Magazinevideo > Apprendre > Voir un reportage, fiction, tuto

Les secrets de Matt Harding, le danseur autour du monde

10 janvier 2015 par Matt Harding

Auteur : Matt Harding - Musique : Garry Schyman -Durée : 4'52''

Bien sûr, il y a ce formidable message d’universalité et le dénominateur commun planétaire de la danse. Bien sûr, il y a la ténacité de Matt Harding, ce jeune américain du Connecticut, à tenir un projet sur autant de pays et autant de temps. Bien sûr, il y a la musique, entraînante, presque enivrante. Mieux :  pour ce cru 2012, Matt Harding innove en variant les danses d’un pays à l’autre et met un point d’honneur à entrer dans des pays militairement ou politiquement dangereux (Syrie, Afghanistan, Gaza, Corée du Nord…).
 
Mais la réussite de Matt tient aussi – au final – à la quintessence d’un montage car sans un film à la hauteur du projet, le danseur mondialisé ne susciterait probablement pas le même enthousiasme. Et le montage n’est pas banal sachant que des mois de déplacements et de tournages sont réduits à 4 petites minutes 53 à raison de 4 secondes par pays ? Quel est autre film concède un tel ratio ?
 
La vidéo fonctionne aussi très bien car  le monteur de Matt, Jarrod Pasha, n’a pas oublié de laisser de temps à autres les sons du terrain – claquements de mains , mouvements de pieds – qui donnent une forte authenticité au montage.
 
En regardant bien le film (plusieurs fois), on a l’impression que le montage suit une logique de progression qui laisse à penser que le montage a été beaucoup écrit dès le tournage, façon clip vidéo. Mais étonnamment, Matt et son monteur, Jarrod Pasha, ont fonctionné d’une manière assez traditionnelle, presque artisanale. Ils ont extrait une image de chaque prise, les ont imprimées puis les ont  collées au mur pour mieux chercher à établir les connexions entre elles. Bref, un vrai travail de montage aux antipodes du clip vidéo traditionnel où tout est habituellement écrit d’avance !
 
Autre surprise (sauf peut-être pour les monteurs), certaines scènes sont très légèrement accélérées d’environ 15% afin de maintenir le rythme par rapport à la musique. La technique fonctionne toutefois mal avec des mouvements trop prononcés. Ces petites trouvailles confortent l’idée que le travail de Matt conserve toujours ce côté artisanal dans lequel on peut s’identifier plus facilement que dans celui d’une grosse production.
 
Et quel camescope a trouvé grâce aux yeux de Matt ? Un Canon 7D.
 

Auteurs : Matt Harding et Melissa Nixon

Montage : Jarrod Pasha

Musique : Garry Schyman

 

(avec sous-titres pour malentendants, sourds et étrangers) (tutorial with custom subtitles)
(cliquez sur Lecture puis sur le bouton Sous-titres) (Click Subtitles)

Laisser un commentaire

Votre pseudo
Votre email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu de l'ajout de commentaire par email
Votre commentaire (1000 caractères maxi)
Je coche cette case pour valider mon commentaire

Les secrets de Matt Harding, le danseur autour du monde : les commentaires

Soyez le premier à déposer un commentaire !