique maison entre le microphone et la source sonore la plus « bruiteuse », qui est le plus souvent l’ordinateur lui-même.


(Améliorer sa prise de son en Voice Over)

Ajouter un filtre anti-pop

La matière première est aisément disponible en supermarché : du fil de fer de gros diamètre et une paire de mi-bas en nylon (noir), vendue en moyenne 3 à 4 euros. Pour fabriquer ce filtre, je coupe 70 cm environ de fil de fer et je crée un cercle de 15 à 17 cm de diamètre. Je recouvre l’extrémité du fil de fer avec du ruban adhésif afin de ne pas risquer de déchirer le mi-bas nylon que je glisse ensuite par dessus. Afin que ce dernier reste bien tendu, je noue son ouverture à la base du cercle avec un petit bout de ficelle.
filtre anti-pop
La partie restante de fil de fer permet de fixer le filtre autour du microphone ou de son support (pince, suspension souple). Il doit être positionné perpendiculairement à la capsule du microphone, à quelques centimètres devant. Pour obtenir une atténuation plus forte, il suffit de rajouter une ou deux couches de nylon, sans toutefois exagérer car une épaisseur excessive « mange » les aigus et risque en conséquence de modifier le rendu de la voix. Autres usages utiles du filtre anti-pop : éviter les projections de salive susceptibles d’endommager la capsule et aussi obliger le commentateur à conserver une certaine distance avec le microphone, que l’on peut ainsi déterminer à l’avance.


(Améliorer sa prise de son en Voice Over)

L'adaptateur USB pour micro pro

Voici un accessoire qu’il n’est pas possible de fabriquer soi-même (sauf peut-être pour un électronicien) mais qui peut s’avérer indispensable pour qui veut faire du Voice Over avec un microphone professionnel. Ce dernier nécessite en effet une alimentation spécifique (dite « fantôme ») et bien entendu, la simple carte audio d’un ordinateur avec ses petites prises analogiques mini jack (de plus, pas toujours de très grande qualité), n’offre pas cette possibilité. La solution est donc de passer plutôt par une prise USB numérique et d’y insérer un adaptateur XLR-USB pourvu d’une électronique interne délivrant la fameuse alimentation fantôme.
adaptateurs
Parmi les modèles les plus abordables trouvés sur la Toile, celui proposé par Conrad est intéressant. Il combine préampli, convertisseur A/D 16 bits/48kHz, alimentation fantôme 48 V et quatre filtres passe-hauts commutables, pour 39,95 euros seulement. A 130 euros, on trouve aussi sur Amazon le Icicle Blue Converter, doté d’un préampli avec contrôleur de gain et d’une connectique de type symétrique garantissant un faible bruit de fond. Plus pro, le Shure X2U offre pour sa part un contrôle du gain sur le préampli, une prise jack pour casque, un bouton de contrôle pour un mixage d’enregistrement multipiste et bien entendu l’alimentation 48 V fantôme. Proposé par exemple sur Amazon.fr à 99 euros.


(Améliorer sa prise de son en Voice Over)

Côté pros

Au total, le prix de revient de mon installation écran + filtre ne dépasse pas 15 euros et sa fabrication est à la portée de tous. Un modèle vendu dans le commerce, tel que l'absorbeur de micro Omnitronic AS-01, est proposé sur le site Conrad.fr à 59,95 euros. Il offre un robuste corps en acier chromé et une mousse acoustique à compression élevée spécialement mise en forme pour cet usage. Cet écran est livré avec un système de fixation rapide sur trépied et une réglette de réglage de la distance microphone-écran.
ecrans

Le Monacor WSW-200, qui dispose d'un système de réglage équivalent, a l'avantage de se présenter sous forme de panneaux latéraux repliables qui facilitent son rangement. Vendu 180 euros, par exemple sur public-adress et sur Sonopro. Quant au filtre anti-pop, le modèle le plus basique se trouve entre 18 et 20 euros en moyenne, par exemple le Samson PS01 sur SonoVente, Musikia ou même à 15 euros sur Nuloop. Les modèles plus évolués de marque réputée, exploitant pour certains un filtre en nylon conjointement à un filtre métallique, sont plutôt dans une gamme de prix allant de 35 à 100 euros, comme ceux proposés sur Milonga Music.


Un peu plus cher enfin, aux alentours de 200 euros, on recense le système Portable Vocal Booth Pro 2 d'EditorsKeys dont on peut découvrir une démonstration assez convaincante en anglais ci-dessous. Des cabines vocales comparables moins onéreuses existent sur Amazon. En option, un kit complet comprend un micro USB de studio de référence EditorsKeys SL300 et un filtre anti-pop.  



(Améliorer sa prise de son en Voice Over)

Cet article vous a plu ?
Soutenez notre indépendance
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de votre soutien
Voir les 2 avis d'internautes et donner le vôtre