Magazinevideo > Accessoires et multimédia > Boitiers et disques durs

Scanner à plat ou dédié ?

Rollei DF-S 100 - Plustek 7600 SE

08 mai 2010 par Roland Lehmann

Tous les tests / articles sont disponibles en pdf et sans pub avec l'abonnement Premium

Scanner Rollei DF-S 100 SE

Plustek OpticFilm 8200i SE

Prix fabricant : 155 Euros Prix fabricant : 350 Euros

plustek rollei

Scanner à plat ou dédié film/diapositive ?


Les scanners à plat grand public à dos rétro-éclairé sont de plus en plus performants et peuvent être accompagnés de logiciel autorisant des réglages comme celles des couleurs, de la netteté ou de correction options anti-poussière. Si la colorimétrie et la richesse des couleurs de l'image scannée arrivent à être respectées on ne peut ignorer quelques inconvénients nuisant à la qualité du scannage des films et diapositives.


1) Scanner à dos rétro-éclairé


-flou général sur l'ensemble de la photo. Imputable certainement à la présence de la vitre d'exposition, de l'épaisseur de cadre de la diapositive de la poussière interne sur la vitre d'exposition.


Les scanners dédiés films et diapositives généralement ne présentent pas ces inconvénients de par leur conception technique.


2) Scanner dédié film/diapositive


-image générale plus nette, détails plus visibles.


Profondeur de couleur nombre de Bits?


Les dégradés et la richesse des couleurs sont plus fidèlement restitués et plus complètes sur un scanner offrant une profondeur de couleur de 48 Bits que sur un scanner limité à une profondeur de 10 Bits. Ceci étant, scanner une image pour le Web, ne nécessite pas de monter à une profondeur supérieure à 10 Bits . Il faut aussi s'assurer que les logiciels grand public de retouche photos puissent traiter des images scannées à 48 Bits de profondeur de couleur (généralement limité à 24 Bits ce qui est déjà bien suffisant).


Nombre de DPI?


Si le nombre de DPI est important pour les professionnels qui ont des imprimantes de qualité, et pour leur permettre d'imprimer de grande résolution de l'image (taille), un nombre élevé de DPi n'est pas une garantie de meilleure qualité pour le grand public.


Il faut se souvenir :


1) que pour la photo argentique le tirage papier ne dépasse pas les 300 DPI en 10x15


2) que l'oeil humain au-delà de ces 300 DPI n'aperçoit plus les détails.


3) qu'il ne faut jamais imprimer sous la barre des 150 quelque soit la taille (10x15 x 300Dpi ou 21x29,7x300 Dpi)


4) qu'à 150 Dpi la netteté est favorisée au détriment de la couleur


5) qu'à 300 Dpi la couleur est favorisée au détriment de la netteté.


6) que pour un dessin industriel (trait en noir et blanc) plus il y a de Dpi moins il y aura l'effet "escalier" sur les traits obliques à l'impression.


7) qu'une image pour le Web il n'est pas nécessaire de dépasser les 100 Dpi.


8) qu'une image pour affichage sur un téléviseur, l'homothétie du 24mm x 36 mm ne correspond pas au 16/9 ième du téléviseur. Aussi soit l'image sera coupée ou des bandes noires seront affichées.


Conclusion


Un appareil sur-dimensionné sera non seulement trop chers, mais souvent les options embarquées seront inutilisables pour l'usage « grand public » .


Si dans un premier temps le choix du scanner pourrait se faire en considération des quelques points abordés ci dessus, dans un second temps on peut prendre en compte la qualité de l'objectif, celle du capteur, du traitement de l'image par le logiciel de scannage, de la compression de l'image qui sont autant de facteurs importants contribuant à une bonne qualité de l'image restituée.


Nous avons testé 2 scanners répondant à ces critères.



> LIRE LA SUITE : Test scanner Rollei DF-S 100

Test scanner Rollei DF-S 100

Rollei DF-S 100

L'appareil testé est le Rollei DF-S 10 Special Edition. Le pack est constitué, outre l'appareil en lui-même :


-d'une alimentation secteur.


-d'un câble mixte faisant office d'alimentation et de connexion USB ordinateur.


-d'un câble vidéo analogique Pal pour branchement sur un téléviseur.


-de 2 supports pour film 24/36 négatifs.


-de 2 supports pour film 24/36 positif (diapositive).


-d'un manuel succinct de démarrage.


-d'un CD contenant les pilotes pour Windows.


-d'une brosse de nettoyage.


La résolution de l'appareil est de 1800 Dpi pour 5 Millions de pixels. L'éclairage utilise la technologie LED avec un écran de contrôle.


Rollei DF-S 100

Installation et démarrage


Après déballage, l'installation est rapide, et le scannage peut commencer tout de suite. Le DF-S 100 fonctionne en autonome et n'est pas piloté par un logiciel installé sur un ordinateur. La Technologie à LED est un plus, évitant le temps d'attente lié au chauffage de la lampe classique, ce qui permet un scannage immédiat dès allumage de l'appareil.


Le scannage se fait automatiquement, l'utilisateur ne procède à aucun réglage. Les scans sont stockés sur carte SD ou MMC (non livrée). On peut regretter que si une carte n'est pas insérée, il n'y a pas de message d'alerte.


Connexion à l'ordinateur par USB. L'appareil fonctionne alors comme un périphérique de stockage ou un lecteur de carte externe. Sur Mac, le Rollei monte sur le bureau comme un périphérique et on accède à la carte alors que sur PC, il faudra installer éventuellement un pilote pour accéder à la carte sur l'appareil.


Rollei DF-S 100

Menu de navigation


Sans utilisation du manuel, en moins de 2 minutes, le matériel est installé et pilotable par iconographie sur l'écran. Les rares mots proposés sont en anglais et pas de possibilité de basculer en français. Les boutons de pilotage sur le dessus de l'appareil sont également en anglais.


Rollei DF-S 100

Colorimétrie et contraste Film Positif (diapositive)


Eclairage uniforme. Respect des couleurs. Les couleurs ne sont pas «baveuses» et bien séparées entres elles. Présence dans les zones de couleur uniforme de pavé ou de bloc donnant l'effet "Playmobil" (il est possible que ce phénomène visuel soit lié à la compression en JPEG, à la limitation de profondeur de couleur en 10 Bits ou à la combinaison des deux).


Une tendance à la saturation et fort contraste dans les noirs tout en préservant les zones claires.

Rollei DF-S 100


Ceci étant, avec un logiciel de base de retouche photo, on peut «déboucher» les noirs et constater que des informations sont bien présentes dans ces zones et deviennent visibles.


Rollei DF-S 100
Film négatif : Eclairage uniforme. Les couleurs sont respectées.
Rollei DF-S 100
Une tendance à fort contraste surtout dans les noirs. Il est plus difficile avec un logiciel de retouche photo de rééquilibrer la colorimétrie et «déboucher» les éléments dans le noir.
Rollei DF-S 100
Netteté et respect homothétie

Pas de déformation. Si les petits détails sont généralement visibles et le bord des sujets bien « découpés », on relève dans les dégradés de couleurs similaires (feuillage sapin, herbe), une tendance à créer des «artefacts flous» de couleur. Phénomène plus visibles pour les films négatifs.


Taille image (Impression)

Le scan en 1800 Dpi autorise d'imprimer des images en A4 à une résolution de 180-210 Dpi.


Rollei DF-S 100
Affichage sur le téléviseur

Le scan en 1800 Dpi avec une taille de 2520 x 1680 couvre la taille des dalles des téléviseurs. Si les téléviseurs actuels numériques HD autorisent de rester le nez sur l'écran sans que l'on constate en vidéo les défauts de manière trop flagrante, les artefacts des JPEG sont visibles. Il faut respecter un ancien principe qui consiste à regarder les scans à une distance de 5 ou 6 fois la diagonale de l'écran.


Autres options : il est possible de lancer un diaporama et de le regarder soit sur l'écran de l'appareil, soit sur son téléviseur. Il faut éviter les photos ou les diapositives en hauteur. On peut regretter le choix d'une sortie vidéo en Pal alors qu'une connexion en HDMI vers les téléviseurs Full HD aurait apporté une meilleure qualité d'image.


Vitesse : après avoir sélectionné l'option « film négatif  » ou « film positif » ainsi que l'image sur le film, le traitement d'une image se fait en deux temps : 1) on valide le scannage, 2) puis la sauvegarde sur carte. Le tout se fait en moins d'une minute par image.


Média 24/36 utilisé pour les tests. : le film négatif comme le film positif (diapositive) utilisés pour les tests sont de sensibilité 25-64 ASA. Ceci pour éviter avec des supports de sensibilité (ASA) supérieure que le «grain» du film ne vienne perturber les résultats des tests.


Conclusion : le Rollei DF-S 100 est un appareil relativement simple d'utilisation surtout destiné aux personnes ne souhaitant pas se prendre la tête avec de nombreux réglages. Il convient pour une utilisation « père tranquille ». Il semble plus apprécier le traitement des films positifs (diapositive) mais semble moins à l'aise avec les films négatifs.


L'appareil donne des résultats plus satisfaisants avec des films ayant une uniformité lumineuse et possédant le moins de contraste entre les zones claires et sombres.


L'option anti-poussière n'est pas embarquée, il est conseillé d'utiliser une bombe à air comprimé pour ôter les particules de poussière, solution préférable à l'utilisation de la brosse livrée avec l'appareil qui risque de rayer la surface du négatif ou de la diapositive.




Rollei DF-S 100

Spécifications techniques


Description du produit : Rollei - DF-S 100.


Capteur d’image : 5 méga CMOS.


Lentille : F 2.0 / 4 composants en verre.


Ecran : 2.4 pouces, TFT-LCD.


Emplacement pour carte mémoire : Compatible SD/MMC.


Portée focale : Focus fixe.


Réglage de l’exposition : Automatique.


Equilibrage des couleurs : Automatique.


Qualité de numérisation : 1.800 dpi / 2520 x 1680.


Conversion des données : 10 bits par canal de couleur.


Mode de numérisation : Singlepass;


Source lumineuse : transparente (3 LED blanches).


Interface : USB 2.0 / Sortie TV.


Secteur adaptateur : 5V / secteur USB.


Dimensions : 82 x 86 x 152 mm.


Poids : 410 grammes.



(Scanner à plat ou dédié ?)

Test scanner Plustek 7600 SE

Le Plustek 7600i SE est un scanner 7200 dpi pour scanner les négatifs et les positifs (diapositives) de 35mm. Sa résolution optique, sa profondeur colorimétrique de 48 bits, permettent d'obtenir des images bénéficiant d'un rendu fidèle des couleurs. Les plus petits détails de lumière et de zones d'ombre sont respectés. De plus, il est équipé d'un système infrarouge qui élimine la poussière et les rayures.


Il est livré avec les logiciel Silvère 6.6 SE Pus (Multi-Exposure).


Plustek 7600 SE

Installation et démarrage


Une fois le scanner connecté sur la prise USB et sur son alimentation secteur autonome, on installe le logiciel SylverFast SE sur son ordinateur. Il convient ensuite de s’enregistrer sur le site de l’éditeur du logiciel.


Pour comprendre la logique de fonctionnement du logiciel, il faut compter entre 15 et 30 minutes de prise en main (sans lire le manuel disponible en fichier PDF sur le CD).


Si on souhaite utiliser le mode standard, celles et ceux utilisant déjà des logiciels de retouche photos, pourront plus facilement appréhender ce mode où les nombreux réglages nécessitent un minimum de connaissances.


Le porte-diapositives est prévu pour 4 diapositives qui sont facilement insérables face mat vers le bas. Les diapositives sont retenues par des petits ressorts.


Pour ce qui est du porte-film, on peut regretter que le film ait tendance à se déplacer à l'introduction dans l'appareil, ce qui peut poser un problème de cadrage lors de l'opération de scannage.


Plustek 7600 SE
Opération de scannage : Le logiciel SilverFast offre deux options : le mode Basic (le plus automatisé) et le mode standard (expert). Le mode Basic permet de sélectionner le type du support à scanner : négatif ou positif, la résolution de sortie (taille), la qualité de l'image pour le Web (72dpi), l'impression standard (150dpi) ou photographie (300dpi), une correction colorimétrique et l'accentuation de la netteté de l'image.
Plustek 7600 SE   Plustek 7600 SE
En mode standard, des nombreuses options permettent des réglages spécialisés comme la suppression des rayures et des poussières, niveau des couleurs, profondeur des couleurs, multi-exposition, point blanc, détramage, etc.
Plustek 7600 SE
L'option ScanPilot permet de traiter par ordre recommandé certaines options de traitement et de correction de l'image.
Plustek 7600 SE
Colorimétrie et contraste

Film Positif (diapositive)


L'option "Genre" propose diverses fonctions automatiques de contrôle de l'image.
Plustek 7600 SE

Eclairage uniforme. Respect des couleurs. Les couleurs ne sont pas «baveuses» et bien séparées entres elles. Pas de sous ni de sur-exposition.


Film négatif


Plustek 7600 SE  
Plustek 7600 SE
Des options permettent de sélectionner par marque et type de films.
Plustek 7600 SE
Eclairage uniforme. Les couleurs sont respectées. Elles sont bien séparées entre elles. Pas de sous ni de sur-exposition.
Plustek 7600 SE
Netteté et respect homothétie : Pas de déformation. Les petits détails sont généralement visibles et le bord des sujets bien «découpés».
Plustek 7600 SE   Plustek 7600 SE

Taille image (Impression) (image de gauche) Il est possible de scanner en 7200 dpi en rapport 1/1 (soit 24x 36). Cette résolution permet des impressions de grande résolution (taille d'image) en bonne qualité. Ceci étant, le grand public ne possède pas systématiquement une imprimante dépassant le format d'impression A3.


Par défaut, l'option photographie (image de droite) permet de scanner en rapport 1/1 (24 x36) à 300 dpi, ce qui pourrait être un peu faible pour une impression en A4 (21 x 29,7) et a fortiori en A3 (29,7 x 42). Mais le logiciel permet de scanner en 300 dpi et de saisir la résolution de la taille d'impression finale pour notre exemple : A3.


Suppression de poussières et de rayures (fonction SRD)

Cette fonction disponible uniquement dans le mode standard (expert), permet des réglages fins annoncés par le fabricant comme permettant de supprimer 95% du travail fastidieux de retouche. Mais déjà, pour un non-spécialiste, la détection et correction automatique donnent un bon résultat.


Plustek 7600 SE
Négatif sans fonction SRD (en mode Basic) : les rayures et la poussière sont visibles.
Plustek 7600 SE
Négatif avec fonction SRD : les rayures et la poussière sont invisibles.

Plustek 7600 SE


Vitesse : en mode Basic, le traitement est rapide : plus ou moins <> 1 minute. En mode standard, selon les réglages avancés et la résolution finale, le temps peut être relativement long : dépassant 3 minutes.


Format de sauvegarde : L'image scannée peut être sauvée en 4 formats : TIFF JPEG, JPEG2000, PDF.


Média 24/36 utilisé pour les tests : le film négatif comme le film positif (diapositive) utilisés pour les tests sont de sensibilité 25-64 ASA. Ceci pour éviter avec des supports de sensibilité (ASA) supérieure que le «grain» du film ne perturbe les résultats des tests.


Conclusion : le Plustek 7600 SE et le logiciel associé, sont relativement complets. La qualité du scan, si elle peut satisfaire les attentes d'un utilisateur amateur averti, pourra également donner satisfaction aux photographes et aux professionnels. La prise en main nécessite quelques connaissances techniques sauf à se contenter de l'utilisation « Basic ». Dans ce mode, si on peut se contenter des réglages par défaut pour la colorimétrie et la netteté, on peut regretter que l'option « suppression de poussières et de rayures » ne soit pas automatisée.


Plustek 7600 SE

Spécifications techniques :


Type : Scanner de négatifs et de diapositives.


Taille de document : 36,8 x 25,4 mm (pour les négatifs).


Résolution : 7200 x 7200 dpi.


Connectique : USB 2.0.


Transparent : Non.


Profondeurs : 48 bit/pixel.


Vitesse : 3600 dpi : 54.56 s , 7200 dpi : 112.82 s.


Connexion informatique : USB 2.0.


Configuration minimale : Lecteur CD-ROM ou DVD-ROM, 512 Mo de RAM, 500 Mo d'espace disque libre.


Windows : Pentium III ou plus rapide, Windows 2000, XP ou Vista.


Mac : PPC G4, PPC G5, Intel, OS 10.3.9 ou plus récent incluant Leopard.


Logiciels inclus : SilverFast SE Plus, NewSoft Presto! Page Manager, NenSoft Presto! ImageFolio.


Accessoires fournis : Étui rembourré, supports de films pour négatifs et diapositives, CD-ROM d'installation, câble USB, adaptateur secteur (15V, 1.0A).



(Scanner à plat ou dédié ?)

Soutenez nos rédacteurs
Des tests objectifs, des articles pointus,
dépendent de votre soutien
Voir les avis d'internautes et donner le vôtre