Magazinevideo > Logiciels PC MAC > Tests de logiciels de montage > Tests de logiciels de montage PC

Magix Video Deluxe 2013

le célèbre logiciel de montage allemand

18 septembre 2012 par Thierry Philippon - Mis à jour le 08 octobre 2012

 

magix Video deluxe 2013
L'allemand Magix tente d'améliorer chaque année son logiciel de montage Video Deluxe car la concurrence fait rage chez Avid (Pinnacle Studio 16), Adobe (Premiere Elements 11), Cyberlink (PowerDirector 11), Corel/Rovi (VideoStudio Pro X5), ou encore Sony (Movie HD Studio Platinum...). Cette version 2013 ne faillit donc pas à la règle, elle se bonifie !
64 bits

Un petit historique rapide des 4 dernières versions VDL s'avère instructif :


Video Deluxe 15 a apporté entre autres la gestion 2 caméras, l'interface modulable, les menus pour blu-ray, les effets de titres 3D, la stabilisation de l'image, ou encore l'absence de rendu durant le montage...


Video Deluxe 16 a mis l'accent sur les performances du PC, le chargement de vidéos sur YouTube en qualité HD et l'éditeur de titres optimisé avec fonction d'aperçu en temps réel... On doit aussi à cette version la fonction de pré-écoute audio améliorée dans la Timeline...


Video Deluxe 17 a été une version-phare : elle a offert au 64 bits davantage de mémoire vive disponible (rendus plus fluides), et a apporté le Smart Rendering pour l'AVCHD (permet d'économiser de longs temps de calculs), l'assistant d'import de vidéos AVCHD, l'Assistant d'exportation de vidéos, l'export sur Facebook, un titrage amélioré (titres 3D), ainsi que la compatibilité avec les films en 3D; VDL17 a aussi permis la prise en charge des vidéos 1080/50P, en tout cas en import. La version Premium a vu l'apport de Vasco de Gama 4 HD Pro (itinéraires animés), proDAD Adorage 11 (version Premium) et proDAD Mercalli 2 amélioré (version Premium, malheureusement abandonné depuis).


La version 18 a été moins spectaculaire : apport de modèles pour bandes-annonces, bonus supplémentaires, filtres d'effets cinéma de proDAD et NewBlueFX, amélioration de la performance grâce à l’exploitation maximale des capacités des processeurs graphiques AMD et Nvidia avec OpenCL et CUDA, export direct depuis le nouveau menu de démarrage « Partage » vers les services en ligne et les réseaux sociaux comme YouTube, Facebook et Vimeo.


Video Deluxe

Alors que peut bien apporter la version Video Deluxe 2013 (19e du nom) ?


 


  • -L'accès plus rapide aux fichiers du Mediapool et l'affichage de la vidéo et du son sur une seule piste, rendant le logiciel nettement plus rapide.
  • -L'accélération de l'exportation AVCHD par deux grâce à une utilisation optimale de la carte graphique (détection automatique de la carte graphique).
  • -De nouveaux éléments de décoration, des génériques de début et de fin et la fonction Chroma Key entièrement revue pour le détourage d'objets sur fond vert sans bordures gênantes.
  • -La prise en charge du format 1080/50p (NDLR : import ET export).
  • -Des modèles de film à thèmes (bande-annonce spectaculaire).
  • -L'édition MultiCam avec un contenu vidéo au préalable synchronisé automatiquement avec les pistes sonores.
  • -Un travail plus fluide lors de projets MultiCam et Stereo3D grâce au rendu d'aperçu.
  • -Et avec la version Premium de MAGIX Vidéo Deluxe 2013, trois bonus (packs d'effets) représentant une valeur totale de 300 € pour un surcoût de 30 € :
  • -pack New BlueFX Video Essentials IV : peut transformer le jour en nuit et rajeunir les acteurs en lissant leurs visages et en éliminant leurs rides.
  • -simulations de particules de Digieffects Phenomena : feu d'artifice, étincelles, fumée et flammes, pluie, brouillard et tempêtes de neige.
  • -ProDAD Adorage 13 : des centaines d'effets vidéo et de transitions en qualité HD.
     

Les versions Magix


  • -MAGIX Vidéo deluxe 2013 Classic : 69,99 €
  • -MAGIX Vidéo deluxe 2013 Plus : 99,99 €
  • -MAGIX Vidéo deluxe 2013 Premium : 129,99€

 


Notez qu'à l'occasion des 20 ans de Magix, Photo Manager MX Deluxe (qui coûte normalement 50 euros) est inclus avec la version Premium.


Une version d'essai bien utile est disponible (la langue se choisit une fois la version installée), elle n'est limitée qu'à des exports de 3 minutes et une durée d'essai de 7 jours prolongeable à 30 jours en s'enregistrant.


Nous n'allons pas réévoquer ici toutes les fonctionnalités de Video Deluxe qui étaient déjà présentes dans les précédentes versions, d'autant que le logiciel Magix est truffé de possibilités et d'options. C'est un logiciel extrêmement complet. Nous avons préféré choisir quelques points d'importance qui nous paraissent utiles au montage.



> LIRE LA SUITE : Import AVCHD et import-export 1080p

Import AVCHD et import-export 1080p

magix video deluxe 2013

Capture AVCHD


Les évidences à rappeler : on charge un Projet ou on génère un nouveau Projet (en lui attribuant un nouveau nom) depuis le "media" de son choix : camescope AVCHD, carte mémoire contenant des fichiers AVCHD, disque dur externe ou un dossier quelconque présent sur le PC. Contrairement à ce que d'anciens utilisateurs de Magix ont pu connaître, les fichiers sont toujours importés "en dur", ils ne sont pas juste indexés. Ils sont importés sans conversion, il faut donc un PC suffisamment puissant pour traiter l'AVCHD ou des débits élevés. Un Projet porte toujours l'extension .mvp. On effectue toujours les opérations depuis le menu Editer. Notez que les 3 sections principales - Editer, Graver, Exporter (au lieu de Exportation) - sont inchangées dans leur principe.


L'affichage des fichiers dans le Media Pool (nom donné à la super Bibliothèque de Magix) s'effectue toujours sous forme de liste avec numérotation des fichiers, ou sous forme de détails ou de grandes icones (nous préférons cette option, quoique plus longue). Attention, le temps d'affichage peut même être beaucoup plus long si Magix doit afficher un nombre important de vignettes correspondant à des centaines de fichiers.


Magix Video Deluxe 2013 importation

L'assistant d'import AVCHD se lance automatiquement dès que, logiciel ouvert, on introduit une carte ou qu'on connecte un camescope. C'est assez agréable d'avoir cette détection automatique qui rappelle un peu la fenêtre d'import automatisée d'iMovie sur Mac. Chaque fichier du camescope (pas encore importé) est référencé par une imagette. On peut importer ou non tel ou tel fichier en cochant la case qui lui correspond. On peut aussi afficher les seules scènes sélectionnées, ce qui permet d'avoir une meilleure vue d'ensemble, d'ailleurs hormis Video Deluxe, peu de logiciels de montage proposent ce type de "discrimination positive". On peut même n'afficher que les nouveaux fichiers à importer (les logiciels photo proposent souvent cette option également). Détail : on peut augmenter la taille des vignettes afin de prendre la bonne décision sur les clips à importer, bien que le curseur de zoom soit un peu dissimulé. Notez qu'à la place des vignettes, on peut afficher une liste textuelle détaillée (mais on préfère les vignettes).


Un dernier choix malin : l'option "Importer dans le film" vous permet d'importer vos rushes directement dans le storyboard / time-line ou dans le Media Pool. Si vous n'êtes pas sûr de vous, décochez la case "Importer dans le film". Autre bonne nouvelle, la réactivité du module d'import est bonne, pas ou peu de plantage.


Ensuite, ça devient plus concret : l'importation des fichiers s'effectue par glisser-déposer sur la Time-Line. Celle-ci se présente selon 4 formes possibles : "Storyboard", "Vue d'ensemble des scènes, "Mode Time Line" ou encore "Multicam". Les fichiers deviennent alors des "objets" selon la terminologie Magix, c'est-à-dire des éléments qui pointent vers une source. On peut supprimer l'objet, le fichier source reste conservé.


video deluxe 2013

Le tableau idyllique s'obscurcit sur quelques points. Un premier bémol : si on introduit une carte mémoire ou si on branche un camescope AVANT de lancer Magix, ce dernier ne lance pas le module d'importation. Il faut l'exécuter APRÈS avoir lancé Video Deluxe. Autrefois, on pouvait le faire via le menu Tâches qui autorisait de lancer le module "manuellement". Mais ce moyen de revenir au module a disparu... C'est aberrant. Second bémol qui est lié au premier : on ne peut pas revenir au module d'importation sauf à brancher / débrancher le camescope ou la carte. Cela reste plus ou moins rapide à faire mais d'autres logiciels laissent la faculté de revenir au module d'import, sans le moindre retrait du "media externe".


On constate d'ailleurs que certains utilisateurs de Magix délaissent ce module, soit par méthodologie personnelle, par exemple beaucoup recopient au préalable leurs rushes sur le disque dur, ils n'ont donc plus qu'à importer les fichiers dans le media Pool. D'autres, importent leurs rushes avec le logiciel fourni avec leur camescope (PMB / Playmemories de Sony ou autre) puis vont les chercher depuis le Media Pool de Magix. D'accord ça marche très bien ainsi. Mais c'est paradoxal d'utiliser deux logiciels ? Video Deluxe devrait se suffire à lui-même...


Enfin l'Aide en ligne semble toujours un peu confuse, avec quelques erreurs ou omissions de traduction. On perd beaucoup de temps à chercher des infos qu'on finit par résoudre soi-même. Il existe une alternative à l'Aide en ligne, c'est le manuel (imprimable) en pdf, qui se trouve à la racine de votre dossier Magix. Il semble davantage actualisé.


magix video deluxe 2013

Import / Export 1080 / 50p


C'est un type d'import/export qui devient nécessaire au montage car la qualité de restitution du signal dit "Progressif" est plus conforme aux écrans actuels qu'avec un signal entrelacé. Le ralenti et l'accéléré en profitent également en termes qualitatifs. Mais l'import d'un signal 50p nécessite un PC puissant et une carte graphique adaptée (voir en fin d'article les Données techniques recommandées). A défaut, on peut ruser en affectant le signal 25p à la configuration vidéo d'origine puis en rebasculant sur 50p à la fin, avant export.


En import d'un signal 1080/50p à 28 Mbits/s, le mode Progressif à cette norme est accepté sans broncher à condition de prérégler la bonne configuration vidéo (Pal FullHD 50p 16:9). A tout moment, les fichiers 50p sont repérables (si vous avez un doute) en effectuant un clic droit sur Propriétés de l'objet. Mais pas de repère de vignette 50p comme on en trouve sur certains logiciels.


Si la fréquence diffère, le logiciel ne semble pas vous le signaler même si les réglages du projet ne correspondent pas (genre du 720p avec du 1080p).


magix video deluxe 2013

Si l'on passe par l'onglet Exporter, l'export s'effectue (on ne le sait qu'après !) en 1080/25p. Bien que le résultat soit tout de même correct, il faut procéder autrement si l'on veut conserver le 50p en faisant appel au préréglage à cette norme (comme pour PowerDirector 11 par exemple). Ce préréglage nécessite d'emprunter le chemin "manuel" Fichier/exporter le film/Vidéo au format mpeg-4 et s'en tenir là ou concéder quelques réglages personnalisés si l'on veut affiner le préréglage d'origine. Heureusement, les forums d'entraide permettent de choisir le bon export. Le résultat du 1080/50p est au final excellent.


Le Smartrender, option que l'on peut cocher, permet d'aller plus vite puisque ce dispositif informatique évite, quand on renouvelle les exports d'un même montage, de recalculer les fichiers non modifiés. Mais sa qualité est discutée... En revanche, laissez tomber a priori une autre option, le Smart Copy, qui elle, ne peut s'appliquer que si votre montage comporte uniquement des coupes franches, ce qui est très rare.


A noter qu'on peut exporter uniquement "la plage sélectionnée". C'est très utile, d'autant que tous les logiciels ne l'autorisent pas.



(Magix Video Deluxe 2013)

Titrage, fondu-enchaîné, ralenti

Comme nous avons l'habitude le faire, nous testons un effet tout simple mais très répandu car esthétisant, le fondu-enchaîné (ici nommé fondu croisé). Nous étudions s'il est facile à appliquer et comment il se comporte, une fois le film exporté.


Le fondu-enchaîné tout comme le fondu au noir est un régal de simplicité et d'ergonomie. Il s'obtient simplement en faisant empiéter un "objet" sur un autre, la délimitation entre les deux objets affichant un symbole explicite. L'empiétement est en effet symbolisé par un sigle de croisement qui s'affiche en temps réel. Dès qu'on empiète, le fondu-croisé (par défaut), se crée automatiquement. On peut remplacer le fondu-croisé par un Fondu au blanc, un volet en clap, un glissement, un balayage, etc.


Magix Video Deluxe 2013

La longueur du fondu-croisé est réglable facilement par un curseur, fonction qu'il faut toutefois aller chercher dans le menu contextuel de l'objet. La même simplicité préside au fondu en début / fin de plan qui s'obtient par un raccourci astucieux en manipulant à même l'objet une flèche oblique en début ou fin d'objet. Plus on incline la flèche, plus le fondu s'allonge. C'est très souple à manipuler et bien pensé.


magix video deluxe 2013

Le "rendu d'aperçu" de ce type de fondu n'est pas obligatoire sauf si l'effet est suffisamment complexe pour nécessiter un calcul, cas qui, se produit lorsque votre PC n'a pas la puissance suffisante pour offrir une lecture confortable des scènes. Dans ce cas, la plage de rendu d'aperçu vire au rouge et doit se convertir en vert, une fois le rendu terminé. Tout cela est assez bien conçu. Un bémol : l'emplacement du rendu d'aperçu - le tout petit oeil pas très visible sur la gauche ! - n'est pas des plus judicieux.


Point important, on peut appliquer un fondu-croisé ou au noir ou tout autre fondu de façon simultanée sur toutes les transitions, ce qui fait gagner un temps précieux. Tous les logiciels ne le permettent pas. Il suffit de sélectionner tous les plans, de cliquer sur un plan (un objet) où on a appliqué un fondu et de faire "appliquer à tous les objets de la piste".


titrage Video Deluxe
Très prisé des amateurs de vidéo, le titrage est un point parfois sensible car il peut proposer des choix sophistiqués et s'avérer très complexe à mettre en oeuvre... ou l'inverse ! Le titrage est accessible via l'onglet Titres ou le raccourci T au-dessus de la ligne de temps), les possibilités sont fort nombreuses comme il se doit sur un logiciel de la trempe de Video Deluxe.
Magix video deluxe 2013
La présence de très nombreux modèles 3D fait un peu oublier que la compatibilité de VDL 2013 avec Heroglyph, semble insoluble. En effet, le célèbre plug-in d'animations de textes 2D et 3D affiche continûment un message de demande de mise à jour (malgré une mise à jour effectuée sur le site de proDAD). Autre compensation, les bandes de textes prêts-à-l'emploi (entièrement personnalisables) sont particulièrement nombreuses et attractives.
magix video deluxe 2013

Nous avons aussi étudié la faculté de réaliser un compositing "simple" : deux images, de taille différente, agrémentées d'un titrage, composant l'écran.


La faculté de superposer et redimensionner les images au sein d'un même écran s'exécute plutôt facilement. Certes, le redimensionnement des images est moins immédiat qu'avec un logiciel comme PowerDirector mais la simplicité et la souplesse d'utilisation sont quasi égales.


magix video deluxe 2013

Enfin, nous nous sommes attardés sur l'effet de Ralenti très prisé des amateurs de sport notamment. La fonctionnalité servant à modifier la vitesse est logée dans la section effets/effets vidéo/vitesse. Intuitivement, nous l'avons repérée très rapidement, ce qui prouve qu'elle est bien placés. Un curseur permet de ralentir ou d'accélérer le mouvement et même d'utiliser la lecture inverse. Pas de progressivité possible du Ralenti, dommage, certains logiciels pros comme FCPX sur Mac (dont Magix se rapproche tant ses fonctions sont nombreuses et poussées), en sont capables. Une astuce, signalée par André, est toutefois possible, en appliquant des images-clés à la séquence à ralentir. Voir le tutoriel ici.


Par ailleurs, sur VDL, la fréquence d'image peut être modifiée et même le son peut être conservé ou non - première fois que nous constatons ce choix - en exploitant un algorithme différent ! Décidément, Magix semble avoir pensé à (presque) tout...



(Magix Video Deluxe 2013)

Conclusion

Video Deluxe surfe avec un certain talent sur le marché assez concurrentiel des logiciels de montage. Il reste étonnamment fidèle à son image de marque d'une version à l'autre. Une image de fiabilité, stabilité, compatibilité (le 64 bits ou le 50p sont apparus assez tôt) et une grande profusion de fonctionnalités, peut-être même un peu trop fournie. D'un point de vue fiabilité, il avait pris quelques longueurs d'avance sur les versions de Pinnacle qui ont précédé la sortie de Avid Studio et sur Premiere Elements. Il faudrait désormais comparer avec Studio 16 et Premiere Elements 11, ce qui demanderait un comparatif point par point que nous n'avons pas fait pour l'instant. Par rapport à l'étonnant PowerDirector 11, Video Deluxe est plus complexe à manipuler, et un peu moins intuitif mais son potentiel global est supérieur.
video deluxe
Quelques manques ou défauts objectifs sont tout de même à noter. Ainsi, certaines fonctions sont assez mal conçues comme l'affichage du module d'import AVCHD sur lequel on ne peut pas retourner sans retirer / réintroduire le media connecté. Pinnacle 16 ne souffre pas de cet inconvénient par exemple. Il faut ajouter aussi la (petite) frustration - si on ne possède pas une des versions antérieures récentes de Video Deluxe - de ne pas pouvoir bénéficier de l'excellent stabilisateur Mercalli qui était proposé dans les versions 16, 17 et MX, à moins de l'acheter séparément à un prix supérieur à celui de Video Deluxe (!), ou de se contenter du modeste stabilisateur intégré. L'idéal est de posséder une version antérieure, le plug-in Mercalli pourra ainsi continuer à fonctionner dans la nouvelle version 2013 ("truc" communiqué par des utilisateurs et vérifié). On pardonne en revanche l'absence de gestion 2K-4K, encore peu utilisées sur ce type de logiciel et l'Aide en ligne toujours un peu "fouillis". Mais dans l'ensemble, Video Deluxe 2013 a assez brillamment franchi nos fonctionnalités-tests. Cependant, pour être franc, si vous avez VDL17 ou VDL18 et que le mode 50p en export ou encore l'utilisation optimale de la carte graphique, ne sont pas votre préoccupation première, ces "anciennes" versions peuvent (largement) suffire. Néanmoins, Video Deluxe 2013, notamment avec les bonus de la version Premium, reste la version la plus aboutie et la plus complète à ce jour.


(Magix Video Deluxe 2013)

Cet article vous a plu ?
Soutenez notre indépendance
Des tests objectifs, des articles pointus,
des pubs non-intrusives,
dépendent de votre soutien
Voir les 7 avis d'internautes et donner le vôtre