Magazinevideo > Accessoires et multimédia > Accessoires vidéo à bricoler

Se fabriquer une grue : la structure de flèche (1re partie)

L'art de la bricole

01 août 2015 par Bricol'art (alias Gérard Galès)

 

bras de grue

Qui n’a pas rêvé de faire virevolter sa caméra dans les airs et pouvoir ainsi réaliser des plans originaux combinant vues au ras du sol et plongées à plusieurs mètres de hauteur ? La grue s’avère pour cela un outil idéal mais elle représente un investissement financier important, rarement à la portée d’un vidéaste lambda. Se la fabriquer soi-même s’impose pour beaucoup comme LA solution. Attention, cela demande de nombreuses heures de travail et un outillage assez complet. A réserver donc au bricoleur éclairé et bien équipé. Voici le détail (en deux parties) de la construction de ma version personnelle, qui s’appuie sur une structure à la fois légère, démontable pour en faciliter le transport, et bien sûr très économique.



> LIRE LA SUITE : Réunir la matière première

Réunir la matière première

L’objectif étant de faire rigide tout en restant léger, j’ai opté pour une structure à base de deux règles de maçon de 3 m de long chacune. Cet outil se trouve couramment en magasin de bricolage ou en commande sur le Web, par exemple chez bricodepot.fr à 15,10 euros ou chez Provence-outillage.fr à 18,90 euros. C’est un parallélépipède rectangle en pur aluminium de 10 cm x 1,8 cm qui peut ainsi constituer une flèche de grue très robuste, pour un poids limité de 2,2 kg (règle de 3 m).
grue

En fournitures de base, j’ai également acquis 1m de fer plat épais (largeur 3,5 cm x 0,5 cm)- 7 euros, 2 m de fer plat pré-perforé en 4 cm de large –13 euros, 4m d’aluminium plat (largeur 4 cm x 0,5 cm)- 20 euros, 1m de tube acier diamètre 28 mm- 9 euros, de la tige filetée de diamètre 10 mm, 8 mm et 6 mm avec des écrous et rondelles en quantité pour 15 euros environ. J’ai prévu qu’elle soit démontable en deux parties quasi égales, soit 2,20 m environ chacune afin de pouvoir les loger dans une automobile break de taille moyenne. Il m’a donc fallu prévoir un système de liaison entre ces deux parties, qui soit aisément démontable et en même temps d’une grande robustesse. Et bien sûr peu onéreux.


Après divers essais, je me suis orienté vers un traditionnel sabot de fixation pour chevron de charpente. J’en ai acquis deux exemplaires du plus petit modèle existant de largeur 32 mm – 6 euros, (référencé 32 sur le dessus) ainsi qu’une petite plaque 20 x 20 cm de contreplaqué en 7 mm d’épaisseur – 4 euros.



(Se fabriquer une grue : la structure de flèche (1re partie))

Assembler le bras de grue

La première opération consiste à sectionner les règles. L’une en deux parties égales de 1,5 m, l’autre en deux parties inégales de 2,10 m et 0,90 m. J’ai ensuite fixé les deux morceaux égaux sur l'arrière de la petite partie (0,90 m) de l’autre règle, 25 cm à cheval de chaque côté. Les trois parties sont solidarisées par boulonnage de diamètre 10 mm et entretoises en bois.


Etant donné que ces règles sont creuses, il est indispensable d’insérer également des planchettes de bois partout où des perçages et boulonnages sont réalisés, afin que l’aluminium ne s'écrase pas. Pour la fixation la plus en arrière qui doit également supporter les contrepoids, j’ai fait dépasser la tige filetée 10 mm sur 15 cm de chaque côté. Cela m’a permis d’y fixer deux sections de tube 28 mm avec rondelles, boulonnés à leurs extrémités. Ces tubes servent ainsi de support horizontal à de classiques poids d’haltérophilie (2 kg, 1 kg et 0,5 kg) qui s’y enfilent aisément du fait de leur trou central de diamètre standard 30 mm.


grue eux parties
Sur l’extrémité arrière de la grue, j’ai rajouté au final une poignée recouverte de mousse, réalisée à partir de deux pattes en plat d’aluminium, mises en forme et boulonnées sur un axe transversal de 6 mm.


(Se fabriquer une grue : la structure de flèche (1re partie))

Réaliser une fixation pour trépied

montage étrier

Avec le fer plat épais, j’ai mis en forme et soudé un robuste étrier de fixation (un U) de la largeur de cet assemblage de règles. Il a été percé puis fixé à la règle par un axe horizontal (tige filetée de 10 mm avec écrous et rondelles). Un trou en bas au centre du U assure la fixation en vertical sur un support de type trépied quelconque disposant simplement d'une tige filetée à sa partie supérieure.


Pour ma part, j’y ai rajouté une section de 15 cm de tube 28 mm, qui vient s’emboîter « pile poil » dans le logement creux supérieur d’un vieux (mais très costaud) trépied Manfrotto d’éclairage. J’ai toutefois prévu une alternative me permettant de fixer la grue, si besoin était, de la même manière qu’un camescope sur un classique trépied (bien costaud !) par le biais de sa platine amovible. Pour cela, j’ai riveté sous le corps de grue une plaque d’acier trouée sur laquelle j’avais préalablement soudé deux écrous au filetage femelle américain standard 1/4 et 3/8.



(Se fabriquer une grue : la structure de flèche (1re partie))

Faciliter le montage / démontage

La largeur du sabot étant de 32 mm et celle de la règle de 18 mm seulement, je compense cette différence de 14 mm en insérant deux entretoises découpées dans le contreplaqué 7 mm. Les deux sabots sont ensuite montés face à face sur les deux extrémités des parties de grue, par perçage transversal (horizontal et vertical) et boulonnage de 8 mm.


Afin d’obtenir une bonne rigidité, il est également indispensable de renforcer les surfaces planes des deux sabots en tôle fine par l’ajout de plaques d’aluminium épais de 5 mm, confectionnées à partir des chutes de plat d’alu. Les deux sabots, et en conséquence les deux parties de la grue, peuvent ainsi être simplement et rapidement solidarisés par serrage de deux boulons de 10 mm avec écrous.


montage jonction sabot

Enfin, sur un des sabots, j’ai laissé dépasser la tige filetée de 2,5 cm de chaque côté afin de recouvrir ces deux bouts de filetage mâle avec un manchon femelle de 8 mm x 5 cm de long. Je dispose ainsi de deux filetages femelles horizontaux en mesure de recevoir ensuite (de manière démontable) deux tiges filetées 8 mm de 30 cm de long. Celles-ci feront office de barres de flèche pour maintenir écartés les câbles du haubanage. Idem en vertical au dessus du sabot où je place un autre manchon prévu pour recevoir la barre de flèche du haubanage vertical.



(Se fabriquer une grue : la structure de flèche (1re partie))

Côté pros

Les grues courtes (2-3 m de flèche) sont souvent constituées de 2 tubes superposés et montés sur des platines avec des axes libres. Par simple gravité, le camescope reste à l'horizontale quel que soit le mouvement de grue. Mais sur ces modèles il n'est généralement pas possible d'incliner le camescope lui-même, hormis option tête motorisée.
grues pros

Sur les grues plus imposantes à base de tube spécial haubané, on peut atteindre des hauteurs importantes, de l’ordre de 4 à 7 m. Les prix vont de 1000 euros environ pour les plus rustiques, à l’exemple de celle proposée par noxlaboutique.com et jusqu’à 6000 voire plus de 10.000 euros pour les modèles haut de gamme.


Le fabricant ABC Products présente une large gamme de grues adaptées à tous les besoins. Le plus petit modèle, de 3,6 m de longueur et acceptant une charge de 5 kg sur tête manuelle, est diffusé par le site central-pro.fr au prix de 2391 euros H.T.


Par ailleurs, on trouve sur eBay divers modèles de grues semi-artisanales, fabriquées pour la plupart en Inde. Leurs prix sont très attractifs et très variables, de 300 à 3000 euros selon taille et motorisation éventuelle. Mais la qualité peut, elle aussi, s’avérer très variable… Pour ma part, la fabrication de mon bras de grue me revient (hors trépied) à 100 euros environ. Nous verrons dans la prochaine fiche ce qu’il en coûte d’y rajouter une tête orientable fabriquée maison et/ou une tête motorisée.


Dans la prochaine partie n° 2 de cette fiche bricolage : La confection d’un arceau de tête orientable, motorisé ou non, et l’installation du système de renfort par câbles haubanés.



(Se fabriquer une grue : la structure de flèche (1re partie))

Soutenez nos rédacteurs
Des tests objectifs, des articles pointus,
dépendent de votre soutien
Voir les 3 avis d'internautes et donner le vôtre