Magazinevideo > Accessoires et multimédia > Micros, sacs photo-vidéo, optiques

Test optiques Pixter pour smartphones

21 juillet 2017 par Thierry Philippon

Pack pro Pixter

Grand-angle pro Pixter

 

Pixter

Les smartphones savent prendre des photos et des vidéos de haute qualité mais leur optique couvre peu de focales différentes et elles sont souvent dénuées de grand-angle ou de vraie position Macro, empêchant de filmer de très près sans flou. Toutes ces contraintes ont donné l'idée d'adjoindre un complément optique. Mais comment fixer une optique sur un parallélépipède lisse ? Quelques fabricants comme Pixter semblent avoir trouvé la solution. Start-up née en 2016, la société (qui insiste pour rappeler qu'elle est française) dispose d'un catalogue déjà bien fourni d'optiques à fixer.


Je les ai contactés, lisant des commentaires plutôt élogieux sur le Web, afin de tester une de leurs gammes. Je n'ai donc pas tout testé.


Pixter propose de base 3 objectifs : un Fisheye 180°, un Grand-Angle 160° (coefficient x0,4) et un Macro X4,5, tous proposés au prix raisonnable de 29,90€. Les mêmes optiques ou presque (le Fisheye devient Super Fisheye) existent en version "pro" au prix de 49,90 €.


pack pro

Des packs sont aussi au catalogue :


-le pack Starter composé des 3 optiques pour 49,90€ (au lieu de 89,70€ si l'on achète les 3 optiques individuellement),


-le pack Pro, à 149,90 €, le plus intéressant sur le papier, composé d'objectifs plus hauts de gamme : on trouve ainsi le Super Fisheye (235 degrés !), le  Grand Angle Pro, le macro pro, et le Téléphoto x2 (inexistant dans la pack Starter). C'est ce pack pro que j'ai décidé de tester pour correspondre au niveau d'exigence de magazinevideo.


-le pack Voyageur comprenant le mini-trépied et le grand-angle pro pour 64,90 €.


-le pack macro lover à 59,90 € comprenant un objectif ultra macro et l’objectif Pixter Macro pro.


-enfin, le pack Freestyler (à 74,90€) composé du trépied rigide Pixter et du Super Fisheye.


 


pixetre sur trépied

Un filtre Polarisant est aussi apparu fin 2016, tout comme une gamme d'accessoires : un trépied flexible, un trépied rigide, un holder, un clip, et une télécommande Bluetooth.


Chaque optique s'accompagne d'une petite housse, d'une lingette nettoyante, de deux bouchons (avant, arrière) et d'une pince.


A signaler : le packaging semble identique mais le principe d'ouverture de la boîte varie un peu d'un produit à l'autre.


Attention aussi : on peu perdre facilement le bouchon arrière dont la fixation est un peu "lâche".


Passons au test.



> LIRE LA SUITE : Principe des optiques Pixter

Principe des optiques Pixter

pixter

L'optique Pixter, quelle qu'elle soit, se fixe grâce à un système de clipsage dont il faut reconnaître qu'il est ingénieux. L'optique se visse sur la base d'une pince qui fait environ 6 cm de long, et celle-ci se plaque sur l'orifice photo-vidéo du smartphone. La pince exerce une pression suffisamment forte des deux côtés du smartphone (arrière + écran) pour maintenir l'ensemble.


La pince Pixter tient compte de l'épaisseur et de la texture d'une coque éventuelle qui protégerait le smartphone.


pixter

Il y a beaucoup de marge avec la pression de la pince. Cette conception permet de clipser correctement le smartphone - voire la tablette ou l'ordinateur portable - et de rendre les produits Pixter compatibles avec (presque) toutes les marques de smartphones. On n'a pas été vérifié tous les smartphones du marché (!) mais cela a fonctionné avec notre smartphone personnel qui n'est pourtant pas un modèle courant (un Fairphone). Et un coup d'oeil sur d'autres tests du Web semble montrer que le produit s'adapte à une grande majorité de smartphones, à l'exception de ceux qui ont une lentille ultra-plate.


Côté smartphone, il n'y aucun réglage à effectuer. L'Autofocus n'est pas gêné en principe mais il faudrait vérifier avec certains mises au point au laser.


Une certitude : Il faut ajuster-déplacer manuellement l'optique pour la faire correspondre exactement avec la lentille externe du smartphone. On voit le trou de l'optique du smartphone si ce dernier est protégé par une coque et sans coque, c'est encore plus facile. Il "suffit" de bien centrer.


Mais passé les premiers instants d'enthousiasme justifiés par l'ingéniosité du système, dans la pratique on tâtonne, surtout pour certaines optiques comme le grand-angle pro et le Super Fish-eye car il faut ajuster parfaitement l'optique. En effet, le centrage parfait peut s'avérer difficile, et surtout il ne faut absolument pas que l'optique bouge ou que la pince change d'orientation en cours de route, même de très peu. C'est d'autant plus délicat si votre smartphone est avec sa coque car on distingue mal l'alignement.


Certes, on peut vérifier à tout instant le cadrage en contrôlant le résultat en direct sur l'écran. Mais on a vite fait de bouger la pince, par maladresse ou à la suite de secousses un peu fortes en marchant. Pour être honnête, j'ai obtenu plusieurs fois des images floues. C'est donc un risque avec des images importantes.


Pixter

Autre souci pour ceux qui ont un très peu d'expérience photographique : la tenue à l'horizontal du smartphone (si si je vous assure, ça existe !) pose un petit problème car à deux mains, on risque d'effleurer la pince qui tient l'optique et dérégler l'axe. Même problème qu'évoqué ci-dessus. Certes, on peut envisager de tenir le smartphone à une main. Mais c'est peu pratique. Ou shooter en vertical : pour la photo pourquoi pas mais pour la vidéo, on connaît les limites de la vue verticale sans guère de considération pour la composition photo.


Reste aussi l’alternative de fixer le smartphone et l'optique sur trépied. Pixter l'a d'ailleurs prévu puisque le fabricant fournit un mini-trépied flexible ou un trépied fixe, avec le pack Voyageur comprenant le mini-trépied et le grand-angle pro pour 64,90 €.


pixter
Hormis ces considérations, les lentilles des optiques Pixter sont annoncées en verre de haute qualité, polarisé et antireflet. Les optiques pros ont un plus : elles résistent aux chocs et aux rayures. Toutefois, c'est un paramètre que nous n'avons évidemment pas osé tester, d'autant qu'il reste vague. L'intensité d'un choc, par exemple, est variable, la hauteur d'une chute, et le type de terrain où il tombe (herbe, pierre, ou béton), aussi.
ipad

Autre certitude : il ne faut pas que l'optique soit trop éloignée du bord de l'appareil, sinon le dispositif de fixation ne convient pas. Il ne faut pas non plus que ça glisse. Ainsi la compatibilité avec une tablette - en tout cas la nôtre (un iPad2) - est difficile car sa surface est entièrement "nue". La pince peut glisser au moindre écart de mouvement, risquant de faire chuter l'optique et de l'abîmer.



(Test optiques Pixter pour smartphones)

Optiques grand-angle 180° et Super Fisheye

Voici des résultats comparés de nos photos réalisées avec chacun des objectifs. Ce sont des photos car le résultat vidéo n'aurait pas été très bon en raison des qualités du smartphone lui-même et non de l'optique Pixter. Nous n'avons donc pas voulu qu'il y ait une confusion à ce niveau. Nous estimons que les résultats photo serviront les photographes et fournit déjà une très bonne indication des possibilités "image" au sens large.


Pixter propose tout d'abord un grand-angle pro de 100° (équivalent 16mm). Bien évidemment, un tel grand-angle est utile pour des vues de paysages, d'édifices ou des situations de manque de recul, car les smartphones ne proposent pas toujours des vues en grand-angle.


optique pixter grand-angl
pixter

SANS


 


pixter

AVEC


 


Le grand-angle pro est composé de trois lentilles dont la surface est en polymère. Le résultat est honnête, bien sûr un léger flou s'observe sur les bords et on constate une perte légère en résolution (ici en 8 Mp). Les bords souffrent le plus et la déformation géométrique est visible mais elle n'est pas asymétrique.


pixeter

SANS


 


pixter

AVEC


 


Attention, si l'optique n'est pas parfaitement centrée, il va en résulter inévitablement un flou très marqué (hormis au centre), votre photo sera presque irrécupérable.


Fisheye Pixter

Passons maintenant au Super Fisheye. Le terme Super Fisheye n'est pas usurpé puisqu'avec lui, on obtient un équivalent 11,2 mm correspondant à un angle de vue de 235 degrés ! C'est plus que le Fisheye du Pack Starter qui atteint 180 degrés "seulement". Le grossissement optique est de x0,63.


L'optique procure des vues assurément spectaculaires comme vous pouvez le constater ci-dessous, sans et avec Super Fisheye.


Pixter

SANS


 


Pixter

AVEC


 


Pixter

SANS


 


Pixter

AVEC


 


L'effet Fisheye est spectaculaire et valorisant mais il faudra bien prendre garde aux risques de flou sur le bord si l'optique est légèrement mal centrée. L'optique fish-eye peut s'avérer difficile à centrer comme l'optique grand-angle d'ailleurs. Pas de vignettage en tout cas. Pas mal...


(Test optiques Pixter pour smartphones)

Optiques macro pro et télé

objectif macro

Pixter propose donc aussi un objectif Macro. Son grossissement est de x4,5. C'est un équivalent 25 mm. On peut "coller" le petit diffuseur en caoutchouc fourni avec, qui sert en même temps à protéger la lentille. Ce diffuseur sert en fait à donner de la lumière et obtenir une mise au point nette. En effet, en macro, la lumière a besoin de pénétrer quand vous collez un sujet de très près.


Attention il ne se visse pas et ne tient pas suffisamment solidement pour le laisser à demeure, vous risquez de le perdre. Dernier détail, vous n'êtes pas obligé de le fixer (mais c'est préférable comme vous l'avez compris).


pixter

SANS


 


pixter

AVEC


 


pixter

SANS


 


Sans optique Pixter, la macro est tout simplement impossible dans les exemples ci-dessus, tout est flou. Il faut savoir que l'optique intégrée d'un smartphone classique oblige à reculer franchement à près de 20 cm pour commencer à avoir un semblant de point (et encore...)


pixter

AVEC


 


Avec l'optique macro pro Pixter, on peut s'approcher vraiment à 1 ou 2 cm. On "colle" au sujet qui devient net comme par magie. La profondeur de champ est très réduite (trop loin c'est pas bon, trop près non plus !) mais on s'habitue vite à doser la bonne distance.


Peut-être l'une des optiques parmi les plus convaincantes de la gamme Pixter.


Pixter

AVEC


 


Pixter

SANS


 


Avec l'optique macro Pixter, on peut s'approcher vraiment à 1 ou 2 cm, attitude impossibl avec l'optique intégrée d'un smartphone...
Pixter téléphoto

Le téléobjectif Pixter, propice aux portraits ou à tout sujet duquel on souhaite grossir la vue, est à grossissement optique x2 et angle de vue 39°. Nous n'avons pas eu l'occasion de le tester (pour l'instant) en raison d'une erreur de contenu de packaging.


Le principe d'un téléobjectif rejoint l'idée propre à iPhone 7 Plus qui dispose d'un second objectif dont l'optique est capable de prendre des vues au télé x2. L'optique de l'iPhone dégrade pas la qualité de l'image (contrairement au zoom numérique) mais celui de Pixter, pas (trop) non plus. Le télé Pixter est donc intéressant pour tous ceux... qui ne possèdent pas un iPhone 7 Plus !



(Test optiques Pixter pour smartphones)

Conclusion

Pixter

Une gamme d'accessoires utile et dont le prix reste attractif en formule pack. Je dois reconnaître que la qualité n'est pas trop mauvaise en formule pro. J'ai un faible pour l'optique Macro, et Grand-angle, particulièrement pratiques pour varier et agrémenter les prises de vues classiques du smartphone.


La fixation des optiques est toutefois conditionnée à un parfait positionnement, sans quoi les bords sont vite flous. Il me paraît par ailleurs difficile de garder à demeure l'optique sur le smartphone, cela reste une gêne même si elle est discrète. La coque de protection de votre smartphone - si vous en avez une - doit aussi être enlevée dans certains cas (toujours dans le même but, éviter les flous). C'est une contrainte à laquelle il convient de songer.


Par ailleurs, pour la vidéo, l'accessoire impose une prise en mains particulière pour éviter de toucher la pince par inadvertance, sauf à se résigner à filmer en vertical ou à tenir le smartphone à une seule main, ou encore à toujours utiliser un mini-trépied.


Enfin, Pixter n'est pas seul sur le marché, concurrencé par d'autres acteurs étrangers. Si l'on est cocardier, on peut toutefois reconnaître que Pixter est une start-up française, créée en 2015. Cela garantit en principe une certaine qualité et conformité des produits.



(Test optiques Pixter pour smartphones)

Cet article vous a plu ?
Soutenez notre indépendance
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de votre soutien

Pack pro Pixter

Grand-angle pro Pixter

Donner un avis

Votre pseudo
Votre email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu de l'ajout de commentaire par email
Votre avis (1000 caractères maxi)
Je coche cette case pour valider mon avis