Magazinevideo > Logiciels PC MAC > Tests de logiciels de montage

Test express Premiere Elements 2018

03 décembre 2017 par Thierry Philippon

Premiere Elements 2018

Prix fabricant : 99,60 Euros
 

xport

La version ici présente "Premiere Elements 2018" nécessite une petite précision. La dénomination "2018" ne signifie pas que vous avez loupé les versions 16 et 17. Et ce pour une bonne raison, la dernière version en date s'appelait Premiere Elements 15, les versions 16 et 17 n'ont donc pas existé !


Pour ceux qui prendraient le train en marche, ou qui connaîtraient mal Premiere Elements, c'est un logiciel simplifié mais pas déméritant, dans l'ombre de son grand frère Premiere Pro et qui mise beaucoup sur des fonctionnalités accessibles et semi-automatiques, tout en laissant une liberté de manoeuvre minimale. Un Organiseur - également commun à Photoshop Elements - facilite l'accès à l'ensemble des photos et des vidéos.


Le logiciel est compatible Windows et Mac, avec très peu de différence entre les deux versions. Une page d'accueil donne - selon les cas - accès à l'éditeur de Photos (si Photoshop Elements est installé), à l'Organiseur ou à l'éditeur vidéo (Premiere Elements).


Premiere Elements 2018 est un logiciel sans bouleversement en profondeur, ce qui séduira ceux qui n'aiment pas les évolutions trop violentes ou qui les trouvent peu justifiées.


premiere elements 2018

Les nouveautés de Premiere Elements 2018 existent toutefois. Les voici :


Images figées avec des titres animés : vous pouvez créer un arrêt sur image, puis ajouter un titre animé.


Effets rebond amusants : vous pouvez créer un mouvement de va-et-vient sur un segment de votre vidéo. Exportez ensuite l'effet rebond sous forme de GIF animé ou de court clip vidéo.


Aider à corriger les défauts des caméras embarquées : vous pouvez bénéficier d'une aide visuelle (mode Guidé) pour corriger les couleurs et éliminer les distorsions de l'objectif propres aux caméras très grands-angles comme les caméras embarquées.


Publications animées sur les réseaux sociaux : vous pouvez créer un court récit visuel à partager sur Facebook, YouTube ou Vimeo, en incrustant du texte statique ou animé sur un clip vidéo.


Images prises sur le vif : vous pouvez extraire en automatisme intégral des photos de vos vidéos.


Raccord dynamique : le raccord dynamique consiste à trouver et rassembler les meilleures scènes de votre vidéo n fonction de critères communs (des visages ou des groupes de personnes par exemple).


Des diaporamas optimisés : vos meilleures photos sont automatiquement associées à de courts clips vidéo. Vous obtenez ainsi un élégant diaporama animé que vous pouvez personnaliser.


Classement optimisé : Premiere vous permet automatiquement de passer d'une arborescence de centaines de dossiers à une présentation visuelle de vos vidéos, triées par date. Vous pouvez effectuer des recherches par personne, lieu et événement.


premiere

Premiere Elements est proposé pour 99,60€. Pour 150€, vous pouvez acquérir en bundle Premiere Elements 2018 & Photoshop Elements 2018, ce qui est un prix bien intéressant sachant que chaque logiciel seul vaut 99,60€.


Des mises à jour à prix préférentiel sont proposées mais le tarif reste élevé je trouve (81,60 € TTC). Une version d’essai est téléchargeable pour au moins se faire une idée.


Précisons que Premiere Elements 2018 est compatible Windows 7 avec Service Pack 1, Windows 8 ou Windows 10 (64 bits uniquement). Côté Mac, compatible avec OS X v10.11, v10.12 ou v10.13.


Les formats d'importation / exportation pris en charge sont les suivants : AVCHD (importation uniquement), DV-AVI (importation/exportation sous Windows, importation uniquement sous Mac OS), DVD, H.264, HDV, MPEG-1 (importation uniquement), MPEG-2, MPEG-4, MP3, QuickTime, Windows Media (Windows uniquement), etc. L'importation / exportation de certains formats peut requérir une activation via une connexion Internet. L'activation est immédiate et gratuite.


premiere-elements
deformation_lentille.jpg

Côté Fonctionnement, Premiere Elements propose 2 variantes de l'interface générale correspondant à 2 "niveaux" : Rapide, ou Expert. Mais attention, Expert équivaut à un niveau classique sur un autre logiciel de montage, c'est-à-dire avec la time-line développée ! Un 3e mode, Guidé, sert à assister l'utilisateur dans les modes Rapide ou Expert.


Premiere Elements 2018 sait bien sûr gérer le 720p, 1080p et Ultra HD (3840 x 2160 en entrée comme à l'export mais tous ses rivaux le font aussi. Le 1080p est exportable en 50 ou 60p grâce aux réglages avancés du mode Personnalisé.


L'interface est une des plus lisibles du marché, les pistes vidéo, audio, titrage, sont très visibles, sans fioritures, pour ne pas effrayer l'apprenti monteur. Tout est rangé à la façon de "tiroirs" qu'on ouvre et qu'on ferme.


rtouche

Premiere Elements n'a pas à rougir des autres logiciels, malgré son interface épurée : au programme du logiciel, on trouve la retouche optimisée, la réduction du tremblement, la modification de l'opacité, les systèmes de préconfiguration à l'import, la pose de points-clés pour dessiner une courbe audio modulable, la console de mixage son, et les thèmes de menus sont extrêmement variés pour créer des DVD (si si ça existe toujours des gens qui veulent créer des DVD !!), etc.


Bref, ce serait sans intérêt et trop lourd de décrire le fonctionnement détaillé d'un logiciel qui change peu d'une année sur l'autre. Notre conseil : consultez la version 9 de 2010 (voir test complet) qui reste étonnamment assez proche du tout-dernier Premiere Elements dans ses fonctions de base. En outre, l'approche d'un logiciel nécessite de le connaître intimement (nous ne sommes pas utilisateurs au quotidien de Premiere Elements).


Aussi, nous nous sommes attachés aux fonctions qui étaient propres à Premiere Elements, car la différenciation devient rare, les logiciels de montage, souvent, finissant par s'inspirer les uns des autres (c'est ce qui s'est passé par exemple avec le montage Multicam). Et bien justement, Premiere Elements propose des fonctions dont les rivaux ne disposent pas, en tout cas, pas toujours, sous cette forme. Nous avons mélangé les fonctions anciennes et nouvelles, la distinction étant sans importance pour quelqu'un qui découvre Premiere Elements pour la première fois.


Voici quelques exemples :


premiere elements 2018

-L'unicité des versions et la compatibilité


D'abord, Premiere Elements n'est proposé qu'en une seule version (à 99,60€), contrairement à plusieurs de ses concurrents. C'est à la fois un avantage et un inconvénient. L'avantage est de simplifier la distinction entre les versions, et de ne pas se retrouver avec une version trop chère pour son usage ou de s'apercevoir après coup, que la version de base n'a pas la fonctionnalité que l'on avait vue sur la version supérieure. L'inconvénient est l'absence de choix. On est obligé de payer 100€, quoi qu'il arrive.


Autre singularité de Premiere Elements, le logiciel est compatible PC / Mac (depuis 2010 avec la version 9), ce qui n'est le cas d'aucun concurrent dans cette gamme de prix. En effet, Studio, VideoStudio, Magix Video Deluxe, PowerDirector ou Vegas Movie Studio Platinum sont dédiés Windows, alors qu'iMovie et FCPX sont dédiés Mac. Aucun autre logiciel n'est compatible sur les deux plateformes. C'est en apparence courageux de la part d'Adobe, d'affronter iMovie et FCPX qui sont très solidement implantés sur Mac. Mais Adobe a l'habitude d'écrire ses lignes de code de ses produits pour les deux plateformes, étant donné le nombre d'applications créatives qu'il développe, Photoshop en tête.


L'avantage est de retrouver le même environnement logiciel même si l'on change de système informatique un jour. Et accessoirement, pour nous autres testeurs, c'est aussi un gros avantage de pouvoir choisir la plateforme !


adobe premir elements

-le mode "Guidé"


C'est un mode annexe qui assiste totalement l'utilisateur en lui montrant où se trouvent les fonctions sur le logiciel. La démarche guidée est pratique pour montrer des éléments que l'on n'utilise pas très souvent et que l'on cherche lors des premières prises en mains du logiciel. Ainsi l'accès à l’enregistrement d'un commentaire nécessite souvent de faire apparaître des déroulants et autres fenêtres. L'aide qu'apporte le montage guidé est alors précieuse.


Premiere Elements est le seul à avoir autant mis en avant cette aide dans son logiciel de montage, jusqu'à en faire une assistance de montage à part entière.


adobe premir elements
smart trim adobe premiere elements

-Le raccord dynamique (Smart Trim)


Ce n'est pas notre tasse de thé mais incontestablement, Premiere Elements est le seul à proposer cette fonctionnalité de cette façon. IMovie l'a un peu fait mais l'automatisation n'était pas poussée à ce point.


Adobe part du principe que le raccord est difficile et chronophage. Il utilise donc des informations de contenu et un flux de production basé sur le style pour raccorder automatiquement vos vidéos. Le programme extrait automatiquement les meilleures scènes en fonction d’attributs, tels que des personnes (une seule ou plusieurs), une action et la qualité des scènes. Les résultats peuvent être hasardeux, mais pour des vidéos familiales avec des reconnaissances de visages ou des groupes de personnes, l'outil est sans doute mieux adapté.


Il faut chercher du côté d'iMovie sur Mac pour trouver une fonction dynamique et d'assistance au montage, et encore s'agit-il d'un mode semi-automatisé pour créer des bandes-annonces.


premiere elments
Au lieu de proposer quelques menus seulement ou de nécessiter une démarche visant à se procurer un pack supplémentaire de modèles (parfois gratuits, parfois payants), Premiere Elements a un système malin : quand vous voyez la vignette d'un Menu DVD qui vous intéresse, vous cliquez dessus et le système va télécharger le Menu correspondant (qui peut peser environ 40 Mo). Ce dispositif évite d'encombrer la mémoire de votre ordinateur et les bibliothèques de Premiere avec de lourds menus alors que vous n'en utiliserez probablement que quelques-uns.
motion tracking

-Le Dynamic Tracking


Le système a été optimisé depuis... Premiere Elements 12 et a existé depuis Elements 8 ! Le principe du suivi de mouvement est de permettre d'ajouter un effet, un objet ou même du texte sur un sujet ou un objet en mouvement, sans avoir à poser de points-clés d'animation. On peut toutefois affiner le procédé une fois le suivi de mouvement réalisé.


Premiere Elements partage cette possibilité très automatisée avec PowerDirector, qui propose un système un peu analogue.


organizer

-Adobe Organizer


(Très) anciennement géré sous l'application "Adobe Bridge", Adobe Organiseur est une application qui s'installe en même temps que celle de Premiere Elements mais dont vous pouvez faire un usage permanent ou discrétionnaire. Basée sur le principe d'un partage de fichiers entre Elements Organizer et Premiere Elements, elle permet d'organiser vos photos, fichiers vidéo et clips audio dans Elements Organizer, puis de les faire glisser dans le panneau Projet de Premiere Elements.


adobe premir elements

-Les arrangements sonores


Parfaits pour les débutants, ils ne sont pas très longs (entre 15 et 45 secondes) mais ils sont réussis, et particulièrement mélodieux pour certains. Ils peuvent servir à sonoriser des transitions entre deux scènes. Les genres les plus courants sont représentés. Les arrangements, faciles à placer, sont immédiatement mixables ou pas avec le son d'origine des séquences vidéo. Même regret qu'avant, ils ne sont pas nombreux : une cinquantaine au total, le risque est donc de retomber sur les mêmes extraits musicaux.


export

Les petits moins de Premiere Elements :


Le format HEVC / H265n'est pas pris en charge mais il s'agit d'un format récent et gourmand. Toutefois Magix, Studio ou même PowerDirector, destiné aux débutants, le prend en charge.


Premiere Elements ne gère ni la 3D ni le montage multisources alors que beaucoup de ses rivaux l'ont intégré. Par rapport au public visé, Adobe a dû estimer que ce n'était pas nécessaire.



(Test express Premiere Elements 2018)

Cet article vous a plu ?
Soutenez notre indépendance
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de votre soutien

Premiere Elements 2018

Prix fabricant : 99,60 Euros

Donner un avis

Votre pseudo
Votre email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu de l'ajout de commentaire par email
Votre avis (1000 caractères maxi)
Je coche cette case pour valider mon avis