Magazinevideo > Logiciels PC MAC > Tests de logiciels de montage > Tests de logiciels de montage MAC

Event Manager X - le test

L'utilitaire malin pour FCPX

04 février 2013 par Thierry Philippon

 

Après quelques mois d'utilisation, le monteur qui travaille sous Final Cut Pro X peut se retrouver bien encombré avec tous les Evénements et Projets qui s'accumulent. D'ailleurs, les soucis, anecdotiques au départ, s'amplifient au fil du temps. Le problème est simple : pour 1 ou 2 projets et événements sur lesquels on travaille en même temps, il faut supporter l'affichage de toutes les bibliothèques d'événements / projets car FCPX ne propose aucune solution de désactiver les éléments dont vous vous ne servez pas à un instant T. FCPX affiche donc tous les événements et projets que vous avez engrangés au fil du temps.


Event Manager X

Pourquoi est-ce un problème ? D'abord parce que visuellement, c'est assez perturbant. Pour ma part, j'ai dénombré une trentaine d'événements en cours et une dizaine de projets. A chaque fois je perds du temps et je me fatigue à les repérer visuellement. Il est vrai que mes activités m'obligent à changer souvent d'événement ou de projet. Mais je suis tout à fait sûr de ne pas être seul à accumuler des projets et événements en grand nombre !


Ensuite, et peut-être surtout, chaque lancement de FCPX charge la bibliothèque de médias et de projets correspondant, et affiche plus ou moins rapidement les vignettes de ces mêmes médias et projets. C'est long ! Voire très long, surtout au 1er lancement de FCPX (c'est plus rapide au second). Dans mon cas, mais il est vrai que j'ai des projets particulièrement lourds (plusieurs 52 minutes), ainsi que des projets qui ont été convertis depuis FCP6 par une moulinette, FCPX prend près de 1' 30" minute pour se lancer !


Enfin, quoi de plus désagréable, voire manquant de confidentialité, de faire venir un client Dupont devant sa station de travail FCPX, en étant contraint d'afficher les projets que vous a commandés "Durand" et "Martin", voire vos projets personnels qui ne regardent ni Dupont, ni Durand ni Martin ! ?



> LIRE LA SUITE : Le test

Le test

Event manager X
Pour toutes ces raisons, Apple esquisse sa propre solution. Elle a le mérite de la simplicité et de la gratuité mais comporte certaines limites contraignantes. La solution Apple consiste à vous proposer de créer (avec un nom anglais) un dossier nommé "Final Cut Events - Hidden" ("Evénements cachés")et "Final Cut Projects - Hidden" ("Projets cachés") à la racine de votre disque dur. Cela fonctionne aussi s'il s'agit d'un disque dur externe, et d'y glisser les projets et événements que vous ne souhaitez pas voir en permanence.
Event manager X

Le "truc" marche très bien puisque lorsque vous relancez FCPX, l'application n'affiche que les événements et projets visibles et masque les événements et projets qui sont placés sans les dossiers masqués. L'application est ainsi bien plus rapide à lancer. Bien sûr, si vous voulez faire machine arrière, il faut retransvaser les événements ou projets cachés dans les dossiers "non-cachés".


event manager X

Mais il y a mieux, bien mieux, pour quelques dollars seulement. Il s'agit d'un petit utilitaire nommé "Event Manager X". En soi, il utilise le même principe que la solution Apple, à savoir il crée (à votre place) deux dossiers Evénements et Projets cachés. La première différence est que la seule manoeuvre manuelle à faire est de cocher ou décocher la case correspondant à l'événement ou au projet. Coché, il apparaîtra. Décoché, l'inverse. C'est extrêmement rapide à faire, d'autant que Event Manager a déjà tout listé pour vous dès le départ. C'est aussi sans risque d'erreur car la première solution (la solution Apple) implique de glisser-déplacer des éléments d'un dossier à un autre. Personnellement je n'aime pas faire ça, sauf quand j'y suis contraint.


Ici, il suffit de décocher les événements ou projets dont vous ne voulez pas. On peut décocher / recocher en bloc si besoin.


Event manager X

Event manager a un deuxième avantage, c'est qu'il permet de créer ses propres paramétrages : vous pouvez ainsi créer une combinatoire personnelle (appelons-la "client 1") qui combinera le projets du client 1 avec les événements de ce même client. Puis une seconde combinatoire (appelons-la "client 2" qui combinera les projets du client 2 avec les événements du client 2. Passer d'un paramétrage à l'autre s'effectue ensuite en un éclair sans rien cocher / décocher. On peut aussi imaginer créer un paramétrage par année ou par semestre. Ce n'est pas révolutionnaire mais c'est bien pratique !


Event manager X

Event manager a un dernier avantage, c'est qu'il garde la trace de vos projets ou événements quelles que soient vos manipulations de disques externes. En clair, si vous avez déconnecté un disque externe qui comportait des projets ou des événements auxquels FCPX faisait référence, Event manager vous le "dit" en affichant en rouge ce qu'il ne voit plus, faute de disque ! Aussitôt le disque dur remonté sur le bureau, le rouge repasse au noir. Cette "traçabilité" pourrait même en inciter certains à ne plus hésiter à utiliser plusieurs disques pour stocker leurs medias, de peur de ne pas s'y retrouver entre les différents disques.


Event manager X est proposé par "Intelligent Assistance", on connaît bien ce développeur puisque c'est lui qui a également développé l'utilitaire 7toX (voir test ici), application un peu plus sophistiquée (mais tout aussi simple à manipuler) qui permet de récupérer, moyennant quelques contraintes de conversion, des projets Final Cut Pro 7 ou 6 afin de les réintégrer sur FCPX.


Event manager X ne coûte que 4,99 dollars, soit 3,7 euros ! Il est compatible avec Mountain Lion, Lion, et Snow Leopard. Vous auriez tort de vous en priver.



(Event Manager X - le test)

Soutenez nos rédacteurs
Des tests objectifs, des articles pointus,
dépendent de votre soutien
Voir les avis d'internautes et donner le vôtre