Magazinevideo > Caméras & Photo > Tests photo > Tests compacts experts et bridges

Panasonic Lumix DMC-TZ60 / DMC-TZ55

Viseur, bague et format Raw

27 janvier 2014 par Thierry Philippon

Panasonic Lumix DMC-TZ60

Panasonic Lumix DMC-TZ55

Prix fabricant : 400 Euros Prix fabricant : 249 Euros
 

Lumix DMC-TZ60

La gamme TZ de Panasonic est bien connue pour son alchimie réussie entre un "range" décidément toujours aussi surpuissant et un grand-angle très généreux (environ 28 mm en vidéo, 24 mm en photo). La gamme a été imitée depuis. Alors le Lumix TZ60 cherche à se démarquer, surtout à 400 euros, qui reste un prix relativement élevé à l'heure des compacts à objectifs interchangeables à des prix proportionnellement à peine plus chers.


Parmi les différences très nettes avec le prédécesseur, on bénéficie d'un viseur électronique de 0.20" LVF, et 200 Kp quoique, parallèlement, on perde le caractère tactile de l'écran.


Très demandé également, le Raw fait son apparition. Mais c'est surtout la bague de réglages multifonctionnelle qui innove sur un compact à objectif non-interchangeable. Au passage, le châssis est aussi remodelé.


Autre changement pour rester dans la course et contrer Samsung ou Sony (DSC-HX50) : le zoom s'étend à x30, sans toutefois sacrifier le grand-angle ni à la relative finesse du boîtier.


Panasonic Lumix DMC-TZ60

Le capteur conserve ses 18 Mp, une concentration de pixels qui reste très importante. On récupère l'excellent stabilisateur et la correction de niveau pour les horizons penchés (qui fonctionne en vidéo). On retrouve l'Autofocus ultra-rapide, le GPS, le mode Panorama, le mode HDR, et le mode Rafale à 2 /images/seconde. Ajoutez la prise de son stéréo et la sortie HDMI.


On récupère aussi le mode iA, les modes d'expositions semi-auto (A et S), le mode manuel (M) et la touche Exposure / MAP à l'arrière qui offre un accès direct. Le micro stéréo, disposé sur le dessus, est stéréo et plutôt de bonne facture. L'audio est de bonne qualité, en répondant à la norme Dolby Digital 16 bits, 48 KHz.


Wi-Fi et NFC ferment la marche, ils étaient déjà présents sur le TZ40.


Côté vidéo, on retrouve les modes des camescopes de la marque déjà présents sur le prédécesseur, notamment le Full HD 1080p à 28 Mbits, ici disponibles avec ou sans données GPS incrustées. Et plein de petites trouvailles sur lesquelles je reviens au chapitre suivant.


DMC-TZ55

Le TZ60 se décline avec le DMC-TZ55 qui est la version simplifiée du TZ60 : le zoom descend à x20 (comme le TZ40 de 2013, soit 24 à 480 mm), le capteur CMOS à 16 Mp, le viseur est évincé, l'écran diminue sa résolution par deux, la vidéo est moins performante..., mais l'appareil conserve des fonctionnalités importantes comme le Wi-Fi, le NFC ou le GPS et son écran est inclinable à 180 degrés ! De plus, le prix du DMC-TZ55 chute carrément à 249 euros, soit presque la moitié du prix du DMC-TZ60... Une affaire très certainement si vous n'avez pas besoin des fonctionnalités avancées du DMC-TZ60.



> LIRE LA SUITE : Le test vidéo du Lumix DMC-TZ60

Le test vidéo du Lumix DMC-TZ60

Lumix TZ60

Magazinevideo étant un site traitant principalement de vidéo, j'ai testé un peu plus les aspects vidéo du DMC-TZ60 que ses caractéristiques photo, alors qu'elles ne sont objectivement pas égales. Pour les propriétés purement photo, le sites dédiés photo détailleront ce qui n'est pas présent ici, et vice versa pour les fonctions vidéo. Cela dit, vous trouverez ici à la fois de nombreux exemples photo en Raw et Jpg et des considérations fonctionnelles qui concernent autant la photo que la vidéo.


Il est par ailleurs possible d’enregistrer des images fixes pendant l’enregistrement d’images animées.


Lumix TZ60

Le TZ60 a une allure robuste et experte, le châssis est bien amélioré, avec cette robe sombre qui lui procure un aspect "sélect". Un mini-grip vertical permet de bien tenir le compact en mains. En pratique, pour filmer, le bouton vidéo démarre directement l'enregistrement. Il existe aussi un témoin rouge clignotant qui confirme l'enregistrement mais il peut passer inaperçu selon les couleurs du sujet. Mieux vaut se référer aux deux bandes noires qui s'affichent en haut et en bas en mode vidéo. Deux décomptes de temps (écoulé et restant) s'avèrent bien pratiques. Un petit piège : pas de réglage vidéo possible dans le menu si pas de carte. Et un reproche : toujours une grande proximité avec le bouton On / Off qui peut provoquer des erreurs en aveugle.


Une carte de 32 Go vous permettra d'engranger 2H31 de vidéo AVCHD en 50p et 4H10 en 50i. Rappelons que pour la vidéo, les Class 6 sont préférables sans être obligatoires. En revanche, en photo, pour le mode Rafale, elles sont préférables.


Lumix TZ60
L'extension du zoom est rapide quand on ne déploie que la base du zoom correspondant à la position grand-angle. Par ailleurs, le zoom, une fois rétracté, permet de conserver l'allure "slim" du TZ60. Notez que le TZ60 offre la faculté de mémoriser n'importe quelle position de zoom (Reprise d'objectif). Attention, on peut être ainsi tenté d'utiliser cette fonction et de se retrouver avec un temps d'attente supplémentaire à chaque extinction / rallumage du compact. Cela dit, malgré l'extension du zoom de x20 à x30 entre les TZ40 et TZ60, le délai d'attente n'est pas plus long, un bon point. A remarquer également, le sélecteur de modes ne brille plus autant par temps ensoleillé, un bon point.
Lumix TZ60

Le zoom du TZ60 est utilisable dans toute son amplitude même si je n'aime pas trop aller au-delà de x20 et même si la commande du zoom d'un camescope est à la fois plus pratique et autrement plus silencieuse. A noter que le TZ60 dispose de vitesses globalement assez rapides, voire trop. Plus de zoom sur écran évidemment puisque ce dernier n'est plus tactile. En revanche, la bague de réglages permet de zoomer de façon variable ou fixe, et ça c'est très pratique, même si elle n'est pas moins silencieuse.


Pour la photo, des repères s'affichent en bas d'écran pour indiquer la focale utilisée; Bien vu ! On peut s'en servir aussi pour la vidéo, juste avant d'enregistrer, mais une fois le bouton enclenché, c'est le coefficient multiplicateur, mieux adapté au zoom optique de la vidéo, qui s'affiche.


TZ60

Il existe à ce sujet un menu d'accès rapide plutôt intuitif qui permet de changer plusieurs paramètres dont le format vidéo, la zone AF, la balance, etc.


Lumix TZ60


L'écran conserve sa dimension et sa résolution (3 pouces, 920 Kp), et son aspect multi-angle comme son prédécesseur. Luminosité, contraste et saturation sont réglables. Mais il perd étonnamment son caractère tactile qui était non seulement utile en prises de vues mais pour faire glisser les photos en mode Lecture... Un retour en arrière difficile à comprendre... Pas non plus d'écran incliné, c'est dommage.


En revanche, on applaudit la "greffe" d'un viseur électronique "Live" de 0.20" LVF même si le viseur reste justement électronique et de résolution modeste (200 Kp). C'est une inspiration directe du modèle Panasonic LF1, commercialisé il y a un an. C'est une bonne nouvelle en photo et encore plus en vidéo, car il y a une vraie pertinence du viseur en vidéo quand le soleil frappe l'écran en extérieur. Le viseur est d'ailleurs parfois réclamé sur les camescopes qui en sont dépourvus car ils brillent souvent par leur absence. Toutefois, la lumière a tendance à pénétrer dans le viseur, provoquant des reflets mais si l'oeil est bien collé au viseur, c'est 400% fois mieux visible que l'écran ! De plus, on peut régler la dioptrie - grâce à une molette bien placée - et pratique pour les porteurs de lunettes qui pourront ainsi adapter leur vue. A noter : c'est viseur OU écran , pas les deux. Et il n'y pas de détection oculaire (comme sur un GH3).


Lumix TZ60

La bague multifonctions du Lumix TZ60 est une sorte de réponse aux COI, ces compacts à gros capteur et objectifs interchangeables qui permettent de conserver le toucher et les fonctionnalités d'une bague d'objectif sur un compact. Le TZ60 est dépourvu de gros capteur mais au moins, il incorpore cette bague, première du nom à ma connaissance sur un compact non-interchangeable. Cette bague est un peu difficile à manier au début, mais l'habitude aidant, on s'y fait, d'autant qu'elle n'est pas crantée, facilitant sa manipulation.


La bague est multifonction, vous pouvez donc régler - moyennant paramétrage du Menu - la compensation d'expo, la sensibilité, ou le zoom (ou zoom fixe), l'équilibre des blancs ou même le format. Un réglage par défaut et une mise en Off sont également prévus. Les mêmes fonctionnalités peuvent être affectées à la molette de contrôle arrière, selon le paramétrage choisi.


intérieur TZ60

L'image du Lumix TZ60 reste tout à fait exploitable en vidéo, bien aidée par l'optique Leica. Elle est même "meilleure" qu'en photo (proportionnellement), la densité de pixels avec une petite cible ne bénéficiant pas à la photo alors que la vidéo s'en moque en partie. Néanmoins, le piqué reste moins bon qu'un camescope moyenne gamme de la marque et les aberrations du capteur trop pixellisé, un peu trop nombreuses à mon goût. C'est pourquoi si vous laissez choisir un vidéaste entre un camescope et cet APN, il choisira le premier sans hésiter !


Notez que le TZ60 peut enregistrer AVCHD (50p / 50i) ou en MP4 (en 25p uniquement). Le Panasonic revendique l'adoption du 1080p en Progressif à 28 Mbits/s qui rend le compact très intéressant côté vidéo. Rappelons que ce débit et cette résolution sont ceux que l'on retrouve sur les camescopes de la marque. On dispose aussi d'un 1080 / 50i et d'un 720/50p, ainsi qu'un mode Scène "Haute Vitesse", autrement dit au ralenti. Le seul mode réellement exploitable est celui à 100 /images/seconde en 720p.


qualite TZ60

Autre point de satisfaction, le stabilisateur se débrouille toujours relativement bien au téléobjectif, ou pour filmer en marchant, bien aidé par le grand-angle, facteur d'accroissement de la stabilité globale. Le zoom x30 exerce tout de même au téléobjectif une telle amplitude au moindre mouvement du corps ou de l'appareil que le stabilisateur est mis grandement à contribution et fait parfois ce qu'il peut ! A noter qu'à la différence de celui d'un camescope, le stabilisateur ne peut se débrayer en vidéo (seulement en photo) même si le stabilisateur est sur Off.


L'Autofocus est utilisable en vidéo même s'il peut s'avérer hésitant. La mise au point est rapide mais une perte de point prononcée est parfois visible à l'occasion d'un enregistrement avec zooming continu. A signaler un "antiflou vidéo" qui règle automatiquement la bonne vitesse d'obturation en fonction des mouvements d'un sujet. On trouve aussi une fonction "Reprise MAP manuelle", un peu similaire à la Reprise d'objectif, où le Lumix TZ60 mémorisera la position de la mise au point manuelle lorsque l’appareil est éteint. On peut débrayer facilement sur ce modèle et se faire aider du Focus Peaking (intensification des contours pour mieux repérer la MAP), nouvelle fonction du TZ60 au passage. La balance des blancs en revanche donne globalement satisfaction, tout comme l'expo automatique.


TZ60

A noter : on aime bien le Guide de composition qui superpose à l'écran les lignes propres à une règle photographique (exemple : la règle des Tiers), fonctionnalité utilisable en photo comme en vidéo.


sensibilité TZ60

La sensibilité brute accroche toujours au-delà de 400 Iso et en vidéo, le rapport signal/bruit demeure mauvais. Cette piètre sensibilité s'accompagne d'une mise au point vacillante par moments.


Lumix TZ60

Concernant le Wi-Fi et la fonctionnalité NFC dont bénéficie le TZ60, on retrouve les mêmes applications pratiques qu'on connaît déjà sur d'autres types de produits (lire notre essai du HC-X920 à ce sujet) avec l'application bien conçue Image App. Le TZ60 argue aussi d'une localisation GPS, assez précise et bien pratique... pour se souvenir d'un lieu imprévu, ou lorsqu'on est perdu !


Lumix TZ60

Côté audio, le son n'est pas trop étouffé et le DMC-TZ60 bénéficie d'un un mode "vent coupé" à utiliser avec modération car il filtre les fréquences graves. Il en est de même du micro-zoom, lui aussi, à utiliser avec parcimonie car il génère du souffle. L'APN émet du bruit, notamment à l'utilisation du zoom (automatique ou par bague) mais celui-ci ne s'entend que dans une atmosphère silencieuse. Difficile d'éviter le cliquetis que produit le zoom.


Lumix TZ60

Le DMC-TZ60 dispose d'une mini-HDMI et d'une sortie mini-USB AV / Digital qui sert aussi - et c'est plus surprenant - à recharger le compact avec le câble fourni. Le branchement s'avère peu souple car la prise micro USB est très petite. Mais on s'y fait.


Lumix TZ60

La batterie DMW-BCM13PP tient entre 30 et 75 minutes (!) selon que vous utilisez le zoom ou pas, que vous allumez / éteignez fréquemment l'appareil, lancez +/ arrêter l'enregistrement etc. L'écart d'autonomie est suffisamment considérable pour y prêter attention. La charge nécessite 210 minutes, c'est standard.


Côté lecture, il existe un filtrage dans le Menu qui permet de n'afficher que les vidéos ou que les photos ou de les mél


Enfin, le montage avec le TZ60 ne présente aucune difficulté ni paramétrage particulier, tous les logiciels étant rompus au format AVCHD, même en progressif 28 Mbits/s.


Panasonic propose aussi son propre logiciel, PHOTOfunSTUDIO 9.3 PE, compatible Windows uniquement. On peut éditer, mais le "montage" est sommaire (quoique efficace).


Pas d'avance / recul rapide sur la séquence. Hormis cela, c'est conforme.



(Panasonic Lumix DMC-TZ60 / DMC-TZ55)

Exemples photo en Raw et Jpeg

TZ60
TZ60
TZ60 photo
Ci-dessus, 3 photos en 4896 x 3264 pixels en Raw+Jpeg. Cliquez pour obtenir l'image au format Raw (RW2). Rappelons que la série TZ bénéficie pour la première fois du format Raw. On peut saisir une vue Raw seule, une vue Raw+Jpeg ou Jpeg.
TZ60
TZ60
TZ60
TZ60
Ci-dessus 4 photos jpg en mode P en 4896 x 3264 pixels.
TZ60
En mode Panoramique.


(Panasonic Lumix DMC-TZ60 / DMC-TZ55)

Cet article vous a plu ?
Soutenez notre indépendance
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de votre soutien

Comparez la fiche technique de ce modèle avec :

?Aide

Choix 1 :

Choix 2 :

Panasonic Lumix DMC-TZ60

Panasonic Lumix DMC-TZ55

Prix fabricant : 400 Euros Prix fabricant : 249 Euros
Voir les 21 avis d'internautes et donner le vôtre