Magazinevideo > Logiciels PC MAC > Tests de logiciels de montage > Tests de logiciels de montage MAC

Premium
Article en PDF
Pour lire ce PDF, abonnez-vous Premium !

Test logiciel PowerDirector pour Mac

Le montage Windows évolue sur Mac

 

14 décembre 2020 par Christophe Le Squer (test) / Thierry Philippon (intro et autres logiciels)

La lecture complète de cet article est accessible aux abonnés Premium.
Accédez à tous les contenus Premium en illimité, aux fichiers natifs et PDF.
 

PWD365

Cyberlink dont le logiciel PowerDirector pour Windows est bien connu, commercialise une version Mac ! C'était espéré par certains utilisateurs attentifs de ce marché du logiciel, mais Cyberlink semblait préparer ce terrain en secret depuis un bon moment, en repoussant l'échéance.


Pourquoi est-ce une bonne nouvelle en soi pour l'utilisateur Mac ? D'abord parce que la version Windows est plébiscitée pour son caractère intuitif, simple et puissante. La prise en mains est moins déroutante qu'avec d'autres logiciels grands-publics Windows, pouvant nécessiter plus d'apprentissage. Il était donc dommage que l'équivalent pour Mac de la version Windows n'existe pas.


Ensuite parce que l'utilisateur Mac était un peu coincé. D'un côté il doit endurer les limites connues d'iMovie, certes "gratuit" car faisant partie de la suite logicielle dès l'achat d'un Mac, mais qui pèsent si l'on veut concevoir des montages plus élaborés. De l'autre des logiciels comme FCPX ou DaVinci Resolve, sont (ou peuvent être perçus) comme des logiciels trop complexes, les détracteurs les qualifiant à bonne ou mauvaise raison "d'usines à gaz". Pour trouver des logiciels intermédiaires, il fallait se tourner vers Premiere Elements 2021 pour Mac (99,60€) ou Filmora d'iSkySoft (59,99€). Certes de bons logiciels mais en-dessous de la réputation de PowerDirector en matière de logiciel de montage.


Notez que ce lancement vient compléter celui, assez récent, de PowerDirector sous iOS.


Pour tester PowerDirector 365, une version d'évaluation avec toutes les fonctionnalités de 30 jours nommée "Essential" est proposée, au terme de laquelle vous pouvez acheter ou non le logiciel Mac de Cyberlink. Après 30 jours, les fonctions Premium (telles que l'éditeur audio, le Concepteur de Collages, l'importation de vidéos MXF, etc.) sont verrouillées et surtout, la version d'évaluation comporte un filigrane indélébile, donc pour exploiter vos vidéos, il vous faut passer à la version payante. Voir détails ici.


interface

Seule ombre au tableau : le logiciel de Cyberlink proposé pour Mac est "PowerDirector 365 pour Mac", ce qui signifie qu'il s'agit de la formule d'abonnement 365 (=365 jours). La version "Standalone" n'existe pas bien que Cyberlink ait parfois critiqué ceux qui imposaient une formule d'abonnement (Adobe...). A la décharge du taiwanais, la formule 365 permet de disposer constamment des derniers outils et mises à niveau disponibles, sans attendre une nouvelle version annuelle. Par ailleurs la formule 365 équivaut à une formule "Premium" puisqu'elle inclut de nombreux Packs parmi lesquels :


  • Pack réseaux sociaux pour blogueurs
  • Pack de contenus Premium 1, 2, 3, 4, 5
  • Pack de fusion Halos Lumineux
  • Pack effets de lumière
  • Pack Vacances v11
  • Pack LUT Minimaliste Urbain
    + Accès illimité aux plugins et effets de CyberLink

 


Globalement voilà une licence qui offre de nombreux avantages en termes de titres animés, de transitions, de palettes de couleur et de musiques.

L'obtention de cette licence est valable au mois pour 19,99 € ou 12 mois pour 69,99 €. Inutile de dire que la formule annuelle est bien plus intéressante. Une réduction de 35% est toutefois proposée (44,99€) elle expirait au 13 décembre 2020 et a été prolongée jusqu'au 25 décembre 2020. Vous disposez donc encore de quelques jours si vous lisez ce texte à temps !


aa

Autre point à surveiller de près : la compatibilité. Autant la compatibilité avec la mémoire vive (6 Go mini recommandé), le GPU (128 Mo de mémoire vidéo mini) ou les processeurs (Intel Core i-Series ou Apple M1 via Rosetta) reste classique et peu contraignante. Autant le système d'exploitation est plus restrictif : il doit être impérativement en 10.4 au minimum. Les versions High Sierra et antérieures sont donc exclues. Ce n'est d'ailleurs même pas la peine de "forcer", un message d'erreur s'affiche avant toute installation !


C'est l'un des premiers logiciels de l'univers photo-vidéo que nous rencontrons qui soit si restrictif. Par exemple, même le logiciel non-Apple d'origine Filmora accepte les versions à partir de 10.12 Sierra et 10.13 High Sierra qui sont encore très répandues. High Sierra à lui seul totalisait encore presque 1 Mac sur 2 fin 2018, Sierra 16% et El Capitan 14% ! Deux ans plus tard, certes Mojave, Catalina et Big Sur ont grignoté fortement ces anciens pourcentages mais il reste de nombreux systèmes encore équipés avec High Sierra compte tenu que Mojave a une compatibilité plus réduite.


PWD 19

Enfin, voici la liste des principaux outils et fonctionnalités de cette version Mac :

Outils de conception de précision :
- Concepteur de collage vidéo
- Concepteur PiP
- Concepteur de titre
- Salle de sous-titrage
- Recadrage, zoom et outils panoramique
- Mode de fusion
- Concepteur de masques
- Salle d'effets
- Contrôles de vitesse
- Salle de réglage d'image clé
- Salle de transition

Fonctions de montage vidéo professionnel :
- Vidéo pré-coupée
- Clé chromatique multi-échantillons
- Production de séquence d'images
- Correction de distorsions (lentille, couleur)
- Aperçu du montage vidéo 4K
- Balayage audio
- Aperçu de médiathèque
- Aperçu extra-large de vignettes
- Timeline inversée
- Bibliothèque et timeline modulables


 


FONCTIONS MANQUANTES À NOTER

Certaines fonctions sont encore manquantes de cette première version Mac, mais pour la plupart, sont prévues à l'avenir nous garantit Cyberlink. Il s'agit notamment des fonctions :


  • -stabilisateur,
  • -multi cameras,
  • -suivi de mouvement,  
  • -suppression du bruit vidéo,
  • -amélioration des couleurs (TrueTheater Color),
  • -amélioration des contours,
  • -correspondance des couleurs,
  • -ton fractionné,
  • -effet HDR,
  • -Screen recorder
  • -Mode Storyboard
  • -Titres 3D
  • -Chambre Capture
  • -Chambre "Création d'un disque" (DVD)
  • -Créateur de Diaporamas
  • -Téléchargement de média depuis Shutterstock
  • -Édition et exportation de vidéos/images 360°
  • -suppression des yeux rouges pour les images,
  • -ajustement de remise au point.
  • -accélération SVRT

Toutes les différences Windows / Mac se trouvent sur ce lien. Selon le moment où vous lirez ce test, des fonctions peuvent avoir été intégrées.


Cette version Mac a été testée par Christophe Le Squer, un utilisateur Mac, contributeur actif du Forum de magazinevideo. Nous avons en effet souhaité "donner la main" à un utilisateur de l'univers Mac qui ne connaisse pas PowerDirector (sauf de réputation), pour se placer dans la situation d'un utilisateur Mac qui découvre une version initialement conçue pour Windows, avec pour référence iMovie ou FCPX.


Le test n'a pas été simple, magazinevideo faisant les frais d'une version Mac encore incomplète et tout juste sortie, avec son lot de bugs inhérents à tout nouveau lancement. Des mises à jour viendront, certains bugs sont déjà pris en compte par Cyberlink, les autres seront traités, nous a t-on assuré.


De temps en temps, nous comparons les possibilités de PowerDirector avec FCPX et iMovie. Mais il ne s'agit pas d'un comparatif fonction par fonction, qui aurait été, extraordinairement compliqué à réaliser et beaucoup trop long à mener dans le cadre de cet article, d'autant qu'il aurait fallu inclure DaVinci Resolve, Filmora, et les logiciels Premiere d'Adobe ! Nous reviendrons peut-être sur des aspects spécifiquement comparatifs dans un autre article ultérieur.


Le test a été réalisé sous version OSX Big Sur, la dernière en date.


Lisez les 61% qu'il reste à découvrir de ce contenu

Pas encore Premium ?

Déjà Premium ? Je me connecte

 

 

Je publie un avis

Mon pseudo
Mon email (facultatif)
Je souhaite être prévenu d'un nouvel avis (facultatif)
Mon avis (1000 caractères maxi)
Je valide