Magazinevideo > Accessoires et multimédia > Accessoires vidéo à bricoler

Réaliser un petit trépied avec tête à friction pour pas cher

L'art de la bricole

28 mai 2015 par Bricol'art (alias Gérard Galès)

 

roulette

Pour s'assurer des mouvements de caméra stables avec un petit camescope ultra léger, le trépied devient vite indispensable. Afin d'épauler mon APN Sony DSC-HX9V en voyage, je souhaitais en emporter un qui soit à la fois peu encombrant, léger et surtout très économique afin de minimiser les risques de bris, de perte ou de vol. Voici comment je me suis concocté pour un investissement de quelques euros seulement un trépied muni de surcroît d'une embase de précision graduée sur 360°, en « détournant » simplement un matériel ordinaire de bricolage.



> LIRE LA SUITE : Le matériel de base à acquérir

Le matériel de base à acquérir

J’exploite pour cela un niveau laser, vendu en coffret avec son trépied. Ce type de matériel se trouve à petit prix dans tout magasin de bricolage, en supermarché et sur le Net, comme ce modèle à 19,90 euros en promo sur le site DecoReno ou cet équivalent à 16,40 euros sur le site Bricodépôt. Gros intérêt : le trépied est un vrai tripode en aluminium, doté de 3 branches télescopiques sur chaque jambe et d'une colonne centrale avec crémaillère. Exactement comme un « vrai » trépied vidéo. Entièrement déployé avec sa colonne centrale, il atteint une hauteur de 110 cm, ce qui n’est pas extraordinaire mais suffisant pour des prises de vues courantes. Et grâce à sa grande légèreté, rien ne m’empêche de l’exploiter replié et tenu à bout de bras comme une perche monopode. L'embase tournante au sommet du tripode est graduée sur 360°, ce qui peut s’avérer utile pour repérer un angle précis lors d'une vue panoramique. Mais l’inconvénient est que d’origine elle ne permet pas d'inclinaison avant/arrière. Je l’ai donc équipée d'une rotule maison, confectionnée à partir d’une simple petite roulette de chariot.
matériel roulette


(Réaliser un petit trépied avec tête à friction pour pas cher)

Fabriquer une rotule à friction

Etant donné que la tête d’origine du trépied est équipée d'un système de serrage de type étau (destiné uniquement à coincer le niveau laser), l’idéal est de lui adjoindre une roulette ultra simple en plastique rigide, non orientable, montée sur axe démontable et offrant à son sommet la plus large surface plane. Cet article très courant est vendu 2-3 euros environ en magasin de bricolage. Il faut simplement faire attention à ce que la largeur de la roulette n’excède pas l’ouverture maximale autorisée par l’étau de la tête. En premier lieu, après avoir démontée la roulette, j’ai percé le centre de sa surface plane afin d’y passer une vis standard 1/4 destinée à fixer l’appareil de prise de vues. Puis j’ai remonté la roulette avec un nouvel axe flanqué de deux molettes, en intercalant de chaque côté des bras de support un certain nombre de rondelles caoutchoutées (matériel de plomberie) jusqu’à obtenir une résistance à la rotation de la roulette. En se comprimant sous l’effet du serrage des molettes, les rondelles vont ainsi assurer une friction plus ou moins forte en inclinaison avant/arrière.
roulette rotule


(Réaliser un petit trépied avec tête à friction pour pas cher)

Un montage ultra simplifié

Cette « rotule fluide » ainsi créée est ensuite montée sur la platine rotative d’origine, dans l’espace libre entre les mâchoires de l’étau. Pour l’ôter ou la replacer, il suffit donc de serrer/desserrer la molette de l’étau, ce qui permet de libérer très facilement l’appareil du trépied. Il ne me manquait plus qu’à trouver un bras de levier à y rajouter afin de faciliter la prise en main. Pour cela, j’ai détourné de son usage originel un porte-lame de scie en plastique qu’il m’a suffit de fixer avec son propre écrou papillon à un des quatre trous existants sur la surface plane de la roulette.
montage levier
Un manche quelconque d’outil aurait aussi pu faire l’affaire mais j’ai préféré opter pour le porte-lame en raison de sa grand légèreté. Le tour est joué et le camescope peut ainsi tourner souplement dans toutes les directions, du bout des doigts. Bien évidemment, ce montage n’est valable que pour une machine ultra légère de type camescope de paume ou APN.


(Réaliser un petit trépied avec tête à friction pour pas cher)

Côté pros

Ce trépied a l’avantage de faire appel à un type de matériel que bon nombre de bricoleurs possèdent déjà dans leur atelier. Si c’est le cas, la transformation ne coûte alors que le prix d’achat de la roulette, d’un axe avec molettes, d’un manche et d’une vis 1/4, soit environ 5 à 8 euros. Facilement rangé dans mon sac vidéo, je n’hésite plus à l’emporter en voyage. Mais il ne peut évidemment pas rivaliser en fluidité avec un modèle professionnel. Car ce dernier est en général équipé de roulements à billes et de systèmes à base de plaques de Teflon qui lui assurent une grande progressivité de mouvement. La friction verticale/horizontale est ajustable au moyen de molettes graduées et les modèles les plus pros disposent aussi d'un système de compensation permettant de ramener automatiquement l’appareil en position horizontale lorsqu'on lâche le bras de levier.
divers trépieds

Mais cette sophistication alourdit inévitablement le coût de fabrication. Parmi les bons rapports qualité-prix du moment, j’ai noté le kit Manfrotto trépied 190XV + rotule 701HDV qui supporte jusqu’à 4 kg. Un ensemble que l’on trouve à 245 euros seulement sur Amazon. Ainsi que l’excellent Satchler Ace, 4 kg de charge lui aussi, doté d’une compensation du poids à 5 niveaux et de 3 niveaux d’amortissement en vertical et horizontal. Livré avec triangle de sol et sac, il est proposé par PBS à 479 euros HT.



(Réaliser un petit trépied avec tête à friction pour pas cher)

Cet article vous a plu ?
Soutenez notre indépendance
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de votre soutien
Voir les avis d'internautes et donner le vôtre