Magazinevideo > Apprendre > Enquêtes

Le time-lapse, l'effet insupportable et merveilleux

analyse du timelapse

16 septembre 2016 par Thierry Philippon

Tous les tests / articles sont disponibles en pdf et sans pub avec l'abonnement Premium

timelpase

Il y a des effets "techniques" qui sont si populaires que leur consommation en devient irrépressible (pour les uns) ou insupportable (pour les autres). Promis, je vous épargnerai les affres du selfie qui répondrait assez bien à cette définition. J'ai préféré me pencher sur le phénomène bien plus émoustillant du time-lapse, pratique photo-vidéo dont les origines remontent au temps de Méliès mais qui sévit depuis la fin des années 2000 sous sa forme actuelle.


Le time-lapse est peu analysé en dehors de ses descriptifs techniques, alors que le recours à cette manière de filmer suscite l'enthousiasme le plus fou, ou la détestation la plus complète ! :) Cet antagonisme m'a paru suffisamment étonnant pour s'y attarder. Essayons de comprendre pourquoi...


Le timelapse, ce sont des photos prises à intervalles réguliers, qui, agrégées, produisent un film vidéo en accéléré. Le matériel nécessaire au time-lapse n’est pas excessivement conséquent (sauf ambitions pros), car une fonction Intervallomètre intégrée à un boîtier photo ou vidéo, peut suffire. Pour preuve cet exemple très modeste (générique du début) que j'ai réalisé avec un simple camescope Sony AX53. Les fabricants l’ont d’ailleurs bien compris et intègrent de plus en plus souvent la fonction Timelapse sur leur boîtier (de l'Actioncam à l’Osmo en passant par les reflex et smartphones).


timelpase

Le phénomène du time-lapse touche une assez large catégorie d'individus : les débutants s’amusent, les amateurs chevronnés agrémentent ainsi leurs vidéos, et les experts paradent avec cette technique de prises de vues, en choisissant des exemples toujours plus spectaculaires. Le time-lapse s’est même emparé d’un générique célèbre : celui de la série House of Cards avec Kevin Spacey, générique qui a d'ailleurs donné lieu à plusieurs parodies réussies (nous vous en présentons l'une d'elles).


Le timelapse reste pourtant un effet singulier dans l’univers de la prise de vues. D'abord il exige beaucoup de patience : un 25e d’image toutes les x (secondes ou minutes), ça prend du temps, voire beaucoup de temps ! Les exemples (extrêmes) de vidéos qui ont néecssité des mois de travail, ne se comptent plus, tellement ils sont nombreux. A l’heure de l’instantanéité du selfie, de la logique du "one push button" et du "je shoote et je regarde aussitôt le résultat sur l'écran", c'est assez méritoire.


La patience est d’autant plus remarquable qu’elle s’accompagne de contraintes environnementales fortes : hors hyperlapse (*), le matériel doit rester à l’abri du vent et de toute secousse pendant un moment plus ou moins long pour que la fluidité de la séquence soit parfaite. Et dans un lieu public, le matériel - très visible - doit rester à l’abri de tout enquiquinement éventuel. Bref, réussir son timelapse, c'est maîtriser vraiment la technique avec un grand T, d'un bout à l'autre de la chaîne. Mais quelle récompense à la fin ! On a ici un début d'explication de l'enthousiasme qui habitent ceux qui pratiquent cet effet.


Autre motif d'engouement, l'excitation à découvrir les images au montage. Le mystère du résultat crée tout l’intérêt du timelapse, un peu comme autrefois, un photographe amateur ne connaissait pas le rendu d’une photo avant de l’avoir développée dans la baignoire de sa salle de bains. Rares sont les effets qui procurent autant de suspense...


Ce préambule étant fait, penchons-nous à présent sur les thématiques propres au time-lapse. Elles expliquent, ells aussi, bien des choses...


(*) Le time-lapse est à différencier de l’hyperlapse, technique plus récente. Les deux procédés sont photographiques mais l’hyperlapse consiste à prendre des prises de vues photo en mouvement, sans utiliser de rail. Le cadreur se déplace à pied, appareil sur trépied, et prend des prises de vues jusqu'à un point fixe, ou autour d‘un objet, en général un monument (par exemple) pour lui donner une dimension spatiale. Puis au montage, il stabilise l’enchaînement de l’ensemble des vues pour donner la fluidité nécessaire. L’hyperlapse utilise souvent des prises de vues en 4K.



> LIRE LA SUITE : Les 4 thématiques du time-lapse

Les 4 thématiques du time-lapse

time-lpase

Les films de time-lapse pullulent sur le Web, mais paradoxalement, les thématiques qu’ils abordent se comptent sur les doigts d'une seule main. A titre indicatif, on dénombre 247.000 occurrences du mot timelapse sur Vimeo (148.000 avec l'orthographe time-lapse), et 13.100.000 sur YouTube (22.400.000 avec l'orthographe time-lapse) ! Malgré ces milliers de films existants, on peut dégager il me semble tout au plus 4 grandes thèmes propres au time-lapse :


  • la Nature magnifiée,
  • l'accélération en milieu urbain
  • la construction de bâtiments
  • le temps comprimé (hors bâtiments)

 


Mais même cette classification reste schématique, certaines vidéos pouvant relever de plusieurs thèmes à la fois. Cette raréfaction de thèmes explique sans doute pourquoi les réfractaires au time-lapse ressentent souvent cette impression de « déjà vu » et se lassent de cet effet. D'autant que le timelapse, fatalement muet à la prise de vues, est toujours sonorisé par une bande son musicale, ce qui contribue un peu plus à uniformiser les vidéos.


Au final, j'ai retenu 20 vidéos en time-lapse.


J’ai sélectionné des exemples simples, révélateurs ou emblématiques, fruit d’une déambulation assez longue sur le sujet, et donc forcément partiale et personnelle, tant les exemples sont foisonnants…


Nota Bene : les vidéos étant librement intégrées depuis les sites YouTube ou Vimeo, nous ne pouvons pas garantir qu'elles resteront intégrables au fil du temps, leur présence étant dépendante de la volonté de leurs auteurs ou des conditions dans lesquelles les sites de partage les hébergent.


 


1) Première thématique : la Nature magnifiée

Les reflets de nuages, les alternances jour-nuit, le lever / coucher du soleil, et les ombres portées sur des reliefs montagneux, signent d’innombrables vidéos en time-lapse. On peut y voir une ode à Mère Nature, et à ses paysages grandioses. Il y a sans doute aussi un côté hautement magique à produire ainsi des effets magnifiés et irréels sur le ciel, les montagnes ou l'eau. Et l'effet est d'autant plus tentant que la nature est par nature (sans jeu de mots) statique et lente (le plus souvent).


On comprend mieux pourquoi les aficionados du time-lapse exultent quand les nuages prennent des allures féeriques, et que les ombres donnent aux montagnes des formes aussi grandioses que fantomatiques. Mais comme de très nombreux films de time-lapse emploient ces mêmes recettes, plus on exploite ce filon, plus l'effet perd en intensité. Surchargés de vues en accéléré sur des nuages, certains spectateurs saturent.



Titre : Lindau Zeitraffer Hafen.


Auteur : scheubly


Un premier time-lapse basique avec 4 scènes prises sur le lac de Bodensee en Autriche. Tout débutant commence souvent par là. Un lieu naturellement somptueux, des ciels magnifiques. Il ne reste plus qu'à "time-lapser" ces scènes. Résultat modeste mais gratifiant.


 


 




Titre : Patagonia Time Lapse Video.


Auteur : Adam Colton


 


La Patagonie en time-lapse. Un grand classique du time-lapse, film déjà ancien, qui a recueilli 2100 like. Pourtant, rien de très exceptionnel dans ce court , qui malgré ses 2'48'' seulement, paraît bien long et n'est pas d'une très bonne qualité image.


 




Titre : Magical Europe - 4K Timelapse.


Auteur : StanChang


L'Europe à travers 30 pays. Un très bel exemple en 4K, plus récent (2014) avec une qualité d'image irréprochable cette fois. L'auteur s'est donné les moyens de ses ambitions : 60 vols aériens, + de 1000 time-lapse vidéos, plus de 200,000 images et presque 20 terabytes de données... Comme récompense, 7027 like... (et plus d'1 million de vues sur YouTube). Et sans doute, la satisfaction d'avoir réussi cette compilation de vues magnifiques.


 




Titre : Treasures of Zakynthos.


Auteur : Maciej Tomków


C'est de loin notre time-lapse préféré ou plus exactement notre intro préférée. Car les 1re 1’30 » de l’île grecque de Zakinthos sont un pur régal. Le réalisateur tient une thématique Nature (une île grecque) qu'il rend originale (grâce à un vieux cargo échoué sur un plage touristique) et qu'il ne lâche qu'au bout d'1'30". Il y revient à la toute fin en esquissant de jolis plans de ciels étoilés, mais il produit un film trop long de mon point de vue qui perd en intensité. Sans doute l'auteur a-t-il voulu justifier ses 4 voyages, et ses 840 heures passés sur l’île de Zakynthos !


Ce film a malgré tout décroché plusieurs nominations et prix dont le gagnant du "Best Timelapse" au Los Angeles Independent Film Festival Awards.


 


 


2) Deuxième thématique : L’accélération en milieu urbain

Accélérer des piétons, des voitures, des bateaux…Bref accélérer des humains ou des objets qui sont déjà bine mobiles, dans un milieu souvent urbain. Voilà ce qui signe de très nombreuses vidéo en time-lapse. Ce type d'effet peut être considéré comme purement visuel et graphique, avec une volonté avant tout rythmique.


Mais en arrière-plan, nombre de vidéos montrent souvent la frénésie d’une société où tout va vite, en accélérant l’environnement que nous côtoyons, pour en accroître la dimension un peu folle. Problème là aussi : à l'exception de petits génies comme Rob Whitworth ou Keith Loutit, l'accélération en milieu urbain produit des vidéos souvent répétitives et similaires...



Titre : essais Time lapse.


Auteur : Christophe le squer (membre du Forum de magazinevideo)


Cet essai est intéressant car quoique modeste, il a été réalisé sans connaissances particulières, avec un matériel non-photographique (un camescope TM900).


 




Titre : House of Lyon — Timelapse.


Auteur : Thibault Elie


Le célèbre générique House of Cards a fait des émules avec cette vidéo plutôt réussie qui se déroule à Lyon et qui reprend le même thème musical que la série américaine… 4500 photos prises pour 34 plans utilisés dans la version finale.


 




Titre : Patience - 4k timelapse movie.


Auteur : Paul Richardson


La frénésie de la société où tout va vite s’exprime particulièrement bien dans cette vidéo de Paul Richardson ("Patience - 4k timelapse movie") dont de nombreuses scènes ont été tournées à Londres et Paris... Mélange de time-lapse et d'hyperlapse, l'ensemble est agressif mais détonne...


 




Titre : Barcelona GO !


Auteur : Rob Whitworth


Notre coup de coeur de cette thématique revient sans doute à cette vidéo de Rob Whitworth intitulée "Barcelona GO ! " qui mêle time-lapse classique et hyperlapse (*) pour atteindre un degré de technicité et de maîtrise, vraiment spectaculaire. Du grand art. Les 16300 like de Vimeo et les 2,4 Millions de vues (des chiffres rares sur Vimeo) en attestent...


 


 


 


3) Troisième thématique : la construction de bâtiments

La tendance est en forte hausse, à en devenir obsessionnelle : c'est celle qui consiste à présenter la construction d'un édifice, du premier au dernier jour d'achèvement. Côté créatif pur, scrutez la vidéo de Keith Loutit sur Singapour, qui vaut son pesant d'or.


Les projets de ce type sont souvent pharaoniques puisqu’ils se déroulent en général sur plusieurs mois, voire plusieurs années. Ils reflètent une volonté de garder en mémoire la genèse et la progression d’un édifice… comme un acte de mémoire et de création à part entière, de la naissance jusqu’à l'entrée dans les lieux.


Ces vidéos ont de plus en plus souvent une vocation utilitaire et documentaire, sans prétention créative, pour le plus grand bonheur des petits et des grands.


 



Titre : The Shanghai Tower.


Auteur : Joe Nafis


Construction de la Shangai Towre de 632 mètres de haut. Des centaines de milliers de photos, et plus spécifiquement, environ 1000 heures consacrées aux prises de vues de cette tour, commencées en 2009. Récompense : 26600 vues sur Vimeo et 586 Like.


 


 




Titre : 3 years Renovation timelapse.


Auteur : Renovation Time Lapse


Cette vidéo montrant la rénovation d'une maison entre 2012 et 2015 est typique et révélatrice de l'acharnement de certains photographes à faire du time-lapse sur un seul projet pendant plusieurs mois ou comme ici, plusieurs années. Au total : 14517 images !


 


 



Titre : Construction d'une maison gauloise


Auteur : Musée d'Aquitaine


Dans la même idée, mais en moins étiré dans le temps, le time-lapse aura servi ici à montrer la construction très ingénieuse d'une maison au temps de nos ancêtres, les Gaulois. Et on s'aperçoit que si ces maisons étaient ultra solides et résistant aux intempéries, ce n'était pas dû au hasard mais à un sens éprouvé de la construction !




Titre : Chicken Coop! Time Lapse Video.


Auteur : Mikes Homestead


Du coup, pourquoi donc ne pas montrer aussi la construction d'un abri pour poulet !
Soit l'équivalent de 30 heures de travail en quelques minutes. Et on ne sait jamais : ça peut donner des idées de bricolage. On s'ennuie ferme si on n'est pas passionné par les gallinacés, mais je vous montre cette vidéo car elle est très révélatrice d'une tendance actuelle : présenter le fruit d'une construction, quelle qu'elle soit, en time-lapse.


 


 




Titre : Timelapse of a Pileated Woodpecker creating a cavity.


Auteur : Tara Tanaka


Une variante sympathique et presque humoristique, avec l’auto-construction d’un habitat ... par un pic-vert :)


 


 




Titre : Official 11 Year Time-Lapse Movie of One World Trade Center.


Auteur : EarthCam


Dans cette vidéo devenue aussi célèbre qu'émouvante, on y voit probablement la vidéo time-lapse qui s'est déroulée sur le plus grand nombre d'années. La caméra de la société Earthcam (société spécialisée dans la technologie des webcams) a filmé l'ancien site des tours jumelles; d'octobre 2004 au jour du Memorial Day 2015. Durant 11 ans, EarthCam’s a capturé des centaines de milliers d'images haute définition de la construction du One World Trade Center, et un team créatif a édité manuellement les séquences pour créer cette vidéo exclusive.


 


 




Titre : The Lion City II - Majulah.


Auteur : Keith Loutit


Notre coup de coeur absolu de cette thématique propre aux constructions, avec un film très récent de 2016. On y découvre Singapour sur une durée de 3 ans, une ville où l'australien Keith Loutit réside et a filmé depuis les mêmes endroits. L'auteur, Keith Loutit, n'est évidemment pas un inconnu. C'est ce créatif qui est déjà à l’origine des films hallucinants en tilt-shift, vous savez cette variante du time-lapse, faisant croire à l’idée de maquette...


The Lion City II - Majulah comporte des plans si incroyables qu’on peine à comprendre comment l’auteur les a réalisés ! Une certitude, martelée par Keith Loutit en personne, aucune prise de vues n'a été réalisée sur ordinateur, malgré les apparences.


Au total, 500 photos par jour, soit pas loin de 1 million d' images et plus de 10TB de datas compressés. Mais surtout : beaucoup, beaucoup de talent... Déjà 9059 like et 1,2 millions de vues sur Vimeo.


Bref, l'auteur signe ici (à nouveau) un pur chef d'oeuvre. Mais en même temps, un film un peu angoissant sur l'évolution des grandes cités asiatiques.


 


 


4) Quatrième thématique : le temps comprimé (hors bâtiments)

 


Sans doute lassés du time-lapse montrant soit des nuages, soit des piétons déambulant dans des rues, ou des maisons individuelles se construisant en quelques minutes, certains réalisateurs s’orientent vers des sujets plus originaux… mais pas toujours beaucoup plus intéressants…


La problématique du temps comprimé est de plus en plus présente dans les time-lapses, qu’il s’agisse de la traversée d'un A380 par dessus l'Atlantique, de la vitesse à laquelle des fourmis dévorent un gecko ou d’une (jolie) maman dont le ventre grossit à vue d’oeil (vidéo plutôt touchante et réussie par ailleurs)…


Moralité : quand le photographe maîtrise un événement au moyen d’un time-lapse, c’est sans doute la seule manière qu’il a enfin trouvée… de maîtriser le temps ?


 


Titre : A380 Cockpit Flight Timelapse from Frankfurt to San Francisco (SFO) 9300km.


Auteur : Cloudsurfing


Un trajet en A380 Frankfurt-San Francisco, le temps d’un voyage de 9300 kms. Une vidéo absolument sans intérêt (de mon point de vue) mais qui a récolté quand même 582 like… Sacrement bien noté pour un film qui, de surcroît, n'est pas reproductible par un personnel autre que navigant. Mais ce film, relativement récent (mi-2015) va certainement inspiré d'autres "auteurs".


 


 




Titre : Time lapse - whole gecko eaten by ants in just a few hours!


Auteur : JaGe090879


Le temps d’un processus "naturel" : un gecko mangé en quelques heures
1/2 journée pour filmer, 11 millions de vues. Un succès un tantinet exagéré, mais typique ds folies de YouTube où les vidéos les plus débiles l'emportent sur celles qui sont le fruit d'un travail d’orfèvre. finalement, le time-lapse n'échappe pas à la règle.


 


 




Titre : Twin Pregnancy Progression.


Auteur : US Japan Fam


La grossesse d'une maman qui attend 2 jumeaux, entourée par le père et le "grand" frère. Sans doute la palme du time-lapse le plus sympathique et le plus humoristique. On peut aussi s'amuser sur la mise en scène de ce type de vidéo qui aura nécessité au bas mot 9 mois de dure patience... Finalement, un film en timelapse, c'est peut-être aussi une forme d'accouchement qui exige patience, abnégation, douleurs et joie ?


 


 




Titre : Watch as 1000 years of European borders change timelapse map.


Auteur : metin bolat


La palme de l’originalité. L'évolution de la carte de l’Europe de 1140 à 2014 ! On a du mal à suivre quand on n'est pas professeur d'histoire, mais c'est quand même fabuleux, non !


 



Titre : Solid.


Auteur : Seb kraemer


On terminera par un film en marge de cette thématique, qui par le plus grand des hasards, nous a été envoyé quelques jours avant la rédaction de cet article. De nature expérimentale, cette vidéo mêle time-lapse, hyperlapse et stop motion, avec 7000 photos, et 7 mois de tournage. Pas mal pour un p'tit cube....


Le court métrage d'animation, irracontable car très visuel, met en avant un solide (un cube) sur plus de 60 murs. Une vidéo frenchie qui sort du cadre habituel, preuve que le time-lapse peut encore se renouveler et s'inventer.


 



(Le time-lapse, l'effet insupportable et merveilleux)

Soutenez nos rédacteurs
Des tests objectifs, des articles pointus,
dépendent de votre soutien

Donner un avis

Votre pseudo
Votre email (facultatif)
Je coche cette case pour être prévenu de l'ajout de commentaire par email
Votre avis (1000 caractères maxi)
Je coche cette case pour valider mon avis