Magazinevideo > Apprendre > Technique vidéo

Varier les angles

25 mars 2015 par Thierry Philippon

 

varier les angles

Varier les angles d'un reportage, c'est essentiel, même si c'est moins confortable pour le cadreur. Nous allons vous présenter 4 situations dans lesquelles les pros conseillent de varier les angles.


Cet article est intégralement disponible en vidéo avec l'abonnement Premium, ou sur DVD.



> LIRE LA SUITE : Savoir varier les angles

Savoir varier les angles

varierl les angles

Voici déjà 2 situations qui nécessitent de varier les angles, la première concerne une action répétitive (cueilleuses de thé), la seconde, une action longue (traversée d'une digue).


Dans le 1er cas, le vidéaste est éloigné du sujet et n'a pas fait l'effort ou n'a pas été autorisé à se déplacer. Du coup, il est resté dans le même axe et s'est contenté de changer de focale.


varier ls angles

La solution instinctive des pros est de se rapprocher du sujet quand c'est possible. Cette plus grande proximité simplifie les changements d'angles et de points de vue. Regardez donc.


Il existe une variante, c'est ce qu'on peut appeler la touche documentaire. Lors de cette variante, le cadreur ne varie pas ses plans car il considère que l'information passe mieux ou aussi bien en laissant la scène se dérouler sans couper. Il s'autorise juste un bref changement de focale. Condition toutefois, le cadreur doit se placer au coeur de l'action.


Pensez toujours à bien situer l'action au moyen d'un plan général, que l'on nomme plus précisément "plan de situation" et que vous placerez au début du sujet abordé, ici le plan de situation présentera l'environnement des cueilleurs de thé.


varier les angles

Dans cette 2e situation, selon son utilisation, cette scène en plan-séquence, peut sembler assez monotone et manquer de punch.


Si vous estimez que cette scène est belle mais vraiment trop longue, la solution consiste à varier les angles en mettant en scène l'action, c'est-à-dire en demandant à votre complice de recommencer la scène un certain nombre de fois, le cadreur en profitant pour changer de point de vue. Ce procédé dynamise considérablement la séquence.


Un petit truc. Pour bien gérer les enchaînements, votre complice doit marcher exactement à la même vitesse, ce qui est parfois difficile. Le truc consiste alors à accélérer ou ralentir très légèrement les plans qui ne sont pas dans le rythme. Ainsi, un plan des pieds a été accéléré à 120%.


La séquence d'origine - vous savez le plan-séquence manquant de punch - tolère une variante. Celle-ci consiste à exploiter cette scène au moyen de titrages appropriés et créer ainsi un générique d'introduction ou de fin. Avec si besoin une musique adéquate en prime. Regardez notre vidéo pour juger la différence !


varier les angles

On peut rencontrer deux autres situations qui nécessitent de varier les angles. C'est le cas de l'action complexe, et par ailleurs, de l'action banale.


L'action complexe est une action que la caméra ne peut circonscrire en un seul plan, ni même au moyen d'un panoramique, en raison de la difficulté de compréhension de la scène et de la durée de l'action. Exemple avec cette technique ancestrale filmée en Inde du Sud.


Auriez-vous deviné qu'il s'agissait d'une technique de pêche ? Probablement pas. Ici de nouveau, la meilleure méthode est de varier les angles, cette fois pour mieux décrypter la scène. Dans cet exemple, 7 plans auront été nécessaires pour décrire tout le processus artisanal.


varier les angles

Autant il paraît naturel de multiplier les plans pour une scène complexe, autant pour une action banale, on n'y pense pas forcément. Exemple avec le montage d'une tente, qui peut être traitée de deux façons. La première façon se dispense de varier les angles et recourt à un procédé elliptique, c'est-à dire qui ne montre pas le détail des opérations, ce qui peut donner un effet éventuellement comique à la séquence.


Mais au lieu de pratiquer l'ellipse, une seconde méthode possible privilégie le détail technique. On varie les angles dans le cas présent, en tournant autour de la tente. Le filmage peut s'opérer sur pied mais ce n'est pas une obligation. A vous de préférer cette méthode ou la précédente, selon l'effet recherché.



(Varier les angles)

Cet article vous a plu ?
Soutenez notre indépendance
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de votre soutien

Donner un avis

Votre pseudo
Votre email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu de l'ajout de commentaire par email
Votre avis (1000 caractères maxi)
Je coche cette case pour valider mon avis