Magazinevideo > Apprendre > Technique vidéo

Pratique de la mise en scène

15 mars 2015 par Thierry Philippon

 

mise en scène

La pratique de la mise en scène est assez fréquente en reportage (moins en documentaire) mais le terme "mise en scène" est souvent mal compris, car il ne signifie pas systématiquement qu'on triche avec la réalité. On essaie juste de "décomposer" une action qui s'est réellement produite. Voici deux exemples.


Cet article est intégralement disponible en vidéo avec l'abonnement Premium, ou sur DVD.



> LIRE LA SUITE : Deux exemples de mise en scène

Deux exemples de mise en scène

Tous les reportages ont une part de mise en scène qui est parfois intentionnelle ou que la situation impose. Voici comment les pros abordent la mise en scène.


mise en scène

Prenons une première situation avec un restaurant. Dans cet exemple, la situation est classique : un couple en vacances et la recherche d'un restaurant un peu difficile à trouver. Le vidéaste peut se contenter de filmer juste l'arrivée au restaurant. Mais la séquence risque d'être trop courte, et le spectateur en ressortira un peu frustré.


La solution, c'est de montrer étape par étape, tout le déroulé des scènes pour faire participer le spectateur et présenter un montage un peu + punchy…


mise en scène

Autre exemple de situation, bien différente, celle d'un pont suspendu. L'ambiance peut être mal rendue, c'est-à-dire qu'une situation effrayante dans la réalité - ici un pont situé à 50 mètres de hauteur et assez instable - peut, à l'image, apparaître comme une situation presque banale.


Le cadreur n'a effectivement pas bien réussi à retranscrire l'ambiance du terrain et ce, malgré l'utilisation d'une caméra subjective qui place le spectateur au coeur de l'action. En fait, le cadreur n'a utilisé qu'un seul axe de tournage et qu'un seul plan-séquence, qui ne rendent pas compte de la globalité et de la réalité de la scène. Pour rendre cette scène palpitante, le cadreur aurait dû varier les axes et montrer le vide, les planches du pont à moitié trouées, etc.


mise en scène

Voici une variante avec une problématique un peu inverse : au lieu d'être subjective, la vue est objective, c'est-à-dire qu'on voit la personne en action sur le pont et on discerne parallèlement la structure et la hauteur de ce dernier. Mais la scène a l'inconvénient de s'éterniser car elle est filmée depuis un seul axe.


mise en scène
mise en scène

La solution est d'organiser une petite mise en scène dès le tournage avec de multiples scènes en caméra objective. Même sans aucune vue subjective, la séquence est autrement plus dynamique.


mise en scène

Enfin, la mise en scène peut être aussi purement formelle. Dans cet exemple de caméra placée sous une voiture au démarrage, le professionnel cherche à dramatiser le point de vue. Il faut l'avouer, la séquence est un pur effet de style sans justification particulière. Mais il n'est pas interdit au cadreur de s'amuser avec la notion de mise en scène...



(Pratique de la mise en scène)

Soutenez nos rédacteurs
Des tests objectifs, des articles pointus,
dépendent de votre soutien

Donner un avis

Votre pseudo
Votre email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu de l'ajout de commentaire par email
Votre avis (1000 caractères maxi)
Je coche cette case pour valider mon avis