Magazinevideo > Accessoires et multimédia > Trépieds > Tests de trépieds pros et semi-pro

Test Benro Aero Travel 4 kit

un solide trépied vidéo en alu

25 avril 2016 par Thierry Philippon

BENRO Kit Trépied Photo Travel Angel FTA18AB0

Prix fabricant : 220 à 530 Euros
 

aluminium benro

L'Aero 4 est un trépied en aluminium. Contrairement au carbone, l'aluminium est plus lourd, et réputé moins résistant car le matériau peut se durcir, et créer des problèmes de coulissement des jambes par exemple. Mais à prestation égale, les prix du carbone sont généralement plus élevés, voire carrément chers. Par ailleurs, les trépieds en carbone sont faciles à transporter mais réputés moins stables. Enfin, la notion de lourdeur (de l'aluminium) en transport est relative d'un individu à l'autre. Le poids de 2,64 kilos de l’Aero 4 peut être un frein ou être parfaitement supportable sur des petites distances. Si vous ne transportez pas votre trépied plus de 10 minutes d'affilée, l'aluminium est jouable. Notez que le petit frère Aero 2 est plus léger à 1,86 kg.


Par ailleurs, il existe des mauvais pieds en carbone et des très bons pieds en aluminium. Les pièce de l'Aero 4 sont à première vue bien usinées, ça ne sent pas la camelote. Et si tout n'était que question de budget, il n'y aurait pas besoin de publier de test... :)


test trépied benro test trépied benro

L'Aero 4 est un trépied qui s'élève à 1,65 mètre, une fois les 4 sections totalement dépliées hors colonne centrale remontée, une élévation qui généralement, correspond au niveau de la poitrine d'un être humain. Il n’est donc pas nécessaire de se pencher pour filmer, ou très peu, rendant le trépied confortable. En version monopode, le Benro monte même à 1,71 mètre.


Replié, en situation de transport, il mesure 55 cm. Il se replie comme le trépied Travel Angel, c'est à dire que les jambes se replient le long de la colonne centrale, occupant ainsi l'espace le plus compact possible. Beaucoup de fabricants appliquent d'ailleurs désormais ce concept. C’est trop pour le loger à l’intérieur d'un sac à dos mais à l’extérieur d’un sac, c’est jouable. En transport aérien, il faut voir si cela passe, selon les compagnies, c’est variable. On vous conseille de mettre le trépied plutôt en soute, les trépieds au-delà de 40 cm ayant du mal à être tolérés, avec les nouvelles mesures de sécurité et l’encombrement des cabines.


Rtrépied benro

En théorie, le Benro Aero 4 (ici à gauche) peut prendre en charge des appareils de 4 kilos maxi, mais il faut toujours s’autoriser une marge en matière de charge utile. Comptez une charge de 3 kilos pour être sûr, ce qui ouvre le champ à une très grande quantité d’appareils, même une caméra pro Canon XF300 par exemple peut convenir. Pour ma part, je n'ai pas poussé le Benro dans ses retranchements, lui faisant supporter au maximum jusqu'à 1,2 kilos.


Notez que le petit frère Aero 2 tolère une charge maxi jusqu’à 2,5 kilos et sa hauteur déplié se limite à 1,58 m (replié 46,5 cm). Cette hauteur peut aussi suffire pour un grand nombre d’appareils. Ainsi un Sony PXW-X70 au complet pèse 1,4 kilos. Là encore, la différence avec l’Aero 4 (1,65 m) n’est pas forcément très significative.


tête vidéo S4 benro
bol trépied benro

La tête S4 est une vraie tête vidéo agréable qui se règle à l'aide d'un bol (et non d'une base plate). Elle peut s'orienter en tous sens, y compris pour une plongée ou contreplongée marquée. Les deux mouvements de blocage du "pan" (panoramique) et du "tilt" (inclinaison) sont bien sûr indépendants pour une plus grande souplesse. Les commandes tombent intuitivement sous les doigts, permettant un tâtonnement à l'aveugle, une fois familiarisé avec l'engin.


La customisation est différente (bleu au lieu de rouge, logo Benro, etc.) mais la tête Benro est visiblement une 501 Manfrotto, avec une qualité de fabrication probablement comparable.


A l'usage, on peut panoramiquer de façon très douce, sans pouvoir toutefois régler le niveau de friction du pano aussi souplement qu'avec une tête fluide Manfrotto MVH504HD ou encore Vinten Vector 750 ! En effet, le réglage de friction s'effectue par une vis de serrage et non un dispositif comme celui du 504HD. Le Benro est un trépied de reportage léger, pas de plateau. Notez que la tête reste amovible, et peut être troquée par une autre, si besoin.


Le manche comporte un grip en caoutchouc pour une meilleure adhérence.


Il est très important de bien soigner le réglage du bol. S'il est très légèrement mal positionné, votre panoramique sera droit au début mais pas à la fin !


niveau à bulle
Un niveau à bulle situé à la base de la tête, aide bien à horizontaliser le trépied. Mais je vous conseille d'avoir toujours sur vous un niveau à bulle portatif à fixer sur la griffe de votre appareil de prise de vue.
benro 4
crans benro jambes
Il est très agréable de pouvoir incliner les jambes du Benro selon la nature du terrain. Ces positions acrobatiques s'obtiennent grâce à un ingénieux blocage des jambes, en repoussant le clapet de celles-ci au niveau d'écartement désiré. Il y a 3 crans, il suffit de choisir le cran approprié.
test trépied benro monopod ebenro
La colonne est réversible pour utilisation en monopode. C'est une caractéristique déjà rencontrée sur d'autres trépieds Benro. La conversion de trépied à monopode prend un peu de temps, mais il est vrai qu'on tâtonne toujours au départ. Une fois habitué, vous ne mettrez pas plus d'une minute maxi. L'obtention du monopode implique de laisser à part le trépied débarrassé à la fois de sa colonne centrale et d'une jambe du trépied.
benro plaque

Le Benro dispose d'un plateau coulissant rapide QR6 de 9,2 cm (3.62 pouces) qui est spécifiquement dédié aux têtes Benro S4 (celle testée) et S6 mais qui est également compatible avec les têtes Manfrotto à tête fluide comme la 501.


Le plateau incorpore une vis 1/4". Aucun problème avec une caméra classique, même une caméra amateur. La plaque coulisse, un gros bouton bleu situé à gauche assure l'engagement / désengagement du plateau.


En revanche J'ai eu un peu de mal pour fixer ce même plateau sous un reflex comme le Lumix GH4 car ce plateau se fixe perpendiculairement au pas de vis du reflex, il n'appuie donc pas sur toute sa surface, et se desserre dans ce cas trop facilement, à la faveur d'un mouvement latéral involontaire, ou même au moment de le glisser. Mon conseil : serrez extrêmement fort la vis dans le pas de vis du boîtier reflex, à l'aide d'une pièce de monnaie. Le boîtier ne devrait pratiquement plus bouger latéralement.


GH4

En revanche, la poignée du reflex gêne le maniement de la vis de serrage à droite. Il suffit cependant de ruser en serrant la vis de telle manière qu'on ait plus qu'un demi-tour de vis à effectuer, introduire le plateau, et serrer à fond d'un demi-tour. Ca tient.


Indépendamment du GH4, la vis de serrage est objectivement un peu trop proche de la poignée, cela peut occasionner une gêne des mains au moment du serrage, mais c'est un détail.


test trépied benro

Les sections des jambes sont au nombre de 4, c'est beaucoup, on les utilisera si vraiment c'est nécessaire, pour ne pas compromettre la stabilité. Des clapets permettent de déverrouiller / verrouiller les jambes. Ils font un peu "plastoque" mais sont solides, dans les conditions du test en tout cas. Malins, les embouts souples des pieds de l'Aero 4 sont rétractibles et deviennent alors des pointes, permettant de s'adapter à n'importe quel terrain meuble par exemple.


Pour une plus grande stabilité, et bien qu'un trépied en aluminium soit plus lourd que le carbone, on peut lester le trépied grâce à un crochet situé en bas de la colonne, ce qui abaisse le centre de gravité. Attention, aucun petit sac de lestage n'est fourni, à la différence du Rollei Traveler No. 1 Carbon par exemple.


trépied benro
Notez que la housse de transport fournie (avec bandoulière) permet de faire tenir le trépied sans désassembler le manche ou la tête vidéo, il suffit juste de replier le manche, plier les jambes à 90° le long de la colonne centrale, une fois celle-ci montée complètement. Le transport est confortable grâce à la bandoulière.

> LIRE LA SUITE : Le test du trépied Benro Aero Travel 4

Le test du trépied Benro Aero Travel 4

aluminium benro

L'Aero 4 est un trépied en aluminium. Contrairement au carbone, l'aluminium est plus lourd, et réputé moins résistant car le matériau peut se durcir, et créer des problèmes de coulissement des jambes par exemple. Mais à prestation égale, les prix du carbone sont généralement plus élevés, voire carrément chers. Par ailleurs, les trépieds en carbone sont faciles à transporter mais réputés moins stables. Enfin, la notion de lourdeur (de l'aluminium) en transport est relative d'un individu à l'autre. Le poids de 2,64 kilos de l’Aero 4 peut être un frein ou être parfaitement supportable sur des petites distances. Si vous ne transportez pas votre trépied plus de 10 minutes d'affilée, l'aluminium est jouable. Notez que le petit frère Aero 2 est plus léger à 1,86 kg.


Par ailleurs, il existe des mauvais pieds en carbone et des très bons pieds en aluminium. Les pièce de l'Aero 4 sont à première vue bien usinées, ça ne sent pas la camelote. Et si tout n'était que question de budget, il n'y aurait pas besoin de publier de test... :)


test trépied benro test trépied benro

L'Aero 4 est un trépied qui s'élève à 1,65 mètre, une fois les 4 sections totalement dépliées hors colonne centrale remontée, une élévation qui généralement, correspond au niveau de la poitrine d'un être humain. Il n’est donc pas nécessaire de se pencher pour filmer, ou très peu, rendant le trépied confortable. En version monopode, le Benro monte même à 1,71 mètre.


Replié, en situation de transport, il mesure 55 cm. Il se replie comme le trépied Travel Angel, c'est à dire que les jambes se replient le long de la colonne centrale, occupant ainsi l'espace le plus compact possible. Beaucoup de fabricants appliquent d'ailleurs désormais ce concept. C’est trop pour le loger à l’intérieur d'un sac à dos mais à l’extérieur d’un sac, c’est jouable. En transport aérien, il faut voir si cela passe, selon les compagnies, c’est variable. On vous conseille de mettre le trépied plutôt en soute, les trépieds au-delà de 40 cm ayant du mal à être tolérés, avec les nouvelles mesures de sécurité et l’encombrement des cabines.


Rtrépied benro

En théorie, le Benro Aero 4 (ici à gauche) peut prendre en charge des appareils de 4 kilos maxi, mais il faut toujours s’autoriser une marge en matière de charge utile. Comptez une charge de 3 kilos pour être sûr, ce qui ouvre le champ à une très grande quantité d’appareils, même une caméra pro Canon XF300 par exemple peut convenir. Pour ma part, je n'ai pas poussé le Benro dans ses retranchements, lui faisant supporter au maximum jusqu'à 1,2 kilos.


Notez que le petit frère Aero 2 tolère une charge maxi jusqu’à 2,5 kilos et sa hauteur déplié se limite à 1,58 m (replié 46,5 cm). Cette hauteur peut aussi suffire pour un grand nombre d’appareils. Ainsi un Sony PXW-X70 au complet pèse 1,4 kilos. Là encore, la différence avec l’Aero 4 (1,65 m) n’est pas forcément très significative.


tête vidéo S4 benro
bol trépied benro

La tête S4 est une vraie tête vidéo agréable qui se règle à l'aide d'un bol (et non d'une base plate). Elle peut s'orienter en tous sens, y compris pour une plongée ou contreplongée marquée. Les deux mouvements de blocage du "pan" (panoramique) et du "tilt" (inclinaison) sont bien sûr indépendants pour une plus grande souplesse. Les commandes tombent intuitivement sous les doigts, permettant un tâtonnement à l'aveugle, une fois familiarisé avec l'engin.


La customisation est différente (bleu au lieu de rouge, logo Benro, etc.) mais la tête Benro est visiblement une 501 Manfrotto, avec une qualité de fabrication probablement comparable.


A l'usage, on peut panoramiquer de façon très douce, sans pouvoir toutefois régler le niveau de friction du pano aussi souplement qu'avec une tête fluide Manfrotto MVH504HD ou encore Vinten Vector 750 ! En effet, le réglage de friction s'effectue par une vis de serrage et non un dispositif comme celui du 504HD. Le Benro est un trépied de reportage léger, pas de plateau. Notez que la tête reste amovible, et peut être troquée par une autre, si besoin.


Le manche comporte un grip en caoutchouc pour une meilleure adhérence.


Il est très important de bien soigner le réglage du bol. S'il est très légèrement mal positionné, votre panoramique sera droit au début mais pas à la fin !


niveau à bulle
Un niveau à bulle situé à la base de la tête, aide bien à horizontaliser le trépied. Mais je vous conseille d'avoir toujours sur vous un niveau à bulle portatif à fixer sur la griffe de votre appareil de prise de vue.
benro 4
crans benro jambes
Il est très agréable de pouvoir incliner les jambes du Benro selon la nature du terrain. Ces positions acrobatiques s'obtiennent grâce à un ingénieux blocage des jambes, en repoussant le clapet de celles-ci au niveau d'écartement désiré. Il y a 3 crans, il suffit de choisir le cran approprié.
test trépied benro monopod ebenro
La colonne est réversible pour utilisation en monopode. C'est une caractéristique déjà rencontrée sur d'autres trépieds Benro. La conversion de trépied à monopode prend un peu de temps, mais il est vrai qu'on tâtonne toujours au départ. Une fois habitué, vous ne mettrez pas plus d'une minute maxi. L'obtention du monopode implique de laisser à part le trépied débarrassé à la fois de sa colonne centrale et d'une jambe du trépied.
benro plaque

Le Benro dispose d'un plateau coulissant rapide QR6 de 9,2 cm (3.62 pouces) qui est spécifiquement dédié aux têtes Benro S4 (celle testée) et S6 mais qui est également compatible avec les têtes Manfrotto à tête fluide comme la 501.


Le plateau incorpore une vis 1/4". Aucun problème avec une caméra classique, même une caméra amateur. La plaque coulisse, un gros bouton bleu situé à gauche assure l'engagement / désengagement du plateau.


En revanche J'ai eu un peu de mal pour fixer ce même plateau sous un reflex comme le Lumix GH4 car ce plateau se fixe perpendiculairement au pas de vis du reflex, il n'appuie donc pas sur toute sa surface, et se desserre dans ce cas trop facilement, à la faveur d'un mouvement latéral involontaire, ou même au moment de le glisser. Mon conseil : serrez extrêmement fort la vis dans le pas de vis du boîtier reflex, à l'aide d'une pièce de monnaie. Le boîtier ne devrait pratiquement plus bouger latéralement.


GH4

En revanche, la poignée du reflex gêne le maniement de la vis de serrage à droite. Il suffit cependant de ruser en serrant la vis de telle manière qu'on ait plus qu'un demi-tour de vis à effectuer, introduire le plateau, et serrer à fond d'un demi-tour. Ca tient.


Indépendamment du GH4, la vis de serrage est objectivement un peu trop proche de la poignée, cela peut occasionner une gêne des mains au moment du serrage, mais c'est un détail.


test trépied benro

Les sections des jambes sont au nombre de 4, c'est beaucoup, on les utilisera si vraiment c'est nécessaire, pour ne pas compromettre la stabilité. Des clapets permettent de déverrouiller / verrouiller les jambes. Ils font un peu "plastoque" mais sont solides, dans les conditions du test en tout cas. Malins, les embouts souples des pieds de l'Aero 4 sont rétractibles et deviennent alors des pointes, permettant de s'adapter à n'importe quel terrain meuble par exemple.


Pour une plus grande stabilité, et bien qu'un trépied en aluminium soit plus lourd que le carbone, on peut lester le trépied grâce à un crochet situé en bas de la colonne, ce qui abaisse le centre de gravité. Attention, aucun petit sac de lestage n'est fourni, à la différence du Rollei Traveler No. 1 Carbon par exemple.


trépied benro
Notez que la housse de transport fournie (avec bandoulière) permet de faire tenir le trépied sans désassembler le manche ou la tête vidéo, il suffit juste de replier le manche, plier les jambes à 90° le long de la colonne centrale, une fois celle-ci montée complètement. Le transport est confortable grâce à la bandoulière.


(Test Benro Aero Travel 4 kit)

Conclusion

trépid benro

Un trépied qui "fait le job". Que demander de plus ? A 240 euros prix réel (prix le plus bas relevé en magasin), le Benro Aero 4 se présente comme un compromis réellement intéressant entre les trépieds professionnels fort chers et les modèles amateurs qui, se cassent au bout de deux ans et n'offrent pas autant de souplesse que l'Aero 4.


Certes, on aurait souhaité dans l'idéal davantage de possibilités de friction dans la rotule pour moduler la vitesse du tilt ou du Pan. Certes, la molette de serrage du plateau me paraît mal placée. Dommage aussi de ne pas prévoir de petit sac de lestage, c'est si pratique. Mais globalement l'Aero 4 présente un intéressant compromis poids / prix / possibilités vidéo / solidité. D'autant qu'il s'agit visiblement d'une déclinaison de la tête vidéo Manfrotto 501, une référence.


Si votre budget le permet, et si vous ne jurez que par le carbone, à 350 euros prix catalogue, scrutez aussi le kit carbone de la marque, le Benro Hybrid Série 2. Il pèse légèrement moins lourd (164 grammes de moins), et surtout, la structure de ses jambes en carbone garantissent en théorie une usure moindre que l'aluminium. Mais sinon, l'Aero 4 fait largement l'affaire.



(Test Benro Aero Travel 4 kit)

Soutenez nos rédacteurs
Des tests objectifs, des articles pointus,
dépendent de votre soutien

BENRO Kit Trépied Photo Travel Angel FTA18AB0

Prix fabricant : 220 à 530 Euros

Donner un avis

Votre pseudo
Votre email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu de l'ajout de commentaire par email
Votre avis (1000 caractères maxi)
Je coche cette case pour valider mon avis