Magazinevideo > Caméras & Photo > Tests photo > Tests compacts experts et bridges

Panasonic Lumix DMC-TZ70

Le compact de voyage qui vise bien !

15 mars 2015 par Thierry Philippon

Panasonic TZ57

Prix fabricant : 399 Euros Prix fabricant : 249 Euros
 

DMC-TZ70

La gamme TZ de Panasonic produit ce qu'on appelle des "ultra-zooms" car le zoom s'étend à x30, à égalité avec le HX60 de Sony (de 2014 mais qui semble poursuivre sa carrière), les SX700 / SX710 de Canon ou encore le Nikon S9900. Le "range" surpuissant atteint donc 720 mm et un grand-angle généreux de 28 mm en vidéo (et même 24-734 mm en photo).


Un tel argument parvient à calmer un peu la concurrence des smartphones et des reflex entrée de gamme et limiter le casse face au marché de la photo traditionnelle qui baisse tous les 6 mois. Des preuves ? Il suffit d'aller dans une célébration de famille : comptez le nombre de moins de 25 ans qui ont un compact évolué. Pourquoi s'embêter alors qu'un smartphone fait ça très bien, et dans le meilleur des cas, le smartphone est un peu pointu en photo. Entre 25 et 40 ans, le reflex entre dans la scène, mais pas le compact, ou alors un compact très expert à objectif interchangeable (COI).


Outre son argument "zoomesque", il est clair que le Lumix TZ70 cherche à se démarquer, surtout à 400 euros, qui reste une étiquette assez élevée à l'heure des COI et des reflex entrée de gamme à des prix à peine plus chers. Pour cela, il arbore une 2e botte secrète, un viseur électronique, excroissance rarissime sur un compact ultra-zoom.


TZ70

Sur le reste, peu de différences nettes avec le prédécesseur finalement, hormis le capteur qui se décide à réduire la course aux pixels (de 16 à 12 Mp) favorisant sur le papier la sensibilité, alors que Canon et son SX710 l'a augmenté (de 16 à 20 Mp) tandis que Nikon et son S9900 est resté constant (à 16 Mp).


On remarque aussi l'intégration nouvelle d'un grip caoutchouté (avant et arrière), et la présence d'un détecteur oculaire bienvenu (absent du rival SX710 par exemple). Quelques améliorations purement cosmétiques concluent les changements, tandis que l'écran est toujours non-tactile et non-orientable (le Coolpix S9900 s'oriente).


La bague de réglages multifonctionnelle, innovation du prédécesseur, est maintenue bien sûr tout comme le Raw. On récupère aussi l'excellent stabilisateur et la correction de niveau pour les horizons penchés. On retrouve l'Autofocus ultra-rapide, le sympathique mode Panorama, et le mode HDR. Ajoutez la prise de son stéréo et la sortie HDMI.


On récupère aussi le mode iA, les modes d'expositions semi-auto (A et S), et le mode manuel (M). Le micro, disposé sur le dessus, est stéréo et de bonne facture. Wi-Fi et NFC ferment la marche. Le GPS a disparu en revanche, remplacé par une application optionnelle, bien moins pratique. Notez que le S9900 de Nikon argue d'un GPS.


Côté vidéo, il y a très peu de changements : les codecs proposés (AVCHD et MP4) sont identiques tout comme le mode Haute Vitesse à 100 Mbits/s (et même 200 Mbits/s en VGA).


TZ57

Le TZ57 est la version expurgée du TZ70. Petit compact dit "voyageur", il conserve son grand-angle 24mm (photo) ou 28 mm avantageux même si son zoom descend à x20 (x40 en mode Intelligent). Son capteur de même cible, est davantage pixellisé à 16 Mp, il est donc moins sensible sur la papier que le TZ70. Parmi les restrictions, il concède une absence de viseur, et une vidéo moins performante que son frère aîné (pas d'AVCHD en 28 Mbits/s, pas de Haute Vitesse). Consolation, l'écran est orientable à 180° vers le haut pour réaliser les indécrottables selfies... De plus, son prix chute carrément à 249 euros, soit 60% de moins que le TZ70 ! Une bonne affaire si vous n'avez pas besoin des fonctions avancées du TZ70. Mais comparez bien...



> LIRE LA SUITE : Le test vidéo du Lumix DMC-TZ70

Le test vidéo du Lumix DMC-TZ70

J'ai testé davantage les fonctions générales et vidéo du DMC-TZ70 que ses propriétés purement photo. Pour ces dernières, le sites dédiés photo peuvent détailler ce qui n'est pas présent ici. Cela dit, vous trouverez ici à la fois des considérations fonctionnelles qui concernent indifféremment photo et vidéo mais aussi plusieurs exemples photo en Jpeg et même en mode Panorama et format Raw.


TZ70

Nommé SZ50 à l'étranger, le TZ70 est d'allure sérieuse. Dans son coloris noir, la robe sombre lui procure un aspect très smart. Cela dit, si on trouve la teinte trop austère, on peut opter pour le coloris noir et argent.


Pour filmer, le bouton vidéo démarre l'enregistrement et un témoin rouge clignotant confirme l'enregistrement mais il peut passer inaperçu. En cas de doute, référez-vous aux deux bandes noires qui s'affichent en haut et en bas. Deux décomptes de temps (écoulé et restant) s'avèrent bien pratiques. Même reproche qu'avant : toujours une grande proximité du bouton vidéo avec le bouton On / Off et la commande de zoom. On peut aussi critiquer le temps de réaction trop long pour enchaîner rapidement 2 scènes, le buffer mettant probablement du temps à stocker la séquence.


Une carte de 64 Go (tant qu'à faire) vous permettra d'engranger 5H07 de vidéo AVCHD en 50p / 28 Mbits/s et 8H26 en 50i. Rappelons que pour la vidéo, sur ce type d'appareil, les Class 4 sont compatibles. Toutefois les Class 6 et 10 sont aujourd'hui d'un prix de plus en plus accessible et peuvent servir pour le mode Rafale (estimé à 5 /images/seconde).


TZ70
L'extension du zoom est assez véloce quand on ne déploie que la première partie du zoom correspondant à la position grand-angle. Mais il faut attendre une seconde de plus au moins si on déploie tout l'objectif. Notez que le TZ70 peut mémoriser la position de zoom qu'on a quittée avant extinction de l'appareil (Reprise d'objectif).
TZ70 grand-angle
TZ70 télé

Le TZ70 au grand-angle et au maximum de l'amplitude optique ( x30 )


 


Le zoom x30 du TZ70 est l'un des deux principaux arguments de vente des ultra-zooms. Une telle focale est exploitable en théorie dans toute son amplitude même si en vidéo, on évitera des focales trop importantes qui correspondaient à celles des bridges auparavant. Et bien sûr, laissez tomber l'iZoom (x2) et le zoom numérique (x4) !


Le zoom est utilisable hors enregistrement ou en cours d'enregistrement bien sûr, comme sur une caméra. La commande de zoom du TZ70 est vive, presque un peu trop à mon goût mais c'est peut-être dû à une grande habitude de ma part des zooms lents des caméras. En mode iA, la bague de réglages permet également de zoomer. En cas de dézoom, on observe une brève perte de point en fin de zooming.


En photo ou en vidéo, le coefficient multiplicateur s'affiche en bas de l'écran pour indiquer la focale utilisée. On apprécie, tout comme le fait que le zoom reprend là où on l'a laissé en éteignant l'APN. Un regret cependant : le zoom n'est pas aussi sophistiqué que sur le Canon SX710 et son Zoom Framing Assist qui peut recadrer intelligemment un sujet.


écran
L'écran conserve une taille d'écran classique (3'') et une résolution honnête (1,1 Mp) d'autant qu'on peut voir de côté (aspect multi-angle). Luminosité, contraste et saturation sont réglables. On peut aussi lui assigner un éclairage auto qui s'ajuste en fonction de la luminosité ambiante. Mais cet écran, quoique satisfaisant, maintient son caractère non-tactile (changement opéré depuis le prédécesseur TZ60). Pas non plus d'écran inclinable comme sur le TZ57, pourtant 60% moins cher ! C'est dommage.
TZ70 viseur

En revanche, on applaudit le maintien du viseur électronique de 0.20", lointaine inspiration du Panasonic LF1 et que les rivaux tels les Canon SX700 / SX710 ne possèdent pas. Inutile de décrire la pertinence du viseur en photo comme en vidéo quand le soleil frappe l'écran en extérieur. Notez aussi qu'un viseur - les possesseurs de camescopes avec viseur et de reflex connaissent bien ce phénomène - permet de mieux caler la prise de vues en basse lumière. Toutefois il faut bien coller l'oeil au viseur, sans quoi la lumière pénètre et provoque des reflets. Notez que la dioptrie est réglable.


Encore mieux : la détection oculaire a été ajoutée (comme sur les GH3 / GH4 et d'autres modèles) avec deux réglages de sensibilité. Autrement dit, si vous approchez l'oeil du viseur, l'écran s'éteint et vice versa. Préférez ce mode Automatique (réglable dans le Menu). Autant cette fonction peut agacer l'utilisateur sur un boîtier plus gros type GH3 / GH4 (et un viseur central), car elle se fait piéger par tout mouvement involontaire devant le viseur qui éteint l'écran; autant ici la détection oculaire se fait moins piéger avec un viseur à gauche et un petit boîtier. Attention toutefois, en mode Lecture, le détecteur d'oeil reste actif (il ne devrait pas d'ailleurs).


TZ70

La bague multifonctions du Lumix TZ70 est une demi-réponse aux COI qui permettent sur un compact de conserver le toucher et les fonctionnalités d'une bague d'objectif. Cette bague est un peu difficile à manier au début, d'autant qu'elle n'est pas crantée mais l'habitude aidant, on s'y fait.


La bague est trompeuse : en soi elle est "multifonction", vous pouvez donc régler dans le menu la compensation d'expo, ou le zoom (ou zoom fixe), mais aussi, si ça vous chante, la sensibilité, l'équilibre des blancs ou même le format d'image ! Un réglage par défaut et une mise en Off sont également prévus. Les mêmes fonctionnalités peuvent être assignées à la molette de contrôle arrière.


Cette bague permet bien sûr de régler la mise au point manuelle avec beaucoup d'efficacité. Il faut pour cela se positionner en mode "mf (symbole fleur)" depuis la molette arrière.


TZ70 image

L'image du Lumix TZ70 reste tout à fait regardable en vidéo, et paraît belle, du moins quand on n'a pas de pas de "référentiel" avec un appareil de prise de vues actuel plus performant. Franchement, l'optique Leica n'a de Leica que le nom. On peut lui reprocher notamment de ne pas être très lumineuse. Il faut dire que la qualité de l'optique est souvent inversement proportionnelle à son amplitude. A x30 et 400 euros, pas de miracle... C'est sans doute pourquoi le piqué reste moins bon qu'un camescope moyenne gamme de la marque ou qu'un compact à objectif interchangeable.


En revanche, l'électronique interne maîtrise bien la balance des blancs qui n'est pas aussi erratique que sur certaines caméras embarquées ou smartphones. En outre, le rendu des teintes chair est plutôt correct, et les couleurs, assez fidèles.


Rappelons que le TZ70 est inchangé dans ses formats vidéo par rapport au TZ60 car Panasonic ne souhaite sans doute pas faire oublier que ses compacts plus hauts de gamme (tels le LX100) ont un choix autrement plus important de formats vidéo (dont le 4K, le 24p, etc).


Le TZ70 peut enregistrer en 30fps ou en 60 fps. On vous conseille de rester en 30 fps. en AVCHD (50p 28 Mbits/s / 50i) ou en MP4 (en 25p uniquement). On dispose aussi d'un 1080 / 50i et d'un 720/50p, ainsi qu'un mode Scène "Haute Vitesse" à 100 /images/seconde, à ne pas confondre avec le Time-lapse puisqu'il s'agit d'un simple ralenti. Oubliez le mode à 200 Mbits/s également proposé mais qui est trop restrictif (VGA) et voyez si celui à 100 /images/seconde en 720p vous satisfait.


Notez que les modes Haute Vitesse sont introuvables au départ, il faut aller les chercher dans les modes "Scène".


stabilsiateru TZ70

Autre point crucial, le stabilisateur se débrouille toujours remarquablement bien au téléobjectif (même à x30 !), nettement moins pour filmer en marchant mais le grand-angle 28 mm (en vidéo) accroît la stabilité générale. Notez que le stabilisateur, contrairement à celui d'un camescope, ne peut se débrayer en vidéo (seulement en photo) même si le stabilisateur est sur Off.


L'Autofocus est parfaitement utilisable en vidéo même s'il est hésitant. La mise au point est rapide mais une perte du "point" est parfois visible à l'occasion d'un enregistrement avec zooming continu. A signaler un "antiflou vidéo" qui règle automatiquement la bonne vitesse d'obturation en fonction des mouvements d'un sujet. On trouve aussi une fonction "Reprise MAP manuelle", un peu similaire à la Reprise d'objectif, dans laquelle le Lumix TZ70 mémorise la position de la mise au point manuelle avant que l’appareil ne soit éteint.


Le TZ70 reprend l'ingénieuse aide à la mise au point nommée Focus Peaking qui intensifie les contours par une couleurs pour mieux repérer la MAP. A noter : on apprécie le Guide de composition qui permet de superposer à l'écran les lignes propres à une règle photographique (comme la règle des Tiers). La fonctionnalité est bien sûr accessible en photo comme en vidéo, les règles étant les mêmes.


Deux autres détails à noter :


-la notion de "zone vidéo" : cette option du menu est assez pratique car elle permet de visualiser avant enregistrement la zone vidéo qu'on enregistrera réellement.


-a faculté du TZ70 de capturer une image fixe à partir de la vidéo, opération qui s'effectue en cours de lecture au moyen de la commande "sauvegarder" qui s'affiche via Menu/Set.


TZ70 sensibilité IA

La sensibilité brute accroche toujours au-delà de 800 Iso et en vidéo, le rapport signal / bruit demeure mauvais malgré le capteur moins pixellisé du TZ70 en regard de celui du TZ60. En vidéo, il faut rester en mode iA pour obtenir une élévation significative de la luminosité au prix d'un grain plus prononcé. La faute à l'électronique mais aussi à l'optique à la faible ouverture (f/6.4) même si elle reste dans la moyenne de ses rivaux. Ce mode iA semble correspondre ne tous points au mode Scène "haute sensibilité". En cas de pénombre, la mise au point semble un peu moins être prise en défaut que sur le TZ60. Et de toute façon, la concurrence (Canon SX700 / SX710) ne fait guère mieux.


Notez qu'en photo, le flash intégré dépanne correctement mais à l'instar de vos doigts qui ne doivent pas se poser sur la capsule du micro stéréo, il faudra veiller à ne pas obstruer le Flash.


Audio TZ70

Pas de changement côté son : il reste assez clair. Le TZ70 bénéficie d'un "vent coupé" à utiliser avec modération car il filtre les fréquences graves. Il en est de même du micro-zoom, lui aussi, à utiliser avec précaution car il génère un gros souffle. Le compact produit du bruit à l'utilisation du zoom (même via la bague). Il s'agit d'un bruit de "moulinet de canne à pêche" qu'on entend distinctement, a fortiori dans un environnement très silencieux (campagne). Et difficile d'éviter le cliquetis au début et à la fin du zoom. Donc pas d'amélioration de ce côté. C'est une assez nette différence avec le Canon SX700 / SX710 qui a résolu ce souci. Pour preuve...


connectique

Le DMC-TZ70 intègre une mini-HDMI et une sortie mini-USB AV / Digital qui sert aussi à recharger le compact avec le câble fourni. La prise micro USB est petite, je le rappelle.


batterie TZ70

La batterie DMW-BCM13PP est d'une autonomie variable selon que vous photographiez ou qu vous filmez, mais aussi selon le mode utilisé (le AVCHD est plus gourmand que le MP4) et enfin selon les conditions d’utilisation : avec écran, un écart se constate entre 30 et 90 minutes (!). La charge requiert 210 minutes, une durée standard.


Côté lecture, le Menu propose un filtrage qui offre la faculté de n'afficher que les vidéos ou que les photos ou de les mélanger. Pas d'avance / recul rapide sur la séquence. Par contre, on peut capturer une photo à partir d'une vidéo, les SX700 / SX710 de Canon n'en sont pas capables.


Le montage avec le TZ70 n'amène à aucune recommandation particulière, tous les logiciels sont compatibles avec les formats AVCHD, et MP4.


Panasonic propose aussi son propre logiciel, PHOTOfunSTUDIO 9.6 PE, compatible Windows. On peut éditer, mais le "montage" est réduit (quoique efficace).



(Panasonic Lumix DMC-TZ70)

Exemples Photo du TZ70

Cliquez pour visualiser l'image originale.
TZ70

(1/800, f/3.3)


 


TZ70

(1/320, f/3.3)


 


TZ70 photo

(1/1250, f/3.3)


 


TZ70 photo

(1/200, f/5.9)


 


Ci-dessus, 3 photos en 4000 x 2672 pixels en Jpeg.


 


TZ70 photo

Au grand-angle (1/160, f/3.3)


 


TZ70 photo

maximum du zoom optique x30 (1/125, f/6.4)


 


TZ70 photo

Au grand-angle (1/125, f/3.3)


 


TZ70 photo

maximum du zoom optique x30 (1/250, f/6.4)


 


TZ70 photo

image de référence à Iso 200 (1/4, f/3.3)


 


TZ70 photo

la même image à 1600 Iso (1/4, f/3.3)


 


TZ70 photo

(1/8, f/4.4)


 


TZ70 photo

(1/8, f/4.4)


 


La photo au Flash peut réserver quelques (mauvaises) surprises si on laisse par mégarde ses doigts devant le flash du TZ70. Pour preuve, ici à gauche, la moitié de l'image est obscurcie alors qu'à droite, une fois les doigts retirés, le Flash éclaire uniformément l'image.


 


TZ70 mode panoramique

En mode Panorama en jpeg en 3760 x 848. (1/160, f/8). Le panorama est présent chez Sony (HX60) mais pas chez Canon (SX700 / SX710).


 


TZ70
TZ70

Ci-dessus, 2 photos en 4000 x 2672 pixels en Raw. Rappelons que le format Raw n'est pas toujours présent sur les compacts de cette catégorie, il fait d'ailleurs défaut aux Canon SX700 / SX710.


On peut saisir une vue Raw seule, ou une vue Raw+Jpeg. Comme souvent, on a affaire à un Raw propriétaire portant ici l'extension .RW2. Cette extension n'est pas évidente à relire, sous Windows comme sur Mac (pourtant très prisé des photographes !) et encore moins à convertir. Même le dernier Lightroom 5 ne le prend pas en charge. Heureusement, on peut utiliser la dernière version 4.2 de Silkypix (compatible Mac / Windows) qui vous permettra de lire les Raw et de convertir vos photos en jpg (Menu développement), à l'unité ou par lots.



(Panasonic Lumix DMC-TZ70)

Wi-FI / NFC / Image App

Wi-Fi TZ7à

Côté Wi-Fi / NFC, La connexion (en fait NFC) s'établit vraiment très facilement, une fois l'application Panasonic Image App (gratuite) téléchargée sur une tablette ou un smartphone. Dans le meilleur des cas, aucune code n'est à entrer. La compatibilité est garantie sur les systèmes iOS 6.0 ou ultérieur comme Android 2.3.3 ou ultérieur. On peut ainsi enregistrer jusqu'à 20 (!) "téléphones intelligents".


Image App
L'application Panasonic Image App est plutôt bien pensée. C'est cette même application qui sert à des appareils Lumix plus évolués tels les GH3 / GH4. Preuve qu'on ne change pas une équipe qui gagne !

Les opérations à distance sont très intéressantes car elles permettent de piloter le TZ70 posé sur un pied, en actionnant le déclenchement / arrêt bien entendu, mais aussi en actionnant le zoom. Il est aussi possible de transférer une image prise avec le "téléphone intelligent" (smartphone ou tablette) puis le transmettre au TZ70.


Le TZ70 perd la localisation GPS, mais le géomarquage reste possible via l'application Image App.


Image App
On peut aussi choisir son format d'enregistrement ou la résolution de ses photos. Etonnamment, pas de 1080/50p paramétrable à distance.
Image App

Le mode Lecture de l'application Image App sert quant à lui à revisionner - avec tout le confort d'une tablette, voire d'un smartphone - les vidéos ou les photos que l'on a enregistrées. On peut lire en VGA ou dans une résolution moins grande (QVGA).



(Panasonic Lumix DMC-TZ70)

Soutenez nos rédacteurs
Des tests objectifs, des articles pointus,
dépendent de votre soutien

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

Panasonic TZ57

Prix fabricant : 399 Euros Prix fabricant : 249 Euros
Voir les 4 avis d'internautes et donner le vôtre